Le récit réaliste



1. L’illusion du réel

a. réalisme et intrigue

Les quatrième de couverture

b. les stratégies d’authentification

Maupassant,
incipits divers

2. Les techniques de narration

a. la description

Gustave Flaubert,
Madame Bovary, «La casquette de Charles »

b. la question du narrateur

G. de Maupassant,
Le petit fût, «Vente en viager »

G. de Maupassant, Boule de Suif, «Fuite en diligence »

c. le discours intérieur

François Mauriac,
Le Sagouin, «Une vie ratée »

3. Milieux sociaux

a. l’aristocratie

Gustave Flaubert,
Madame Bovary, «Bal à la Vaubyessard »

b. les gens du peuple

Zola,
L’Assommoir, «Soir de paie»


4. Synthèse

----------


1. L’illusion du réel

a. réalisme et intrigue

Les
Quatrième de couverture
[…]
Observation
[…]

L’intérêt des textes
[…]
L’illusion du réel
[…]
Expression écrite
Voici quelques
Nouvelles en trois lignes, écrites par Félix Fénéon (1861-1942) en 1906 pour le journal Le Matin.

[…]
Développez celle de votre choix en un récit d’une vingtaine de lignes.

L’essentiel
À la différence du roman d’aventures, le roman réaliste met en scène des faits quotidiens. Le héros du récit réaliste est un personnage banal, dont les qualités et les défauts ne sont pas remarquables. Le lecteur ne le ressent pas comme un idéal, mais le sent proche de lui-même.
Les personnages réalistes sont précisément situés dans la société : ils ont une identité, une famille, un métier. L’époque du récit réaliste est l’époque contemporaine de l’auteur ; l’espace est familier au lecteur.
Événements ordinaires, personnages communs, cadre familier : les écrivains réalistes refusent l’exceptionnel pour donner l’illusion de la réalité.

b. les stratégies d’authentification

Maupassant, incipits divers,
Contes et nouvelles, Gallimard, Pléiade

Guy de Maupassant (1850 -1893), écrivain français. Dirigé dans ses débuts littéraires par Flaubert qui lui apprit les exigences de l’esthétique réaliste, il porta l’art de la nouvelle à une grande perfection. Ses trois cents contes et nouvelles, parus d’abord (à partir de 1878) dans des journaux et revues, furent, de 1881 à 1890, regroupés en des recueils : la
Maison Tellier (1881), Mademoiselle Fifi (1882), Contes de la bécasse (1883), Toine (1885), le Horla (1887. Boule-de-Suif (1880. Romans : Une vie (1883), Bel Ami (1885), Pierre et Jean (1888).

[…]
Observation
[…]
Les incipits
[…]

Les stratégies d’authentification
[…]

Expression écrite : Suite de texte

Choisissez un de ces débuts de nouvelles et imaginez la suite, en respectant les procédés d’écriture choisis par l’auteur.

L’essentiel

Un écrivain réaliste ne transcrit pas la réalité, mais amène le lecteur à croire qu’il lit une histoire vraie. Pour provoquer l’illusion de la réalité, les écrivains ont recours à différentes stratégies d’authentification :

— des choix relatifs à l’univers de l’histoire : citation de noms réels, caractéristiques sociales précises des personnages, description minutieuse du cadre de l’action ;

— des procédés de narration : faux journal, fausse correspondance, faux article de journal, choix d’un narrateur et d’un narrataire présents dans le texte, introduction in medias res, introduction dialogue.

[…]






Étude publiée dans le manuel Textes et méthodes 3e Nathan édition 1999.

pour obtenir le fichier électronique complet en pdf + corrigé (64 pages) :
Participation de 3,99 euros aux frais d'hébergement du site

Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures.

Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être dirigé vers votre dossier de courrier indésirable. Surveillez celui-ci !