Passion Poupées
collection

Conseils pour un achat


Lorsque vous trouvez une poupée de porcelaine chez un marchand, vous devez lui demander de décoller la perruque pour vous assurer de l’état de la porcelaine et pour lire les indications qui sont gravées dans la nuque: le numéro correspondant à la taille, les initiales ou le nom du fabricant.

Si la porcelaine est sale, et que vous soupçonnez un accident, placez une fine torche électrique à l’intérieur de la tête pour observer si la tête présente un “cheveu” ou un “fêle”.
Si celui-ci est récent, il est assez difficile à remarquer.

On peut aussi faire délicatement tinter la porcelaine avec un objet métallique - une bague par exemple
; le son produit vous indiquera si la porcelaine est ou non en bon état.

Un marchand spécialisé et sérieux vous présentera toujours une porcelaine propre et une perruque non fixée.
Comments

Installer sa collection

En ce qui concerne la collection elle-même, il est conseillé d'exposer les poupées dans une vitrine, à l'abri de la poussière.

Le collectionneur qui n'a pas les moyens financiers, ou pas la place disponible, peut disposer ses poupées dans son salon, ce qui lui permet de « vivre » avec elles.

Cette solution implique toutefois que les poupées seront non seulement exposées à la poussière et à la lumière, mais qu'elles seront accessibles aux enfants, aux animaux domestiques et à tous les visiteurs.

Dans une telle éventualité, on ne doit pas hésiter à demander aux visiteurs de s'abstenir de toucher les poupées.

Quant à la solution qui consiste à les cantonner dans une pièce réservée à cet effet, derrière une moustiquaire et bourrée d’antimite, pouah
!…

Avec un peu d’imagination, on peut présenter ses poupées avec art. Un petit jouet avec un bébé de caractère, un mobilier, un petit fauteuil, une table, un livre miniature, de la vaisselle… Les poupées ne sont pas obligées d’être alignées dans leur vitrine comme des soldats à la parade.

Laissez parler votre imagination, en faisant attention de ne pas mélanger les époques.
Comments

Conservation de la collection


Tout collectionneur sérieux qui expose ses poupées sans abri doit les épousseter et les nettoyer régulièrement, au minimum tous les six mois. Les habits peuvent être lavés soigneusement avec un savon doux.

Les visages et les membres recevront le traitement qui convient à leur matériau. En principe, on peut laver à l'eau tiède et savonneuse la porcelaine émaillée, tout en prenant beaucoup de précautions.
On lave les têtes et les membres en biscuit à l'eau tiède, à laquelle on ajoute un peu de savon de Marseille. Une brosse à dents très souple est très utile
: ne pas laver les yeux!

Pour les poupées en papier mâché, on ôte la poussière avec un pinceau souple. On peut enlever les grosses saletés avec un peu d'eau tiède et un peu de savon de Marseille. Cependant, la plus grande prudence est recommandée.

Le papier mâché peut être craquelé ou fêlé, ou bien il peut avoir perdu sa couche protectrice de laque. Dans ces cas, il absorbe l'eau et la poupée est gâchée pour toujours.

On doit également traiter les poupées de porcelaine avec précaution. Mieux vaut enlever la crasse superficielle avec un coton-tige.

Quant aux poupées de bois, il est préférable de les nettoyer au pinceau. On peut employer de l'eau tiède et savonneuse pour les incrustations mais là encore, le bois absorbe l'eau et la couleur peut changer énormément.

Tout collectionneur doit s'imposer les règles suivantes
: ne jamais exposer ses poupées au soleil, les nettoyer aussi prudemment que possible, les remettre à un restaurateur qualifié en cas de besoin.
Comments

Assurance

Une collection de poupées doit être correctement assurée.

Lisez votre police d’assurance habitation pour savoir si vos poupées sont assurées.
Au-delà d’une certaine valeur de collection, il faut signaler leur existence à l’assureur.

Il faut donc garder toute trace de facture, et photographier vos poupées sous toutes les coutures.
Les livres, catalogues de vente indiquent le prix de vente de poupées similaires.
La valeur à assurer est la somme de remplacement en magasin et non le prix dans une vente aux enchères.
La compagnie d’assurances peut réclamer une évaluation par un professionnel.

Quoi qu’il en soit, il est important de garder tout document sur les poupées que vous possédez, pour vous et pour tout propriétaire ultérieur.

Faites un fichier avec le prix d’achat, le maximum de photos, les travaux effectués sur la poupée, y compris les changements de vêtement.

Gardez absolument tout, dans des sacs de plastique étiquetés
: perruque d’origine, chaussures, vêtements mangés aux mites ou fusés, etc.

Comments

Les dix questions à se poser avant d'acheter une poupée


Si vous avez décidé de devenir raisonnable, voici dix questions à vous poser avant d’acheter une poupée.

1. Est-ce que j’aime cette poupée
; ai-je envie de l’acheter seulement parce que c’est une bonne affaire?

2. Mon expérience est-elle suffisante pour évaluer cette poupée
? Dois-je consulter plutôt un professionnel?

3. Le corps va-t-il avec la tête de la poupée
? Est-ce que je connais bien les caractéristiques de chaque fabricant?

4. Le prix est-il justifié
?

5. La perruque et le corps sont-ils d’origine ou ont-ils été remplacés
? (les éléments d’origine sont toujours préférables).

6. La poupée a-t-elle été restaurée
? La tête est-elle intacte? Faites ôter la perruque et examinez la porcelaine avec une lampe de poche.

7. Les vêtements sont-ils d’origine? Correspondent-ils à la date de la poupée? Sont-ce des vêtements refaits? Dans ce cas, dans des tissus anciens?

8. La poupée a-t-elle une histoire
? Peut-on vous renseigner à ce sujet?

9. La poupée est-elle représentative de son fabricant
? De sa catégorie?

10. Avez-vous la place de l’exposer
?
Comments

Typologie des collectionneurs

Non, tous les collectionneurs de poupées ne sont pas des femmes en mal d’enfant.

Un jugement aussi sommaire ne peut rendre compte des diverses motivations des collectionneurs.
Certes, les femmes sont les plus nombreuses, mais il existe des collectionneurs masculins, des amateurs célibataires ou mariés, jeunes ou âgés, pourvus ou non d’enfants…

Chaque collectionneur constitue son ensemble selon une certaine vision. Au départ, le novice a tendance à réunir des pièces un peu au hasard
; plus tard, un peu plus avisé, le collectionneur se spécialise.
Certains s’intéressent uniquement aux poupées françaises, d’autres uniquement aux bébés de caractère, d’autres ont choisi un fabricant ou un matériau particulier.

La plupart sont conscients de préserver un patrimoine et, dans cette perspective, évitent les erreurs historiques en se documentant soigneusement.

Il existe sans doute des spéculateurs, mais nous nous permettrons, ici, de les ignorer.

Les collectionneurs sont des passionnés qui, avant tout, sont incapables de résister à la grâce et à l’émotion qui se dégagent de leur trouvaille.

Il existe tant de raisons de vouloir collectionner des poupées
! Se souvenir d’une enfance heureuse, ou au contraire découvrir un objet dont on a été privé. Aimer s’environner de beaux objets, de vêtements précieux que l’on aime coudre et reconstituer. Imaginer les enfants qui ont chéri ces objets, et parfois d’autres enfants qui les ont fabriqués sans avoir le droit de jouer avec eux…
Les poupées ont tant à raconter sur les goûts d’une époque, les mentalités, les modes changeantes, l’histoire des femmes, la contrainte des corps, et surtout la vision de l’enfance. Il est extraordinaire que tout ce patrimoine nous soit transmis. Transmettons-le à notre tour.
Comments

Supports pour poupées

Les supports de poupées du commerce ne sont pas adaptés aux poupées de celluloïd dont ils déforment le corps: il faut les éviter.

Par ailleurs, pour les poupées de porcelaine, quand il est impossible de visser le support sur l’étagère, il est indispensable de les lester avec des plaques de plomb, afin d’éviter tout accident.
Comments