COMMENT ÉCRIRE UNE NOUVELLE POLICIÈRE


Objectif : Écrire une nouvelle policière de plusieurs pages en vous laissant guider par les douze étapes du parcours suivant.


Étape 1 : Construire l’intrigue

Vous savez maintenant comment est écrite une nouvelle et vous connaissez sans doute beaucoup de romans policiers, par la lecture ou les feuilletons télévisés. Un récit policier pose un mystère, une énigme à découvrir : un meurtre a été commis. Qui est l’assassin ?
La seule grande difficulté que vous allez rencontrer pour écrire une nouvelle policière sera d’
inventer la solution en même temps que le mystère : vous n’êtes plus le simple lecteur qui découvre progressivement l’énigme. Vous êtes le scénariste qui la construit.
Le pari est de construire une intrigue rigoureuse et de mener le suspens jusqu’à la fin. Donc, abandonnez tout de suite les idées de meurtres en série, de détails horribles, d’inondations d’hémoglobine. La meilleure histoire de la classe sera celle qui ne permettra la découverte du coupable que dans le dernier épisode !
Voici une suite d’éléments qui doivent obligatoirement figurer dans votre énigme. Seul (e) ou par groupes de trois élèves, vous allez l’inventer pas à pas.

Le crime

Qui a tué qui ?
Pourquoi ?
Où ? Quand ? Comment ?
[…]

Le mobile

Les mobiles des crimes sont toujours un peu les mêmes. Choisissez-en un parmi ceux-ci et développez-le :
• argent (capter un héritage ; bénéficier d’une assurance vie ; s’approprier un billet de loto gagnant, etc), vol (d’un tableau, d’un bijou, d’un timbre de collection, des actions d’une mine d’or, d’un manuscrit miraculeusement retrouvé, des plans d’une nouvelle fusée, etc)
• amour, jalousie (toutes les situations du crime passionnel)
• ambition (pour obtenir un poste de dirigeant dans une société quelconque…)
• mauvaise conscience (faire taire un maître chanteur ou un témoin gênant)
• vengeance…

Le brouillage des pistes

Déterminez la manière dont le coupable a brouillé les pistes pour éviter d’être accusé :
• alibi bien préparé (préciser : lieux, heures, témoins)
• meurtre déguisé en suicide ou en accident
[…]

Les indices et les preuves

Des indices doivent trahir le coupable et amener le détective à la vérité : des indices matériels, une phrase prononcée, deux témoignages qui ne concordent pas, un testament truqué, la copie d’un acte d’état civil…
Les preuves, qui vont confondre le coupable et servir au procès, peuvent être de différents ordres : journaux anciens, décalage horaire, ticket d’autoroute, film de caméra de surveillance, empreinte digitale, test scientifique…

La narration de l’histoire

Le plus simple est d’écrire votre nouvelle à la troisième personne : le récit se raconte de lui-même et le narrateur n’apparaît pas. Dans ce cas, personne ne dit JE en dehors des dialogues, et vous-même, témoin ou enquêteur, enquêtrice, n’apparaissez pas dans l’histoire.
Dans les récits classiques, l’histoire de l’enquête […]


1. Le mystère

LA TRAGÉDIE DE MARDSON MANOR


J’avais été appelé hors de la capitale durant quelques jours et, à mon retour, je trouvai Poirot occupé à boucler sa petite valise.
— A la bonne heure, Hastings, je craignais que vous ne soyez pas revenu à temps pour m’accompagner.
— On vous a donc appelé à l’aide quelque part ?
— Oui, bien que je doive admettre, d’après les apparences, que l’affaire ne semble pas passionnante. La compagnie d’assurances, L’Union de l’Ouest, m’a demandé d’enquêter sur la mort d’un certain Maltravers qui avait contracté chez eux, quelques semaines plus tôt, une assurance sur la vie pour la belle somme de cinquante mille livres !
[…]


2. La solution

J’avouai :
— Même à présent, je ne réalise pas très bien ce crime et son exécution !
— Commençons par le commencement. Nous avons une jeune femme clairvoyante et calculatrice qui, connaissant la débâcle financière de son mari et lasse d’un compagnon vieillissant qu’elle n’avait épousé que pour son argent, pousse ce dernier à contracter une importante assurance sur la vie en sa faveur. Ceci fait, elle cherche le moyen d’accomplir son dessein. La chance le lui offre ! L’étrange aventure racontée par le jeune officier ! L’après-midi suivant, lorsque Monsieur le Capitaine est en haute mer, comme elle le pense, elle et son mari flânent sur les pelouses et j’imagine leur dialogue : « Quelle bizarre histoire Black nous a racontée, hier soir au souper, observe-t-elle. Un homme peut-il vraiment se suicider de cette façon ? Montrez-moi si c’est possible ? ». Le pauvre fou lui montre, il place l’extrémité du fusil dans sa bouche. Elle se baisse et pose la main sur la gâchette, riant en levant les yeux sur lui : « Et maintenant, monsieur, conclut-elle friponne, supposons que je presse la gâchette ? ». Et alors… Et alors, Hastings… Elle la presse !

Agatha Christie, La tragédie de Mardson Manor, in Les enquêtes d’Hercule Poirot, © Librairie des Champs Élysées, 1968.


Étape 2 : Vérifier la présence des éléments indispensables à l’intrigue

Petite liste pour vérifier la construction de votre énigme :

[…]

Étape 3 : Rédigez un résumé de l’intrigue

Rédigez votre projet d’intrigue sous forme de fait-divers et en vous inspirant du fait-divers suivant. Vous présenterez la fausse piste que vous aurez inventée en l’introduisant dans votre texte, par exemple, par la phrase suivante : « On a d’abord soupçonné M. X. (ou Mme Y.) qui avait… Il a été arrêté puis relâché, parce que… »

Étape 4 : Présenter oralement son texte à la classe

En présentant oralement votre texte à l’ensemble des camarades de la classe, vous pourrez vérifier si votre intrigue est cohérente, si elle est assez complète pour être comprise.
Servez-vous du questionnaire de l’étape 2 pour apporter, à votre tour, des conseils à vos camarades, pour leur faire des suggestions éventuelles au cas où leur histoire vous paraîtrait trop compliquée ou peu originale.

Étape 5 : Créer des personnages

Vous voici parvenus à une étape bien plaisante : il s’agit ici de créer les caractéristiques de vos principaux personnages : la victime, le coupable, l’autre suspect, et surtout votre personnage principal : le détective.
Utilisez une fiche bristol. Vous pourrez l’orner d’un dessin ou d’une photo découpée dans un magazine, Ceci vous aidera pour décrire votre personnage.
Voici un modèle de fiche qui vous aidera à inventer. Bien entendu, tous les détails qui figureront sur la fiche ne seront pas tous repris dans votre texte, mais ils vous aideront à imaginer vos personnages.



Fiche pour créer un personnage



Nom/Prénom/Surnom :


Portrait physique

1. Sexe :
2. Âge :
3. Taille et poids :
4. Visage (couleur des cheveux, yeux, peau, nez…) :
5. Silhouette :
[…]


Situation familiale et sociale

1. Classe sociale (modeste, moyenne, haute) :
2. Métier/fonction (travail, horaire, salaire) :
3. Éducation (durée, écoles, matières favorites ou pas, culture…) :
[…]
9. Activités de loisirs : lectures, journaux, sports, bricolage… :


Portrait psychologique

1. Caractère (nerveux, apathique, sentimental, rêveur, coléreux…)
2. Attitude face à la vie (actif, militant, suiveur, résigné, désillusionné…) :
3. Complexes personnels (peurs, superstitions, obsessions…) :
[…]


Voici un modèle de fiche remplie pour un célèbre personnage d’enquêteur :

Nom : MAIGRET
Prénoms : Jules, François, Amédée
Né à : Saint Fiacre par Matignon, à 25 km de Moulins (Allier).


Portrait physique

Sexe : Masculin
Âge dans les romans : proche de 50 ans.
Taille : 1,80 m,
Poids : 110 kg
[…]

Étape 6 : Se documenter

Pour que votre intrigue soit passionnante à lire, il est important d’apporter autant de soins au cadre qu’aux personnages. Pour cela, vous vous documenterez au CDI avec votre équipe.
Cherchez des cartes de la région que vous avez choisie. Consultez un plan de la ville (calendrier des PTT…). Écrivez à l’office du tourisme de la ville concernée.
Si vous avez choisi une autre époque que la nôtre pour un épisode, pour expliquer un mobile, vous devez si possible consulter des manuels d’histoire, des journaux de l’époque, vous renseigner sur les voitures, les objets de la vie quotidienne. L’aide de votre professeur d’histoire sera la bienvenue ; la consultation de certains sites d’Internet souvent précieuse.
De même, pour éviter des erreurs, il est indispensable de se renseigner sur le fonctionnement de la justice française. Votre connaissance des téléfilms américains sera ici un handicap… Consultez plutôt le professeur d’éducation civique !

Étape 7 : Comment commencer ?

Le début du récit.
Vous allez écrire la scène d’exposition de l’intrigue. Il ne s’agit pas de la scène du crime, qui sera racontée à la fin de l’histoire, mais de la scène de la découverte du méfait.
Cette scène comportera deux parties successives :
[…]

Voici un exemple :

Le soir où cette histoire a commencé, on avait vraiment bien entendu le couinement de la micheline au passage du Nantes-Lyon vers Les Rosiers. Le temps se mettait au doux. Parti comme c’était, ça devait déjà s’être levé en mer, et ces sapristi de mouettes ne tarderaient point à s’en retourner chez elles. Ce ne sont pas des oiseaux bien intéressants, ça, les mouettes…
Il devait être dans les cinq heures - cinq heures et demie au croisement de la route nationale qui longe la Loire avec la côte de La Croix, entre Gennes et Saumur, ou, pour mieux dire, entre Saint-Hilaire-Saint-Florent et Chênehutte-les-Tuffeaux, juste avant La Mimerolle.
[…]

Alix de Saint-André,
L’ange et le réservoir de liquide à frein, © Gallimard, Série noire, 1994.



Étape 8 : Corriger son brouillon

Voici un texte écrit par Julie, une élève de 5e. Vous allez l’améliorer de manière progressive :




Les consignes

1. Dans ce texte, pouvez-vous repérer les deux parties demandées dans la consigne ?
2. La première partie de la scène vous paraît-elle suffisamment développée ?
[…]

Deux gestes de correction du brouillon

1. Ajouter
Á quel (s) endroit (s) du texte pouvez-vous ajouter des détails ? Pourquoi ? Lesquels ?
2. Déplacer
[…]

La correction de la langue

Vérifiez l’accord sujet-verbe, surtout avec le sujet collectif « tout le monde »
Vérifiez la conjugaison de la 1e personne du singulier du passé simple (rencontrer, crier).
Vérifiez dans le dictionnaire : au moin, un crie, se ralumer, dégoutant, quelqun.


Étape 9 : Inventer des péripéties, maintenir le suspens

[…]

Le suspens

[…]

Étape 10 : La solution de l’énigme


Étant donné que vous l’avez inventée en même temps que le mystère, la solution ne doit pas vous surprendre, mais elle doit surprendre le lecteur (voir extraits d’Agatha Christie, p. 00).
Deux difficultés doivent être résolues :
1. — Aucun élément de l’énigme ne doit être oublié (tous les détails — empreintes, horaires, témoignages — doivent s’emboîter comme dans un puzzle terminé. Tout doit s’expliquer de manière rationnelle : le fantastique n’est pas admis ici.
2. — Le lecteur ne doit pas avoir trop vite deviné qui est le coupable, de manière que la lecture reste intéressante jusqu’à la fin.
La scène de résolution du mystère est la grande scène dans laquelle l’enquêteur déploie tous ses talents : intelligence, mémoire, esprit de synthèse, lucidité, qualités humaines.

Étape 11 : S’évaluer et évaluer les autres équipes

[…]

La narration

[…]

Les descriptions

• qui est décrit ?
• quels objets sont décrits ?
• à quels endroits du texte sont placées ces descriptions ?
• quel est le rôle des descriptions dans le texte ?


Étape 12 : Communiquer son histoire
Après ce grand effort, vous avez bien mérité de communiquer votre œuvre à la classe.
Vous pouvez la lire ou, mieux, si vous l’avez mise au net à l’aide d’un ordinateur, l’imprimer et la faire lire autour de vous.

Et pourquoi ne pas faire un recueil des nouvelles écrites par la classe ? Pensez à la mise en pages, aux illustrations.


Étude publiée dans TEXTES ET MÉTHODES 5e Nathan

pour obtenir le fichier complet de 10 pages en pdf :
participation de 3,99 euros aux frais d’hébergement du site

Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures



Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être détruit ou dirigé vers votre dossier de courrier indésirable.