Italo CALVINO
SI PAR UNE NUIT D’HIVER UN VOYAGEUR
[SE UNA NOTTE D’INVERNO UN VIAGGIATORE]


suivi de

La mise en abîme dans le récit

Stacks Image 1729



Si par une nuit d’hiver un voyageur est un roman d’Italo Calvino (1923-1985) publié en 1979.


Biographie

Né à Santiago de Las Vegas, près de La Havane, à Cuba, où son père est ingénieur agronome, Italo Calvino est revenu en Italie dès l’âge de deux ans, à San Remo, dans l’Italie mussolinienne. Il reçoit une éducation laïque et antifasciste. Membre du Parti Communiste et de la Résistance italienne durant la guerre,
il se retrouve à Turin en 1945, où il collabore avec plusieurs journaux, s'inscrit au Parti communiste et entreprend des études de lettres qu'il conclut brillamment par un mémoire de littérature anglaise sur Joseph Conrad.


En 1947, il publie son premier livre, 
Le sentier des nids d’araignée, qui évoque son expérience de résistant, grâce à Cesar Pavese, et rejoint l’équipe de l’éditeur Einaudi. L’« écureuil de la plume » publiera en 1951 le premier volume de ce qui deviendra la « trilogie des Ancêtres », le Vicomte pourfendu, et lui vaudra une célébrité précoce et durable ; cet ouvrage sera suivi du Baron perché et du Chevalier inexistant, dans la même veine du conte fantastique.

Il entre en 1956 en opposition avec la politique culturelle du Parti communiste italien, et, après l’intervention soviétique en Hongrie, quitte définitivement le Parti. Ami de Raymond Queneau, il traduit 
Les Fleurs bleues en italien.
C’est au cours des années d’« ermite » où il vécut à Paris, de 1967 à 1980, qu’il rejoint l’Oulipo, en 1973 précisément. Il rencontre Roland Barthes, Georges Perec, Claude Lévi-Strauss qui auront une certaine influence sur ses écrits.

Le Château des destins croisés (1969), Les Villes invisibles (1972), Si par une nuit d'hiver un voyageur (1979) marquent l’influence de l’Oulipo et son goût pour l’écriture à contraintes formelles.

En été 1985, alors qu’il travaillait sur les conférences qu’il devait donner à Harvard, il est victime d’une série d’attaques cardiaques. Il meurt à l’hôpital de Sienne dans la nuit du 18 au 19 septembre 1985.

* * *

L'édition originale de Se una notte d'inverno un viaggatore a été publiée à Turin, chez Einaudi, en juin 1979. La traduction française, par Danièle Sallenave et François Vahl, — qui ajoute un « par » inutile dans le titre —, a paru aux éditions du Seuil en 1981. Notre édition de travail est la réédition dans la collection Points/Romans n° 81, 1982.

« Tu vas commencer le nouveau roman d'Italo Calvino, 
Si par une nuit d'hiver un voyageur. Détends-toi. Concentre-toi. Écarte de toi toute autre pensée. Laisse le monde qui t'entoure s'estomper dans le vague. »

Le texte propose dix débuts de romans interrompus au bout de quelques dizaines de pages, et intercalée, une onzième histoire, une histoire d’amour au dénouement heureux, entre le lecteur et la lectrice Ludmilla, rapprochés par leur passion commune pour la lecture.
Les dix commencements reflètent, selon Italo Calvino, dix tendances du roman contemporain, dix façons de voir le monde, de l’introspection à l’érotique pervers en passant par le politique, le roman d’espionnage, le roman russe…
Le texte se présente enfin comme une réflexion sur la lecture et ses mécanismes.

Bibliographie

Éditions : l'édition originale de Se una notte d'inverno un viaggatore a été publiée à Turin, chez Einaudi, en juin 1979. La traduction française, par Danièle Sallenave et François Vahl, — qui ajoute un « par » d'ailleurs inutile dans le titre —, a paru aux éditions du Seuil en 1981. Nous utilisons la réédition dans la collection Points/roman n° 81, 1982.


Essais de Calvino  :

Una pietra sopra,
Discorsi di Letteratura e Società, Turin, Einaudi, 1980.

Collezione di sabbia, Milan Garzanti, 1984.

La Machine littérature éd. du Seuil, 1984.

Collection de sable éd. du Seuil, 1986.


Ouvrages sur Calvino en italien :

Giuseppe Bonura,
Invito alla lettura di Calvino, Milan, Mursia, 1985.

Francesca Bernardini,
I Segni nuovi di Italo Calvino, Rome, Bulzoni, 1977.

Contardo Calligaris,
Italo Calvino Milan, Mursia, 1985.

Germana Pescio Bottino,
Calvino Il Castore, Florence, La Nuova Italia, 1976.


Ouvrage sur Calvino en français :

Aurore Frasson‑Marin,
Italo Calvino et l'imaginaire, Slatkine, 1986.
Le livre est préfacé par Gilbert Durand, dont l'auteur a subi l'influence. La 4e partie « Le dernier labyrinthe :
Se una notte ou l'équilibre des grandes tendances de l'imaginaire » est consacré à l’ouvrage étudié ici, mais procède par constants rappels des livres antérieurs de Calvino.


Articles

Cesare Segre, « Se una notte d'inverno une scrittore sognasse un aleph di dieci colori », dans Strumenti critici, octobre 1979, p. 177‑214.

Robert Perroud, « Se una notte dl inverno un viaggiatore d'Italo Calvino : combinatoire et confession », dans
Revue des Études italiennes, décembre 1961.

P. Briganti, « La vocazione combinatoria di Calvino » dans
Studi e problemi di critica teatrale, 29, 1982

Jean‑Charles Vegliante, « Traduction et écriture poétique », dans Italiques (Paris III, n° 22, octobre 1983).


Plan de l’étude

Bibliographie :

Analyse du chapitre I
Commentaire des pages 15-28
Chapitre II
chapitre III p. 47‑59
Synthèse sur les trois premiers chapitres
chapitre IV
chapitre V
chapitre VI
« Dans un réseau de lignes entrelacées » : commentaire
chapitre VII
« Dans un réseau de lignes entrecroisées » : plan de commentaire
chapitre VIII 
« Sur le tapis de feuilles éclairées par la lune » : plan de commentaire
chapitre IX 
« Autour d'une fosse vide » : plan de commentaire
chapitre X
« Quelle histoire attend là-bas sa fin ? » : plan de commentaire




pour obtenir le fichier électronique complet de 53 pages en pdf :


Participation de 3,99 euros aux frais d'hébergement du site

Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures.

Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être dirigé vers votre dossier de courrier indésirable. Surveillez celui-ci !

















  • Étude complémentaire : Mises en abyme dans le récit

d’après les travaux de Lucien Dällenbach sur le récit spéculaire

comparaison de :
• André Gide,
Paludes (1895)
• Vladimir Nabokov
Feu pâle (1962)
• Italo Calvino,
Si par une nuit d’hiver un voyageur (1979)

Stacks Image 1831

pour obtenir le fichier électronique complet de 42 pages en pdf :


Participation de 3,99 euros aux frais d'hébergement du site
Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures.

Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être détruit ou dirigé vers votre dossier de courrier indésirable.