Pourquoi le titre "Alcools" ?
#1
Pourquoi Apollinaire a-t-il choisi le titre « Alcools » pour son recueil ?
Répondre
#2
Bonsoir, 
Grande question de génétique des textes !
Voici quelques titres auxquels Apollinaire a d'abord pensé : 1903 "Vent du Rhin" (l'inspiration germanique), puis "Olive" (réminiscence littéraire de Du Bellay) , puis "Violon" (Verlaine , De la musique avant toute chose ?), puis quand le recueil s'étoffe et devient plus complet : "Eau de vie", ce qui est très connu, et très proche du titre définitif, enfin Alcools , en référence aux vers de Zone :
"Et tu bois cet alcool brûlant comme ta vie

Ta vie que tu bois comme une eau de vie"

Pourquoi le pluriel ?  on peut penser à Baudelaire "Les paradis artificiels" (variété des moyens)

Ici, le titre allie amours et alcools (thème du bar, du vin fréquent dans Alcools ), les différentes formes d'ivresse ( cf encore Baudelaire "enivrez-vous...") transposition de la vie, sortilèges maléfiques ( on pense au thème des sorcières et nixes).
La symbolique :

Le symbole du poète qui doit s’imbiber de toute la réalité qui l’entoure = l’exaltation, l’inspiration poétique, toutes les ivresses possibles :

Vendémiaire « je suis ivre d’avoir bu tout l’univers »

Brûlure et feu purificateur qui lui permet d’atteindre la poésie.

En même temps l'idée de brûlure s'allie au thème de la souffrance.

Plusieurs expériences difficiles : amours déçues, prison : une « eau de vie », une quintessence de son expérience de poète.

Le pluriel du titre évoque justement cette variété d’expériences et rappelle le cubisme : une diversité d’approches et d'angles divers.

Bon travail.
Noli dei pueros putare pro feris anatibus ! (Michel Audiard)
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)