Passion Lettres Deux

Livre du jour Maurice Leblanc Arsène Lupin

Comments

Livre du jour Victor Hugo L'Âne

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Mais tu brûles ! Prends garde, esprit ! Parmi les hommes,
Pour nous guider, ingrats ténébreux que nous sommes,
Ta flamme te dévore, et l'on peut mesurer
Combien de temps tu vas sur la terre durer.
La vie en notre nuit n'est pas inépuisable.
Quand nos mains plusieurs fois ont retourné le sable
Et remonté l'horloge, et que devant nos yeux
L'ombre et l'aurore ont pris possession des cieux
Tour à tour, et pendant un certain nombre d'heures
Il faut finir. Prends garde
[…]»

L'Âne, de Victor Hugo

version audio ici
Comments

Livre du jour Denis Diderot Supplément au voyage de Bougainville

Comments

Livre du jour George Sand Mademoiselle La Quintinie

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«À M. Honoré Lemontier, à Paris. Aix en Savoie, 1er juin 1861. Eh bien, oui, père, j'ai du chagrin, tu l'as deviné, tu l'as senti. Elle ne m'aime pas! Qui, elle?… Tu voyais bien, tu comprenais bien, au désordre de mes lettres, et tu sais bien qu'à mon âge, et de l'humeur dont tu m'as fait, il n'y a qu'un rêve: être aimé, et qu'une souffrance: aimer sans espoir. Surtout ne t'afflige pas: je ne suis pas faible, ni lâche, ni fou, ni ingrat. Je sais que, si je me laissais abattre, je te briserais le cœur.»


Mademoiselle La Quintinie, de G. Sand.

Comments

Livre du jour Paul Féval les Errants de la nuit

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Ce sont des paysages magnifiques et variés à l’infini
: de grandes forêts, des rivières, des montagnes. Cela s’appelle les Ardennes; c’est plein de souvenirs. Et nul ne saurait dire pourquoi la poésie s’est retirée de ces admirables campagnes. Est-ce l’odeur des moulins à foulons, ou la fumée noire des cheminées de la fabrique? Cette charmante rivière, la Meuse, coule tout doucement et sans jamais faire de folies parmi les belles prairies un peu fades. On voit bien déjà […]. »

Les Errants de nuit, de Paul Féval
Comments