Passion Poupées
perruque

Les perruques des poupées


La perruque de poupée est soit en peau de mouton - malheureusement, il est rare aujourd'hui d'en retrouver en bon état -, soit en thibet - poil de chèvre traité -, ou encore en véritables cheveux.

Léo Claretie, lors de sa visite à l'usine Jumeau, a dépeint le travail de l'atelier des friseuses:


« 
On apporte des ballots de thibet en bottillons. On les roule par minces mèches sur des bigoudis de bois entourés de papier, et on les fait ainsi bouillir, puis sécher dans une armoire de fer chauffée par des rampes de gaz. Quand le bigoudi en sort, les cheveux sont à la fois frisés et indéfrisables.

Ils passent alors aux couseuses qui les piquent par rangées serrées sur des calottes de toile, avec la frisure à la chien par-devant, et les nattes par-derrière. Cela fait de ravissantes perruques qui sont clouées sur le crâne des poupées, dont l'occiput est en liège, pour favoriser cette façon un peu brutale de planter les cheveux sur la tête.
 »

Léo Claretie, Les Jouets, histoire, fabrication, Librairies Imprimeries Réunies, 1894.


La perruque en cheveux naturels est d'un prix de revient plus élevé. On trouve davantage de poupées blondes que de poupées brunes (voir remarque sur les yeux)

Comments