Bibliographie sur Venise



Journaux de voyages - Mémoires


M. Barrès, La Mort de Venise, carnets de voyages inédits, C. Pirot, 1990.


Casanova,
Histoire de ma fuite des prisons de la République de Venise qu’on appelle les Plombs, Allia, 1999.


Régis Debray,
Contre Venise, Folio n° 3014.


Goldoni,
Mémoires (trad. N. Jonard) Aubier, 1992.


G. Sand,
Lettres d’un voyageur dans Œuvres autobiographiques, Gallimard, Pléiade Il, 1971.


André Suarès,
Le Voyage du condottiere, Hachette/Livre de poche Biblio, 1996.


Paul Morand,
Venises, Gallimard, coll. L’imaginaire.


Correspondances


C. de Brosses, Lettres familières d’Italie, Complexe, 1995.


Baron Corvo,
Lettres de Venise (trad. M. Bullo), Rocher, 1990.


G. Sand/A. de Musset,
Le Roman de Venise, Actes Sud, Babel, 1999.



Romans


XIXe s


Gabriele D’ Annunzio, Le Feu (trad. G. Hérelle), Ed. des Syrtes, 2000.


H de Balzac,
Massimila Doni


C. Boïto, Senso (trad. J. Parsi), Actes Sud, 1998.


F.R. de Chateaubriand
Les Mémoires d'Outre-Tombe (Livre VI - Quatrième Partie) septembre 1833.


G. Sand,
Consuelo, Phébus/Libretto, 1999; Elle et Lui.


G. de Staël,
Corinne ou l'Italie 1807.



XXe s


L. Aragon, Les Voyageurs de l’impériale, Gallimard, 1943.


A. Carpentier,
Concert baroque, (trad. R. L. F. Durand) Gallimard/Folio bilingue, 1991.


E. Hemingway,
Au-delà du fleuve et sous les arbres (trad. P de Beaumont), Gallimard/Folio, 1995.


H. James,
Les Ailes de la colombe (trad. M. Tadié), Laffont/Bouquins, 1999.


H. James,
Les Papiers de Joffrey Aspern (trad. M. Le Corbeiller) Stock/Bibliothèque cosmopolite, 1986.


Thomas Mann,
La Mort à Venise (trad. P. Jacottet) Bibliothèque des Arts, 1994.


François Mauriac,
Le Mal, Grasset, 1935.


Marcel Proust,
Albertine disparue, Gallimard, 1969.


E. Roblès,
Venise en hiver, Seuil, 1981.


Philippe Sollers,
La fête à Venise.



Romanciers contemporains


C. Fellous, Amor, Gallimard, 1997.


Pasinetti,
De Venise à Venise, Dorsoduro (trad. S. Aghion), 10/18, 1993.


Pasinetti,
Partition Vénitienne (trad. F. Brun), Liana Levi, 1993.


Vladimir NABOKOV
La Vénitienne, 1924 Gallimard Folio (N°2493).


P. Sollers,
La Fuite à Venise, Gallimard, 1991; Portrait du Joueur.


J. Diwo,
Les Chevaux de Saint-Marc, Flammarion, 2001.


M de Prada,
La Tempête (tract G. Laculli), Seuil, 2000.


G. Winkop,
Sérénissime assassinat, Verticales, 2001.


Poésie


Byron, Beppo, une histoire vénitienne (trad. J. Malaparte), L’Âge d’Homme,
1988.

Byron,
Le Chevalier Harold, Aubier Montaigne, 1970.


Théâtre


J. Romains, Volpone, Gallimard, 1991.


W. Shakespeare,
Othello, le More de Venise dans Théâtre complet tome 6
(trad. D. et G. Soumet), L’Âge d’Homme, 1995.


W. Shakespeare,
Le Marchand de Venise dans Théâtre complet tome 5, L’Âge
d’Homme, 1994.


Romans policiers


J. H. Chase, Eva; Voir Venise et crever (trad. N. Grison), Gallimard, Carré
Noir, 1988.


Fruttero/Luccentini,
L’Amant sans domicile fixe (trad. F Russo), Seuil 1988.


P. Highsmidt,
Ceux qui prennent le large (trad. Y. Brainville), Calmann
Lévy, 1968
; Le rat de Venise.


Donna Leon,
Mort à la Fenice, Calman Lévy, 1997 (et tous les autres titres de Donna Leon, qui vit à Venise et refuse de faire traduire ses livres en italien…)


M. Tabachnik,
Le Sang de Venise, Flammarion, 2000.


Bande dessinée


Hugo Pratt, série Corto Maltese, Fable de Venise, Casterman. (+ un album qui explique le précédent, ce qui est fort précieux: "Fable de Venise : une lecture guidée à travers l’œuvre de Pratt" par Thierry Thomas, éditions Casteman).
http://www.universbd.com/spip.php?article5503

Fable de Venise a pour point de départ un pari entre l'apôtre Simon Pierre et Simon le magicien dont l'enjeu est une superbe émeraude appelée "Clavicules de Salomon". Pour retrouver ce joyau, Corto n'a qu'une seule piste, une lettre énigmatique que lui a adressée le Baron Corvo avant sa mort. Mais il n'est pas le seul à s'intéresser à cet enjeu... Dans une Venise mystérieuse, aux sombres ruelles, se croiseront dans l'ombre profonde des vieux palais, fascistes aux chemises noires et aristocrates déchus, mélange de cultures de l'Orient et de l'Occident. Sur son chemin, Corto rencontrera Hipazia la philosophe que tous respectent pour sa beauté et son savoir, la bande de fainéants de Petit Pied d'argent dont le fils, Böeke, est amoureux d'Hipazia, Stevani, la chemise noire et Bepi, le franc-maçon. La fable se terminera dans un des trois lieux magiques et secrets de Venise, dans une de ces petites cours où les portes closes donnent, pour ceux qui savent les ouvrir, sur des ailleurs, des pays merveilleux, d'autres histoires.


Luc Révillon,
Giacomo C., série de BD qui a pour héros Casanova, Glénat, accompagnée d'un album spécial Sur les traces de Giacomo C. côté cour et côté canal: liste et dessins des lieux évoqués par l'auteur.