Bibliographie sur Saint-Pétersbourg




De l’histoire au mythe


Vladimir Berelowitch, Histoire de Saint-Pétersbourg, essai, Fayard, 1998.


Jean Des Cars,
Sur les tsars à Saint-Pétersbourg, essai, Perrin, 1992.


Dominique Fernandez
, La Magie blanche de Saint-Pétersbourg, Gallimard/Découvertes, 1994.


Ettore Lo Gatto, Le Mythe de Saint-Pétersbourg, traduit de l’italien par Christine Ginoux, essai, L’Aube, 2000.

  


Regards français


Astolphe De Custine, Lettres de Russie, Gallimard/Folio, 1975.


Astolphe De Custine,
Résumé d’un voyage en Russie en 1839, Allia, 1995.


Sabine Descours,
Raspoutitsa, Chroniques indiscrètes de Saint-Pétersbourg, chroniques, L’Aube/Carnet de Voyage, 2000.

 

Claude De Grève, Le Voyage en Russie: anthologie des voyageurs français aux XVIIIe et XIXe siècles, Robert Laffont/Bouquins, 1990.



Déambulations dans la ville


Iosif Brodski, Léningrad avec Iosif Brodski, Autrement/L’Europe des villes rêvées, 1988.


Dominique Fernandez et Ferrante Ferranti,
Saint-Pétersbourg, Stock, 1996.


Alexandre Orloff et Dimitri Chvidkovski,
Saint-Pétersbourg: l’architecture des tsars, traduit du russe par Brigitte de Montclos, Place des Victoires, 2000.


Sous la direction d’Emmanuel Ducamp,
Vues du palais d’hiver à Pétersbourg, Alain de Gourcuff, 1995.



Chef-d’œuvre du musée de l’Ermitage, Abbeville/Chef-d’œuvre.



Romans, récits, nouvelles pétersbourgeois au XIXe siècle


Fédor Dostoievski, Les Pauvres gens, traduit du russe par Marc Chapiro, roman, Ressouvenances, 1993.


Fédor Dostoievski,
Crime et châtiments, tome I et tome II, traduit du russe par André Markowicz, roman, Actes Sud/Babel, 1996.


Fédor Dostoievski,
L’Idiot, traduit du russe par Albert Mousset, roman, Gallimard/Folio, 1994.


Fédor Dostoievski,
Les Nuits blanches, traduit du russe par André Markowicz, récit, Actes Sud/Babel, 1992.


Fédor Dostoievski,
Une femme douce, traduit du russe par Boris Schloezer et Jacques Schiffrin, récit, Ombres/Petite Bibliothèque Ombres, 1995.


Fédor Dostoievski,
Les Carnets du sous-sol, traduit du russe par André Markowicz, Actes Sud/Babel, 1992.


Nicolas Gogol,
Nouvelles de Pétersbourg, traduit du russe par Boris de Schloezer, Flammarion/Garnier-Flammarion, 1998.


Ivan Gontcharov,
Oblomov, traduit du russe par Luba Jurgenson, Hachette/Biblio romans, 1999.


Ivan Gontcharov,
Une histoire ordinaire, traduit du russe par E. Halpérien et André Cabaret, Circé, 1998.


Ivan Gontcharov,
Le Mois de mai à Saint-Pétersbourg, traduit du russe par André Cabaret, roman, Circé, 1996.


Alexandre Pouchkine,
Eugène Onéguine, traduit du russe par Nata Minor, roman, Seuil/Points, 1998.


Alexandre Pouchkine,
La Dame de Pique, traduit du russe par André Gide et Jacques Schiffrin, nouvelle, Gallimard/Folio, 1974.


Léon Tolstoi,
Anna Karénine, traduit du russe par Henri Mongault, Gallimard/Folio, 1972.


Ivan Tourgueniev,
Apparitions, traduit du russe par Prosper Mérimée, Mille et une Nuits, 1994.



Romans, récits, nouvelles pétersbourgeois au XXe siècle


Schalom Asch, Pétersbourg, traduit de l’allemand par Alexandre Vialatte, roman, Mémoire du Livre, 2000.


Nina Berberova,
Les Dames de Saint-Pétersbourg, traduit du russe par Cécile Touranne, roman, Actes Sud, 1995.


Nina Berberova,
Le Livre du bonheur, traduit du russe par Cécile Touranne, roman, Actes Sud/Babel, 1998.


Andreï Biely,
Pétersbourg, traduit du russe par Jacques Celteau et Georges Nivat, roman, L’Age d’Homme/Classiques slaves, 1967.


Andreï Bitov,
La Maison Pouchkine, traduit du russe par Philippe Mennecier, roman, Seuil/Points, 1994.


Vladimir Nabokov,
Autres rivages, traduit de l’anglais par Yvonne Davet, autobiographie, Gallimard/Folio, 1991.


Viktor Pelevine,
La Flèche jaune, traduit du russe par Galia Ackerman et Pierre Lorain, récit, Mille et Une Nuits, Lunes, 1999.


Oleg Strijak,
Roman pétersbourgeois en six canaux et rivières, traduit du russe par Dimitri Sesermann, roman, Albin Michel/Grandes traductions, 1993.


Evguieni Zamiatine,
L’Inondation, traduit du russe par Barbara Nasaroff, récit, Seuil/Points, 1990.