#ffffff
x

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Pour en savoir plus, consultez notre charte.




Baudelaire,
La Mort des artistes



Combien faut-il de fois secouer mes grelots
Et baiser ton front bas, morne caricature?
Pour piquer dans le but, de mystique nature,
Combien, ô mon carquois, perdre de javelots?


Nous userons notre âme en de subtils complots,
Et nous démolirons mainte lourde armature,
Avant de contempler la grande Créature
Dont l’infernal désir nous remplit de sanglots!


Il en est qui jamais n’ont connu leur Idole,
Et ces sculpteurs damnés et marqués d’un affront,
Qui vont se martelant la poitrine et le front,


N’ont qu’un espoir, étrange et sombre Capitole
!
C’est que la Mort, planant comme un soleil nouveau,
Fera s’épanouir les fleurs de leur cerveau!


Les Fleurs du mal
Seconde édition

CXXIII.



Le dossier comporte une étude détaillée du poème, des notes, des sources et des rapprochements, divers jugements critiques.


Les notes et jugements proviennent des éditions suivantes
:


-
édition Blin-Crépet: édition critique des Fleurs du Mal avec des notes très détaillées sur les poèmes, Corti, 1950; édition épuisée et malheureusement introuvable.


-
édition Blin-Crépet-Pichois, édition précédente refondue, comportant toutes les variantes, mais malheureusement sans les notes détaillées sur les poèmes, Corti, 1968.


-
édition Antoine Adam, avec introduction, relevé des variantes et notes, Garnier, 1961.


-
A. Ferran, Les Poésies de Baudelaire choisies et annotées, classiques Vaubourdolle, Hachette, 1936.


-
R. B. Chérix, Commentaire des Fleurs du Mal, essai d’une critique intégrale, avec introduction, concordances, références, commentaires, ntes, index, Droz-Minard, 2e édition, 1962.


-
Jean Prévost, Baudelaire, essai sur l’inspiration et la création poétiques, Mercure de France, 1953.


-
J.D. Hubert, L’esthétique des Fleurs du Mal, essai sur l’ambigüité poétique, Genève, Cailler, 1953.


-
R. Galand, Baudelaire, poétique et poésie, Nizet, 1969.


-
C. Pichois, Œuvres complètes de Baudelaire, éditées et commentées dans la Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, 1975.



PLAN


Etude du texte (explication analytique ou synthétique, notes, sources, rapprochements, divers jugements critiques)


1. Comparaison du texte de 1851 et du texte de 1857-1861

examen des variantes, du texte primitif de 1851, du texte définitif


2. La conception de l’art impliquée par
La Mort des artistes

t
radition platonicienne et spiritualiste


3. Le drame baudelairien de la création

caractère personnel, individuel


4. L’ambiance surréelle du poème

la tonalité d’ensemble


Conclusion

Notes

Documents

Editions et variantes

Rapprochements

Jugements et commentaires supplémentaires :

Blin-Crépet, Hubert, Galand, Castex, Weber, P. Emmanuel, Chérix, Pichois, Jackson



pour obtenir le fichier électronique complet de 22 pages en pdf :
Participation de 3,99 euros aux frais d’hébergement du site

Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures.

Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être dirigé vers votre dossier de courrier indésirable. Surveillez celui-ci !