Les formes de phrases
:
affirmative, négative, emphatique


Observons

Ma nouvelle Mamie


Je ne savais pas comment l’appeler puisque ce n’était pas ma mamie.
Elle était moche, elle était grosse, elle avait du poil au menton et du rouge aux lèvres. Quand elle franchissait le seuil de notre pavillon et qu’elle me voyait, elle s’approchait pour m’embrasser. Je fermais les yeux pour ne pas voir sa joue molle se poser sur la mienne. Je la sentais. J’estime que ce n’était déjà pas mal. Je pense même que c’était bien suffisant. Quand elle s’écartait de moi, je passais ma main sur ma joue et mes doigts devenaient tout roses.
Elle trouvait toujours le moyen de déteindre sur moi.
Dans la famille, tout le monde s’était mis à l’appeler par son prénom
: « Irène ». Moi, je m’étais promis de ne jamais prononcer ce nom ridicule que je détestais.
Mais je ne pouvais quand même pas l’appeler « la mocheté » ou « la grosse » ou « la poilue ». Après avoir longtemps réfléchi, je décidais de ne pas l’appeler du tout.

Perrine Chamoux, Ma Mamie, © Bordas, Aux quatre coins du temps, 1990.



Réfléchissons

1. Dans le texte que vous venez de lire, relevez quelques phrases qui disent ce qui est, qui affirment une réalité.

2. Relevez ensuite des phrases qui disent ce qui n’est pas, qui nient certaines actions ou certains faits. À quelles marques les reconnaissez-vous
?

3. Observez la phrase écrite en bleu. Reformulez-la en n’insistant plus sur le sujet. Qu’avez-vous transformé
?


Leçon

Définitions

Quand une phrase affirme une réalité, exprime ce qui est, on considère qu’elle est à
la forme affirmative.
Je déteste ma nouvelle Mamie.

Quand une phrase nie une action ou un fait, exprime ce qui n’est pas, on considère qu’elle est à
la forme négative.
Je ne supporte pas qu’elle m’embrasse. Ne me touche pas. Ne viens-tu pas?

Quand, dans une phrase, un élément est mis en relief, on considère que la phrase est à
la forme emphatique.
Moi, je déteste qu’elle m’embrasse.
C’est son rouge à lèvres qui déteint.



La forme affirmative

Il ne faut pas confondre
phrase déclarative et phrase affirmative.
La phrase déclarative énonce un fait qui peut avoir une forme positive ou négative:
Il n’y a personne. Le facteur n’est pas passé. Marc n’a pas téléphoné
sont des phrases déclaratives.

La forme affirmative est
la forme positive d’un fait: Le facteur est passé.

Elle s’oppose à la forme négative
: Le facteur n’est pas passé.
Elle ne présente jamais de marques négatives.

Elle peut, en revanche, contenir un mot de sens négatif
:
Je refuse de te parler est une phrase affirmative.

La forme négative

La phrase négative est une forme de phrase par laquelle l’émetteur
nie le contenu de l’information.
Je n’embrasse jamais ma nouvelle Mamie.

Elle contient des particules négatives: ne, pas, jamais, plus, personne, ni, aucun.

Construction de la forme négative

La phrase négative se construit de différentes manières, toujours avec ne:
— avec une locution adverbiale de négation
: Irène n’est pas ma Mamie.

— avec un pronom de négation
: Je n’ai rencontré personne.

— avec un déterminant de négation
: Aucun enfant n’obéit facilement.

— avec la conjonction de coordination ni
: Je ne veux ni lui parler ni l’embrasser.

Lorsque la négation est totale, c’est-à-dire qu’elle porte sur la phrase entière: ne se combine avec pas ou point.: Claire n’est pas rentrée.

Lorsque
la négation est partielle, c’est-à-dire qu’elle porte sur une partie seulement de la phrase, ne se combine :
— avec des indéfinis (
aucun, nul, personne, rien): Personne n’est venu. (la négation porte sur le sujet)

— des adverbes de temps (
guère, jamais, plus): Il ne lit jamais (la négation porte sur le verbe)
Ne… que n’a pas vraiment un sens négatif. Il signifie seulement.

La locution adverbiale de négation encadre le verbe conjugué
: ne se place devant le verbe, pas, plus, jamais… se place après la partie conjuguée du verbe.


La forme emphatique

La phrase emphatique est une forme de phrase qui
insiste sur un des éléments de la phrase en le mettant en relief.

Deux constructions permettent d’insister sur un des éléments
:

Le détachement avec un mot de rappel.

On obtient une phrase dite segmentée, très fréquente à l’oral.
Ma nouvelle Mamie, elle est affreuse.
Irène, c’est ma nouvelle Mamie.

L’élément mis en relief peut être déplacé. Il est détaché par une virgule et repris ou annoncé par un pronom personnel.
Noémie, je la verrai demain./Je la verrai demain, Noémie.

C’est… que; c’est… qui permet d’extraire un élément de la phrase pour y insister.
Julien a mis du sucre dans le potage.
C’est Julien qui a mis du sucre dans le potage.
C’est du sucre que Julien a mis dans le potage.
C’est dans le potage que Julien a mis du sucre.

Dans la phrase, seul le verbe ne peut être extrait pour être mis en relief.

Certains pronoms peuvent changer de forme quand ils sont encadrés par un présentatif.
Je t’appelle. C’est moi qui t’appelle. C’est toi que j’appelle.

Dans les phrases déclaratives, l’emploi d’une forme emphatique permet d’identifier la fonction d’un groupe de mots (voir leçon sur le sujet)
Qui est-ce qui a mis du sucre dans le potage? C’est Julien qui…

On ne peut pas combiner entre eux les types de phrases. En revanche, les formes de phrases peuvent se combiner.

Une phrase peut être:
— affirmative et emphatique
:
C’est Julien qui a sucré le potage.

— négative et emphatique
:
Ce n’est pas Julien qui a sucré le potage.

— interrogative et emphatique
:
Est-ce Julien qui a sucré le potage?

— interrogative, négative et emphatique
:
N’est-ce pas Julien qui a sucré le potage?

Seules les phrases impératives ne peuvent être mises à la forme emphatique.


Retenons

Toute phrase française appartient à un type de phrase et à un seul
: elle peut être soit déclarative, soit interrogative, soit impérative.

Toutes les phrases peuvent être transformées à la forme négative.
La forme emphatique permet d’insister sur telle ou telle partie de la phrase.

Approfondissons: pour l’écriture

Ne confondons pas



La phrase négativeLa phrase déclarative de sens négatif
Je ne suis pas tranquille.
Je ne suis pas sûre.
Ton blouson n’est pas propre.
Son chien ne sent pas bon.
Je ne sais pas son nom.
Je ne veux pas que tu emportes ce livre
Je suis inquiète.
Je doute.
Ton blouson est sale.
Son chien pue.
J’ignore son nom.
Je refuse que tu emportes ce livre.


Leçon publiée dans
Grammaire et expression Nathan

Pour obtenir un fichier contenant 7 exercices et leurs corrigés
participation de 2 euros aux frais d’hébergement du site.

Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures.

Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être détruit ou dirigé vers votre dossier de courrier indésirable.