Écrire un tract


Objectif: exprimer ses idées et chercher à convaincre sous une forme brève et persuasive

Observation

(Affiche de campagne pour les restaurants du cœur)


Questions

1. Qui est l’émetteur du texte
? Quelles précisions sur son identité figurent sur le document?
2. Comment la mise en page attire-t-elle l’attention du lecteur
?
3. Quel est le but du texte
? À qui s’adresse-t-il?
4. Quelle information est donnée en premier
? Sous quelle forme?
5. Comment le destinataire est-il impliqué
?


Leçon

Dans la vie quotidienne et démocratique, de nombreuses occasions nous sont données d’exprimer une opinion, une réaction, de manifester un engagement au sein d’un club, d’une association, d’un groupe.
Le
tract est un document écrit très court qui est souvent utilisé dans un certain nombre de situations, afin d’exprimer ses idées et de convaincre l’entourage.
Écrire un tract est une occasion d’exercer une activité de futur citoyen.


1. La situation de communication

L’émetteur d’un tract est présent dans son texte, qui doit être
légalement signé.
Il est important de préciser
:
— l’identité de l’émetteur et du groupe auquel il appartient
: sigle, logo, nom, adresse;
— la visée du texte
: défense d’un droit, d’un emploi, opposition à la fermeture d’une école, demande de changement d’horaire, etc.
Il est également important de préciser le point de vue selon lequel on écrit.


2. Le contenu

L’auteur d’un tract s’implique. le tract est donc subjectif, mais il doit s’appuyer sur des faits, des références réelles, honnêtes et crédibles.
L’auteur donne ses critères de jugement.
Le tract peut porter d’autres informations
: appel à une réunion, à une manifestation. Dans ce cas, des indications pratiques sont nécessaires: date, heure, lieu (quand, comment, où?). Un schéma, un plan, des indications sur les moyens de transport peuvent utilement être ajoutés.


3. La présentation du tract

Le tract doit attirer l’attention du destinataire.
• La typographie et la mise en page sont importantes pour attirer rapidement l’attention du lecteur.
Il est bon de
— hiérarchiser les informations, en commençant par la plus percutante
;
— souligner ou encadrer des phrases, des mots
;
— introduire des dessins, des schémas
— attirer l’attention par la couleur, le soulignement, le gras, les italiques, les encadrés.


4. Procédés d’expression

• Vocabulaire

Le texte doit convaincre et persuader. Il doit être compris par le plus grand nombre de gens, aussi est-il important d’utiliser un vocabulaire clair et précis.
Il est d’usage dans ce type de texte, d’utiliser des procédés qui valorisent l’émetteur
: métaphores, antithèses nettes entre les bons (nous) et les méchants (les autres), exagérations (hyperboles), accumulations, gradations (progressions en ordre croissant).

• La syntaxe

C’est les fonctions expressive et impressive du langage qui sont ici mises en œuvre.
La connivence est marquée par l’emploi du pronom personnel NOUS.
Des impératifs, des phrases exclamatives, de fausses interrogations sont utilisés pour impliquer le lecteur.

• Le plan

Après une « accroche » claire, vive et précise, on peut présenter les arguments
— selon un ordre croissant
: du plus faible au plus fort;
— dans un ordre décroissant
;
— dans un ordre symétrique
: un fort au début, un fort à la fin.
On fait appel à la logique, au bon sens, aux sentiments.


Exercices

1. Mettez en page le tract suivant en mettant les mots clefs en valeur par les espaces et la typographie
Aidez-nous à sauver les éléphants
!

Comme toute espèce vivante, l’éléphant fait partie du patrimoine universel. Il faut agir vite et bien pour éviter qu’il n’aille rejoindre les dinosaures et autres disparus de notre planète.
Mais aussi, et surtout, parce que sa présence est indispensable à un bon équilibre de la faune et de la flore. Autre argument qui ne peut nous laisser indifférents
: c’est un atout magistral pour l’économie touristique des pays africains. Ceux-ci déploient des efforts immenses pour gérer les réserves naturelles et protéger leur capital zoologique pour le grand plaisir des amateurs de découvertes.
Nous pouvons agir — à distance — et les aider à lutter contre les braconniers qui détruisent ce patrimoine naturel.

(Fondation chocolat Côte d’Or)



2
. Écrivez un tract ou dessinez une affiche à partir du texte suivant, écrit à l’occasion de la Journée des droits de l’enfant, le 20 novembre.

J’ai le droit

de rire et de dire je t’aime, de faire du sport ou de la peinture, de respirer un air non pollué, de regarder à la télévision des programmes adaptés à mon âge, d’apprendre à lire, à écrire, à comprendre le monde, de pratiquer librement ma religion, de dormir dans une maison, de ne pas être séparé de mes frères et sœurs, de choisir mon métier lorsque je serai grand, de refuser qu’on utilise mon corps, d’être protégé contre la drogue, le sida, le travail et la prison… (Paroles d’enfants)

Les clés de l’actualité Junior, Supplément au n° 132, novembre 1997 © Ed Milan.



3
. Rédigez un tract ou dessinez une affiche qui présentera les droits et les devoirs de l’enfant, en vous inspirant du texte suivant.
Certains droits sont reconnus pour tous les enfants: manger à sa faim, aller à l’école… d’autres te sont accordés selon ton âge

En grandissant tu apprends à maîtriser ton environnement et tu acquiers certains droits. Ils te sont accordés, en fonction de ton âge, par tes parents ou par les lois. Par exemple, le droit aux loisirs est un droit essentiel car tu as besoin de jouer et de te reposer pour bien grandir. Mais ce droit varie selon ton âge. Tu as ainsi le droit de regarder la télévision, et cette année tes parents t’autorisent à la regarder un peu plus tard car tu grandis. Tu disposes aussi de droits qui te paraissent naturels, comme avoir une nationalité, être habillé chaudement quand il fait froid, boire lorsque tu as soif.
Des droits mais aussi des devoirs
Tu as le droit de t’exprimer librement, celui d’être protégé contre les agressions, ou de vivre dans un cadre agréable. Tes copains aussi. C’est pourquoi tu as le devoir de respecter les autres, de les écouter, de ne pas user de violence envers eux, de respecter l’environnement.

Les clés de l’actualité Junior, Supplément au n° 132, novembre 1997 © Ed Milan.



4.
Rédigez un tract sur l’un des thèmes suivants:

— Pour un passage protégé devant l’arrêt du bus.
— Halte à la violence
!
— Pour un conseil municipal d’enfants.
— Contre les voitures sur les trottoirs.

Fiche d’autoévaluation

• J’ai bien marqué l’identité et d’adresse de l’émetteur du texte
• J’ai marqué la visée du texte
• J’ai exprimé un point de vue cohérent.
• Je me suis fondé sur des faits objectifs et prouvés.
• J’ai impliqué le lecteur par l’emploi des pronoms personnels, par le vocabulaire et la syntaxe

• J’ai établi une mise en page soignée pour attirer l’attention du destinataire.


Fiche publiée dans Textes et méthodes 4e, Nathan 1998