Livre du jour Jaroslav Hasek Le Brave Soldat Chveïk

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«C'est du propre ! M’sieur le patron, prononça la logeuse de M. Chvéïk qui, après avoir été déclaré “complètement ” par la commission médicale, avait renoncé au service militaire et vivait maintenant en vendant des chiens bâtards, monstres immondes, pour lesquels il fabriquait des pedigrees de circonstance. Dans ses loisirs, il soignait aussi ses rhumatismes, et, au moment où la logeuse l'interpella, il était justement en train de se frictionner les genoux au baume d'Opodeldoch.»

Le Brave Soldat Chveïk, Jaroslav Hasek
Comments

Livre du jour Léon Bloy Sur la tombe de Huysmans

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Œdipe croyait bien l'avoir vaincu, le monstre immortel ! vaincu à jamais ! et, pour sa victoire, les Thébains stupides l'avaient fait roi et quasi-Dieu, ce divinateur aux pieds gonflés, cet aveugle terrible, parricide et incestueux sans le savoir ! Depuis près de trente siècles, l'esprit humain tette ce symbole, le plus complet que l'antiquité grecque ait laissé. Dans son irrémédiable déval des plateaux lumineux de l'Eden et dans les successives dégringolades […]

Sur la tombe de Huysmans, Léon Bloy
Comments

Livre du jour Blaise Pascal Discours sur les passions de l’amour

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«L’homme est né pour penser ; aussi n'est-il pas un moment sans le faire ; mais les pensées pures, qui le rendraient heureux s'il pouvait toujours les soutenir, le fatiguent et l'abattent. C'est une vie unie à laquelle il ne peut s'accommoder ; il lui faut du remuement et de l'action, c'est-à-dire qu'il est nécessaire qu'il soit quelquefois agité des passions, dont il sent dans son cœur des sources si vives et si profondes. Les passions qui sont le plus convenables à l'homme, et qui en renferment beaucoup […].»

Blaise Pascal, Discours sur les passions de l’amour

(attribution contestée)
Comments

Livre du jour Pierre de Marivaux Arlequin poli par l'Amour

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«— TRIVELIN, à la fée, qui soupire : Vous soupirez, madame ; et, malheureusement pour vous, vous risquez de soupirer longtemps, si votre raison n'y met ordre. Me permettez-vous de vous dire ici mon sentiment ?
— LA FÉE : Parle.
— TRIVELIN : Le jeune homme que vous avez enlevé à ses parents est un beau brun, bien fait ; c'est la figure la plus charmante du monde. Il dormait dans un bois quand vous le vîtes, et c'était assurément voir l'Amour endormi […]

Arlequin poli par l'amour, de Marivaux
Comments

Livre du jour Paul Verlaine Romances sans paroles

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«C'est l'extase langoureuse,
C'est la fatigue amoureuse,
C'est tous les frissons des bois
Parmi l'étreinte des brises,
C'est, vers les ramures grises,
Le chœur des petites voix.

Ô le frêle et frais murmure !
Cela gazouille et susurre,
Cela ressemble au cri doux
Que l'herbe agitée expire...
Tu dirais, sous l'eau qui vire,
Le roulis sourd des cailloux.

Cette âme qui se lamente
En cette plainte dormante
C'est la nôtre, n'est-ce pas ?
La mienne, dis, et la tienne,
Dont s'exhale l'humble antienne
Par ce tiède soir, tout bas ? »[…]

Romances sans paroles
Paul Verlaine,



Comments

Livre du jour Honoré de Balzac Gambara

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«C’est au coin du feu, dans une mystérieuse, dans une splendide retraite qui n'existe plus, mais qui vivra dans notre souvenir, et d'où nos yeux découvraient Paris, depuis les collines de Bellevue jusqu'à celles de Belleville, depuis Montmartre jusqu'à l'Arc-de-Triomphe de l'Etoile, que, par une matinée arrosée de thé, à travers les mille idées qui naissent et s'éteignent comme des fusées dans votre étincelante conversation, vous, prodigue d'esprit, jeté sous ma plume […]»

Honoré de Balzac, Gambara
Comments

Livre du jour René Crevel La Mort difficile

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement

«Mme Dumont-Dufour et Mme Blok parlent de leurs malheurs. C'est-à-dire de leurs maris. Mme Dumont-Dufour qui eût été juriste, comme feu son père le président Dufour, si elle avait eu la chance de naître homme, soudain renonce à l'énumération des méfaits individuels, pour accuser dans un réquisitoire à portée sociale et avec des mots qui — elle en a donné son billet — ne sont pas mâchés, les lois elles-mêmes. Oui les lois, car, telle est la stupidité du code et son parti pris que […]

La Mort difficile, de René Crevel
Comments

Livre du jour Robert-Louis Stevenson Voyage avec un âne dans les Cévennes

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Dans une petite localité, nommée Le Monastier, sise en une agréable vallée de la montagne, à quinze milles du Puy, j'ai passé environ un mois de journées délicieuses. Le Monastier est fameux par la fabrication des dentelles, par l'ivrognerie, par la liberté des propos et les dissensions politiques sans égales. Il y a dans cette bourgade des tenants des quatre partis qui divisent la France : légitimistes, orléanistes, impérialistes et républicains. »

Voyage avec un âne dans les Cévennes, de Robert-Louis Stevenson
Comments

Livre du jour Fortuné Du Boisgobey Le Crime de l'Opéra 2

NCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Nointel était un garçon méthodique. La vie militaire l'avait accoutumé à faire chaque chose à son heure, et à ne rien enchevêtrer. Au régiment, après le pansage et la manœuvre, le capitaine redevenait homme du monde et même homme à succès, car dans plus d'une ville de garnison il avait laissé d'impérissables souvenirs, et on y parlait encore de ses bonnes fortunes. Depuis sa sortie du service, il avait continué à pratiquer le même système, en faisant […] » 

Le Crime de l'Opéra (Tome II), Fortuné Du Boisgobey
Comments

Livre du jour Fortuné Du Boisgobey Le Crime de l'Opéra 1

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

"C'est une histoire d'hier. Le boudoir était tendu de soie bouton d'or, parce qu'elle était brune, cette merveilleuse Julia d'Orcival qui tenait si bien son rang à la tête du grand état-major de la galanterie parisienne. Un feu clair brûlait dans la cheminée, garnie de chenets Louis XVI, des chenets authentiques où s'étaient posés les petits pieds des belles du Versailles d'autrefois. La lueur adoucie d'une lampe en porcelaine du Japon éclairait le réduit capitonné où n'étaient admis que les intimes."

Fortuné Du Boisgobey - tome I , de Fortuné Du Boisgobey
Comments

Livre du jour Henri Barbusse L'Enfer

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«L’hôtesse, Mme Lemercier, me laissa seul dans ma chambre, après m'avoir rappelé en quelques mots tous les avantages matériels et moraux de la pension de famille Lemercier. Je m'arrêtai, debout, en face de la glace, au milieu de cette chambre où j'allais habiter quelque temps. Je regardai la chambre et me regardai moi-même. La pièce était grise et renfermait une odeur de poussière. Je vis deux chaises dont l'une supportait ma valise […]

Henri Barbusse L'Enfer
Comments

Livre du jour Fédor Dostoïevski Niétotchka Nezvanova

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Je ne me rappelle pas mon père ; il mourut quand j'avais deux ans. Ma mère se remaria. Ce second mariage, quoique contracté par amour, fut pour elle la source de bien des douleurs. Mon beau-père était musicien... Sa destinée fut des plus extraordinaires. C'était l'homme le plus étrange et le plus délicieux que j'aie jamais connu. Son influence sur mes premières impressions d'enfant a été si forte qu'elle a marqué de son empreinte toute ma vie.»

Niétotchka Nezvanova, de Fédor Dostoïevski
Comments

Livre du jour André Gide, La Porte étroite

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«D’autres en auraient pu faire un livre ; mais l'histoire que je raconte ici, j'ai mis toute ma force à la vivre et ma vertu s'y est usée. J'écrirai donc très simplement mes souvenirs, et s'ils sont en lambeaux par endroits, je n'aurai recours à aucune invention pour les rapiécer ou les joindre ; l'effort que j'apporterais à leur apprêt gênerait le dernier plaisir que j'espère trouver à les dire. Je n'avais pas douze ans lorsque je perdis mon père. Ma mère, que plus rien ne […]».

André Gide, La Porte étroite

Attention : téléchargement non autorisé dans certains pays. Lire la note sur le droit d'auteur.
Auteur décédé en 1951 - Livre publié avant 1923.
Comments

Livre du jour Racine Théâtre complet

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Ma foi ! sur l'avenir bien fou qui se fiera :
Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.
Un juge, l'an passé, me prit à son service ;
Il m'avait fait venir d'Amiens pour être suisse.
Tous ces Normands voulaient se divertir de nous.
On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups :
Tout Picard que j'étais, j'étais un bon apôtre,
Et je faisais claquer mon fouet tout comme un autre.
Tous les plus gros monsieurs me parlaient chapeau bas :
«Monsieur de Petit-Jean», ah ! gros comme le bras !
Mais sans argent l'honneur n'est qu'une maladie.
Ma foi, j'étais un franc portier de comédie :
On avait beau heurter et m'ôter son chapeau,
On n'entrait pas chez nous sans graisser le marteau.
Point d'argent, point de Suisse, […] »

Racine, Les Plaideurs

Théâtre complet de Racine ici :
Comments

Livre du jour Ernest Capendu Une famille en location

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Dernièrement Mme Amélie de Zermès, veuve, jeune et jolie, nullement fatiguée de sa beauté, mais beaucoup, paraît-il, de son veuvage, songeait à renouer les chaînes de l'hymen (style du Directoire) violemment brisées par l'inflexible Parque. Or, Mme Amélie de Zermès a vingt-huit ans à peine, elle possède des yeux bleus de la plus céleste pureté, des sourcils châtains arqués comme ceux des Mauresques, de longs cheveux bruns qui font le désespoir de son coiffeur […]»

Ernest  Capendu Une famille en location
Comments

Livre du jour Albert Londres Le juif errant est arrivé

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

"Les bateaux qui vont de Calais à Douvres s'appellent des malles. Au début de cette année, la dix-neuf cent vingt-neuvième de l'ère chrétienne, j'étais dans l'une de ces malles. Elle semblait assez bien faite, l'ordre y régnait. Dans le compartiment le plus bas, des voyageurs, passeport au bout des doigts et formant une longue file, attendaient de se présenter devant la police. D'autres, au coup de cinq heures, se rendaient pieusement au rendez-vous rituel de la théière. L'escalier était bourré […]. »

Albert Londres, Le juif errant est arrivé
Comments

Livre du jour Jules Verne Le Comte de Chanteleine

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Le 24 février 1793, la Convention nationale décréta une levée supplémentaire de trois cent mille hommes pour résister à la coalition étrangère ; le 10 mars suivant, le tirage des conscrits devait avoir lieu à Saint-Florent, en Anjou, pour le contingent de cette commune. Ni la proscription des nobles, ni la mort de Louis XVI n'avaient pu émouvoir les paysans de l'Ouest ; mais la dispersion de leurs prêtres, la violation de leurs églises, l'intronisation des curés […]»

Le Comte de Chanteleine, de Jules Verne
Comments

Livre du jour Anthony Trollope Le Cousin Henry

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement

«Un vieillard et une jeune fille étaient assis dans la salle à manger d'une maison de campagne du comté de Carmarthen, située sur des rochers qui dominent la mer.
“C’est pour moi un cas de conscience, ma chère, dit le vieillard.
— Pour moi aussi, mon oncle ; et comme ma conscience à moi est d'accord avec mes sentiments, tandis que la vôtre n'est pas...
— Vous pensez alors que je ne dois pas écouter ma conscience ?
— Je ne dis pas cela.
— Quoi donc ?
— Si je pouvais seulement vous faire comprendre […].»

Anthony Trollope, Le Cousin Henry
Comments

Livre du jour Gustave Le Rouge Le Sous-Marin "Jules Verne"

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Dans la chambrette, simplement meublée d'une table, d'un lit et de deux chaises, qu'il occupait au cinquième étage d'une maison de la Canebière, à Marseille, l'ingénieur Goël Mordax était en train de mettre au net une épure des plus compliquées, lorsqu'on frappa timidement à sa porte. - Au diable le raseur ! s'écria-t-il... Il y a vraiment des gens qui ont du temps à perdre !... Tout en maugréant, Goël avait ouvert. Sa moue rechignée eut vite fait de se transformer en un sympathique sourire à l'aspect […]. »

Gustave Le Rouge, Le Sous-Marin "Jules Verne"
Comments

Livre du jour J.-H. Rosny aîné La Vague rouge

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«C’était vers le crépuscule, en avril. Le soleil croulait sur la banlieue sinistre. Déjà rouge, il ouvrait une gueule de fournaise à la cime d'un peuplier, entre deux cheminées d'usine, hautes comme des clochers. Un homme s'arrêta sur la route, près de Gentilly. Il considéra le paysage misérable et puissant, les fumées vénéneuses, l'occident frais et jeune comme aux temps de la Gaule celtique. Malgré les toits, les fourneaux, les cheminées, les dures fabriques, malgré les tramways, les automobiles et les locomotives, c'était, comme pour les premiers êtres, le mariage de la terre et du soleil […].»

J.-H. Rosny aîné, La Vague rouge, roman de mœurs révolutionnaires
Comments

Livre du jour Pierre Louÿs Les Chansons de Bilitis

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Bilitis naquit au commencement du VIe siècle avant notre ère, dans un village de montagnes situé sur les bords du Mêlas, vers l'orient de la Pamphylie. Ce pays est grave et triste, assombri par des forêts profondes, dominé par la masse énorme du Taurus ; des sources pétrifiantes sortent de la roche ; de grands lacs salés séjournent sur les hauteurs, et les vallées sont pleines de silence. Elle était fille d'un Grec et d'une Phénicienne. Elle semble n'avoir pas connu son père, car il n'est mêlé nulle part aux souvenirs […]»

Pierre Louÿs, Les Chansons de Bilitis
Comments

Livre du jour Ponson du Terrail, L’Héritage mystérieux I

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«C’était en 1812. La Grande Armée effectuait sa retraite, laissant derrière elle Moscou et le Kremlin en flammes, et la moitié de ses bataillons dans les flots glacés de la Bérésina. Il neigeait... De toutes parts, à l'horizon, la terre était blanche et le ciel gris. Au milieu des plaines immenses et stériles se traînaient les débris de ces fières légions, naguère conduites par le nouveau César à la conquête du monde, que l'Europe coalisée n'avait pu vaincre, et dont triomphait à cette heure le seul ennemi capable de les faire reculer jamais : le froid du nord […]."»

Ponson du Terrail, L’Héritage mystérieux I
Comments

Livre du jour Ponson du Terrail Le Club des valets-de-cœur 1

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Un soir, vers quatre heures, une chaise de poste roulait au grand trot sur une route du Nivernais. C'était pendant l'automne de l'année 184., c'est-à-dire vers la fin du mois d'octobre. A cette saison, rien n'est splendidement beau comme le centre de la France, et surtout cette partie du Nivernais qui touche au département de l'Yonne et fait partie de l'arrondissement de Clamecy. Les pâturages passent alors du vert sombre de l'été au vert plus tendre et presque jaune qui annonce les gelées prochaines. Les bois commencent à se dépouiller […].»

Ponson du Terrail, Le Club des valets-de-cœur I
Comments

Livre du jour Henry James Les Papiers de Jeffrey Aspern

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«J’avais mis Mrs. Prest dans ma confidence : à la vérité, sans elle, j'aurais bien peu avancé mes affaires, car l'idée féconde qui conduisit toute l'entreprise me vint par ses lèvres amies.
Ce fut elle qui découvrit le raccourci et trancha le nœud gordien. En général, on ne croit pas qu'il soit facile aux femmes de s'élever à une vue large et libre des choses — des choses à faire —, mais elles lancent parfois telle conception hardie (devant laquelle un homme aurait reculéWinking avec une sérénité singulière : « Faites-vous tout simplement » […].»

Les Papiers de Jeffrey Aspern, de Henry James
Comments

Livre du jour Jules Barbey d'Aurevilly Rythmes oubliés

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«HIER soir (car ce sera hier soir et non plus aujourd'hui quand tu liras ces lignes tracées avec un cœur plein de toi) ; hier soir, quand tu fus partie, je te suivis longtemps dans ma pensée. Je te vis, passant de toute la vitesse de tes chevaux à travers les champs de colza que j'aime ; — le ciel était criblé d'étoiles qui commençaient à babiller entre elles comme des fées joyeuses, le vent roulait dans les vagues de nacre d'un air pur la senteur du trèfle et des violettes écloses sur la lisière des fossés.»
Rythmes oubliés
J. Barbey d'Aurevilly,

Comments

Livre du jour Rabindranath Tagore La Jeune lune

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«D’où suis-je venu ? Où m'as-tu trouvé ?' demande Bébé à sa mère. Elle pleure et rit tout à la fois et, pressant l'enfant sur sa poitrine, lui répond : 'Tu étais caché dans mon cœur, mon chéri, tu étais son désir. Tu étais dans les poupées de mon enfance et quand, chaque matin, je modelais dans l'argile l'image de mon dieu, c'était toi que je faisais et défaisais alors. Tu étais sur l'autel avec la divinité de notre foyer ; en l'adorant, je t'adorais. Dans tous mes espoirs, dans toutes mes amours, dans ma vie, dans la vie de ma mère, tu as vécu.»
La Jeune Lune
Rabindranath Tagore,
Comments

Livre du jour Émile Zola Sur Édouard Manet

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«C’est un travail délicat que de  démontrer, pièce à pièce, la personnalité d'un artiste. Une pareille besogne est toujours difficile, et elle se fait seulement en toute vérité et toute largeur sur un homme dont l'œuvre est achevé et qui a déjà donné ce qu'on attend de son talent. L'analyse s'exerce alors sur un ensemble complet ; on étudie sous toutes ses faces un génie entier, on trace un portrait exact et précis, sans craindre de laisser échapper […]»

Émile Zola,



Édouard Manet, étude biographique et critique
Comments

Livre du jour Alphonse Allais Le Boomerang

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Dans lequel on va voir, attristant spectacle, et sans qu'on aperçoive bien les causes réelles et suffisantes d'un tel désespoir, le jeune porteur d'un des plus vieux noms de France tenter de mettre fin à son existence individuelle et, du même coup, à sa race glorieuse, dernier descendant mâle qu'il est d'une de ces lignées dont on pouvait dire sans crainte de s'entendre taxer d'exagération, qu'on ne voyait qu'elle aux Croisades. Guillaume de la Renforcerie se sentait triste et même incompris […].»

Alphonse Allais, Le Boomerang
Comments

Livre du jour Paul Verlaine Élégies

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«À mon âge, je sais, il faut rester tranquille,
Dételer, cultiver l'art, peut-être imbécile,
D'être un bourgeois, poète honnête et chaste époux,
A moins que de plonger, sevré de tout dégoût.
Dans la crapule des célibats innommables.
Je sais bien, et pourtant je trouve plus aimables
Les femmes et leurs yeux et tout d'elles, depuis
Les pieds fins jusqu'aux noirs cheveux, nuit de mes nuits,
Car les femmes c'est toi désormais pour la vie,
Pour moi, pour mon esprit et pour ma chair ravie […].»

Paul Verlaine, Élégies
Comments