Peau d’Âne

comparaison des versions de Grimm et Perrault

Stacks Image 316

Buts pédagogiques

• Donner aux élèves le plaisir de la lecture.

• Initier à l’analyse de récits, c’est-à-dire voir en quoi consiste un récit et comment il est construit.

• Faire découvrir quelques caractéristiques du merveilleux littéraire et les procédés d’écriture qui s’y rattachent.


• Favoriser le désir d’écrire des élèves en leur fournissant les éléments fondamentaux du conte et soutenir chacun dans son propre désir d’invention.

EXERCICES PRÉLIMINAIRES


Éléments d’une syntaxe narrative



• La plupart des élèves ont déjà lu, vu ou entendu des récits merveilleux. On peut donc exploiter cette familiarité, qui offre certains avantages pédagogiques.
Étant donné l’objectif poursuivi perception des étapes caractéristiques du récit il importe de commencer par informer la classe sur le type nouveau de lecture qu’on va entreprendre.


Une réflexion collective sur le mot « conte » sera un bon point de départ : qu’estce qu’un conte ? Un conte, diront les élèves, c’est une histoire que l’on raconte, un récit d’aventures merveilleuses extraordinaires, un petit roman, une sorte de légende, une fable, etc.
Toutes ces amorces permettront d’opposer le récit, forme générale, et ses diverses manifestations particulières : conte, nouvelle, roman, mythe, fable, épopée, pour ne parler que des formes littéraires.
[…]

• Il faut fixer ensuite les trois notions clefs de « récit », d' « histoire » et de « narration » :
- l' « histoire » constitue la succession des événements tels qu’ils se sont déroulés (histoire vraie) ou tels qu’ils se seraient passés (fiction) ;
- la « narration » est la façon dont cette succession d’événements est racontée.
Pour bien fixer cette distinction essentielle entre histoire et narration, c’estàdire entre événements et relation des événements, le professeur peut proposer de nombreux exercices.


Propositions d’exercices

• Utiliser les vignettes sans paroles d’un manuel de langues vivantes ou une planche de bande dessinée dont le contenu des ballons aura été supprimé, et demander aux élèves de produire un récit à partir de la séquence d’images. Les variations individuelles feront clairement apparaître qu’il y a plusieurs façons de raconter la même chose, qu’il existe plusieurs narrations possibles pour une histoire donnée.

• Si l’on ne souhaite pas partir de la production des élèves, faire comparer deux reportages différents, relatifs à un même événement paru récemment dans la presse : si les faits sont semblables, les variations narratives apparaissent très vite. C’est dans le même but que nous proposons de comparer deux versions différentes d’un même conte dans cet article.

• Avec comme point de départ, un scénario noté au tableau en quelques phrases simples (du type des
Contes Froids de Jacques Sternberg), faire écrire un court récit en précisant aux élèves qu’ils sont libres de jouer sur l’ordre des événements, la durée de leur relation, et la perspective selon laquelle ils sont rapportés. Cet exercice est, bien évidemment, plus difficile. Les choix effectués par chaque élève permettront, lors de la comparaison des copies, de saisir la différence entre histoire et narration, différence capitale à saisir pour l’élaboration d’un résumé correct de tout récit.


PROGRESSION NARRATIVE DE PEAU-DE-MILLE-BÊTES


La première activité

La deuxième activité
• Recherche de la situation initiale
• La provocation
L’action
La réaction
• La situation provisoire


EXERCICES D’ÉCRITURE

ÉTUDE PARTICULIÈRE DU CONTE DE PERRAULT

• Structure du conte de Perrault

• La situation initiale

• La provocation, ou force transformatrice

• L’action de la première séquence

• La réaction, ou force équilibrante

• L’état provisoire de la première séquence

La provocation, ou force transformatrice de la deuxième séquence

• L’action de la deuxième séquence
• Le Prince
• Peau d’Âne

• La réaction, ou force équilibrante

• L’état final du conte

• L’ironie

RÉFLEXIONS SUR LE CONTE

• La structure

• Principales caractéristiques du conte merveilleux populaire

• Bibliographie


Études publiées dans la N.R.P. N° 6 MARS 1984 et N° 7 AVRIL 1984.
Pour obtenir le fichier électronique complet de 19 pages en pdf :
participation de 3,99 euros aux frais d'hébergement du site

Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures.

Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être dirigé vers votre dossier de courrier indésirable. Surveillez celui-ci !