Le complément d’objet direct


Observons

À la pêche aux grenouilles
Il allait partir, fort ennuyé, quand précisément, audessus de l’eau une grenouille leva. Paresseuse, comme endormie, elle posa sur les bords, ouvrit l’un après l’autre au soleil, puis gonfla doucement, et poussa un léger coax auquel, pardessous la glace, dans toute l’étendue des fossés gelés aussi vastes qu’un grand étang, d’autres coax lointains répondirent.
— Ce doit être la mère des grenouilles, se dit le petit fifre, qui n’avait jamais vu
; quelle occasion et quel dommage de la laisser échapper ainsi!
Tout à coup il eut une inspiration:
— Si je prenais, en guise d’appât? Elle est en beau drap rouge d’ordonnance, et certes! les grenouilles y mordraient.
Aussitôt dit, aussitôt fait.

Paul Arène, « Le Fifre rouge » dans Contes de Paris et de Provence, 1887.

Réfléchissons

1. Dans le texte que vous venez de lire, quelles phrases sont complètes
? quelles phrases sont incomplètes? Repérez les endroits où il manque une information.
2. Voici, en désordre, les éléments manquants. Replacez-les de manière à reconstituer le texte
:
la patte qui serre mon haut-de-chausses — la tête — sa gorge blanche — ses jolis yeux d’or — ses pattes de devant — une grenouille si grosse
3. Quelle remarque faites-vous sur la place des groupes de mots que vous avez replacés?
4. Entre ces groupes de mots et le mot qui précède, peut-on placer une virgule, ou faire une pause à la lecture
?

Leçon

1. Définitions

• Le complément d’objet est un complément essentiel du verbe. On peut rarement le supprimer
La grenouille gonfla sa gorge blanche.
• Le complément d’objet désigne l’être ou la chose auxquels s’applique l’action exprimée par le verbe.
Le jeune garçon pêche des grenouilles.
• Quand le complément d’objet n’est pas introduit par une préposition, on dit qu’il est direct.
Le pêcheur lance sa ligne.
•Le complément d’objet direct est un complément « prévisible »
: quand on dit ou qu’on lit certains verbes, on s’attend à ce qu’ils soient suivis d’une information. On dit que ces verbes sont transitifs directs.
Elle leva. Elle ouvrit. Elle gonfla.
Ces verbes s’opposent aux verbes intransitifs qui ne demandent pas d’information complémentaire.
Elle dort.

2. Nature du COD

Le complément d’objet direct est le plus souvent
:
— un nom ou un groupe nominal
:
Le pêcheur cherche un appât.
— un pronom personnel
:
Le jeune garçon les capture.

Tableau des pronoms personnels COD:



Parfois, le COD peut être
:
— un infinitif
:
Le musicien veut jouer.
— une proposition:
Je veux que tu reviennes vite.
— un pronom relatif ou interrogatif:
Le petit fifre rouge que la faim tenaille pêche des grenouilles en hiver.
Que veut le musicien?

3. Place du COD

Quand le COD est un pronom, il se place devant le verbe
:
Il les pêche.
Mais il se place devant un verbe à l’impératif
Pêche-l
es.
Quand le COD est un pronom relatif, il se place au début de la proposition
:
Les grenouilles
que le musicien veut pêcher sont endormies.

Dans tous les autres cas, le COD se place après le verbe.

4. Comment reconnaître le COD?

1. Le COD répond à la question
quoi? qui permet le plus souvent de l’identifier
Il a perdu son hameçon.
2. Un adjectif ne peut jamais être COD, même s’il répond à la question
Quoi? dont il faut se méfier:
Le pêcheur est maladroit: attribut du sujet.
3. Le COD peut se remplacer par un pronom personnel
:
Le pêcheur les capture.
4. Dans certains cas, le COD peut être tourné au passif
: il devient alors le sujet de la phrase.
Les grenouilles ont été pêchées par le jeune garçon.
5. Un verbe complété par un COD peut parfois être transformé en nom
:
On pêche les grenouilles/La pêche aux grenouilles.
6. Quand le COD est placé devant le verbe, le participe passé conjugué avec l’auxiliaire
avoir s’accorde avec ce COD
Les grenouilles que le musicien a pêchées…

Retenons

Le COD est un complément essentiel
: il ne peut être supprimé.
Le COD se construit sans préposition. Les verbes avec lesquels il se construit sont transitifs directs.
Le COD peut être un groupe nominal, un pronom, un infinitif, une proposition.

Approfondissons: pour l’écriture

Logiquement, le COD se place immédiatement après le verbe qu’il complète.
Mais on peut placer un adverbe de manière entre le verbe et le COD
:
Il déguste lentement des profiteroles au chocolat.

Quand le COD est plus long que les autres compléments, il se place à la fin de la phrase
:
Il déguste, avec sa petite sœur, un gâteau praliné aux noix nappé de crème anglaise.

Pour établir un lien avec la phrase qui précède, le COD peut se placer en tête de phrase. Dans ce cas, il est repris par un pronom personnel
:
Antoine trouva un jour une très jolie bague ornée d’un saphir. Ce bijou, la princesse l’avait perdu, quelques secondes plus tôt, en enlevant son gant…


Autoévaluation

À la fin de cette leçon, je suis en mesure de
:
— identifier les COD dans un texte et donner leur nature
— replacer les COD dans un texte aux endroits qui conviennent
— remplacer les COD dans des phrases par le pronom qui convient
— accorder les participes passés quand le COD est placé avant eux


Leçon publiée dans Grammaire et expression 6e Nathan
Pour obtenir un fichier contenant des explications supplémentaires, 18 exercices et leurs corrigés
participation de 2 euros aux frais d’hébergement du site.

Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures.

Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être dirigé vers votre dossier de courrier indésirable. Surveillez celui-ci !