x
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Pour en savoir plus, consultez notre charte.

La destruction de l'ancien cimetière



Stacks Image 1909



Comme toutes les églises, celle de Larouillies était entourée d’un cimetière clos de murs qui servait, au Moyen-Âge, de lieu d’asile inviolable.


Ce cimetière est évoqué dans une très ancienne chronique judiciaire en ancien picard, datant de 1397, que nous avons traduite et publiée par ailleurs.


Il est représenté
dans les albums de Croÿ.


Entre 1596 et 1598, Charles de Croÿ (
prononcer « croui »), prince de Chimay et seigneur d’Avesnes, eut l’idée de reproduire sur plans l’ensemble de ses propriétés assorti de la vue de chacune des localités, peinte à la gouache à la manière d'un petit tableau. Le duc Charles avait confié la direction de l'œuvre à un peintre valenciennois : Adrien de Montigny.


Le village de Larouillies est représenté au tome II (page 131) de l’édition de 1986 sous l’égide du Conseil Régional du Nord-Pas de Calais et du Crédit Communal de Bruxelles-Belgique.


On y distingue parfaitement l’église de Larouillies et son cimetière attenant enclos de murs.




Deux cartes postales anciennes gardent le souvenir de l’ancien cimetière.

Stacks Image 1913



Ce cimetière a été abandonné progressivement au début du XXe siècle. L’une des dernières personnes qui furent enterrées est notre arrière grand-mère, Laure Hosselet, en 1932, inhumée aux côtés de son époux.

Il a été presque complètement détruit en 2006. Il n’en reste que quelques tristes arpents de gazon.

À l’heure où l’on s’émeut à juste titre des dégradations dont trop de cimetières sont victimes à l’heure actuelle, on ignore pour quelles raisons certains maires s’adonnent en toute impunité à ce qu’il faut appeler purement et simplement une profanation de sépultures.

J’ai encore peine à vivre l’extrême violence ressentie par notre famille lorsque nous avons constaté le « déplacement » de nos tombes pour favoriser les manœuvres d’une tractopelle…

Dossier ci-dessous, sans autres commentaires…


Stacks Image 1921




Stacks Image 1898




Stacks Image 1902





Vue actuelle… Requiescant in pace !



Stacks Image 1939