Passion Lettres Deux

Livre du jour Racine théâtre complet

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Ma foi ! sur l'avenir bien fou qui se fiera :
Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.
Un juge, l'an passé, me prit à son service ;
Il m'avait fait venir d'Amiens pour être suisse.
Tous ces Normands voulaient se divertir de nous.
On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups :
Tout Picard que j'étais, j'étais un bon apôtre,
Et je faisais claquer mon fouet tout comme un autre.
Tous les plus gros monsieurs me parlaient chapeau bas :
"Monsieur de Petit-Jean", ah ! gros comme le bras !
Mais sans argent l'honneur n'est qu'une maladie.
Ma foi, j'étais un franc portier de comédie :
On avait beau heurter et m'ôter son chapeau,
On n'entrait pas chez nous sans graisser le marteau.
Point d'argent, point de Suisse,
[…]

Racine,
Les Plaideurs

Théâtre complet ici :

Livre du jour Boccace Decameron

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

L'histoire commence par la rencontre de dix amis, sept femmes et trois hommes, réfugiés dans une villa, aux environs de Florence, afin d'échapper à une épidémie de peste. Chacun d'entre eux racontera des histoires, pour passer le temps, et ponctuera la fin de chaque journée en chantant une canzone. La retraite, qui dure dix jours, donne naissance à cent nouvelles pleines d'esprit et de raffinement. L'auteur s'inspire de fabliaux français, de textes de l'Antiquité grecque et romaine et du folklore. Cette œuvre majeure de Boccace est souvent considérée comme fondatrice de la prose italienne.

Boccace, Decameron

Livre du jour Virginia Woolf Orlando

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Orlando est un jeune noble anglais. Lorsqu'il rencontre la reine Élisabeth Ire, elle décide de l'emmener à sa cour de Greenwich et, jusqu'à la mort de la reine, la vie d'Orlando est celle de son courtisan favori. Par la suite il reste à la cour de son successeur Jacques Ier.

Pendant le Grand Gel de 1608, Orlando tombe amoureux de Sasha, fille de l'ambassadeur de Russie, qui l'abandonnera. Revenu dans sa demeure natale, Orlando fait l'étrange expérience de s'endormir pendant une semaine, à la suite de quoi il décide de partir comme ambassadeur en Orient. Là, il refait la même expérience d'un sommeil d'une semaine mais cette fois il se réveille femme. Dans son incarnation féminine Orlando passe quelque temps en compagnie de Tziganes à partager leur vie nomade, en appréciant la condition des femmes dans ces tribus itinérantes, la jugeant plus libre qu'en Angleterre.
Elle n'en retournera pas moins à Londres, poussée par son amour pour la poésie. Son existence se partage alors entre la demeure natale, où elle a la possibilité de se consacrer à la poésie et de recevoir des poètes célèbres, et Londres, où elle fréquente indifféremment la bonne société et les prostituées.
Orlando trouvera par hasard l'amour auprès de l'aventurier Lord Marmaduke Bonthrop Shelmerdine. Le roman se termine en 1928, très précisément «le jeudi 11 octobre 1928», alors qu'Orlando est devenue une femme-écrivain à succès grâce au poème
Le Chêne qu'elle a écrit pendant une grande partie de sa vie et qui lui a valu un prix littéraire.(extrait de Wikipedia)

Virginia Woolf, Orlando

Livre du jour Honoré de Balzac la Messe de l'Athée

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Un médecin à qui la science doit une belle théorie physiologique, et qui, jeune encore, s’est placé parmi les célébrités de l’École de Paris, centre de lumières auquel les médecins de l’Europe rendent tous hommage, le docteur Bianchon a longtemps pratiqué la chirurgie avant de se livrer à la médecine. Ses premières études furent dirigées par un des plus grands chirurgiens français, par l’illustre Desplein, qui passa comme un météore dans la science. De l’aveu de ses ennemis, il enterra dans la tombe une méthode intransmissible. Comme tous les gens de génie, il était sans héritiers : il portait et emportait tout avec lui. La gloire des chirurgiens ressemble à celle des acteurs, qui n’existent que de leur vivant et dont le talent n’est plus appréciable dès qu’ils ont disparu. Les acteurs et les chirurgiens, comme aussi les grands chanteurs, comme les virtuoses qui décuplent par leur exécution la puissance de […]

Honoré de Balzac, La messe de l’athée

Livre du jour Comtesse de Ségur Les Malheurs de Sophie

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


«Ma bonne, ma bonne, dit un jour Sophie en  accourant dans sa chambre, venez

vite ouvrir une caisse que papa m'a envoyé de Paris ; je crois que c'est une
poupée de cire, car il m'en a promis une.
La BONNE. - Où est la caisse?
SOPHIE. - Dans l'antichambre : venez vite, ma bonne, je vous en supplie.
La bonne posa son ouvrage et suivit Sophie à l'antichambre. Une caisse de
bois blanc était posée sur une chaise, la bonne l'ouvrit. […].»


Les Malheurs de Sophie, par la comtesse de Ségur.


Livre du jour Victor Hugo Bug-Jargal


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

En 1818, l'auteur de ce livre avait seize ans et il paria qu'il écrirait un volume en quinze jours. Il fit Bug-Jargal. C'est un roman d'aventures décrivant les péripéties de Léopold d'Auvernay, jeune officier de l'armée française, qui part pour Saint-Domingue, colonie française à l'époque, pour retrouver sa promise, fille d'un colon français, et l'épouser. Cependant la veille de son mariage les esclaves, menés par le mystérieux Bug-Jargal, se révoltent contre la domination des colons, et sa future épouse se fait enlever par un esclave, de qui Léopold pensait être l'ami. Commence ensuite pour Léopold une course-poursuite à travers l'île pour retrouver sa bien-aimée et pour assouvir sa vengeance...

Victor Hugo, Bug-Jargal

Livre du jour William Shakespeare Cymbeline

Livre du jour
Chaque jour, un livre en téléchargement gratui

[Dans le palais des rois de Bretagne.]
Entrent deux gentilshommes.


PREMIER GENTILHOMME.

— Vous ne rencontrez personne qui ne fronce le sourcil ; nos tempéraments — ne sont pas mieux gouvernés par le ciel que les visages de la cour — ne le sont par le visage du roi.

DEUXIÈME GENTILHOMME.

Mais qu’y a-t-il donc ?

PREMIER GENTILHOMME.

— L’héritière unique de son royaume, sa fille, — qu’il destinait au fils unique de sa femme, de cette veuve qu’il vient d’épouser, s’est donnée — à un gentilhomme pauvre, mais digne : elle est mariée ; — son mari est banni, elle-même emprisonnée ; tout — à l’extérieur est désolation ; quant au roi, je le crois — vraiment touché au cœur.


William Shakespeare, Cymbeline

Livre du jour Beaumarchais Le Mariage de Figaro

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Le comte Almaviva est infidèle et la comtesse en souffre. Il a entrepris de séduire Suzanne, la servante de la comtesse, qui s’apprête à épouser son valet, Figaro. Mais Figaro ne manque pas de ressources pour l’empêcher d’atteindre son but ; Suzanne et la comtesse non plus. Cette lutte d’un valet contre son maître est en soi révolutionnaire ; les remarques sur leurs situations respectives que Figaro lance au comte achèvent de donner à cette pièce une portée politique. Ecrite en 1778, elle a été interdite jusqu’en 1784.
Cette comédie fait suite au Barbier de Séville, mais elle en est indépendante, et peut être lue seule.


Beaumarchais , Le Mariage de Figaro (1778)

Livre du jour Blaise Cendrars Prose du Transsibérien


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Dis, Blaise, sommes-nous bien loin de Montmartre»

Blaise Cendrars, Prose du Transsibérien

Livre du jour Théophile Gautier De la mode

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Pourquoi l’art du vêtement est-il abandonné tout entier au caprice des tailleurs et des couturières, dans une civilisation où l’habit est d’une grande importance, puisque, par suite des idées morales et du climat, le nu n’y paraît jamais? Le vêtement, à l’époque moderne, est devenu pour l’homme une sorte de peau dont il ne se sépare sous aucun prétexte et qui lui adhère comme le pelage à un animal, à ce point que la forme réelle du corps est de nos jours tout à fait tombée en oubli. Toute […]. »

De la mode, de Théophile Gautier.

Livre du jour Crébillon La Nuit et le moment

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Dialogue.
Cidalise, Clitandre.

Cidalise,
voyant entrer Clitandre en robe de chambre.
Ah, bon dieu
! Clitandre, quoi!
C’est vous
?

Clitandre. Votre surprise, madame, a de quoi m’étonner
; je vous croyois accoutumée à me voir vous faire ma cour, et je
ne comprends pas ce que vous trouvez de si extraordinaire dans la visite que je vous fais.

Cid. C’est que je croyois avoir quelque raison de penser que si vous vouliez bien veiller aujourd’hui avec quelqu’un, ce ne seroit pas avec moi, et que, dans les idées que j’avois, votre présence m’a étonnée.

Clit. Cérémonie à part, ne produit-elle sur vous que cet effet
? Ne vous embarrassé-je pas plus encore […]

Crébillon, La Nuit et le moment


Livre du jour Jean Giraudoux Electre


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Après le succès de La guerre de Troie n'aura pas lieu, l'idée vient à Giraudoux en 1935 ou 1936 d'«épousseter» le mythe d'Électre que Claudel avait remis dans l'air du temps en traduisant l'Agamemnon d'Eschyle. Les trois grands tragiques grecs, Eschyle, Sophocle et Euripide, ont en effet mis en scène, chacun à sa manière, le destin sanglant de la famille des Atrides : Agamemnon, en immolant sa fille Iphigénie pour permettre le départ de la flotte grecque vers Troie, s'attire la haine de son épouse Clytemnestre qui, aidée par son amant Égisthe, l'assassine à son retour de la guerre. Leur forfait accompli, ils exilent Oreste, le jeune fils du roi. Vingt ans plus tard, Oreste revient venger son père : poussé par sa soeur Électre, il tue Clytemnestre et Égisthe, avant d'être poursuivi par les Érinyes, ou Euménides, terribles déesses de la Vengeance qui châtient les parricides.
Par une belle après-midi, deux cortèges se rencontrent devant le palais des Atrides : celui du Jardinier venu célébrer ses noces avec Électre et celui d'un étranger à qui des petites filles font visiter la ville. Mais le destin menace : ces étranges fillettes, les petites Euménides, ne parlent que de sang. Inquiet, le juge Théocathoclès, flanqué de son épouse écervelée, Agathe, vient dissuader son parent le Jardinier d'une union qui serait catastrophique pour la famille car Électre est une «femme à histoires». Le régent Égisthe intervient alors pour ordonner le mariage au nom de la raison d'État: lui aussi a peur d'Électre et espère ainsi la neutraliser. Seule Clytemnestre, sa mère, semble un instant apitoyée. Mais devant la haine farouche de sa fille, elle rentre dans le palais en l'abandonnant à son sort: qu'elle épouse donc le Jardinier! Un étranger qui a assisté sans mot dire au débat chasse finalement le fiancé en se faisant reconnaître de la seule Électre : c'est Oreste...

GIRAUDOUX, JEAN : Électre - Théâtre

Livre du jour George Orwell 1984


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

GEORGE ORWELL, 1984



BIG BROTHER is watching you: Le livre qu’il faut absolument avoir lu…

CHAPITRE I
C’était une journée d’avril froide et claire. Les horloges sonnaient treize heures. Winston Smith, le menton rentré dans le cou, s’efforait d’éviter le vent mauvais. Il passa rapidement la porte vitrée du bloc des « Maisons de la Victoire », pas assez rapidement cependant pour empcher que s’engouffre en mme temps que lui un tourbillon de poussière et de sable.
Le hall sentait le chou cuit et le vieux tapis. À l’une de ses extrémités, une affiche de couleur, trop vaste pour ce déploie- ment intérieur, était clouée au mur. Elle représentait simple- ment un énorme visage, large de plus d’un mètre : le visage d’un homme d’environ quarante-cinq ans, à l’épaisse moustache noire, aux traits accentués et beaux.
Winston se dirigea vers l’escalier. Il était inutile d’essayer de prendre l’ascenseur. Mme aux meilleures époques, il fonctionnait rarement. Actuellement, d’ailleurs, le courant électrique était coupé dans la journée. C’était une des mesures d’économie prises en vue de la Semaine de la Haine.

GEORGE ORWELL, 1984

Livre du jour Honoré de Balzac Le Bal de Sceaux

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit
Le comte de Fontaine, chef de l’une des plus anciennes familles du Poitou, avait servi la cause des Bourbons avec intelligence et courage pendant la guerre que les Vendéens firent à la république. Après avoir échappé à tous les dangers qui menacèrent les chefs royalistes durant cette orageuse époque de l’histoire contemporaine, il disait gaiement: – Je suis un de ceux qui se sont fait tuer sur les marches du
trône! Cette plaisanterie n’était pas sans quelque vérité pour un homme laissé parmi les morts à la
sanglante journée des Quatre-Chemins. Quoique ruiné par des confiscations, ce fidèle Vendéen […]
Honoré de Balzac, Le Bal de Sceaux

Livre du jour Isaac de Benserade Fables


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Dramaturge et poète français adepte du style précieux, Isaac de Benserade fut notamment l'auteur de livrets de ballets pour Lully. Ses quatrains, inspirés des fables d'Ésope, furent publiés en 1678. Ils renchérissaient par leur concision sur la tradition ésopique de brièveté. La Fontaine prendra souvent le parti inverse et développera au contraire le récit au point d'en faire parfois de véritables petites dramaturgies.


Extrait
Le Loup et le Chien.
Que tu me parais beau, dit le loup au limier,
Net, poli, gras, heureux et sans inquiétude !
Mais qui te pèle ainsi le col ? Mon collier.
Ton collier ? fi des biens avec la servitude.
Dépendre dans les fers du caprice d’un maître,
Dure condition, disait le loup au chien ;
Il lui fit bien connaître
Que sans la liberté, tout le reste n’est rien.

Fables, d’Isaac de Benserade

Livre du jour Oscar Wilde le Portrait de Dorian Gray

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Un homme mène une vie libre, guidée par la seule recherche du plaisir, sans aucune barrière morale. Les traces de ses excès et de ses crimes s'inscrivent sur son portrait jusqu'à le défigurer, alors que son visage reste intact et innocent. Roman sur le Bien, le Mal, et sur l'art qui transcende cette dualité.

WILDE, OSCAR : Le Portrait de Dorian Gray

Livre du jour Guillaume Apollinaire Le Passant de Prague


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Un Apollinaire rare sur la toile. Une réécriture de l’histoire du Juif errant.

«
...ma vie sans fin et sans repos. Car je ne dors pas. Je marche sans cesse, et marcherai encore pendant que se manifesteront les Quinze Signes du Jugement Dernier. Mais je ne parcours pas un chemin de la croix, mes routes sont heureuses. Témoin immortel et unique de la présence du Christ sur la terre, j'atteste aux hommes la réalité du drame divin et rédempteur qui se dénoua sur le Golgotha. Quelle gloire! Quelle joie! Mais je suis aussi depuis dix-neuf siècles le spectateur de l'Humanité, qui me procure de merveilleux divertissements. Mon péché, monsieur, fut un péché de génie, et il y a bien longtemps que j'ai cessé de m'en repentir.

Il se tut. Nous visitâmes le château royal du Hradschin, aux salles majestueuses et désolées, puis la cathédrale, où sont les tombes royales et la châsse d'argent de saint Népomucène. Dans la chapelle où..


Guillaume Apollinaire, Le Passant de Prague

Livre du jour Léon Tolstoï la Mort d'Ivan Illitch

INCIPIT

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, un livre audio.

À écouter en voiture, en bricolant, en jardinant…

I

«Au Palais de Justice, pendant la suspension de l’audience consacrée à l’affaire Melvinsky, les juges et le procureur s’étaient réunis dans le cabinet d’Ivan Egorovitch Schebek, et la conversation vint à tomber sur la fameuse affaire Krassovsky. Fedor Vassilievitch s’animait en soutenant l’incompétence ; Ivan Egorovitch soutenait l’opinion contraire. Piotr Ivanovitch qui, depuis le commencement, n’avait pas pris part à la discussion, parcourait un journal qu’on venait d’apporter.
— Messieurs ! dit-il, Ivan Ilitch est mort.
— Pas possible !
— Voilà, lisez, dit-il à Fedor Vassilievitch en lui tendant le numéro du journal tout fraîchement sorti de l’imprimerie.
Il lut l’avis suivant encadré de noir :
[…]»


Tolstoï La Mort d'Ivan Illitch

Livre du jour Raymond Radiguet le Bal du comte d'Orgel


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Le Bal du Comte d’Orgel (extrait)

« Les mouvements d’un cœur comme celui de la comtesse d’Orgel sont-ils surannés? Un tel mélange du devoir et de la mollesse semblera peut-être, de nos jours, incroyable, même chez une personne de race et une créole. Ne serait-ce pas plutôt que l’attention se détourne de la pureté, sous prétexte qu’elle offre moins de saveur que le désordre?
Mais les manœuvres inconscientes d’une âme pure sont encore plus singulières que les combinaisons du vice. C’est ce que nous répondrons aux femmes, qui, les unes, trouveront M
me d’Orgel trop honnête, et les autres trop facile.
La comtesse d’Orgel appartenait par sa naissance à l’illustre maison des Grimoard de la Verberie. Cette maison brilla pendant de nombreux siècles d’un lustre incomparable. Ce n’est pourtant pas que les ancêtres de M
me d’Orgel se fussent donné le moindre mal. » […]


Raymond Radiguet, Le Bal du Comte d’Orgel



Livre du jour Marie Bashkirtseff Lettres

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Extrait:

« Nous sommes allées à la galerie Degli uffici qui communique avec le Palais Pitti et que j’ai vue hier autant qu’on peut voir en passant.
Aujourd’hui, c’est autre chose
; j’y suis restée une heure et demie. Les statues et les bustes grecs me retiennent longtemps.
Je suis désappointée à la vue de la tête d’Alcibiade
; jamais je ne me le figurais avec le front charnu, cette petite bouche montrant les dents, cette
petite barbe.
Cicéron est assez (je ne le prends pas pour un Grec, soyez tranquille) bien, mais ce pauvre Socrate
! Oh! Il a bien fait de faire de la philosophie et de
causer avec son génie, il ne pouvait pas faire autre chose
! Quelle laideur ridicule!
Enfin me voilà devant la fameuse Venera Medica
! Cette petite poupée est une déception nouvelle. Ces chevilles ressortantes n’excitent pas mon
admiration, et la tête et les traits communs à toutes les statues grecques
!
Non ce n’est pas là Vénus, la déesse charmante, la mère de l’amour. La bouche est froide, les yeux sans expression
; certes les proportions sont
admirablement gardées, mais que lui resterait-il donc, si les proportions étaient moins parfaites
! Qu’on me nomme barbare, ignorante, arrogante,
stupide, mais c’est mon avis. La Vénus de Milo est beaucoup plus Vénus.
Je passe aux peintures et trouve enfin une chose digne du nom de Raphaël, pas une image plate et effacée comme ces madones, pas un Christ enfant
comme en papier mâché, mais une tête vivante, belle, fraîche. »
[…]

Lettres de Marie Bashkirtseff

Livre du jour Léon Bloy le Désespéré

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«- Quand vous recevrez cette lettre, mon cher ami, j’aurai achevé de tuer mon père. Le pauvre homme agonise, et mourra, dit-on, avant le jour.

Il est deux heures du matin. Je suis seul dans une chambre voisine, la vieille femme qui le garde m’ayant fait entendre qu’il valait mieux que les yeux du moribond ne me rencontrassent pas et qu’on m’avertirait quand il en serait temps.

- Je ne sens actuellement aucune douleur ni aucune impression morale nettement distincte d’une confuse mélancolie, d’une indécise peur de ce qui va venir. J’ai déjà vu mourir et je sais que, demain, ce sera terrible. Mais, en ce moment, rien
; les vagues de mon cœur sont immobiles. J’ai l’anesthésie d’un assommé. Impossible de prier, impossible de pleurer, impossible de lire. Je vous écris donc, puisqu’une âme livrée à son propre néant n’a d’autre ressource que l’imbécile gymnastique littéraire de le formuler.

Je suis parricide, pourtant, telle est l’unique vision de mon esprit
! J’entends d’ici l’intolérable hoquet de cette agonie qui est véritablement mon œuvre, -- œuvre de damné qui s’est imposée à moi avec le despotisme du destin!

Ah
! le couteau eût mieux valu, sans doute, le rudimentaire couteau du chourineur filial! La mort, du moins, eût été, pour mon père, sans préalables années de tortures, sans le renaissant espoir toujours déçu de mon retour à l’auge à cochons d’une sagesse bourgeoise; je serais fixé sur la nature légalement ignominieuse d’une probable expiation; enfin, je ne resterais pas avec cette hideuse incertitude d’avoir eu raison de passer sur le cœur du malheureux homme pour me jeter aux réprobations et aux avanies démoniaques de la vie d’artiste. »

Léon Bloy, le Désespéré

Livre du jour Denis Diderot Bréviaire jeunes mariées

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Ma fille,

Vous allez quitter la maison de votre père et de votre mère pour entrer dans celle de votre époux et la vôtre. En vous accordant à…., je lui ai résigné toute mon autorité, il ne m’en reste plus. Il n’y a qu’un moment que je vous commandais, et votre devoir était de m’obéir
; à présent, je n’ai plus que le droit de conseil. Je vais en user.
Votre bonheur est inséparable de celui de votre époux
; il faut absolument que vous soyez heureux ou malheureux l’un par l’autre: ne perdez jamais de vue cette idée, et tremblez au premier désagrément réciproque que vous vous donnerez, car il peut être suivi de beaucoup d’autres.
Ayez pour votre époux toute la condescendance imaginable, conformez-vous à ses goûts raisonnables, tâchez de ne rien penser que vous ne puissiez lui dire, qu’il soit sans cesse comme au fond de votre âme
; ne faites rien dont il ne puisse être témoin. Soyez en tout et toujours comme sous ses yeux.
Songez qu’une fille qui a le maintien d’une femme est indécente, et que, par conséquent, la femme qui sait garder le maintien décent d’une fille se respecte et se fait respecter.

Le bréviaire des jeunes mariées
Lettre inédite de Diderot à sa fille

Livre du jour Mme de Lafayette La Princesse de Clèves

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en France avec tant d’éclat que dans les dernières années du règne de Henri second. Ce prince était galant, bien fait et amoureux
; quoique sa passion pour Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, eût commencé il y avait plus de vingt ans, elle n’en était pas moins violente, et il n’en donnait pas des témoignages moins éclatants.
Comme il réussissait admirablement dans tous les exercices du corps, il en faisait une de ses plus grandes occupations. C’étaient tous les jours des parties de chasse et de paume, des ballets, des courses de bagues, ou de semblables divertissements
; les couleurs et les chiffres de Mme de Valentinois paraissaient partout, et elle paraissait elle-même avec tous les ajustements que pouvait avoir Mlle de la Marck, sa petite-fille, qui était alors à marier.
La présence de la reine autorisait la sienne. Cette princesse était belle, quoiqu’elle eût passé la première jeunesse
; elle aimait la grandeur, la magnificence et les plaisirs. Le roi l’avait épousée lorsqu’il était encore duc d’Orléans, et qu’il avait pour aîné le dauphin, qui mourut à Tournon, prince que sa naissance et ses grandes qualités destinaient à remplir dignement la place du roi François premier, son père. » […]

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves

Livre du jour Georges Eekhoud La Nouvelle Carthage

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Georges Eekhoud est surtout connu pour ses romans au naturalisme sombre et cependant curieusement baroque. Il peint les paysages de Campine, le port d’Anvers et ses quartiers douteux hantés par des personnages en dehors des normes sociales, religieuses ou sexuelles, révoltés au grand cœur qui s’opposent par leur noblesse d’âme aux bourgeois étriqués et égoïstes. Il reste fidèle à la définition qu’en donne Gustave Flaubert: « J’appelle bourgeoisie tout ce qui est de bas. »
Romans aux relents pervers — d’une immoralité qui écœure — se roulant voluptueusement dans la fange — récits malsains d’adultères — Eekhoud communie de façon sacrilège avec toutes ces âmes de dévoyés, rebuts ou martyrs d’une société athée et matérialiste — épopée de vagabonds, anarchisme érotique de gueux et de crève-misère qui se démènent comme des bêtes dans une atmosphère sensuelle, relevée par la cruauté des descriptions.
Son œuvre est d’une sincérité bouleversante. Son style est rude, raboteux. Tous ses livres produisent une impression de brutalité, même là où à sa manière, l’auteur exprime sa tendresse pour l’humanité.
L’intrigue du roman suit l’itinéraire de Laurent, en rupture avec sa classe d’origine — la bourgeoisie — qui va se tourner vers le prolétariat, puis vers le sous-prolétariat, pour essayer de trouver une alternative à cette société bourgeoise à laquelle il veut échapper. »

Georges Eekhoud, La Nouvelle Carthage

Livre du jour H.G. Wells L'Homme invisible


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

EXTRAIT :

Son hôte – elle le vit en entrant – était assis dans le fauteuil devant le feu, assoupi à ce qu'il semblait ; sa tête emmaillotée s'inclinait de côté. Pour toute lumière dans la chambre, la lueur rougeâtre qui venait du foyer. Tout était ou violemment éclairé ou tout à fait sombre. Elle avait d'autant plus de peine à rien distinguer qu'elle venait précisément d'allumer la lampe du bar et que ses yeux étaient encore éblouis. Mais, pendant une seconde, il lui parut que l'homme qu'elle regardait avait une bouche énorme, béante, une bouche invraisemblable, qui « mangeait » tout le bas de sa figure. Ce fut une image instantanée : une tête enveloppée de blanc, de gros yeux à fleur de front, et, au-dessous, un large four.
Alors, il bougea, il se redressa sur son siège, il leva la main…

H.G. Wells, L’Homme invisible

Livre du jour Alfred Jarry Ubu

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

De par ma chandelle verte, merdre, madame, certes oui, je suis content. On le serait à moins
: capitaine de dragons, officier
de confiance du roi Venceslas, décoré de l’ordre de l’Aigle Rouge de Pologne et ancien roi d’Aragon, que voulez-vous de mieux
?

MÈRE UBU
Comment! après avoir été roi d’Aragon vous vous contentez de mener aux revues une cinquantaine d’estafiers armés de
coupe-choux, quand vous pourriez faire succéder sur votre fiole la couronne de Pologne à celle d’Aragon
?

PÈRE UBU
Ah! Mère Ubu, je ne comprends rien de ce que tu dis.

MÈRE UBU
Tu es si bête!

PÈRE UBU
De par ma chandelle verte, le roi Venceslas est encore bien vivant; et même en admettant qu’il meure, n’a-t-il pas des légions d’enfants?

MÈRE UBU
Qui t’empêche de massacrer toute la famille et de te mettre à leur place?

Alfred Jarry, Ubu

Livre du jour E.T.A. Hoffmann le Pot d'or


Chaque jour un livre en téléchargement gratuit
Première veillée
Les malheurs arrivés à l’étudiant Anselme. – Du canastre de santé du recteur Paulmann, et les couleuvres vert d’or.
Au jour de l’Ascension, à deux heures après midi, un jeune homme à Dresde passait en courant la porte Noire, et vint donner juste contre une corbeille remplie de pommes et de gâteaux qu’une vieille femme laide offrait à bas prix, de sorte que tout ce qui était heureusement échappé à la meurtrissure de la secousse, fut lancé au dehors du panier à la grande joie des polissons de la rue qui se partagèrent le butin que le hâtif jeune homme leur avait distribué. Au cri de […]



HOFFMANN, ERNST THEODOR WILHELM : Contes fantastiques - Cinquième livre - Nouvelles - Contes Fantastique & SF

Le Pot d'or.
Traduction par Émile de La Bédollière.

Livre du jour Le Ramayana

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

LE RAMAYANA
POÈME SANSCRIT DE VALMIKY
TRADUIT EN FRANÇAIS PAR HIPPOLYTE FAUCHE
Traducteur des œuvres complètes de Kâlidâsa et du Mahâ-Bhârata
TOME PREMIER
PARIS
LIBRAIRIE INTERNATIONALE
13, RUE DE GRAMMONT, 13
A. LACROIX, VERBOECKHOVEN & Ce, ÉDITEURS
À Bruxelles, à Leipzig et à Livourne
1864

Il est une vaste contrée, grasse, souriante, abondante en richesses de toute sorte, en grains comme en troupeaux, assise au bord de la Çarayoû et nommée Koçala. Là, était une ville, célèbre dans tout l’univers et fondée jadis par Manou, le chef du genre humain. Elle avait nom Ayodhyâ.
Heureuse et belle cité, large de trois yodjanas, elle étendait sur douze yodjanas de longueur son enceinte resplendissante de constructions nouvelles. Munie de portes a des intervalles bien distribués, elle était percée de grandes rues, largement développées, entre lesquelles brillait aux yeux la rue Royale, où des arrosements d’eau abattaient le vol de la poussière. De nombreux marchands fréquentaient ses bazars, et de nombreux joyaux paraient ses boutiques. Imprenable, de grandes maisons en couvraient le sol, embelli par des bocages et des jardins publics. Des fossés profonds, impossibles à franchir, l’environnaient
; ses arsenaux étaient pleins d’armes variées; et des arcades ornementées couronnaient ses portes, où veillaient continuellement des archers.

LE RAMAYANA


Livre du jour Georges Rodenbach Les Vies encloses

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Émule de Léon Dierx, à qui il doit peut-être sa froideur, sa solennité et sa rigueur dans la construction du poème et du recueil, Rodenbach est un Flamand écrivant en langue française une poésie d'inspiration symboliste. À la méditation mallarméenne, l'auteur de Bruges-la-Morte marie les notes brumeuses que lui inspirent les paysages de sa patrie d'origine, où les beffrois se reflètent dans les canaux, au milieu des cygnes voguant dans une lumière incertaine, où la vie demeure confinée à l'intérieur de hautes demeures, derrière des vitres aux rideaux de tulle.

RODENBACH, GEORGES : Les Vies Encloses - Poésie

Livre du jour Aldebert von Chamisso L'homme qui a perdu son ombre

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Nous entrâmes au port après une heureuse traversée, qui, cependant, n’avait pas été pour moi sans fatigues. Dès que le canot m’eut mis à terre, je me chargeai moi-même de mon très mince bagage, et, fendant la foule, je gagnai la maison la plus prochaine et la plus modeste de toutes celles où je voyais pendre des enseignes. Je demandai une chambre. Le garçon d’auberge, après m’avoir toisé d’un coup d’oeil, me conduisit sous le toit. Je me fis donner de l’eau fraîche, et m’informai de la demeure de M. Thomas John. « Sa maison de campagne, me dit-il, est la première à main droite, en sortant par la porte du Nord. C’est le palais neuf aux colonnades de marbre. » Il était encore de bonne heure
; j’ouvris ma valise, j’en tirai mon frac noir, récemment retourné, et, m’étant habillé le plus proprement possible, je me mis en chemin, muni de la lettre de recommandation qui devait intéresser à mes modestes espérances le patron chez qui j’allais me présenter.
Après avoir monté la longue rue du Nord et passé la barrière, je vis bientôt briller les colonnes […] »



Adelbert von Chamisso,
L’homme qui a perdu son ombre; Histoire merveilleuse de Pierre Schlémihl

Livre du jour Honoré de Balzac L'Élixir de longue vie

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Dans un somptueux palais de Ferrare, par une soirée d’hiver, don Juan Belvidéro régalait un prince de la maison d’Este. À cette époque, une fête était un merveilleux spectacle que de royales richesses ou la puissance d’un seigneur pouvaient seules ordonner. Assises autour d’une table éclairée par des bougies parfumées, sept joyeuses femmes échangeaient de doux propos, parmi d’admirables chefs-d’œuvre dont les marbres blancs se détachaient sur des parois en stuc rouge et contrastaient avec de riches tapis de Turquie. Vêtues de satin, étincelantes d’or et chargées de pierreries qui brillaient moins que leurs yeux, toutes racontaient des passions énergiques, mais diverses comme l’étaient leurs beautés. Elles ne différaient ni par les mots ni par les idées ; l’air, un regard, quelques gestes ou […]

BALZAC, HONORé DE : L'élixir de longue vie

Livre du jour Désaugiers Tableau de Paris


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Tableau de Paris à cinq heures du matin

(1802)

Notice.

Tableau de Paris ne manquait point, dans quelques parties, d’observation et de vérité ; mais un philosophisme frondeur et bavard, un manque presque total de vues saines et élevées, condamnaient cette œuvre à la médiocrité. Son style, sans correction et sans couleur, acheva de la vouer à l’oubli. Aussi n’en reste-t-il guère aujourd’hui dans nos souvenirs que cet arrêt porté sur elle par un ingénieux critique : « Livre pensé dans la rue et écrit sur la borne ! » 

Que de tableaux on a faits de cette grande capitale de la France et de la civilisation ! sous combien d’aspects, en effet, on peut la peindre ! Mercier, ce bizarre écrivain, ou plutôt fabricateur d’écrits en tout genre, qui se donnait tant de peine pour singer l’originalité, fut le premier qui entreprit ce portrait en grand. Jusque-là, on s’était borné à en décrire les monuments et les édifices ; il voulut en retracer aussi les usages et les mœurs. Son





Tableau de Paris à 5 heures du matin


Tableau de Paris à 5 heures du soir

Livre du jour Voltaire le Taureau blanc

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Comment la princesse Amaside rencontre un bœuf.
La jeune princesse Amaside, fille d’Amasis, roi de Tanis en Égypte, se promenait sur le chemin de Péluse avec les dames de sa suite. Elle était plongée dans une tristesse profonde; les larmes coulaient de ses beaux yeux. On sait quel était le sujet de sa douleur, et combien elle craignait de déplaire au roi son père par sa douleur même. Le vieillard Mambrès, ancien mage et eunuque des pharaons, était auprès d’elle, et ne la quittait presque jamais. Il la vit naître, il l’éleva, il lui enseigna tout ce qu’il est permis à une belle princesse de savoir des sciences de l’Égypte. L’esprit d’Amaside égalait sa beauté; elle était aussi sensible, aussi […]


Voltaire, Le taureau blanc
traduit du syriaque par Mr. Mamaki,interprète du roi d’Angleterre pour les langues orientales

Livre du jour Pierre Corneille Andromède

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Melpomène.
Arrête un peu ta course impétueuse
: mon théâtre, Soleil, mérite bien tes yeux; tu n’en vis jamais en ces lieux la pompe plus majestueuse: j’ai réuni, pour la faire admirer, tout ce qu’ont de plus beau la France et l’Italie; de tous leurs arts mes sœurs l’ont embellie: prête-moi tes rayons pour la mieux éclairer.
Daigne à tant de beautés, par ta propre lumière, donner un parfait agrément, et rends cette merveille entière en lui servant toi-même d’ornement.
Le Soleil. […] »

Andromède de Pierre Corneille.

Livre du jour Molière L'École des maris

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

ACTE I
SCÈNE PREMIÈRE.
Sganarelle, Ariste.
SGANARELLE.
Mon frère, s'il vous plaît, ne discourons point tant,
Et que chacun de nous vive comme il l'entend ;
Bien que sur moi des ans vous ayez l'avantage,
Et soyez assez vieux pour devoir être sage,

Je vous dirai pourtant que mes intentions,
Sont de ne prendre point de vos corrections :
Que j'ai pour tout conseil ma fantaisie à suivre,
Et me trouve fort bien de ma façon de vivre […]



L'ÉCOLE DES MARIS, MOLIÈRE, 1661
COMÉDIE
REPRÉSENTÉE SUR LE Théâtre du Palais-Royal.

Livre du jour Hector Malot Ida et Carmelita

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Tout le monde sait que la Suisse est la patrie des hôtels, qui poussent spontanément sur son sol comme les pins et les champignons; pas de village, pas de hameau, si pauvre qu’il soit, pas de site, pour peu qu’il offre une curiosité quelconque, qui n’ait son auberge, son hôtel ou sa pension. C’est ainsi qu’au hameau du Glion, au-dessus de Montreux, à une altitude de six à sept cents mètres, à la pointe d’une sorte de promontoire qui s’avance vers le lac […] »

Ida et Carmelita par Hector Malot.

Livre du jour Fédor DostoÏevski Mort de Sand


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


… Et pourtant, ce n’est qu’après avoir lu la nouvelle de cette mort, que j’ai compris toute la place que ce nom avait tenu dans ma vie mentale, tout l’enthousiasme que l’écrivain-poète avait jadis excité en moi, toutes les jouissances d’art, tout le bonheur intellectuel dont je lui étais redevable. J’écris chacun de ces mots de propos délibéré, parce que tout cela est de la vérité littérale.
George Sand était une de nos contemporaines (quand je dis nous, j’entends bien à nous), une vraie idéaliste des Années trente et quarante. Dans notre siècle puissant, superbe et cependant si malade, épris de l’idéalité la plus nuageuse, travaillée des désirs les plus irréalisables, c’est un de ces noms qui, venus de là-bas, du pays des « miracles saints », ont fait naître chez nous, dans notre Russie toujours « en mal de devenir », tant de pensées, de rêves, […]

La mort de George Sand
un texte de Fiodor Dostoïevski


Livre du jour Ivan Tourgueniev Journal


Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Au village d’O… 20 mars 18..
Le médecin me quitte. Je l’ai obligé à s’expliquer enfin. Il a eu beau dissimuler, il lui a fallu me confesser toute la vérité. Je vais mourir: oui, je vais mourir bientôt; les rivières vont dégeler, et je m’en irai probablement avec les derniers glaçons… Où irai-je? Dieu le sait! À la mer aussi! Eh bien! quoi! s’il faut mourir, autant vaut mourir au printemps… Mais n’est-il pas ridicule de commencer un journal peut-être quinze jours seulement avant l’heure de la mort? Bah! qu’est-ce que cela fait? En quoi quinze jours diffèrent-ils de quinze ans, de quinze siècles? En face de l’éternité, tout est néant, dit-on; soit; mais dans ce cas, l’éternité même n’est que néant. Il me semble que je tombe dans la métaphysique, c’est mauvais signe; aurais-je peur? Mieux vaut raconter quelque chose. Le temps est humide, le vent souffle avec violence. Il m’est défendu de sortir. Que raconterai-je? Un homme bien élevé ne parle pas de ses maladies; écrire un roman n’est pas de mon ressort; raisonner sur de graves sujets est au-dessus de mes forces; la description des objets qui m’entourent ne m’offrirait aucun plaisir; ne rien faire est ennuyeux; lire me fatigue…

Ivan Tourgueniev, Journal d’un homme de trop

Livre du jour James Joyce Gens de Dublin

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


Les quinze nouvelles de ce recueil, construites autour de Dublin, au plutôt des Gens de Dublin, nous montrent des personnes ternes menant des vies qui ne le sont pas moins, non exemptes de violence, de bassesse ni de vulgarité, dans une ville paralysée et paralysante, en 1914. Chaque nouvelle est contruite en fonction d'une «épiphanie», toujours exprimée dans la dernière phrase, qui décrit une soudaine prise de conscience de l'«âme» de quelque chose, la mise en évidence de l'absurde, la manifestation sentencieuse du fait que l'ordre social est intangible, et que, sauf à tomber dans la déchéance ou le ridicule, mieux vaut prendre conscience que la vie est ailleurs...

JAMES JOYCE, Gens de Dublin

Livre du jour Arthur Rimbaud Saison en enfer


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s’ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient.
Un soir, j’ai assis la Beauté sur mes genoux. — Et je l’ai trouvée amère. — Et je l’ai injuriée.
Je me suis armé contre la justice.
Je me suis enfui. Ô sorcières, ô misère, ô haine, c’est à vous que mon trésor a été confié
!
Je parvins à faire s’évanouir dans mon esprit toute l’espérance humaine. Sur toute joie pour l’étrangler j’ai fait le bond sourd de la bête féroce.
J’ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J’ai appelé les fléaux, pour m’étouffer avec le sable, avec le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l’air du crime. Et j’ai joué de bons tours à la folie.
Et le printemps m’a apporté l’affreux rire de l’idiot.

Arthur Rimbaud, Une Saison en enfer

Livre du jour Joeph Conrad Gaspar Ruiz


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

JOSEPH
CONRAD, Gaspar Ruiz: Gaspar Ruiz — L’Indicateur — La Brute — Un anarchiste — Le Duel — Il Cone Nouvelles

Traduction de l’anglais par Philippe Neel. Gallimard, 1927.

Titre original du recueil
A Set of Six, paru en 1908 chez Methuen et Co. Nouvelles écrites entre 1904 et 1907.

https://www.ebooksgratuits.org/pdf/conrad_gaspar_ruiz_ocr.pdf

Livre du jour Charles Péguy Présentation

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Présentation de la Beauce à Notre Dame de Chartres

Étoile de la mer voici la lourde nappe
Et la profonde houle et l’océan des blés
Et la mouvante écume et nos greniers comblés,
Voici votre regard sur cette immense chape.

Et voici votre voix sur cette lourde plaine
Et nos amis absents et nos cœurs dépeuplés,
Voici le long de nous nos poings désassemblés
Et notre lassitude et notre force pleine. […]

Charles Péguy: Étoile de la mer voici la lourde nappe…

Livre du jour Oscar Wilde Salomé


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Oscar WILDE, Salomé

extrait:

« 
SALOMÉ.
[SCÈNE — Une grande terrasse dans le palais d’Hérode donnant sur la salle de festin. Des soldats sont accoudés sur le balcon. À droite il y a un énorme escalier. À gauche, au fond, une ancienne citerne entourée d’un mur de bronze vert. Clair de lune.]
LE JEUNE SYRIEN
Comme la princesse Salomé est belle ce soir
!
LE PAGE D’HÉRODIAS
Regardez la lune. La lune a l’air très étrange. On dirait une femme qui sort d’un tombeau. Elle ressemble à une femme morte. On dirait qu’elle cherche des morts.
LE JEUNE SYRIEN
Elle a l’air très étrange. Elle ressemble à une petite princesse qui porte un voile jaune, et a des pieds d’argent. Elle ressemble à une princesse qui a des pieds comme des petites colombes blanches… On dirait qu’elle danse.
LE PAGE D’HÉRODIAS
Elle est comme une femme morte. Elle va très lentement. [Bruit dans la salle de festin.]
PREMIER SOLDAT
Quel vacarme
! Qui sont ces bêtes fauves qui hurlent?
SECOND SOLDAT
Les Juifs. Ils sont toujours ainsi. C’est sur leur religion qu’ils discutent.
PREMIER SOLDAT
Pourquoi discutent-ils sur leur religion
?
SECOND SOLDAT
Je ne sais pas. Ils le font toujours… Ainsi les Pharisiens affirment qu’il y a des anges, et les Sadducéens disent que les anges n’existent pas.



Oscar WILDE, Salomé

Livre du jour Gustave Flaubert Tentation de st Antoine

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

La Tentation de saint Antoine de Gustave Flaubert (1874)

Texte inclassable, pièce de théâtre ou plutôt mystère au sens médiéval du terme, La Tentation de saint Antoine a été mise plusieurs fois sur le métier par Flaubert, et finalement éditée en 1874. C'est une oeuvre difficile d'accès, et l'un des plus grands mérites des somptueuses illustrations de Daniel-Girard mises en ligne ici est de lui donner une chance de commencer par fasciner le lecteur. A lui ensuite de franchir le pas et d'entrer dans la métaphysique.

Gustave Flaubert, La Tentation de saint Antoine (1874)
Edition Henri Cyral, Collection française n° 30, Paris, 1930
Illustrations de Daniel-Girard


Livre du jour N. E. Rétif de la Bretonne Vie de mon père


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

EXTRAIT

« D’AUTRES célèbrent les guerriers qui triomphent par les armes
; les académies décernent des prix aux écrivains qui donnent un nouvel éclat à la gloire des anciens ministres, des hommes de lettres distingués; moi, je vais jeter des fleurs sur la tombe d’un honnête homme, dont la vertu fut commune et à tous les jours, pour ainsi parler…
Il ne fut que juste et laborieux
: qualités qui sont le fondement de toute société et sans lesquelles les héros mourraient de faim.
J’ouvre une nouvelle carrière à la piété filiale
: si le fils de tout homme en place était obligé d’écrire la vie de son père, cette institution serait une des plus utiles. Quel est le père qui, sachant que son propre fils sera forcé d'être un jour son historien véridique, n’acquerrait pas quelques vertus, ne ferait pas quelques bonnes actions, dans la vue au moins de n’être pas déshonoré par celui même qui doit perpétuer son nom? Ce serait là, sans doute, le frein le plus puissant contre la corruption rapide de nos mœurs.

Rétif, La Vie de mon père

Livre du jour Valéry Larbaud Rldasedlrad

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Il y a quelques jours, étant de passage à Nantes, au retour d'une excursion à Belle-Île, j'ai lu, dans un journal de Paris, que j'allais publier un livre formé de plusieurs nouvelles dont une, la dernière, était intitulée « Rldasedlrad les dlcmhypbgf ».

En province française, je lis volontiers les journaux de Paris. Il me semble toujours que je vais y trouver des nouvelles de mes amis, de mon quartier, de ma maison. Un fait divers qui s'est passé dans mon arrondissement m'intéresse comme si je connaissais les gens qui y ont joué un rôle ; et s'il y avait à Paris, comme à Londres, des journaux de quartiers, j'achèterais, en même temps que _le Journal_, _le Temps_ et _l'Intransigeant_,le quotidien du Cinquième arrondissement qui s'appellerait, par exemple, _la Lanterne du Panthéon_ ou peut-être _l'Âme latine_.


Valery Larbaud
Rldasedlrad les dlcmhypbgf (1923) (Extrait de "Jaune Bleu Blanc", 1927)

Livre du jour François-René de Chateaubriand Atala

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Les deux rives du Meschacebé présentent le tableau le plus extraordinaire. Sur le bord occidental, des savanes se déroulent à perte de vue ; leurs flots de verdure, en s'éloignant, semblent monter dans l'azur du ciel, où ils s'évanouissent. On voit dans ces prairies sans bornes errer à l'aventure des troupeaux de trois ou quatre buffles sauvages. Quelquefois un bison chargé d'années, fendant les flots à la nage, se vient coucher, parmi de hautes herbes, dans une île du Meschacebé. A son front orné de deux croissants, à sa barbe antique et limoneuse, vous le prendriez pour le dieu du fleuve, qui jette un oeil satisfait sur la grandeur de ses ondes et la sauvage abondance de ses rives.
Telle est la scène sur le bord occidental ; mais elle change sur le bord opposé, et forme avec la première un admirable contraste. Suspendus sur le cours des eaux, groupés sur les rochers et sur les montagnes, dispersés dans les vallées, des arbres de toutes les formes, de toutes les couleurs, de tous les parfums, se mêlent, croissent ensemble, montent dans les airs à des hauteurs qui fatiguent les regards. Les vignes sauvages, les bignonias, les coloquintes, s'entrelacent au pied de ces arbres, escaladent leurs rameaux, grimpent à l'extrémité des branches, s'élancent de l'érable au tulipier, du tulipier à l'alcée, en formant mille grottes, mille voûtes, mille portiques. Souvent, égarées d'arbre en arbre, ces lianes traversent des bras de rivière sur lesquels elles jettent des ponts de fleurs. Du sein de ces massifs le magnolia élève son cône immobile ; surmonté de ses larges roses blanches, il domine toute la forêt, et n'a d'autre rival que le palmier, qui balance légèrement auprès de lui ses éventails de verdure. (&hellipWinking»

François-René de Chateaubriand, Atala


Livre du jour Charles Baudelaire Conseils aux jeunes littérateurs

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« C’est parce que tous les vrais littérateurs ont horreur de la littérature à de certains moments, que je n’admets pour eux, — âmes libres & fières, esprits fatigués, qui ont toujours besoin de se reposer leur septième jour, — que deux classes de femmes possibles: les filles ou les femmes bêtes, l’amour ou le pot-au-feu. — Frères, est-il besoin d’en expliquer les raisons? »

Charles Baudelaire, Conseils aux jeunes littérateurs


Livre du jour Stefan Zweig Le Joueur d'échecs

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Un bateau, un champion du monde d'échecs, mécanique implacable à gagner, et un homme qui n'a presque jamais joué, mais est devenu un champion «virtuel», dans sa tête, pour ne pas succomber à l'univers carcéral. Voici le sujet de cette passionnante nouvelle. Il n'est pas besoin de s'intéresser aux échecs pour apprécier ce grand texte.

Stefan Zweig, Le Joueur d’échecs

Livre du jour N. E. Rétif de la Bretonne La Paysanne pervertie

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Ce roman épistolaire nous conte l'histoire classique d'une jeune fille, provinciale d'origine modeste, qui monte à Paris. Après avoir profité, sans en abuser, de la bonté d'une amie de la famille, la facilité et la vie dans la grande ville incitent notre héroïne à se faire «entretenir» par un marquis. La maîtresse sera en bons termes avec la marquise puisque son propre frère en est l'amant. Mais ces amours ne durent guère et la déchéance sera grande.

NICOLAS-EDME RESTIF DE LA BRETONNE, La paysanne pervertie ou Les dangers de la ville

Livre du jour Somaize Dictionnaire des Précieuses

Antoine Baudeau sieur de Somaize (1630-1...)

leaf
 

(1660)
A

Ajusté

. - Cet homme-là n'est pas ajusté : Cet homme-là est nécessiteux d'agrément. Asseoir (s'). - Seyez-vous, s'il vous plaît : Contentez, s'il vous plaît, l'envie que ce siège a de vous embrasser. Ajuster. - Je n'ai jamais vu personne qui s'ajustât mieux que vous : Je n'ai jamais vu personne qui portât plus loin que vous l'élégance de l'ajustement. Aimer. - J'aime beaucoup les gens d'esprit : J'ai un furieux tendre pour les gens d'esprit. Achever. - Achevez votre discours : Rendez votre discours complet. Attendrir. - L'amour a bien attendri mon coeur : L'amour a terriblement défriché mon coeur. Asseoir. - Seyez-vous, Monsieur, s'il vous plaît : Prenez figure, monsieur, s'il vous plaît. Affaire. - Un homme d'affaire : un inquiet.

Télécharger ici

Le grand dictionnaire des précieuses ou la clef de la langue des ruelles

Livre du jour Jean Giraudoux La Guerre de Troie…

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Andromaque. — La guerre de Troie n’aura pas lieu, Cassandre!
Cassandre. — Je te tiens un pari, Andromaque.
Andromaque. — Cet envoyé des Grecs à raison. On va bien le recevoir. On va bien lui envelopper sa petite Hélène, et on la lui rendra.
Cassandre. - On va le recevoir grossièrement. On ne lui rendra pas Hélène. Et la guerre de Troie aura lieu.
Andromaque. — Oui, si Hector n’était pas là
!….»

La Guerre de Troie n’aura pas lieu, d’après Jean Giraudoux.

Livre du jour Denis Diderot Deux amis de Bourbonne

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Le texte initial de Diderot, rédigé fin de l'été 1770, et envoyé depuis Bourbonne à Naigeon a aujourd'hui disparu, mais deux (autres) versions du texte sont aujourd'hui connues. La première, chronologiquement, plus courte et précédée de deux lettres (l'une de madame de Pruneveaux à Naigeon, l'autre de madame de Pruneveaux à un curé, est retrouvée en 1985 et éditée par Jean Varloot dans la Revue de la bibliothèque nationale (de France). La seconde est celle qui paraît dans la Correspondance littéraire le 15 décembre 1770. Extrait : Il y avait au fond d'un bois, où vous vous êtes promenée quelquefois, un charbonnier dont la cabane servait d'asile à ces sortes de gens ; c'était aussi l'entrepôt de leurs marchandises et de leurs armes. Ce fut là que Félix se rendit, non sans avoir couru le danger de tomber dans les embûches de la maréchaussée qui le suivait à la piste. Quelques-uns de ses associés y avaient porté la nouvelle de son emprisonnement à Reims ; et le charbonnier et la charbonnière le croyaient justicié, lorsqu'il leur apparut.

Denis Diderot, Les Deux amis de Bourbonne et autres contes

Livre du jour Alfred Jarry L'Autre Alceste

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Récit du vizir Assaf
L’ange de la mort est apparu à mon maître avec six visages, avec lesquels il recueille les âmes des habitants de l’Orient, de l’Occident, du ciel, de la terre, des pays de Jadjudi et Madjudi et du pays des croyants. Et il a tourné vers mon maître son sixième visage. Or, les djinns qui travaillent au temple en coupant les métaux sans bruit avec la pierre samur procurée par le corbeau, entendront la chute du corps du prophète sur le parquet de sa salle de cristal, et ne voudront point achever de construire. Ils voient mon maître debout entre les murailles transparentes, appuyé sur son bâton de cèdre; et si l’ange lui enlève son âme dans cette posture, le parquet lumineux ne vibrera, heurté par le corps terrestre, qu’après la rupture du bâton, rongé par les vers. Et peut-être le temple sera-t-il achevé. J’ai conseillé à mon maître de soutenir ses paumes avec une verge d’or incorruptible, afin que les djinns le sachent […]

Alfred Jarry, Alceste

Livre du jour Alfred de Musset Caprices de Marianne


INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Scène première
Une rue devant la maison de Claudio.
Marianne, sortant de chez elle un livre de messe à la main.
Ciuta, l’abordant.
C
IUTA. – Ma belle dame, puis-je vous dire un mot ?
M
ARIANNE. – Que me voulez-vous ?
C
IUTA. – Un jeune homme de cette ville est éperdument amoureux de vous ; depuis un mois entier, il cherche vainement l’occasion de vous l’apprendre ; son nom est Coelio ; il est d’une noble famille et d’une figure distinguée.
M
ARIANNE. – En voilà assez. Dites à celui qui vous envoie qu’il perd son temps et sa peine et que s’il a l’audace de me faire entendre une seconde fois un pareil langage j’en instruirai mon mari. (Elle sort.)

Alfred de Musset Les caprices de Marianne
Comédie en deux actes
Publiée en 1833, représentée pour la première fois à Paris, le 14 juin 1851, à la Comédie-Française.

Livre du jour Jules Verne Phare du bout du monde

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Le soleil allait disparaître derrière les collines qui limitaient la vue à l’ouest. Le temps était beau. À l’opposé, au-dessus de la mer qui se confondait avec le ciel dans le nord-est et dans l’est, quelques petits nuages réfléchissaient les derniers rayons, qui ne tarderaient pas à s’éteindre dans les ombres du crépuscule, d’assez longue durée sous cette haute latitude du cinquante-cinquième degré de l’hémisphère austral […]».

Le Phare du bout du monde, de Jules Verne.

Livre du jour Ivan Tourgueniev Premier amour

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Un très beau roman, à l'écriture limpide, lumineuse et émouvante, qui nous narre, à la première personne, le premier Amour de Volodia, 16 ans, dans la Russie de 1833.

Ivan Sergueïevitch Tourgueniev, PREMIER AMOUR

Livre du jour Raymond Roussel Nouvelles impressions d'Afrique

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

LA MAISON OU SAINT LOUIS FUT PRISONNIER
Sans doute à réfléchir, à compter cela porte,
D’être avisé que là, derrière cette porte,
Fut trois mois prisonnier le roi saint
!… Louis neuf!…,
Combien le fait, pourtant, paraît tangible et neuf
En ce pays jonché de croulantes merveilles,
Telles qu’on n’en sait point ici bas
de plus vieilles
!

Raymond Roussel, Nouvelles impressions d’Afrique


Livre du jour Denis Diderot Rêve d'Alembert

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Ce texte fait partie d’une trilogie : Entretien entre d'Alembert et Diderot, Le Rêve de d'Alembert, Suite de l'entretien. Ces trois traités ont été composés en 1769 et ont circulé sous forme de manuscrits dans les cercles parisiens ; ils ont paru dans la « Correspondance littéraire » en 1782, mais cette gazette, destinée aux têtes couronnées d'Europe, était manuscrite : ils furent imprimés pour la première fois en 1830.

Une édition électronique réalisée à partir du texte de Denis Diderot (été 1769), “ Le rêve d'Alembert ”, in Oeuvres complètes de Diderot, Éd. Assézat Tourneux, Paris, Garnier Frères, 1875, tome 2, pp. 122-181. Orthographe modernisé: le nom de L'Espinasse a été systématiquement modernisé en Lespinasse.

Denis Diderot, Le Rêve de d’Alembert, 1769

Livre du jour Denis Diderot Contes

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Je voudrais bien me rappeler la chose comme elle s’est passée, car elle vous amuserait. Commençons à tout hasard, sauf à laisser là mon récit, s´il m´ennuie.
M. le prince de Galitsine s´en va aux eaux d’Aix-la-Chapelle
; il y trouve la jeune et belle comtesse de Schmettau. En huit jours de temps il en devient amoureux, il le dit, il est écouté, il est époux.
Il avait été attaché à Paris à une demoiselle Dornet, grande fille, assez belle, mais d´une mauvaise santé, ne manquant pas tout à fait d´esprit, mais ignorante comme une danseuse d´Opéra, et toute propre à donner dans un torquet.
Le prince, après son mariage, regretta deux ou trois portraits qu´il avait laissés à cette fille, et il me pria de les ravoir, si je pouvais. La chose n´était pas aisée. Entre plusieurs moyens qui me vinrent en tête, celui auquel je m´arrêtai, ce fut de tirer parti des inquiétudes qu´elle avait sur sa santé, et de supposer à ces portraits une influence funeste qui l´effrayât. Voilà qui est bien ridicule, me direz-vous. D´accord. Mais d´un autre côté il est si agréable de se bien porter, les portraits d´un infidèle sont si peu de chose
; il y a un si grand fonds à faire sur l´imagination d´une femme alarmée, et en général les femmes sont si crédules et si pusillanimes en santé, si superstitieuses dans la maladie! »

Denis Diderot, Contes

Livres du jour André Gide liens vers titres

De nombreux titres d’André Gide sont accessibles sur la toile, mais leur téléchargement n’est pas toujours autorisé en France.

On peut lire en ligne…


Le Traité du Narcisse:
https://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_traite_du_narcisse.pdf

Les Nourritures terrestres:
https://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_nourritures_terrestres.pdf

La Porte étroite:
https://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_porte_etroite.pdf

Isabelle:
https://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_isabelle.pdf

Les Caves du Vatican:
https://www.ebooksgratuits.com/blackmask/gide_caves_du_vatican.pdf

La Symphonie pastorale:
https://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_symphonie_pastorale.pdf

Si le grain ne meurt:
https://www.ebooksgratuits.com/pdf/gide_si_le_grain_ne_meurt.pdf

etc, etc.

Livre du jour Contes et nouvelles oubliés

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Cette anthologie fait place à des auteurs peu connus ou oubliés, ou alors à des textes oubliés d’auteurs plus connus, comme Feydeau et Malot.
Table
Marguerite de Navarre, Continence d’une jeune fille ..................................5
Madame de La Fayette, La princesse de Montpensier................................18
Alfred de Vigny, Laurette ou le Cachet rouge.................................63
Hector Malot., Une peur.............................................................109
Victor Hugo, Le diable chiffonnier..........................................121
Gustave Flaubert, Rêve d’enfer.......................................................134
Georges Feydeau, La mi-carême.....................................................187

Léon Bloy, La fève...............................................................193
Joséphine Colomb, Fermé pour cause de décès.................................202
Alphonse Esquiros,Le baron et la princesse......................................210
Ernest d’Hervilly, Le chat du Neptune............................................219
Alphonse Karr, Les Willis...........................................................247

Contes et nouvelles oubliés

Livre du jour Jean Giraudoux Amphitryon 38

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Nombreux sont les écrivains du début du XXe siècle qui ont repris les mythes antiques pour les réinterpréter à leur façon (
Philoctète de Gide, Antigone, Orphée de Cocteau, etc). Giraudoux lui-même insiste avec humour sur la banalité de son sujet, en affirmant, dans son titre, être le 38e auteur, notamment après Euripide, Plaute, Molière et Kleist, à mettre en scène la légende de la naissance d'Hercule. Chacun sait comment Alcmène, la vertueuse épouse du roi de Thèbes, Amphitryon, honorée à son insu par Jupiter, devint la mère du plus fameux héros de l'Antiquité.
À la tombée du jour, Jupiter, dissimulé dans les jardins du palais, guette Alcmène, l'épouse fidèle et aimante du roi de Thèbes, Amphitryon. Pour la posséder, il accepte le stratagème proposé par le rusé Mercure: faire déclarer la guerre à Thèbes afin d'éloigner le roi et prendre son apparence pour passer la nuit au palais. Aussitôt dit, aussitôt fait: la guerre proclamée et la ville réveillée, l'armée thébaine s'ébranle et Alcmène fait ses adieux à son époux qui s'arrache à ses bras. Mercure, qui a pris l'apparence de Sosie, valet d'Amphitryon, lui annonce alors le retour secret de son maître pour la même nuit...


Jean Giraudoux, Amphitryon 38

Livre du jour Alfred de Musset On ne badine pas…

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Doucement bercé sur sa mule fringante, maître Blazius s’avance dans les
bluets fleuris, vêtu de neuf, l’écritoire au côté. Comme un poupon sur
l’oreiller, il se ballotte sur son ventre rebondi, et les yeux à demi fermés, il
marmotte un Pater noster dans son triple menton. Salut, maître Blazius
;
vous arrivez au temps de la vendange, pareil à une amphore antique.»


Musset, On ne badine pas avec l’amour

Livre du jour Bernardin de Saint Pierre Paul et Virginie

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Sur le côté oriental de la montagne qui s’élève derrière le Port Louis de Île de France, on voit, dans un terrain jadis cultivé, les ruines de deux petites cabanes. Elles sont situées presque au milieu d’un bassin formé par de grands rochers, qui n’a qu’une seule ouverture tournée au nord. On aperçoit à gauche la montagne appelée le Morne de la Découverte, d’où l’on signale les vaisseaux qui abordent dans l’île, et au bas de cette montagne la ville nommée […]».

Paul et Virginie, de Bernardin de Saint Pierre.

Livre du jour Jules Verne Bourses de voyage

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Premiers classés: ex aequo, Louis Clodion et Roger Hinsdale', proclama, d’une voix retentissante, le directeur, Julian Ardagh. Et les bruyants vivats, les hurrahs multiples d’accueillir avec force battements de mains les deux lauréats de ce concours. Puis, du haut d’une estrade élevée au milieu de la grande cour d’Antilian School, continuant à lire la liste placée devant ses yeux, le directeur fit connaître les noms suivants: « Deuxième […] ».

Bourses de voyage, de Jules Verne.

Livre du jour Alphonse Allais 2 et 2 font 5

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit
Je le connus dans une vague brasserie du Quartier Latin. Il s’installa près de la table où je me trouvais, et commanda six tasses de café. – Tiens, pensai-je, voilà un monsieur qui attend cinq personnes. Erronée déduction, car ce fut lui seul qui dégusta les six moka, l’un après l’autre, bien entendu, car aurait-il pu les boire tous ensemble, ou même simultanément ? S’apercevant de ma légère stupeur, il se tourna vers moi, et d’une voix nonchalante, qui laissait traîner les mots comme des savates, il me dit :
Alphonse Allais, Deux et deux font cinq (2 + 2 = 5)
Édition de référence : Paris, Paul Ollendorff, Éditeur, 1895.

Livre du jour G. Bernanos Un Mauvais rêve

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


"Ma chère tante, j'aurais dû vous écrire à l'occasion des fiançailles d'Hélène et le temps passe, passe. Vingt jours à votre Souville, vingt jours tous pareils, avec leur compte exact d'heures, de minutes, de secondes - et encore l'horloge de la paroisse doit vous faire bonne mesure, treize heures à la douzaine peut-être, sait-on ? - vingt jours de province, enfin, c'est quelque chose. Ici, voyez-vous, ce n'est rien. On les arrache au calendrier par poignées, […]."

Un Mauvais Rêve, de Georges Bernanos

Livre du jour Anatole France Le Petit soldat de plomb

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Cette nuit-là, comme la fièvre de l’influenza m’empêchait de dormir, j’entendis très distinctement trois coups frappés sur la glace d’une vitrine qui est à côté de mon lit et dans laquelle vivent pêle-mêle des figurines en porcelaine de Saxe ou en biscuit de Sèvres, des statuettes en terre cuite de Tanagra ou de Myrina, des petits bronzes de la Renaissance, des ivoires japonais, des verres de Venise, des tasses de Chine, des boîtes en vernis Martin, des plateaux de laque, des […]. »

Le Petit Soldat de plomb, d’Anatole France

Livre du jour Guy de Maupassant Notre cœur

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Un jour Massival, le musicien, le célèbre auteur de Rébecca, celui que, depuis quinze ans déjà on appelait 'le jeune et illustre maître', dit à André Mariolle, son ami:
— Pourquoi ne t’es-tu jamais fait présenter à Mme Michèle de Burne
? Je t’assure que c’est une des femmes les plus intéressantes du nouveau Paris.
— Parce que je ne me sens pas du tout mis au monde pour son milieu.
— Mon cher, tu as tort. C’est là un salon original, bien neuf, très vivant et très artiste. On y
[…]. »

Notre cœur, de Guy de Maupassant

Livre du jour Rabelais Gargantua

LA VIE TRES HORRIFICQUE DU GRAND GARGANTUA PERE DE PANTAGRUEL.
Jadis composée par M. Alcofribas, abstracteur de Quinte Essence.
Livre plein de Pantagruelisme.


AUX LECTEURS
Amis lecteurs, qui ce livre lisez,
Despouillez vous de toute affection;
Et, le lisant, ne vous scandalisez:
Il ne contient mal ne infection.
Vray est qu'icy peu de perfection
Vous apprendrez, si non en cas de rire;
Aultre argument ne peut mon cueur elire,
Voyant le dueil qui vous mine et consomme :
Mieulx est de ris que de larmes escripre,
Pour ce que rire est le propre de l'homme

François Rabelais, Gargantua

Livre du jour Virgile L'Enéide


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

VIRGILE: L’Énéide

L’Énéide, fameuse épopée écrite par Virgile, est le récit des épreuves du Troyen Énée, ancêtre mythique du peuple romain, fils d’Anchise et de la déesse Vénus, depuis la prise de Troie, jusqu’à son installation dans le Latium. Le poème, écrit entre 29 et 19 avant J.C., contient environ 10000 vers et se divise en douze chants. La traduction proposée ici, d’André Bellessort, est en prose.

https://www.ebooksgratuits.com/pdf/virgile_eneide.pdf

Livre du jour Arthur Conan Doyle Contes d'entre chien et loup


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

ARTHUR CONAN DOYLE, Contes d’entre chien et loup

La Main brune — Le Professeur de Lea House — B. 24 — La Grande Expérience de Keinplatz — Une mosaïque littéraire — Jouer avec le feu — L’Anneau de Thoth — Le Fiasco de los amigos — Comment la chose arriva — Le Lot n° 249 — « De profundis » — L’AscenseurNouvelles — Contes
https://www.ebooksgratuits.com/pdf/doyle_contes_chien_loup.pdf

Livre du jour Anton Tchekhov Salle 6


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

ANTON PAVLOVITCH TCHEKHOV, Salle 6:

Salle 6 — Dans le bas-fond — Le Malheur — Graine errante — L’Uniforme du capitaine — Chez la maréchale de la noblesse — Vieillesse — Angoisse
Nouvelles — Contes
Un petit hôpital de province, dans la Russie des Tsars, aux alentours de 1880. Le médecin est un fonctionnaire timide, plein de bonté, affreusement seul. Il se lie d’amitié avec l’un de ses malades, atteint du délire de la persécution, mais qui se révèle un homme cultivé, spirituel, dans l’intervalle de ces crises. Voilà le fou et le médecin lancés dans de longues conversations. Joie de pouvoir dire enfin à quelqu’un que l’on souffre, et d’entendre une réponse! Mais cette pauvre joie, la jalousie et la méchanceté vont l’anéantir. Le médecin devient suspect, on le traite de fou, on l’enferme à son tour. Sept autres nouvelles complètent ce récit cruel, tendre et comique. Elles traitent toutes, sous des sujets différents, le même thème de la dérision humaine et de la nostalgie d’un « ailleurs » impossible. Pour avoir, avec un art sobre et sûr, toujours concret, nourri de l’abondance du cœur, décrit la détresse de ceux qu’on appelle « les médiocres », Tchekhov a donné à ces médiocres la première place à côté des héros de Tolstoï et de Dostoïevski.
Paris, Librairie Plon, 1922. Traduction Denis Roche.

https://www.ebooksgratuits.com/pdf/tchekhov_salle_6.pdf

Livre du jour William Shakespeare Othello

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Venise. Une rue. Entrent Roderigo et Jago.
RODERIGO. Allons ne m’en parle jamais
! Je trouve très mauvais que toi, Jago, qui as disposé de ma bourse comme si les cordons en étaient dans tes mains, tu aies eu connaissance de cela.
JAGO. Au diable
! mais vous ne voulez pas m’entendre. Si jamais j’ai eu le moindre soupçon de cette affaire, haïssez-moi.
RODERIGO. Tu m’avais dit que tu le détestais.
JAGO. Méprisez-moi, si cela n’est pas.
[…]»

Othello ou le Maure de Venise, de William Shakespeare.

https://www.ebooksgratuits.com/pdf/shakespeare_othello.pdf

Livre du jour J. Romains Les Copains

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


Patron ! / Messieurs ? / Venez par ici ! On a besoin de vous. On voudrait savoir si vos pichets de grès tiennent le litre. Ce monsieur, que vous voyez, qui a le nez rouge, prétend que oui ; moi je prétends que non. Il y a un pari d'engagé./ Monsieur, faites excuse, mais c'est monsieur qui est dans le vrai./ Quel monsieur ? Eh bien ! le monsieur qui a... comme vous dites.../ Qui a le nez rouge ? / Patron, je n'admets pas que vous vous associiez aux […]"
Jules Romains, Les Copains

Livre du jour G. Rodenbach Les Tristesses

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

"L'enfant-poète, au seuil de ses jours, entendit
Une voix frémissante et sombre qui lui dit : 'Tu souffriras !
Ta mère en larmes va maudire
La nuit où son amour a conçu son martyre,
Quand elle te verra, déjà pâle et rêveur,
Mordre en pleurant son sein comme un fruit sans saveur !
Enfant, tu laisseras les enfants de ton âge
Rire, chanter, égayer le ménage,
Grimper sur les genoux des parents, chaque soir,
Lorsqu'autour d'un bon feu d'hiver on vient s'asseoir ;
Et toi, venant de naître et déjà prompte à vivre,
Tu liras, dans un coin de la chambre, un vieux livre […]."
Les Tristesses, de Georges Rodenbach