Passion Lettres
Littérature

Livre du jour Colette La Chatte

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Attention: téléchargement non autorisé dans certains pays. Lire la note sur le droit d'auteur. Auteur décédé en 1954 - Livre publié en 1933.

Bien avant que Camille, la fiancée d'Alain, découvre une rivale inattendue en Saha, la chatte du jeune homme, celui-ci a déjà opposé secrètement l'élégance du félin à la présence un peu «vulgaire» de la future épouse. Le mariage ne fait que confirmer chez Alain le léger écoeurement qu'il éprouve en présence de l'exubérante Camille. L'arrivée de Saha révèle à Camille un monde d'affection et de tendresse dont elle se sent exclue. Elle en vient à détester la chatte, objet de toutes les attentions d'Alain. Et peu à peu, Saha s'installe dans le ménage et devient le symbole vivant de tout ce qui sépare les époux.

Colette, La Chatte
Comments

Livre du jour Colette Julie de Carneillan

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Madame de Carneilhan coupa le gaz, laissa la casserole de porcelaine sur le réchaud. À côté du réchaud elle disposa la tasse Empire, la cuiller suédoise, un pain de seigle roulé dans la serviette turque brodée de soie floche. L’odeur du chocolat chaud lui donna des bâillements nerveux. Aussi bien elle n’avait déjeuné que modérément — une côtelette de porc froid et une tartine beurrée, une demi-livre de groseilles et une tasse de très bon café — sans quitter la confection d’un coussin […] »

Julie de Carneilhan, Colette

Attention: téléchargement non autorisé dans certains pays. Lire la note sur le droit d'auteur. Auteur décédé en 1954 - Livre publié en 1941.
Comments

Livre du jour Emile Zola L'Œuvre

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Claude passait devant l'Hôtel de ville, et deux heures du matin sonnaient à l'horloge, quand l'orage éclata. Il s'était oublié à rôder dans les Halles, par cette nuit brûlante de juillet, en artiste flâneur, amoureux du Paris nocturne. Brusquement, les gouttes tombèrent si larges, si drues, qu'il prit sa course, galopa dégingandé, éperdu, le long du quai de la Grève. Mais, au pont Louis-Philippe, une colère de son essoufflement l'arrêta: il trouvait imbécile cette peur de […]. »

Émile Zola, L’Œuvre
Comments

Livre du jour Michel Zévaco Le Pré-aux-Clercs

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« On l'appelait l'auberge du Pré, sans plus. Et cela suffisait, car elle était aussi célèbre, aussi en vogue, aussi bien achalandée que la tant fameuse auberge de La Devinière. Et il n'était pas un Parisien qui ne sût que le 'pré' en question désignait le prestigieux et légendaire Pré-aux-Clercs, au centre duquel elle était située. Après avoir franchi le mur d'enceinte, soit par la porte de Nesle, soit par la porte de
[…]».

Le Pré-aux-Clercs, de Michel Zévaco.
Comments

Livre du jour Anton Tchekhov Les Trois sœurs

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

OLGA – Notre père est mort, il y a juste un an aujourd’hui,
le cinq mai, le jour de ta fête, Irina. Il faisait très froid, il neigeait.
Je croyais ne jamais m’en remettre ; et toi, tu étais étendue,
sans connaissance, comme une morte. Mais un an a passé,
et voilà, nous pouvons nous en souvenir sans trop de peine, tu
es en blanc, et ton visage rayonne…
(La pendule sonne douze
coups.)
La pendule avait sonné ainsi. (Un temps.) Je me souviens,
quand on a emporté le cercueil, la musique jouait, et au
cimetière on a tiré des salves. Il était général de brigade, et
pourtant, bien peu de gens derrière son cercueil. Il est vrai qu’il
pleuvait. Une pluie violente, et de la neige.
IRINA – Pourquoi réveiller ces souvenirs !

Anton Tchekhov, Les Trois soeurs
Comments

Livre du jour Shakespeare Richard II

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« RICHARD. - Vieux Jean de Gaunt, vénérable Lancastre, as-tu, comme tu t'y étais engagé par serment, amené ici ton fils, l'intrépide Henri d'Hereford, pour soutenir devant nous l'injurieux défi qu'il adressa dernièrement au duc de Norfolk, Thomas Mowbray, et dont nous n'eûmes pas alors le loisir de nous occuper ?
GAUNT. - Oui, mon souverain, je l'ai amené. RICHARD. -Réponds-moi encore : l'as-tu sondé ? sais-tu s'il l'a défié, poussé par
[…]».

La Vie et la mort du roi Richard II, de Shakespeare
Comments

Livre du jour Victor Hugo Les Feuilles d'automne

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Ce siècle avait deux ans ! Rome remplaçait Sparte,
Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte,
Et du premier consul, déjà, par maint endroit,
Le front de l'empereur brisait le masque étroit.
Alors dans Besançon, vieille ville espagnole,
Jeté comme la graine au gré de l'air qui vole,
Naquit d'un sang breton et lorrain à la fois
Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix ;
Si débile qu'il fut, ainsi qu'une chimère,
[…].»

Les Feuilles d'automne, de Victor Hugo
Comments

Livre du jour Gustave Flaubert Dictionnaire des idées reçues

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«J’ai quelquefois des prurits atroces d’engueuler les humains et je le ferai à quelque jour, dans dix ans d’ici, dans quelque long roman à cadre large; en attendant, une vieille idée m’est revenue, à savoir celle de mon Dictionnaire des idées reçues (sais-tu ce que c’est ?). La préface surtout m’excite fort, et de la manière dont je la conçois (ce serait tout un livre), aucune loi ne pourrait me mordre quoique j’y attaquerais tout. Ce serait la glorification historique de tout ce qu’on approuve? J’y démontrerais que les majorités ont toujours eu raison, les
minorités toujours tort. J’immolerais les grands hommes à tous les imbéciles, les martyrs à tous les bourreaux, et cela dans un style poussé à outrance, à fusées. Ainsi, pour la littérature, j’établirais, ce qui serait facile, que le médiocre, étant à portée de tous, est le seul légitime et qu’il faut donc honnir toute espèce d’originalité comme dangereuse, sotte, etc. Cette apologie de la canaillerie humaine sous toutes ses faces, ironique et hurlante d’un bout à l’autre,
[…]»

Flaubert, Dictionnaire des idées reçues.
Comments

Livre du jour Jules Verne Intégrale 111 romans

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Immense cadeau aujourd’hui : l’intégrale de Jules Verne, avec un index que je vous recommande.

Nous proposons, sous forme d'une unique archive zip, une quasi intégrale des oeuvres de Jules Verne avec 111 romans, nouvelles, récits - tout ce qui est légalement disponible. Ces textes proviennent de notre site, pour une bonne partie, mais aussi du site Zvi Har'El's Jules Verne Collection, du Portail Web Francophone sur Jules Verne et de la Bibliothèque Électronique du Québec.
Vous trouverez en outre un document PDF image pris sur Gallica (mais recadré et amélioré au mieux) qui est téléchargeable séparément, mais peut être ensuite intégré dans le dossier PDF sur votre disque dur ou sur le CD gravé :
Géographie illustrée de la France et de ses colonies (100 Mo => utiliser le clic droit pour le télécharger...) (Traité de géographie).

Jules Verne Intégrale des romans

Comments

Livre du jour Duc de Saint-Simon Mémoires

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Mémoires de Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon.

Ce site présente le texte intégral de la première édition Chéruel (1856) des Mémoires de Saint-Simon, en mode texte avec recherche. On peut également utiliser l'accès par tome
Voir également:
une courte bibliographie
l'aide
sur l'utilisation du site

http://rouvroy.medusis.com/docs/0101.html
Comments

Livre du jour Octave Mirbeau Le Journal d'une femme de chambre

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

14 septembre.
Aujourd’hui, 14 septembre, à trois heures de l’après-midi, par un temps doux, gris et pluvieux, je suis entrée dans ma nouvelle place. C’est la douzième en deux ans. Bien entendu, je ne parle pas des places que j’ai faites durant les années précédentes. Il me serait impossible de les compter. Ah ! je puis me vanter que j’en ai vu des intérieurs et des visages, et de sales âmes...
Et ça n’est pas fini... À la façon, vraiment extraordinaire, vertigineuse, dont j’ai roulé, ici et là, successivement, de maisons en bureaux et de bureaux en maisons, du Bois de Boulogne à la Bastille, de l’Observatoire à Montmartre, des Ternes aux Gobelins, partout, sans pouvoir jamais me fixer nulle part, faut-il que les maîtres soient difficiles à servir maintenant !... C’est à ne pas croire.
L’affaire s’est traitée par l’intermédiaire des Petites Annonces du Figaro et sans que je voie Madame.

Octave Mirbeau, Le Journal d’une femme de chambre
Comments

Livre du jour Colette Contes des 1001 matins

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Une bulle qui monte dans l'air, ronde, bien gonflée, couleur d'or, serrée dans la résille de filet : c'est notre ballon. Le petit panier qui nous emporte semble un accessoire gênant, propre seulement à retarder, à enlaidir ce beau sphérique dont le départ à l'hésitation légère, le caprice incontrôlable d'une aile, mais d'une aile rétive à la volonté de l'homme et qui se joue de lui. Il monte vite, et nous le croyons lent. Sa lenteur imaginaire nous rassure, en nous décevant presque […] »
Colette,
Contes des mille et un matins
Comments

Livre du jour Racine théâtre complet

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Ma foi ! sur l'avenir bien fou qui se fiera :
Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.
Un juge, l'an passé, me prit à son service ;
Il m'avait fait venir d'Amiens pour être suisse.
Tous ces Normands voulaient se divertir de nous.
On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups :
Tout Picard que j'étais, j'étais un bon apôtre,
Et je faisais claquer mon fouet tout comme un autre.
Tous les plus gros monsieurs me parlaient chapeau bas :
"Monsieur de Petit-Jean", ah ! gros comme le bras !
Mais sans argent l'honneur n'est qu'une maladie.
Ma foi, j'étais un franc portier de comédie :
On avait beau heurter et m'ôter son chapeau,
On n'entrait pas chez nous sans graisser le marteau.
Point d'argent, point de Suisse,
[…]

Racine,
Les Plaideurs

Théâtre complet ici :

http://www.ebooksgratuits.com/ebooksfrance/racine_theatre_complet.pdf
Comments

Livre du jour Boccace Decameron

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

L'histoire commence par la rencontre de dix amis, sept femmes et trois hommes, réfugiés dans une villa, aux environs de Florence, afin d'échapper à une épidémie de peste. Chacun d'entre eux racontera des histoires, pour passer le temps, et poncturera la fin de chaque journée en chantant une canzone. La retraite, qui dure dix jours, donne naissance à cent nouvelles pleines d'esprit et de raffinement. L'auteur s'inspire de fabliaux français, de textes de l'Antiquité grecque et romaine et du folklore. Cette œuvre majeure de Boccace est souvent considérée comme fondatrice de la prose italienne.

Boccase, Decameron
Comments

Livre du jour Virginia Woolf Orlando

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Orlando est un jeune noble anglais. Lorsqu'il rencontre la reine Élisabeth Ire, elle décide de l'emmener à sa cour de Greenwich et, jusqu'à la mort de la reine, la vie d'Orlando est celle de son courtisan favori. Par la suite il reste à la cour de son successeur Jacques Ier.

Pendant le Grand Gel de 1608, Orlando tombe amoureux de Sasha, fille de l'ambassadeur de Russie, qui l'abandonnera. Revenu dans sa demeure natale, Orlando fait l'étrange expérience de s'endormir pendant une semaine, à la suite de quoi il décide de partir comme ambassadeur en Orient. Là, il refait la même expérience d'un sommeil d'une semaine mais cette fois il se réveille femme. Dans son incarnation féminine Orlando passe quelque temps en compagnie de Tziganes à partager leur vie nomade, en appréciant la condition des femmes dans ces tribus itinérantes, la jugeant plus libre qu'en Angleterre.
Elle n'en retournera pas moins à Londres, poussée par son amour pour la poésie. Son existence se partage alors entre la demeure natale, où elle a la possibilité de se consacrer à la poésie et de recevoir des poètes célèbres, et Londres, où elle fréquente indifféremment la bonne société et les prostituées.
Orlando trouvera par hasard l'amour auprès de l'aventurier Lord Marmaduke Bonthrop Shelmerdine. Le roman se termine en 1928, très précisément «le jeudi 11 octobre 1928», alors qu'Orlando est devenue une femme-écrivain à succès grâce au poème
Le Chêne qu'elle a écrit pendant une grande partie de sa vie et qui lui a valu un prix littéraire.(extrait de Wikipedia)

Virginia Woolf, Orlando

Comments

Livre du jour Comtesse de Ségur Les Malheurs de Sophie

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


«Ma bonne, ma bonne, dit un jour Sophie en  accourant dans sa chambre, venez

vite ouvrir une caisse que papa m'a envoyé de Paris ; je crois que c'est une
poupée de cire, car il m'en a promis une.
La BONNE. - Où est la caisse?
SOPHIE. - Dans l'antichambre : venez vite, ma bonne, je vous en supplie.
La bonne posa son ouvrage et suivit Sophie à l'antichambre. Une caisse de
bois blanc était posée sur une chaise, la bonne l'ouvrit. […].»

Les Malheurs de Sophie, par la comtesse de Ségur.


Comments

Livre du jour J. Romains Les Copains

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


Patron ! / Messieurs ? / Venez par ici ! On a besoin de vous. On voudrait savoir si vos pichets de grès tiennent le litre. Ce monsieur, que vous voyez, qui a le nez rouge, prétend que oui ; moi je prétends que non. Il y a un pari d'engagé./ Monsieur, faites excuse, mais c'est monsieur qui est dans le vrai./ Quel monsieur ? Eh bien ! le monsieur qui a... comme vous dites.../ Qui a le nez rouge ? / Patron, je n'admets pas que vous vous associiez aux […]"
Jules Romains, Les Copains

Comments

Livre du jour G. Rodenbach Les Tristesses

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

"L'enfant-poète, au seuil de ses jours, entendit
Une voix frémissante et sombre qui lui dit : 'Tu souffriras ! Ta mère en larmes va maudire
La nuit où son amour a conçu son martyre, Quand elle te verra, déjà pâle et rêveur, Mordre en pleurant son sein comme un fruit sans saveur ! Enfant, tu laisseras les enfants de ton âge Rire, chanter, égayer le ménage,
Grimper sur les genoux des parents, chaque soir, Lorsqu'autour d'un bon feu d'hiver on vient s'asseoir ;
Et toi, venant de naître et déjà prompte à vivre,
Tu liras, dans un coin de la chambre, un vieux livre […]."
Les Tristesses, de Georges Rodenbach
Comments

Livre du jour G. Bernanos Un Mauvais rêve

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


"Ma chère tante, j'aurais dû vous écrire à l'occasion des fiançailles d'Hélène et le temps passe, passe. Vingt jours à votre Souville, vingt jours tous pareils, avec leur compte exact d'heures, de minutes, de secondes - et encore l'horloge de la paroisse doit vous faire bonne mesure, treize heures à la douzaine peut-être, sait-on ? - vingt jours de province, enfin, c'est quelque chose. Ici, voyez-vous, ce n'est rien. On les arrache au calendrier par poignées, […]."

Un Mauvais Rêve, de Georges Bernanos

Comments

Livre du jour Rabelais Gargantua

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

PROLOGUE DE L’AUTEUR

BEUVEURS tres illustres, et vous, Verolez tres precieux, — car à vous, non à aultres, sont dediez mes escriptz, — Alcibiades, ou dialoge de Platon intitulé Le Bancquet, louant son precepteur Socrates, sans controverse prince des philosophes, entre aultres parolles le dict estre semblable es Silenes. Silenes estoient jadis petites boites, telles que voyons de present es bouticques des apothecaires, pinctes au dessus de figures joyeuses et frivoles, comme de harpies, satyres, oysons bridez, lievres cornuz, canes bastées, boucqs volans, cerfz limonniers et aultres telles pinctures contrefaictes à plaisir pour exciter le monde à rire (quel fut Silene, maistre du bon Bacchus)?; mais au dedans l’on reservoit les fines drogues comme baulme, ambre gris, amomon, musc, zivette, pierreries et aultres choses precieuses. Tel disoit estre Socrates, parce que, le voyans au dehors et l’estimans par l’exteriore apparence, n’en eussiez donné un coupeau d’oignon, tant laid il estoit de corps et ridicule en son maintien, le nez pointu, le reguard d’un taureau, le visaige d’un fol, simple en meurs, rustiq en vestimens, pauvre de fortune, infortuné en femmes, inepte à tous offices de la republique, tousjours riant, toujours beuvant d’autant à un chascun, tousjours se guabelant, tousjours dissimulant son divin sçavoir?; mais, ouvrans ceste boyte, eussiez au dedans trouvé une celeste et impreciable drogue?: entendement plus que humain, vertus merveilleuse, couraige invincible, sobresse non pareille, contentement certain, asseurance parfaicte, deprisement incroyable de tout ce pourquoy les humains tant veiglent, courent, travaillent, navigent et bataillent. A quel propos, en voustre advis, tend ce prelude et coup d’essay ?

François Rabelais, Gargantua
Comments

Livre du jour Mark Twain Les Aventures de Tom Sawyer

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


« Tom ! »
Pas de réponse.
« Tom ! »
Pas de réponse.
« Je me demande où a bien pu passer ce garçon… Allons, Tom, viens ici ! »
La vieille dame abaissa ses lunettes sur son nez et lança un coup d’?il tout autour de la pièce, puis elle les remonta sur son front et regarda de nouveau. Il ne lui arrivait pratiquement jamais de se servir de ses lunettes pour chercher un objet aussi négligeable qu’un jeune garçon. D’ailleurs, elle ne portait ces lunettes-là que pour la parade et les verres en étaient si peu efficaces que deux ronds de fourneau les eussent avantageusement remplacés, mais elle en était très fière. La vieille dame demeura un instant fort perplexe et finit par reprendre d’une voix plus calme, mais assez haut cependant pour se faire entendre de tous les meubles :
« Si je mets la main sur toi, je te jure que… »
Elle en resta là, car, courbée en deux, elle administrait maintenant de furieux coups de balai sous le lit et avait besoin de tout son souffle. Malgré ses efforts, elle ne réussit qu’à déloger le chat.



Mark Twain, Les Aventures de Tom Sawyer

Comments

Livre du jour A. de Musset Lorenzaccio

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


La scène est à Florence.

ACTE PREMIER

SCENE PREMIERE
Un jardin. - Clair de lune; un pavillon dans le fond, un autre sur le devant.
Entrent LE DUC et LORENZO, couverts de leurs manteaux;
GIOMO, une lanterne à la main.

LE DUC
Qu'elle se fasse attendre encore un quart d'heure, et je m'en vais. Il fait un froid de tous les diables.

LORENZO
Patience, Altesse, patience.

LE DUC
Elle devait sortir de chez sa mère à minuit; il est minuit, et elle ne vient pourtant pas.

LORENZO
Si elle ne vient pas, dites que je suis un sot, et que la vieille mère est une honnête femme.

LE DUC
Entrailles du pape! avec tout cela je suis volé d'un millier de ducats.

LORENZO
Nous n'avons avancé que moitié. Je réponds de la petite. Deux grands yeux languissants, cela ne trompe pas. Quoi de plus curieux pour le connaisseur que la débauche à la mamelle? Voir dans une enfant de quinze ans la rouée à venir; étudier, ensemencer, infiltrer paternellement le filon mystérieux du vice dans un conseil d'ami, dans une caresse au menton; tout dire et ne rien dire, selon le caractère des parents; - habituer doucement l'imagination qui se développe à donner des corps à ses fantômes, à toucher ce qui l'effraye, à mépriser ce qui la protège! Cela va plus vite qu'on ne pense; le vrai mérite est de frapper juste.

Alfred de Musset, Lorenzaccio



Comments

Livre du jour C. Dickens Le Grillon du foyer

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« La Bouilloire fit entendre son premier cri ! Ne me dites pas ce que Mistress Peerybingle disait. Je le sais mieux qu'elle. Mistress Peerybingle peut laisser croire jusqu'à la fin des temps qu'elle ne saurait dire lequel des deux commença à crier ; mais moi je dis que c'est la Bouilloire. Je dois le savoir, j'espère ! La Bouilloire commença cinq bonnes minutes, à la petite horloge de Hollande qui était dans un coin, avant […]. »
Le Grillon du foyer, de Charles Dickens.
Comments

Livre du jour Alexandre Dumas Acté

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Le 7 du mois de mai, que les Grecs appellent thargélion, l'an 57 du Christ et 810 de la fondation de Rome, une jeune fille de quinze à seize ans, grande, belle et rapide comme la Diane chasseresse, sortait de Corinthe par la porte occidentale, et descendait vers la plage: arrivée à une petite prairie, bordée d'un côté par un bois d'oliviers, et de l'autre par un ruisseau ombragé d'orangers et de lauriers-roses, elle s'arrêta et se mit à chercher des fleurs. Un instant elle balança entre les violettes et les glaïeuls que lui offrait l'ombrage des arbres de Minerve, et les narcisses et les nymphéas qui s'élevaient sur les bords du petit fleuve ou flottaient à sa surface; mais bientôt elle se décida pour ceux-ci, et, bondissant comme un jeune faon, elle courut vers le ruisseau.

Alexandre Dumas, Acté
Comments

Livre du jour Otto Rank Don Juan et son double

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Le thème du Double, comme la plupart des grands thèmes de la littérature, n'est pas nouveau. Il a eu ses périodes de faveur et de défaveur. De même que la haine entre frères a été un thème typique de la littérature allemande à la fin du XVIIIe siècle, ou l'amour incestueux entre frères et soeurs à la période de Jacques Ier en Angleterre, de même c'est à l'époque du romantisme que fleurit le problème du Double en Allemagne. Les premières manifestations de ce thème remontent, comme presque toujours en littérature, aux temps reculés du folklore, de la superstition ou de la naissance des religions. Mais avant de remonter à ces sources du problème du Double et d'en décrire l'épanouissement pendant la période du romantisme, il paraît utile d'étudier, en matière d'introduction, comment les auteurs modernes envisagent ce problème. En effet, ils aiment à traiter leur sujets du point de vue psychologique, ce qui nous les rend plus intelligibles et plus intéressants. De plus, les auteurs qui veulent traiter aujourd'hui le sujet du Double ont à leur disposition un procédé, le cinéma, qui tout en donnant à ce thème une réalité insoupçonnée jusqu'à ce jour, ne lui ôte rien de son caractère angoissant.

Otto Rank, Don Juan et son double
Comments

Livre du jour G. de Nerval Sylvie

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Je sortais d'un théâtre où, tous les soirs, je paraissais aux avant-scènes
en grande tenue de soupirant. Quelquefois, tout était plein ;
quelquefois, tout était vide. Peu m'importait d'arrêter mes regards sur
un parterre peuplé seulement d'une trentaine d'amateurs forcés, sur des
loges garnies de bonnets ou de toilettes surannées, - ou bien de faire
partie d'une salle animée et frémissante, couronnée à tous ses étages
de toilettes fleuries, de bijoux étincelants et de visages radieux.
Indifférent au spectacle de la salle, celui du théâtre ne m'arrêtait guère,
- excepté lorsqu'à la seconde ou à la troisième scène d'un maussade
chef-d'oeuvre d'alors, une apparition bien connue illuminait l'espace
vide, rendant la vie d'un souffle et d'un mot à ces vaines figures qui
m'entouraient.
Je me sentais vivre en elle, et elle vivait pour moi seul. Son sourire me
remplissait d'une béatitude infinie ; la vibration de sa voix si douce et
cependant fortement timbrée me faisait tressaillir de joie et d'amour.
Elle avait pour moi toutes les perfections, elle répondait à tous mes
enthousiasmes, à tous mes caprices, - belle comme le jour aux feux de
la rampe qui l'éclairait d'en bas, pâle comme la nuit, quand la rampe
baissée la laissait éclairée d'en haut sous les rayons du lustre, et la
montrait plus naturelle, brillant dans l'ombre de sa seule beauté,
comme les Heures divines qui se découpent, avec une étoile au front,
sur les fonds bruns des fresques d'Herculanum !


Gérard de Nerval, Sylvie

version audio de la nouvelle
Comments

Livre du jour J. Swift Modeste proposition

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

C'est une triste chose pour ceux qui se promènent dans cette grande ville ou voyagent dans la campagne, que de voir les rues, les routes et les portes des cabanes encombrées de mendiantes que suivent trois, quatre ou six enfants tous en haillons et importunant chaque passant pour avoir l'aumône. Ces mères, au lieu d'être en état de travailler pour gagner honnêtement leur vie, sont forcées de passer tout leur temps à mendier de quoi nourrir leurs malheureux enfants […]."

Modeste proposition, Jonathan Swift
Comments

Livre du jour : R. Kipling Capitaines courageux

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

"La porte du fumoir exposée au vent venait de rester ouverte au brouillard de l'Atlantique Nord, tandis que le grand paquebot roulait et tanguait, en sifflant pour avertir la flottille de pêche. 'Ce petit Cheyne, c'est la peste du bord', dit, en fermant la porte d'un coup de poing, un homme en pardessus velu et frisé. 'On n'en a nul besoin ici. Il est par trop impertinent.' Un Allemand à cheveux blancs avança la main pour prendre un sandwich et grommela entre ses dents :"C'est une esbèce que che gonnais. L’Amérique en est bleine de tout bareils. Che fous tis que vous tefriez gomprendre les bouts de corde gratis tans fotre tarif. »[…]."

Capitaines courageux, de Rudyard Kipling
Comments

Livre du jour P.J. Toulet Les Demoiselle La Mortagne

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Le crépuscule tombait sur Paris, comme de la cendre ; comme la cendre du jour consumé. Depuis le matin, sous le cruel soleil, les hommes avaient couru çà et là, aimé, haï et fait leur besogne. Puis le couchant était devenu rougeâtre, le reste du ciel gris-de-perle ; et l’heure équivoque avait tinté où les coeurs se sentent battre plus tendres et plus lourds.
Par la fenêtre ouverte, Marie-Louise La Mortagne regardait sans les voir, de l’autre côté de la place, les inégales tours de Saint-Sulpice, dressées contre le ciel comme une sombre découpure. »

Paul-Jean Toulet,
Les Demoiselles La Mortagne


Comments

Livre du jour D. de Sade Aline et Valcour

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

"Nous soupâmes hier, Eugénie et moi, chez ta divinité, mon cher Valcour.... Que faisais-tu?... Est-ce jalousie?... Est-ce bouderie?... Est-ce crainte?... Ton absence fut pour nous une énigme, qu'Aline ne put ou ne voulut pas nous expliquer, et dont nous eûmes bien de la peine à comprendre le mot. J'allais demander de tes nouvelles, quand deux grands yeux bleus respirant à la fois l'amour et la décence, vinrent se fixer sur les miens, et m'avertir de feindre.... Je me tus; peu après je m'approchai (...)."


Aline et Valcour, par le marquis de Sade (Tome I et tome II). 
Comments

Livre du jour A. Gide Les Caves du Vatican

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«L’an 1890, sous le pontificat de Léon XIII, la renommée du docteur X, spécialiste pour maladies d'origine rhumatismale, appela à Rome Anthime Armand-Dubois, franc-maçon.
— Eh quoi ? s'écriait Julius de Baraglioul, son beau-frère, c'est votre corps que vous vous en allez soigner à Rome ! Puissiez-vous reconnaître là-bas combien votre âme est plus malade encore ! A quoi répondait Armand-Dubois sur un ton de commisération renchérie : — Mon
[…]».

Les Caves du Vatican, d'André Gide.

Comments

Livre du jour H.P. Lovrecraft Les Montagnes Hallicinées

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Je suis obligé d'intervenir parce que les hommes de science ont refusé de suivre mes avis sans en connaître les motifs. C'est tout à fait contre mon gré que j'expose mes raisons de combattre le projet d'invasion de l'Antarctique — vaste chasse aux fossiles avec forages sur une grande échelle et fusion de l'ancienne calotte glaciaire — et je suis d'autant plus réticent que ma mise en garde risque d'être vaine. Devant des faits […]

Les Montagnes hallucinées, Howard Phillips Lovecraft.
Comments

Livre du jour G. Leroux Le Fauteuil Hanté

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


« — C'est un vilain moment à passer...
— Sans doute, mais on dit que c'est un homme qui n'a peur de rien !...
— A-t-il des enfants ?
— Non ! Et il est veuf !
— Tant mieux !
— Et puis, il faut espérer tout de même qu'il n'en mourra pas ! ... Mais dépêchons-nous !...
En entendant ces propos funèbres, M. Gaspard Lalouette - honnête homme, marchand de tableaux et d'antiquités, établi depuis dix ans rue Laffitte, et qui se promenait ce jour-là quai Voltaire,
[…] »

Le Fauteuil hanté, de Gaston Leroux.

une étude détailllée du roman ici :

http://www.sculfort.fr/articles/francaiscollege/auteurs/lerouxfauteuilhante.html

Comments

Livre du jour Daniel Defoë Moll Flanders

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Cette affaire est si extraordinaire dans tous ses détails, elle est fondée sur une si bonne autorité que, ni dans mes lectures, ni dans mes conversations, je n'ai jamais rien trouvé de semblable. Elle peut satisfaire l'enquêteur le plus sincère et le plus sérieux. Mme Bargrave est la personne à laquelle Mme Veal apparut après sa mort ; elle est mon amie intime et je puis me porter garant, d'après la connaissance personnelle que j'en ai, de sa réputation 
[…]».

Moll Flanders, de Daniel Defoë

Comments

Livre du jour H. de Balzac Traité des excitants modernes

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«L’absorption de cinq substances découvertes depuis environ 2 siècles et introduites dans l'économie humaine, a pris depuis quelque temps des développements si excessifs, que les sociétés modernes peuvent s'en trouver modifiées d'une manière inappréciable. Ces 5 substances sont :
1 L'eau-de-vie ou alcool, base de toutes les liqueurs, dont l'apparition date des dernières années du règne de Louis XIV, et qui furent inventées pour réchauffer les glaces de sa vieillesse.
[…]».

Traité des excitants modernes, d'Honoré de Balzac.

Comments

Livre du jour M. Twain Plus fort que Sherlock Holmes

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

"La première scène se passe à la campagne dans la province de Virginie, en l'année 1880. Un élégant jeune homme de vingt-six ans, de fortune médiocre, vient d'épouser une jeune fille très riche. Mariage d'amour à première vue, précipitamment conclu, mais auquel le père de la jeune personne, un veuf, s'est opposé de toutes ses forces. Le marié appartient à une famille ancienne mais peu estimée, qui avait été contrainte à émigrer de Sedgemoor, pour le  […]"

Plus fort que Sherlock Holmes, de Mark Twain.

Comments

Livre du jour Émile Zola Nana

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« À neuf heures, la salle du Théâtre des Variétés était encore vide. Quelques personnes, au balcon et à l'orchestre, attendaient, perdues parmi les fauteuils de velours grenat, dans le petit jour du lustre à demi-feux. Une ombre noyait la grande tâche rouge du rideau ; et pas un bruit ne venait de la scène, la rampe éteinte, les pupitres des musiciens débandés. En haut seulement, à la troisième galerie, autour de la rotonde du plafond où des femmes et des enfants nus prenaient leur volée dans un ciel verdi par le gaz […]»


Emile Zola, Nana



Comments

Livre du jour Balzac La Femme abandonnée

INCIPIT

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«En 1822, au commencement du printemps, les médecins de Paris envoyèrent en Basse-Normandie un jeune homme qui relevait alors d’une maladie inflammatoire causée par quelque excès d’étude, ou de vie peut-être. Sa convalescence exigeait un repos complet, une nourriture douce, un air froid et l’absence totale de sensations extrêmes. Les grasses campagnes du Bessin et l’existence pâle de la province parurent donc propices à son rétablissement.

Il vint à Bayeux, jolie ville située à deux lieues de la mer, chez une de ses cousines, qui l’accueillit avec cette cordialité particulière aux gens habitués à vivre dans la retraite, et pour lesquels l’arrivée d’un parent ou d’un ami devient un bonheur.
À quelques usages près, toutes les petites villes se ressemblent. Or, après plusieurs soirées passées chez sa cousine madame de Sainte-Sevère, ou chez les personnes qui composaient sa compagnie, ce jeune Parisien
[…]»


1832. La Comédie humaine - Études de mœurs. Premier livre, Scènes de la vie privée - Tome II. Deuxième volume de l’édition Furne 1842
Bien qu'écrite deux avant
Le père Goriot, cette nouvelle met en scène Mme de Beauséant, qui, abandonnée par son amant dans Le père Goriot, s'est retirée dans son château de Normandie. La retraite de Mme de Beauséant va être troublée par la venue d'un jeune homme dont c'est le premier amour. Une des plus poétiques et dramatiques nouvelles de Balzac.

Honoré de Balzac, La Femme abandonnée

Comments

Livre du jour Jane Austen les 5 filles de Mrs Bennet

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« C’est une vérité universellement reconnue qu'un célibataire pourvu d'une belle fortune doit avoir envie de se marier, et, si peu que l'on sache de son sentiment à cet égard, lorsqu'il arrive dans une nouvelle résidence, cette idée est si bien fixée dans l'esprit de ses voisins qu'ils le considèrent sur-le-champ comme la propriété légitime de l'une ou l'autre de leurs filles. — Savez-vous, mon cher ami, dit un jour Mrs. Bennet à son mari, que Netherfield Park est enfin loué ? »

Jane Austen,
Les Cinq Filles de Mrs Bennet

Comments

Livre du jour Jules Vallès L'Enfant

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Ma mère

Ai-je été nourri par ma mère? Est-ce une paysanne qui m’a donné son lait? Je n’en sais rien. Quel que soit le sein que j’ai mordu, je ne me rappelle pas une caresse du temps où j’étais tout petit; je n’ai pas été dorloté, tapoté, baisoté; j’ai été beaucoup fouetté. Ma mère dit qu’il ne faut pas gâter les enfants, et elle me fouette tous les matins; quand elle n’a pas le temps le matin, c’est pour midi, rarement plus tard que quatre heures. Mademoiselle Balandreau m’y met du suif. C’est une bonne vieille fille de cinquante ans. Elle demeure au-dessous de nous. D’abord elle était contente: comme elle n’a pas d’horloge, ça lui donnait l’heure. « Vlin! Vlan! Zon! Zon! — voilà le petit Chose qu’on fouette; il est temps de faire mon café au lait. » Mais un jour que j’avais levé mon pan, parce que ça me cuisait trop, et que je prenais l’air entre deux portes, elle m’a vu; mon derrière lui a fait pitié. Elle voulait d’abord le montrer à tout le monde, ameuter les voisins autour; mais elle a pensé que ce n’était pas le moyen de le sauver, et elle a inventé autre chose. […] »


Jules Vallès, L’Enfant

Comments

Livre du jour René Crevel le Baiser au mort

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


«Blottie dans un coin du lit trop grand, Lucy a froid d'être seule. Elle est malade. Depuis bien des nuits la fièvre l'a condamnée à l'insomnie ; dans l'obscurité, personne à ses côtés pour la défendre contre les cauchemars qu'elle rêve toute éveillée. Demain, heureusement, son mari enfin de retour d'un interminable voyage d'affaires, sera près d'elle ; il la prendra dans ses bras, doucement, doucement comme une enfant qu'on veut
[…]»


Le Baiser au mort, René Crevel
Comments

Livre du jour C. Dickens la Terre de Tom Tidler

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« — Et pourquoi appelle-t-on cela la Terre de Tom Tidler ?, demanda le voyageur.
— Parce qu'il jette des sous aux mendiants et aux vagabonds qui, naturellement, les ramassent, répondit l'aubergiste. Et comme il fait cette aumône sur sa propre terre qui était, vous le remarquerez, avant d'être à lui, celle de sa famille, vous n'avez qu'à considérer les sous comme de l'or ou de l'argent et à changer le nom de la propriété en celui du propriétaire et vous saurez sur le bout de vos doigts le nom de la plaisanterie des enfants et cela est juste aussi, dit l'aubergiste
[…]. »


La Terre de Tom Tidler, de Charles Dickens
Comments

Livre du jour A. Tchekhov Trois ans

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Bien qu'il ne fit pas encore nuit, des lumières dans les maisons, commençaient à s'allumer çà et là, et au bout de la rue, derrière la caserne, la lune pâle surgit. Lâptiéve, assis sur un banc, près d'une porte cochère, attendait que finît l'office du soir à l'église Saint-Pierre et Saint-Paul ; il comptait voir Ioulia Serguéevna sortir de l'office lui parler, et espérait passer peut-être toute la soirée avec elle. Il était là depuis plus d'une heure et demie et déjà son imagination lui évoquait […]

Anton Tchekhov,
Trois Ans
Comments

Livre du jour Paul Féval Les Belles de nuit

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«En 1817, la principale auberge de la ville de Redon était située sur le port et avait pour enseigne un bélier noir, coiffé d'une auréole. On connaissait le Mouton couronné à Rennes, à Vannes et jusqu'à Nantes ; bon logis à pied et à cheval, tenu par le père Géraud, ancien cuisinier au long cours. Redon est une cité de trois mille âmes, assise sur les confins de la Loire inférieure et de l'Ille-et-Vilaine, au bord même de la rivière qui donne son nom à ce dernier département.» 

Paul Féval,
Les-Belles-De-Nuit
tome 1

tome 2
Comments

Livre du jour Jack London Martin Eden

INCIPIT

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Arthur ouvrit la porte avec son passe-partout et entra, suivi d’un jeune homme qui se découvrit d’un geste gauche. Il portait de grossiers vêtements de marin qui détonnaient singulière-ment dans ce hall grandiose. Sa casquette l’embarrassant beau-coup, il allait la glisser dans sa poche, quand Arthur la lui enleva des mains. Ce geste fut si naturel, que le jeune homme intimidé en apprécia l’intention. « Il comprend !… se dit-il, il va m’aider à m’en tirer ! »
Il marchait sur les talons de l’autre, en roulant des épaules et ses jambes s’arc-boutaient malgré lui sur le parquet, comme pour résister à un roulis imaginaire. Les grands appartements semblaient trop étroits pour sa démarche et il mourait de peur que ses larges épaules n’entrent en collision avec l’encadrement des portes ou avec les bibelots des étagères. Il s’écartait brus-quement d’un objet pour en fuir un autre et s’exagérait les périls qui en réalité n’existaient que dans son imagination. Entre le piano à queue et la grande table centrale sur laquelle d’innombrables livres s’empilaient, une demi-douzaine de per-sonnes auraient pu marcher de front ; cependant, il ne s’y risqua qu’avec angoisse.
[…] »

Jack London, Martin Eden

Comments

Livre du jour M. Leblanc La Comtesse de Cagliostro

En audition ou en téléchargement gratuit :

Qui est cette ravissante Comtesse de Cagliostro, dont le jeune Arsène Lupin va tomber éperdument amoureux pour le meilleur et pour le pire ? Aventurière avide de pouvoir et de richesse ? Jeune femme entreprenante et féministe avant l’heure ? Sorcière immortelle dont on remonte la trace jusqu’à Napoléon III ? Dans une course infernale au trésor fabuleux des moines de Fécamp, Arsène Lupin et Joséphine Balsamo s’adorent et se déchirent ; cette première aventure va fonder la passion de leur vie…

Maurice Leblanc, La Comtesse de Cagliostro
Comments

Livre du jour O. Mirbeau La Mort de Balzac

Victor Hugo a écrit des pages célèbres, publiées dans Choses vues, sur l'agonie de Balzac. Octave Mirbeau a approché de plus près la vérité sur la mort de Balzac dans un ouvrage qui n'est officiellement paru qu'en 1918, après une publication interdite en 1907 par la fille de Mme Hanska.

INCIPIT

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Avec Balzac1
J'adore Balzac. Non seulement j'adore l'épique créateur de La Comédie humaine, mais j'adore l'homme extraordinaire qu'il fut, le prodige d'humanité qu'il a été.
Sa vie – du moins par ce que l'on en connaît – ressemble à son oeuvre. On peut même dire qu'elle la dépasse. Elle est énorme, tumultueuse, bouillonnante. C'est un torrent qui a roulé de tout. Malheureusement, on la connaît peu... Bien des années de cette vie nous échappent, sûrement les plus intéressantes, puisque ce furent celles que Balzac se plut à dissimuler le mieux. Ainsi, nous lui connaissons quelques liaisons qui furent célèbres. Mais les autres ?... Mais toutes les autres ? Car ce fut un grand conquérant d'âmes.
Il était courtaud, boulot, bedonnant, très laid : l'allure épaisse d'un chantre d'église. La première impression en était désagréable. M
me Hanska a dit que, lorsqu'elle le vit pour la première fois, elle eut honte de son enthousiasme et ne pensa qu'à fuir... Quoi ! C'était là cet homme sublime, ce héros ?
Comme tous ceux qui écrivent beaucoup, Balzac parlait peu... Mais, dès qu'il parlait, le charme opérait. Il y avait, dans sa parole, une telle autorité, une telle séduction, qu'on oubliait très vite ses disgrâces physiques. L'esprit rayonnait des yeux et donnait au visage de la beauté. Il avait conscience de sa force fascinatrice, comme il avait conscience de son génie. C'était, d'ailleurs, la même chose... Balzac créait de l'amour comme il créait un livre.


Octave Mirbeau, La Mort de Balzac

Comments

Livre du jour Alexandre Dumas La Colombe



INCIPIT

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Première lettre
5 mai 1637.
Belle colombe au plumage d’argent, au collier noir et aux pieds roses, puisque ta prison te semble si cruelle que tu menaces de te tuer aux barreaux de ta prison, je te rends la liberté. Mais, comme tu ne veux me quitter sans doute que pour aller rejoindre une personne que tu aimes mieux que moi, c’est à moi de te justifier de tes huit jours d’absence. J’atteste donc que j’ai voulu te
faire payer d’une captivité éternelle le service que je t’avais rendu, tant le coeur humain est égoïste, qu’il ne sache rien faire sans exiger le paiement de ce qu’il a fait, souvent au double de sa valeur.
Va donc, gentille messagère, va donc rendre ta présence et porter mes regrets à celui ou à celle qui t’appelle malgré la distance et que tu cherches des yeux malgré l’espace. Ce billet, que j’attache à ton aile, est la sauvegarde de ta fidélité. Adieu donc encore une fois ; la fenêtre s’ouvre, le ciel t’attend... Adieu !

Alexandre Dumas, La Colombe
Comments

Livre du jour Paul Féval Le Loup blanc

INCIPIT

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Il n'y a pas encore bien longtemps, le voyageur qui allait de Paris à Brest, de la capitale du royaume à la première de nos cités maritimes, s'endormait et s'éveillait deux fois, bercé par les cahots de la diligence, avant d'apercevoir les maigres moissons, les pommiers trapus et les chênes ébranlés de la pauvre Bretagne.
Il s'éveillait la première fois dans les fertiles plaines du Perche, tout près de la Beauce, ce paradis des négociants en farine : il se rendormait poursuivi par l'aigrelet parfum du cidre de l'Orne et par le patois nasillard des naturels de la Basse-Normandie.
Le lendemain matin, le paysage avait
[…] »

Le Loup blanc, de Paul Féval.





Comments

Livre du jour Charlotte Brontë Jane Eyre

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Il était impossible de se promener ce jour-là. Le matin, nous avions erré pendant une heure dans le bosquet dépouillé de feuilles ; mais, depuis le dîner (quand il n'y avait personne, Mme Reed dînait de bonne heure), le vent glacé d'hiver avait amené avec lui des nuages si sombres et une pluie si pénétrante, qu'on ne pouvait songer à aucune excursion. J'en étais contente. Je n'ai jamais aimé les longues promenades, surtout par le froid, et c'était une chose douloureuse pour moi […]

Jane Eyre, de Charlotte Brontë (tomes I et II


Comments

Livre du jour Paul Féval Les Compagnons du silence

INCIPIT

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«C'était autrefois un paradis terrestre. Pythagore, fils de ces contrées heureuses, les appelait le jardin du monde. C'était la grande Grèce, baignée par trois mers : la Daunie, où naquit Horace ; la Lucanie, où Annibal porta ce coup terrible à la puissance romaine, la bataille de Cannes ; c'était aussi l'Apulie et la Campanie, où le même Annibal s'endormit délicieusement sur son lit de roses et de lauriers. Depuis Parthénope jusqu'à Sybaris, depuis Solmone
[…]


Les Compagnons du silence, de Paul Féval.
Comments

Livre du jour Paul Arène Les Mocassins

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


« Quand il vit que, décembre tirant à sa fin, le ciel restait bleu comme un satin bleu; que les feuilles ne jaunissaient pas et que les mêmes énormes fleurs, couleur de feu, brillaient dans les arbres; quand il vit que les oiseaux-mouches, des diamants sur la queue et de l’or aux ailes, continuaient à bourdonner autour des fleurs, et que les grands aras, s’épluchant avec d’aigres cris et semant les gazons brûlés d’une pluie de plumes jaunes et roses, ne songeaient pas à émigrer; quand il comprit enfin qu’en dépit du calendrier, la grande chaleur persisterait et que l’hiver ne viendrait pas, alors le petit Friquet fut pris d’ennui, et, s’étant assis au pied d’un bananier d’où tombaient les bananes mûres, sans prêter attention, quoique gourmand, aux larmes de miel roux et parfumé, qui roulaient et se cristallisaient en route le long des hautes cannes à sucre cassées la veille par des singes, il s’écria: « Quel vilain endroit! Encore une année sans Noël! » […] »

Paul Arène Les mocassins Conte de Noël


Texte intégral ici

Comments

Livre du jour Fitzgerald Gatzby le Magnifique

INCIPIT

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«
Quand j’étais plus jeune, ce qui veut dire plus vulnérable, mon père me donna un conseil que je ne cesse de retourner dans mon esprit :

— Quand tu auras envie de critiquer quelqu’un, songe que tout le monde n’a pas joui des mêmes avantages que toi.
Il n’en dit pas davantage, mais comme lui et moi avons toujours été exceptionnellement communicatifs tout en y mettant beaucoup de réserve, je compris que la phrase impliquait beaucoup plus de choses qu’elle n’en exprimait. En conséquence, je suis porté à réserver mes jugements, habitude qui m’a ouvert bien des natures curieuses, non sans me rendre victime de pas mal de raseurs invétérés. Un esprit anormal est prompt à découvrir cette qualité et à s’y attacher, quand elle se montre chez quelqu’un de normal ; voilà pourquoi, à l’Université,
[…]»


Francis SCOTT FITZGERALD, Gatzby le magnifique


Comments

Livre du jour Derniers contes d'Edgar Poe

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

[…] En conséquence, et quoique ce ne fût pas une année bissextile (ce qui rend le sacrifice plus méritoire), elle députa son père, grand vizir, au roi, pour lui faire l'offre de sa main. Le roi l'accepta avec empressement: (il se proposait bien d'y venir tôt ou tard, et il ne remettait de jour en jour que par crainte du vizir) mais tout en l'acceptant, il eut soin de faire bien comprendre aux intéressés, que, pour grand vizir ou non, il n'avait pas la moindre intention de renoncer à un iota de son voeu ou de ses privilèges. Lors donc que la belle Schéhérazade insista pour épouser le roi, et l'épousa réellement en dépit des excellents avis de son père, quand, dis-je, elle l'épousa bon gré mal gré, ce fut avec ses beaux yeux noirs aussi ouverts que le permettait la nature des circonstances.
Mais, paraît-il, cette astucieuse demoiselle (sans aucun doute elle avait lu Machiavel) avait conçu un petit plan fort ingénieux.
La nuit du mariage, je ne sais plus sous quel spécieux prétexte, elle
[…]


Edgar Allan Poe, Derniers contes
Comments

Livre du jour Saint-Exupéry Terre des Hommes

INCIPIT

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«La terre nous en apprend plus long sur nous que les livres. Parce qu’elle nous résiste. L’homme se découvre quand il se mesure à l’obstacle. Mais, pour l’atteindre, il lui faut un outil. Il lui faut un rabot, ou une charrue. Le paysan, dans son labour, arrache peu à peu quelques secrets à la nature, et la vérité qu’il dégage est universelle. De même l’avion, l’outil des lignes aériennes, mêle l’homme à tous les vieux problèmes»

Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes

Comments

Livre du jour O. Henry Nouveaux contes du Far West

INCIPIT

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Les spéculations des femmes, dit Jeff Peters, après que plusieurs opinions variées eurent été exprimées sur le sujet, sont sujettes à des fluctuations régulières. Ce qu'une femme désire avant tout, c'est ce que vous ne pouvez pas lui donner. Elle a d'autant plus envie d'une chose que celle-ci est plus inaccessible. Elle aime qu'on lui rappelle des évènements qui n'ont jamais eu lieu ; elle adore qu'on la fasse souvenir de choses dont elle n'a jamais entendu parler. Oui, un aspect monotone et unilatéral […]»

Nouveaux contes du Far West, O. Henry
Comments

Livre du jour G. Lerouge La Dame noire des frontières

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

I
Miss Arabella Willougby
C’était quelques semaines avant la déclaration de guerre. Deux croiseurs anglais venaient d’entrer dans le port de Boulogne-sur-Mer. Toute la ville était en fête. Le casino et les luxueux hôtels qui l’environnent étaient brillamment illuminés. Sur le port, les cabarets étaient remplis de matelots et de « matelotes ».
Jusqu’à une heure avancée de la nuit, des groupes en goguette répétaient d’une voix sonore des chansons nautiques :
Celui-là n’aura pas du vin dans son bidon !
La Paimpolaise ;
La belle frégate, etc., etc.


Gustave Le Rouge: La Dame noire des frontières

Comments

Livre du jour Jean de La Bruyère Caractères

INCIPIT

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Je n'estime pas que l'homme soit capable de former dans son esprit un projet plus vain et plus chimérique, que de prétendre, en écrivant de quelque art ou de quelque science que ce soit, échapper à toute sorte de critique, et enlever les suffrages de tous ses lecteurs. Car, sans m'étendre sur la différence des esprits des hommes, aussi prodigieuse en eux que celle de leurs visages, qui fait goûter aux uns les choses de spéculation et aux autres celles […]."

Les Caractères ou Les mœurs de ce siècle

de Jean de La Bruyère
Comments

Livre du jour Daudet la Belle Nivernaise

INCIPIT

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

"La rue des Enfants- Rouges, au quartier du Temple. Une rue étroite comme un égout, des ruisseaux stagnants, des flaques de boue noire, des odeurs de moisi et d'eau sale sortant des allées béantes. De chaque côté, des maisons très hautes, avec des fenêtres de casernes, des vitres troubles, sans rideaux, des maisons de journaliers, d'ouvriers en chambre, des hôtels de maçons et des garnis à la nuit. Au rez-de-chaussée, des boutiques.
[…]"

La Belle-Nivernaise, d'Alphonse Daudet


Comments

Livre du jour Crevel Les Pieds dans le plat

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Du soleil et de la tradition. Une lumière éclatante et le ferme propos de ne pas se laisser éblouir, etc., etc. Les symboles pourraient ne point limiter leur jeu à ce double balancement d'images. Mais un esprit pondéré ne va pas se jucher sur une escarpolette d'antithèse qui, dans ses plus hautes volées, ne dominerait que métaphores hasardeuses et promenades parsemées de ces pièges à loup où viennent se prendre non les grands carnassiers
[…]

Les Pieds dans le plat de René Crevel
Comments

Livre du jour Pierre Louÿs Danaé ou le malheur

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Ce jour-là, il faisait beau. La tristesse laissée par le conte de la veille s'évanouit avec la brume ; les femmes coururent dans les bois ; il y eut sur le chemin de grands éclats de rire. L'exubérance de ce printemps faisait plier les branches des arbres et déborder les prairies le long des sentiers étroits. Les larges fleurs frôlées en passant laissaient des traces jaunes au bas des tuniques. Une mer de violettes baignait le pied des cèdres : les promeneuses s'y couchèrent en
[…]

Danaë ou le malheur, par Pierre Louÿs

Comments

Livre du jour R.L. Stevenson Janet la revenante

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Le Révérend Murdoch Soulis fut longtemps ministre de la paroisse de Balweary, dans la marécageuse vallée de la Dule. Vieillard à la mine sévère et glaciale, effrayant à entendre, il habitait les dernières années de sa vie, sans parent ni serviteur ni aucune autre compagnie humaine, dans le petit presbytère isolé que dominait le rocher de la Femme-Pendue. Malgré la rigidité de fer de ses traits, il avait l'œil effrayé, égaré, hagard.»


Janet la revenante et autres histoires, de Robert Louis Stevenson
Comments

Livre du jour M. Leblanc De minuit à sept heures

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Mme Destol rentra chez elle plus tôt qu'elle ne le croyait. Elle passa sous la voûte cochère, s'arrêta pour prendre dans la loge de la concierge les lettres qui l'attendaient, et monta le premier des deux étages qui conduisaient à son appartement. Au palier, elle fit sa pause habituelle devant la grande glace dont s'ornait le mur. Couperosée malgré son fard, trop forte, d'une élégance un peu tapageuse, elle présentait encore quelques vestiges d'une beauté […].»

De minuit à sept heures, de Maurice Leblanc
Comments

Livre du jour Hugo par Adèle Hugo

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Victor souffrit, mais ne renonça pas. Les deux obstacles qu'on lui opposait, l'un, son âge, s'en irait de soi-même, l'autre, la pauvreté, dépendait de son travail. Il travailla donc, avec un acharnement infatigable. En 1820 encore, il envoya au concours toulousain Moïse sur le Nil, qui eut encore un prix. Trois prix le nommaient de droit maître ès Jeux floraux, et il fut, à dix-huit ans, académicien de province. Abel n'était […]

Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie avec œuvres inédites, d'Adèle Hugo,
Comments

Livre du jour L. Laloy Miroir de la Chine

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

"Le ciel factice du vitrage enfumé s'ouvrait jadis sur la riante perspective des bois et des prairies, de la rivière entre ses buissons, des champs héréditaires ; maison sévère et tendre comme une aïeule, église avec son cortège de tombes, cantiques des jeunes filles, source très fraîche à l'ombre de l'été. Aujourd'hui ce qui m'attend, ce seuil franchi, ce sont les ténèbres de l'avenir. Les globes électriques jettent une clarté blafarde sur des voyageurs soucieux, qui 
[…]."

Miroir de la Chine, de Louis Laloy.
Comments

Livre du jour C. de Bergerac Etats et empires de la Lune

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« La lune était en son plein, le ciel était découvert, et neuf heures du soir étaient sonnées lorsque nous revenions d'une maison proche de Paris, quatre de mes amis et moi. Les diverses pensées que nous donna la vue de cette boule de safran nous défrayèrent sur le chemin. Les yeux noyés dans ce grand astre, tantôt l'un le prenait pour une lucarne du ciel par où l'on entrevoyait la gloire des bienheureux; tantôt l'autre protestait
[…] »

L'Autre Monde ou les états et empires de la Lune, de Cyrano de Bergerac.
Comments

Livre du jour K. Mansfield La garden party

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

I

Au matin, très tôt. Le soleil n’était pas encore levé et la baie tout entière était cachée par un brouillard blanc venu de la mer. Les grandes collines recouvertes de brousse, au fond, étaient submergées. On ne pouvait voir où elles finissaient, où commençaient les prairies et les bungalows. La route sablonneuse avait disparu, avec les bungalows et les pâturages de l’autre côté ; par-delà, il n’y avait plus de dunes blanches revêtues d’une herbe rougeâtre ; rien n’indiquait ce qui était la grève, ni où se trouvait la mer. Une rosée abondante était tombée. L’herbe était bleue.
De grosses gouttes se suspendaient aux buissons, prêtes à tomber sans tomber pourtant ; le toï-toï argenté et floconneux pendait mollement à ses longues tiges ; l’humidité inclinait jusqu’à terre toutes les renoncules et les oeillets des jardins.
Les froids fuchsias étaient trempés ; de rondes perles de rosée reposaient sur les feuilles plates
[…]

Katherine Mansfield, La Garden-party et autres nouvelles

Comments

Livre du jour Haïkaï de Bashô


Un livre en téléchargement gratuit gratuit


Le haïku, terme créé par le poète et théoricien Shiki Masaoka (1867-1902), est une forme poétique très codifiée d'origine japonaise, à forte composante symbolique, et dont la paternité, dans son esprit actuel, est attribuée au poète Bashô Matsuo (1644-1694).

Bashö, Haïkaï

Comments

Livre du jour London, Le Peuple de l'abîme

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

I
La descente
« Ce que vous désirez est impossible » – telle fut la réponse péremptoire qui me fut donnée par des amis auxquels je demandais conseil, avant de m’en aller plonger, corps et âme, dans l’East End de Londres. Ils ajoutèrent que je ferais mieux de m’adresser à la police, qui me procurerait un guide. Il était visible que je n’étais pour eux qu’un simple fou, venu les trouver avec plus de lettres de recommandation que de bon sens, et dont ils flattaient poliment la manie.
Je protestai :
« Mais je n’ai rien à faire avec la police ! Ce que je veux, c’est pénétrer tout seul dans l’East End, et constater par moi-même ce qui s’y passe. Je veux savoir comment les gens vivent là-bas, pourquoi ils y vivent et ce qu’ils y font.

Jack London, Le Peuple de l’abîme
Comments

Livre du jour L. Tailhade, Verlaine

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Le 29 janvier 1896, dans le morne quartier de la Montagne- Sainte-Geneviève, entre les jardins qui subsistent et les murs glacés du Panthéon, mourait un homme encore jeune, ignoré de ses voisins et méconnu de son portier. Un logis de hasard, hôtel meublé en proie à la vermine, repaire de chemineaux ou de malfaiteurs, avait accueilli l'heure suprême du vagabond, espèce de Juif errant dont la silhouette picaresque illustrait, depuis quelques années
[…]

Verlaine, de Laurent Tailhade
Comments

Livre du jour René Crevel L'Art dans l'ombre de la maison brune

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Engels a dénoncé les méfaits de l'analyse, lorsque, des sciences dont elle avait permis les immenses progrès, elle fut passée à la philosophie. Ainsi par la faute d'une méthode féconde à l'origine, les objets et les idées qui en naissent chez l'homme furent considérés non dans leurs rapports mais dans leur isolement, non dans leur mouvement mais dans leur repos. D'où l'étroitesse métaphysique avec, entre autres formes et formules, la théorie nouménale de l'art pour l'art.»

L'Art dans l'ombre de la maison brune, de René Crevel
Comments

Livre du jour G. Duhamel, Vie des Martyrs

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Les campagnes défigurées où le canon règne jusqu'aux montagnes du Sud, jusqu'à l'Océan, jusqu'au rivage étincelant de la mer intérieure, le cri des hommes blessés retentit à travers le territoire et, de par le monde, un immense cri semblable s'élève et lui répond. Il n'est pas une ville française jusqu'où ne viennent saigner  les blessures ouvertes sur le champ de bataille. Pas une ville française qui n'ait assumé le devoir de soulager une part de cette souffrance, comme elle porte sa part du deuil commun.
Pas une ville qui ne puisse entendre, dans ses propres murs,
[…]

Vie des martyrs, de Georges Duhamel
Comments

Livre du jour Offenbach Les Contes d'Hoffmann

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Intérieur d'une taverne allemande. Au fond, à droite, en pan coupé, grande porte donnant sur la rue. À gauche, en pan coupé, une fenêtre à petits vitraux. Dans le milieu un large enfoncement de petits tonneaux symétriquement rangés autour d'un tonneau colossal surmonté d'un petit Bacchus tenant une banderole qui porte en exergue: « AU TONNEAU DE NUREMBERG. »
— Au-dessus des tonneaux s'étagent des rayons garnis de flacons de toutes formes. Devant le grand tonneau un petit comptoir. Portes latérales. Sur le premier plan à gauche un grand poêle
; à droite, […]

Les Contes d'Hoffmann, de Jacques Offenbach.
Comments

Livre du jour Melançon Analyse de la pensée de Camus

Un livre à télécharger gratuitement, avec accord de l’auteur :


Marcel J. Mélançon, Albert Camus. Analyse de sa pensée.
Suisse: Les Éditions universitaires Fribourg, 1976, 279 pp.

Le livre a aussi été publié à Montréal en 1978 par la Société des Belles-Lettres Guy Maheu inc., 1978, 279 pp.

Comments

Livre du jour Dostoievski Krotkaïa

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Maintenant qu'elle est ici, cela va encore : je m'approche et je la regarde à chaque instant ; mais demain ? on me la prendra, que ferai-je alors tout seul ? Elle est à présent dans cette chambre, étendue sur ces deux tables ; demain la bière sera prête, une bière blanche... ; blanche.... en gros de Naples..... du reste il ne s'agit pas de cela... Je marche, je marche toujours.... je veux comprendre.Voilà déjà six heures que je le veux et je ne puis parvenir à concentrer mes pensées sur un seul point.»

 
Krotkaïa, de Dostoïevski.
Comments

Livre du jour E. About La Mère de la marquise

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Ceci est une vieille histoire qui datera tantôt de dix ans. Le 15 avril 1846, on lisait dans tous les grands journaux de Paris l'annonce suivante : 'Un jeune homme de bonne famille, ancien élève d'une école du gouvernement, ayant étudié dix ans les mines, la fonte, la forge, la comptabilité et l'exploitation des coupes de bois, désirerait trouver dans sa spécialité un emploi honorable. Ecrire à Paris, poste restante, à M. L. M. D. O. La propriétaire des belles forges
[…] »

La Mère de la marquise, d'Edmond About.
Comments

Livre du jour Charles-Ferdinand Ramuz Aline

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«Julien Damon rentrait de faucher. Il faisait une grande chaleur. Le ciel était comme de la tôle peinte, l'air ne bougeait pas. On voyait, l'un à côté de l'autre, les carrés blanchissants de l'avoine et les carrés blonds du froment ; plus loin, les vergers entouraient le village avec ses toits rouges et ses toits bruns ; et puis des bourdons passaient. Il était midi. C'est l'heure où les petites-grenouilles souffrent au creux des mottes, à cause du soleil qui a bu la rosée, et leur gorge lisse saute vite.»

Aline, de Charles-Ferdinand Ramuz 
Comments

Livre du jour Erckman-Chatrian Histoire d'un conscrit de 1813

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Ceux qui n'ont pas vu la gloire de l'Empereur Napoléon dans les années 1810, 1811 et 1812 ne sauront jamais à quel degré de puissance peut monter un homme. Quand il traversait la Champagne, la Lorraine ou l'Alsace, les gens, au milieu de la moisson ou des vendanges, abandonnaient tout pour courir à sa rencontre ; il en arrivait de huit et dix lieues ; les femmes, les enfants, les vieillards se précipitaient sur sa route en levant les mains […].»

Histoire d'un conscrit de 1813 d'Erckmann-Chatrian
Comments

Livre du jour Dumas Napoléon Bonaparte

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«SCÈNE I : des soldats sont couchés par terre. Une sentinelle monte la garde au lever du rideau, trois hommes viennent la relever. Un réquisitionnaire prend sa place.
Le  réquisitionnaire : La consigne ?
La sentinelle : Ne laissez traverser les travaux à personne. Surveillez la route de Toulon à Marseille.
Le  réquisitionnaire : Le mot d'ordre ?
La sentinelle : Toulon et liberté.
Le  réquisitionnaire : Bon.»

Napoléon Bonaparte, ou Trente Ans de l'histoire de France, d'Alexandre Dumas
Comments

Livre du jour Mallès Le Robinson de douze ans

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Louis Francœur avait servi trente ans son pays avec honneur ; sa bravoure et sa bonne conduite lui avaient acquis l'estime de ses chefs ; sa franchise et sa gaieté l'avaient fait chérir de tous ses camarades. Couvert de blessures et âgé de quarante-six ans, il sentait le besoin de se reposer et de se faire une famille. Louis revint au lieu de sa naissance avec le grade de sergent. Il jouissait d'une pension de quatre cents francs, et d'un revenu de huit cents que lui avaient laissé ses […].»

Le Robinson de douze ans, de Jeanne Sylvie Mallès de Beaulieu
Comments

Livre du jour Bulwer-Lytton Les Derniers jours de Pompéi

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« “Hé ! Diomède bonne rencontre ! Soupez-vous chez Glaucus cette nuit ?”
Ainsi parlait un jeune homme de petite taille vêtu d'une tunique aux plis lâches et efféminés dont l'ampleur témoignait de sa noblesse non moins que sa fatuité.
“Hélas ! non cher Claudius : il ne m'a pas invité, répondit Diomède, homme d'une stature avantageuse et d'un âge déjà mûr. Par Pollux, c'est un mauvais tour qu'il me joue. On dit que ses
[…].»

Les Derniers Jours de Pompéi, de Sir Bulwer-Lytton
Comments

Livre du jour M. Leblanc Arsène Lupin


INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« MARCELINE, essoufflée. — Tu n'as vu personne dans l'escalier ?
DIMBLEVAL, tout en barricadant la porte du vestibule, chaîne et verrous. — Eh non, personne.
MARCELINE. — En tout cas, nous avons été suivis. (Elle allume.)
DIMBLEVAL. — Mais par qui, mon Dieu !
MARCELINE. — Quelqu'un nous épiait à la porte de Mme Valton-Trémor.
DIMBLEVAL. — Marceline, tu es absurde avec tes frayeurs.
[…] »

Une aventure d'Arsène Lupin, de M. Leblanc.
Comments

Livre du jour Victor Hugo L'Âne

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Mais tu brûles ! Prends garde, esprit ! Parmi les hommes,
Pour nous guider, ingrats ténébreux que nous sommes,
Ta flamme te dévore, et l'on peut mesurer
Combien de temps tu vas sur la terre durer.
La vie en notre nuit n'est pas inépuisable.
Quand nos mains plusieurs fois ont retourné le sable
Et remonté l'horloge, et que devant nos yeux
L'ombre et l'aurore ont pris possession des cieux
Tour à tour, et pendant un certain nombre d'heures
Il faut finir. Prends garde
[…]»

L'Âne, de Victor Hugo

version audio ici
Comments

Livre du jour D. Diderot Supplément au voyage de Bougainville

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«A. Cette superbe voûte étoilée, sous laquelle nous revînmes hier, et qui semblait nous garantir un beau jour, ne nous a pas tenu parole.
B. Qu'en savez-vous ?
A. Le brouillard est si épais qu'il nous dérobe la vue des arbres voisins.
B. Il est vrai ; mais si ce brouillard, qui ne reste dans la partie inférieure de l'atmosphère que parce qu'elle est suffisamment chargée d'humidité, retombe sur la terre ?
A. Mais si au contraire il traverse l'éponge, s'élève et gagne la région
[…]

Denis Diderot,
Supplément au voyage de Bougainville
Comments

Livre du jour G. Sand Melle La Quintinie

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«À M. Honoré Lemontier, à Paris. Aix en Savoie, 1er juin 1861. Eh bien, oui, père, j'ai du chagrin, tu l'as deviné, tu l'as senti. Elle ne m'aime pas! Qui, elle?… Tu voyais bien, tu comprenais bien, au désordre de mes lettres, et tu sais bien qu'à mon âge, et de l'humeur dont tu m'as fait, il n'y a qu'un rêve: être aimé, et qu'une souffrance: aimer sans espoir. Surtout ne t'afflige pas: je ne suis pas faible, ni lâche, ni fou, ni ingrat. Je sais que, si je me laissais abattre, je te briserais le cœur.»


Mademoiselle La Quintinie, de G. Sand.

Comments

Livre du jour Paul Féval les Errants de la nuit

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Ce sont des paysages magnifiques et variés à l’infini
: de grandes forêts, des rivières, des montagnes. Cela s’appelle les Ardennes; c’est plein de souvenirs. Et nul ne saurait dire pourquoi la poésie s’est retirée de ces admirables campagnes. Est-ce l’odeur des moulins à foulons, ou la fumée noire des cheminées de la fabrique? Cette charmante rivière, la Meuse, coule tout doucement et sans jamais faire de folies parmi les belles prairies un peu fades. On voit bien déjà […]. »

Les Errants de nuit, de Paul Féval
Comments

Livre du jour Paul Claudel Connaissance de l'Est

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Tout arbre chez nous se tient debout comme un homme, mais immobile
; enfonçant ses racines dans la terre, il demeure les bras étendus. Ici, le sacré banyan ne s’exhausse point unique: des fils en pendent par où il retourne chercher le sein de la terre, semblable à un temple qui s’engendre lui-même. Mais c’est du cocotier seulement que je veux parler. Il n’a point de branches; au sommet de sa tige, il érige une touffe de palmes. La palme est l’insigne du triomphe, elle qui, aérienne, amplification […]. »

Connaissance de l’Est, de Paul Claudel
Comments

Livre du jour Marivaux Le Jeu de l'amour et du hasard

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« SILVIA
Mais encore une fois, de quoi vous mêlez-vous, pourquoi répondre de mes sentiments
?
LISETTE
C’est que j’ai cru que dans cette occasion-ci, vos sentiments ressembleraient à ceux de tout le monde
; Monsieur votre père me demande si vous êtes bien aise qu’il vous marie, si vous en avez quelque joie; moi je lui réponds qu’oui; cela va tout de suite; et il n’y a peut-être que vous de fille au monde, pour qui ce oui-là ne soit pas vrai, le non n’est pas naturel.
SILVIA
Le non n’est pas […] »

Le Jeu de l’amour et du hasard, Marivaux
Comments

Livre du jour L. Pirandello Henri IV

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Acte I
Le salon d’une villa aménagé de façon à représenter ce que pouvait être la salle du trône du palais impérial de Goslar, au temps d’Henri IV. Mais, tranchant sur le mobilier ancien, deux tableaux modernes, deux portraits de grandeur naturelle, se détachent sur le mur du fond, placés à peu de hauteur du parquet, au-dessus d’un entablement de bois sculpté qui court le long du mur, large et saillant, de façon à ce qu’on puisse s’y asseoir comme sur une banquette. L’un de ces tableaux est à droite, l’autre à gauche du trône, qui interrompt l’entablement au milieu du mur, pour y insérer le siège impérial sous son baldaquin bas.
Les deux tableaux représentent l’un, un homme, l’autre, une femme, jeunes, chacun revêtu d’un travesti de carnaval
: l’homme est déguisé en Henri IV, la femme en Mathilde de Toscane. Portes à droite et à gauche.

Luigi Pirandello, Henri IV

Comments

Livre du jour J.K. Huysmans Un Dilemme

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Dans la salle à manger meublée d’un poêle en faïence, de chaises cannées à pieds tors, d’un buffet en vieux chêne, fabriqué à Paris, rue du Faubourg- Saint-Antoine, et contenant, derrière les vitres de ses panneaux, des réchauds en ruolz, des flûtes à champagne, tout un service de porcelaine blanche, liseré d’or, dont on ne se servait du reste jamais
; sous une photographie de Monsieur Thiers, mal éclairée par une suspension qui rabattait la clarté sur la nappe, Maître […] »

Un dilemme, in Croquis parisiens ; À vau-l’eau ; Un dilemme, Joris-Karl Huysmans
Comments

Livre du jour P. Hazard La Crise de la conscience européenne

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Un ouvrage fondamental pour la compréhension du XVIIIe siècle.

« Quel contraste! quel brusque passage! La hiérarchie, la discipline, l’ordre que l’autorité se charge d’assurer, les dogmes qui règlent fermement la vie: voilà ce qu’aimaient les hommes du dix-septième siècle. Les contraintes, l’autorité, les dogmes, voilà ce que détestent les hommes du dix-huitième siècle, leurs successeurs immédiats. Les premiers sont chrétiens, et les autres antichrétiens; les premiers croient au droit divin, et les autres au droit naturel; les premiers vivent à l’aise dans une société qui se divise en classes inégales, les seconds ne rêvent qu’égalité. Certes, les fils chicanent volontiers les pères, s’imaginant qu’ils vont refaire un monde qui n’attendait qu’eux pour devenir meilleur: mais les remous qui agitent les générations successives ne suffisent pas à expliquer un changement si rapide et si décisif. La majorité des Français pensait comme Bossuet; tout d’un coup, les Français pensent comme Voltaire: c’est une révolution.
Pour savoir comment elle s’est opérée, nous nous sommes engagés dans des terres mal connues. On étudiait beaucoup le dix-septième siècle, autrefois
; on étudie beaucoup le dix-huitième siècle, aujourd’hui. À leurs confins s’étend une zone incertaine, malaisée, où l’on peut espérer encore découvertes et aventures. Nous l’avons parcourue, choisissant pour la borner deux dates non rigoureuses: d’une part, les environs de 1680, et d’autre part, 1715.

Nous y avons rencontré Spinoza, dont l’influence commençait de s’y faire sentir; Malebranche, Fontenelle, Locke, Leibniz, Bossuet, Fénelon, Bayle, pour ne citer que les plus grands, et sans parler de l’ombre de Descartes qui l’habitait encore. […] «

Téléchargement ici.

Comments

Livre du jour H.P. Lovecraft La petite bouteille de verre

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Mettez à la cape, il y a quelque chose qui flotte sous le vent » celui qui parlait était un petit homme trapu du nom de William Jones. c’était le capitaine d’un petit misainier sur lequel lui et une partie de ses hommes naviguaient au moment où commence cette histoire.
« Oui, capitaine
! » répondit John Towers et le bateau fut mis en panne Le capitaine tendit la main vers l’objet qu’il reconnaissait maintenant être une bouteille de verre « Rien qu’une flasque de rhum que les hommes d’un bateau de passage ont jeté par-dessus bord » dit-il, mais pris d’un accès de curiosité il tendit le bras et la saisit […]. »

La Petite Bouteille de verre de Howard Phillips Lovecraft.
Comments

Livre du jour G. Leroux Le roi Mystère

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit Ce roman débute par le long récit des opérations montées par le Roi des Catacombes, autrement dit roi Mystère, pour faire échapper à la guillotine un condamné à mort innocent.

Commandant à l’ensemble de la pègre parisienne, ce personnage est tout puissant. Il dispose de moyens financiers illimités et de complices dans tous les rouages de l’État. Il s’offre le luxe, en outre, d’inviter à dîner quelques représentants de la bonne société, dont le procureur impérial Sinnamari, le directeur de l’Assistance publique Eustache Grimm et le colonel Régine, afin de leur faire assister en direct à l’évasion du condamné, qu’ils ne peuvent empêcher.
Le récit voit ensuite le roi Mystère prendre toute son ampleur. L’homme dispose de trois identités
: Robert Pascal, un jeune peintre de Montmartre — le comte de Teramo-Girgenti, vieillard aussi richissime que mystérieux — et roi Mystère auprès de ses troupes. Il apparaît petit à petit que cet individu tout puissant poursuit un objectif très personnel: se venger des trois hommes — Sinnamari, Grimm, Régine — qui, dans leur jeunesse, ont séquestré, violé et provoqué la mort de sa mère et envoyé son père à l’échafaud…
Leroux, Le Roi Mystère

Comments

Livre du jour P. Corneille Mélite

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Je te l’avoue, ami, mon mal est incurable;
Je n’y sais qu’un remède, et j’en suis incapable
:
Le change seroit juste, après tant de rigueur
;
Mais malgré ses dédains, Mélite a tout mon cœur
;
Elle a sur tous mes sens une entière puissance
;
Si j’ose en murmurer, ce n’est qu’en son absence,
Et je ménage en vain dans un éloignement
Un peu de liberté pour mon ressentiment
:
D’un seul de ses regards l’adorable contrainte
Me rend tous mes liens, en resserre l’étreinte […]. »

Mélite, de Pierre Corneille
Comments

Livre du jour W. Benjamin Paris capitale du XIXe s

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Walter Benjamin, Paris capitale du XIXe s.
Dans cet ouvrage, écrit en 1939, un essai
: Baudelaire ou les rues de Paris

Le génie de Baudelaire, qui trouve sa nourriture dans la mélancolie, est un génie allégorique. Pour la première fois chez Baudelaire, Paris devient objet de poésie lyrique. Cette poésie locale est à l’encontre de toute poésie de terroir. Le regard que le génie allégorique plonge dans la ville trahit bien plutôt le sentiment d’une profonde aliénation. C’est là le regard d’un flâneur, dont le genre de vie dissimule derrière un mirage bienfaisant la détresse des habitants futurs de nos métropoles. Le flâneur cherche un refuge dans la foule. La foule est le voile à travers lequel la ville familière se meut pour le flâneur en fantasmagorie. […]

Téléchargement ici
Comments

Livre du jour A. Dumas les Mohicans de Paris I

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

ALEXANDRE DUMAS,
Les Mohicans de Paris — Volume I

Comment, lors du Mardi Gras de 1827, trois compères (Jean Robert le poète, Ludovic le médecin et Pétrus le peintre) font la connaissance de Monsieur Salvator, de son état commissionnaire rue aux Fers et bien plus que cela.
Comment ils favorisent les amours du sympathique musicien Justin, et ne négligent pas les leurs propres.
Comment nos héros (sans oublier le chien Roland) découvrent la vérité sur l’horrible assassinat, en 1820, de la famille Tardieu.
Comment, au service de la Charbonnerie, ils mènent la vie dure aux sbires du roi Charles X, et en particulier au policier Jackal (qui ressemble fort à Vidocq, et qui n’a pas tort de répéter en toute affaire « Cherchez la femme
! »Winking.
Comment Salvator règle de vieux comptes avec l’exécrable famille des marquis de Valgeneuse. Comment l’histoire finit par des chansons, et même par un opéra. Tout cela, et bien plus, s’entremêle et se tient parfaitement, avec (entre autres), dans leurs propres rôles, Chateaubriand, La Fayette et Napoléon II.


Téléchargement du premier volume ici

Comments

Livre du jour G. Leroux Le Parfum de la Dame en noir

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Le mariage de M. Robert Darzac et de Mlle Mathilde Stangerson eut lieu à Paris, à Saint-Nicolas-du-Chardonnet, le 6 avril 1895, dans la plus stricte intimité. Un peu plus de deux années s’étaient donc écoulées depuis les événements que j’ai rapportés dans un précédent ouvrage, événements si sensationnels qu’il n’est point téméraire d’affirmer ici qu’un aussi court laps de temps n’avait pu faire oublier le fameux Mystère de la Chambre Jaune… »

Le Parfum de la dame en noir, de Gaston Leroux.
Comments

Livre du jour Rilke Lettres à un jeune poète

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Paris, le 17 février 1903.
Cher Monsieur,
Votre lettre vient à peine de me parvenir. Je tiens à vous en remercier pour sa précieuse et large confiance. Je ne peux guère plus. Je n’entrerai pas dans la manière de vos vers, toute préoccupation critique m’étant étrangère. D’ailleurs, pour saisir une œuvre d’art, rien n’est pire que les mots de la critique. Ils n’aboutissent qu’à des malentendus plus ou moins heureux. Les choses ne sont pas toutes à prendre ou à dire, comme on voudrait nous le faire croire. Presque tout ce qui arrive est inexprimable et s’accomplit dans une région que jamais parole n’a foulée. Et plus inexprimables que tout sont les œuvres d’art, ces êtres secrets dont la vie ne finit pas et que côtoie la nôtre qui passe.
Ceci dit, je ne puis qu’ajouter que vos vers ne […] »


Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète

Comments

Livre du jour Stefan Zweig Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Dans la petite pension de la Riviera où je me trouvais alors (dix ans avant la guerre1), avait éclaté à notre table une violente discussion qui brusquement menaça de tourner en altercation furieuse et fut même accompagnée de paroles haineuses et injurieuses. La plupart des gens n’ont qu’une imagination émoussée. Ce qui ne les touche pas directement, en leur enfonçant comme un coin aigu en plein cerveau, n’arrive guère à les émouvoir; mais si devant leurs yeux, à portée immédiate de leur sensibilité, se produit quelque chose, même de peu d’importance, aussitôt bouillonne en eux une passion démesurée. Alors ils compensent, dans une certaine mesure, leur indifférence coutumière par une véhémence déplacée et exagérée.
Ainsi en fut-il cette fois-là dans notre société de commensaux tout à fait bourgeois, qui […] »
(1) Il s’agit ici, bien sûr, de la Première guerre mondiale, et nous sommes donc aux environs de 1904.

Stefan Zweig, Vingt-Quatre heures de la vie d’une femme

Comments

Livre du jour Michel Zévaco, Les Pardaillan

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« La maison était basse, toute en rez-de-chaussée, avec un humble visage. Près d’une fenêtre ouverte, dans un fauteuil armorié, un homme, un grand vieillard à tête blanche; une de ces rudes physionomies comme en portaient les capitaines qui avaient survécu aux épopées guerrières du temps du roi François Ier.

Il fixait un morne regard sur la masse grise du manoir féodal des Montmorency, qui dressait au loin dans l’azur l’orgueil de ses tours menaçantes. Puis ses yeux se détournèrent. »

Les Pardaillan, de Michel Zévaco
Comments

Livre du Jour Tourgueniev Claire Militch

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Au printemps 1978, un jeune homme âgé de vingt-cinq ans, du nom de Jacques Aratov, vivait à Moscou, à Chabalovska, dans une maisonnette de bois, en compagnie de sa tante Platonida Ivanovna, vieille fille sœur de son défunt père, qui avait largement passé la cinquantaine. Elle s’occupait de son ménage et veillait à ses dépenses, ce dont Aratov aurait bien été incapable. Il n’avait pas d’autres parents. Quelques années plus tôt, son père, […]. »

Claire Militch, d’Ivan Sergueïevitch Tourgueniev
Comments

Livre du jour A. Dumas Une Fille du Régent

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Le 8 février 1719, une chaise armoriée des trois fleurs de lis de France, avec le lambel d’Orléans au chef, entrait, précédée de deux piqueurs et d’un page, sous le porche roman de l’abbaye de Chelles, au moment où dix heures sonnaient. Arrivée sous le péristyle, la chaise s’arrêta, le page avait déjà mis pied à terre, la portière fut donc ouverte sans retard,
et les deux voyageurs qu’elle contenait descendirent. Celui qui en sortit le premier était un homme de quarante-cinq à […]. »

Une fille du Régent, d’Alexandre Dumas

Ouvrage qui a beaucoup inspiré Bertrand Tavernier pour son film « Que la fête commence»

Comments

Livre du jour E. Zamiatine Nous autres

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Nous sommes au printemps. De derrière le Mur Vert, des plaines sauvages et inconnues, le vent nous apporte le pollen jaune et mielleux des fleurs. Ce pollen sucré vous sèche les lèvres, sur lesquelles il faut passer la langue à chaque instant, Toutes les femmes que l’on rencontre doivent avoir les lèvres sucrées (et les hommes aussi naturellement). Cela trouble un peu la pensée logique.
Mais, par contre, quel joli ciel
! Il est bleu, pur du moindre nuage (à quel point les anciens devaient avoir le goût barbare, pour que leurs poètes fussent inspirés par ces volumes vaporeux, informes et niais, se pressant stupidement les uns les autres!). J’aime, et je suis sûr de ne pas me tromper si je dis que nous aimons seulement ce ciel irréprochable et stérile. En des jours comme celui-ci, le monde entier paraît […] »


Eugen Zamiatine, Nous autres

Comments

Livre du jour G. Flaubert Un Cœur simple

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Pendant un demi-siècle, les bourgeoises de Pont-l’Evêque envièrent à Madame Aubain sa servante Félicité. Pour cent francs par an, elle faisait la cuisine et le ménage, cousait, lavait, repassait, savait brider un cheval, engraisser les volailles, battre le beurre, et resta fidèle à sa maîtresse, — qui n’était pas cependant une personne agréable. Elle avait épousé un beau garçon sans fortune, mort au commencement de 1809, en lui laissant […]. »

Un cœur simple, de Gustave Flaubert

Mon étude de ce texte
ici
Comments

Livre du jour Balzac La Duchesse de Langeais

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Il existe dans une ville espagnole située sur une île de la Méditerranée, un couvent de Carmélites Déchaussées où la règle de l’Ordre institué par sainte Thérèse s’est conservée dans la rigueur primitive de la réformation due à cette illustre femme. Ce fait est vrai, quelque extraordinaire qu’il puisse paraître. Quoique les maisons religieuses de la Péninsule et celles du Continent aient été presque toutes détruites ou bouleversées par les éclats de la Révolution française
[…]»

La Duchesse de Langeais d’Honoré de Balzac
Comments

Livre du jour Tchekhov le Moine noir

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« André Vassiliévitch Kovrine, agrégé de philosophie, était fatigué, il se sentait les nerfs un peu malades. Un médecin de ses amis lui conseilla, comme ils causaient devant un verre de madère, un séjour de quelques mois à la campagne. Justement, Kovrine venait de recevoir une lettre par laquelle Tania Pessotzky l’invitait à venir passer quelque temps à Borissovka; et il décida qu’un petit voyage lui ferait en effet le plus grand bien. On était alors au […] ».

Le Moine noir, d’Anton Tchekhov
Comments

Livre du jour Henry James L'Élève

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Le pauvre jeune homme hésitait et temporisait. Il lui était bien difficile d’aborder la question rétribution, de parler argent à une personne qui ne parlait que sentiment et semblait ne s’intéresser qu’aux choses du grand monde. Prendre congé, pourtant, eût été s’engager de façon définitive. Et il voulait auparavant régler ce côté conventionnel de son affaire. Mais il était embarrassé par les façons affables de cette grosse dame. Assise devant lui, elle tâchait d’introduire une main dodue […] dans un gant sale. »

L’Élève, suivi de L’Autel des morts, de Henry James
Comments

Livre du jour L. Pirandello Six personnages en quête d'auteur

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«- LE RÉGISSEUR — Eh là! Qu’est-ce que tu fabriques?
LE CHEF MACHINISTE — Ce que je fabrique
? Je cloue.
LE RÉGISSEUR — À cette heure-ci
? (Consultant sa montre) Il est déjà dix heures et demie. Le patron va être là d’un instant à l’autre pour la répétition.
LE CHEF MACHINISTE — Dites donc, moi aussi, il faudrait tout de même qu’on me laisse le temps de travailler
!
LE RÉGISSEUR — Tu l’auras, mais pas maintenant.
LE CHEF MACHINISTE — Quand ça
? […] »

Six personnages en quête d’auteur, de Luigi Pirandello
Comments

Livre du jour Lorris Roman de la Rose

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Maintes gens disent que les songes.
Ne sont que fables et mensonges
;
Mais on peut tel songe songer,
Qui ne soit certes mensonger
Et par la suite vrai se treuve.
Moult évidente en est la preuve
Dans la fameuse vision
Advenue au roi Scipion,
Dont Macrobe écrivit l’histoire
;
Car aux songes il daignait croire.
Bien plus, si quelqu’un pense ou dit
Que soit sottise ou fol esprit
De croire qu’ils se réalisent,
Eh bien, que ceux-là fol me disent »

Roman de la Rose Par Guillaume de Lorris, Jean de Meung.
Comments

Livre du jour Louis Pergaud La dernière heure du condamné

NCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Les monte-en-l’air, haut pattus, porteurs des bâtons qui tuent, et leur horde familière de hurleurs poilus venaient, à la suite d’une faible course et avec des cris terribles, de grands beuglements rauques (rires et abois), de faire halte devant le trou où Tasson, le vieux blaireau, se terrait depuis quatre ou cinq neiges. Tasson, dans son abri, écoutait. La terre, martelée à grands coups, tremblait, et les vibrations qui lui parvenaient […]. »

La Dernière Heure du condamné, in La Vie des bêtes, études et nouvelles, par Louis Pergaud
Comments

Livre du jour L. Tolstoï Guerre et Paix

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Eh bien, prince, que vous disais-je? Gênes et Lucques sont devenues les propriétés de la famille Bonaparte. Aussi, je vous le déclare d’avance, vous cesserez d’être mon ami, mon fidèle esclave, comme vous dites, si vous continuez à nier la guerre et si vous vous obstinez à défendre plus longtemps les horreurs et les atrocités commises par cet Antéchrist…, car c’est l’Antéchrist en personne, j’en suis sûre! Allons, bonjour, cher prince; je vois que je vous fais peur… asseyez-vous ici, et causons… »

Ainsi s’exprimait en juillet 1805 Anna Pavlovna Schérer, qui était demoiselle d’honneur de Sa Majesté l’impératrice Marie Féodorovna et qui faisait même partie de l’entourage intime de Sa Majesté. Ces paroles s’adressaient au prince Basile, personnage grave et officiel, arrivé le premier à sa soirée.

Mlle Schérer toussait depuis quelques jours
; c’était une grippe, disait-elle (le mot « grippe » était alors une expression toute nouvelle et encore peu usitée). […]


Tome I, tome II, tome III

Comments

Livre du jour C. Dickens David Copperfield

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Serai-je le héros de ma propre histoire ou quelque autre y prendra-t-il cette place? C’est ce que ces pages vont apprendre au lecteur. Pour commencer par le commencement, je dirai donc que je suis né un vendredi, à minuit (du moins on me l’a dit, et je le crois). Et chose digne de remarque, l’horloge commença à sonner, et moi, je commençai à crier, au même instant. Vu le jour et l’heure de ma naissance, la garde de ma mère et quelques commères du voisinage qui me portaient le plus vif intérêt longtemps avant que nous pussions faire mutuellement connaissance, déclarèrent: 1° que j’étais destiné […]. »
David Copperfield tome I et tome II de Charles Dickens.
Comments

Livre du jour Wilkie Collins La Piste du crime

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«… Car, dans les temps anciens, les saintes femmes qui croyaient en Dieu s’honoraient elles-mêmes en étant soumises à leur mari
; Sarah obéissait à Abraham et l’appelait son seigneur; et vous serez ses filles tant que votre conduite sera droite et que vous ne vous laisserez dominer par aucune crainte. »

Mon oncle Starkweather, terminant par ces paroles connues l’Office du Mariage selon le rite de l’Église d’Angleterre, ferma son livre, et, du haut de l’autel, fixa sur moi son regard avec toute la tendresse que pouvait exprimer sa large face colorée. En même temps, ma tante Starkweather, qui se tenait à côté de moi, me donna une forte tape sur l’épaule, et me dit
:

« Valéria, vous êtes mariée
! »

Wilkie Collins, La Piste du crime

Comments

Livre du jour A. Dumas La Dame de Monsoreau

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Le dimanche gras de l’année 1578, après la fête du populaire, et tandis que s’éteignaient dans les rues les rumeurs de la joyeuse journée, commençait une fête splendide dans le magnifique hôtel que venait de se faire bâtir, de l’autre côté de l’eau et presque en face du Louvre, cette illustre famille de Montmorency qui, alliée à la royauté de France, marchait l’égale des familles princières. Cette fête particulière, qui succédait à la fête publique […] »

La Dame de Monsoreau, d’Alexandre Dumas tomes I, II et III.
Comments

Livre du jour J.H. Rosny Récits de S.-F.

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Je suis natif de la Gueldre. Notre patrimoine se réduit à quelques acres de bruyère et d’eau jaune. Des pins croissent sur la bordure, qui frémissent avec un bruit de métal. La ferme n’a plus que de rares chambres habitables et meurt pierre à pierre dans la solitude.
Nous sommes d’une vieille famille de pasteurs, jadis nombreuse, maintenant réduite à mes parents, ma sœur et moi-même. Ma destinée, assez lugubre au début, est devenue la plus belle […] »

Récits de science-fiction I. et II. de J.-H. Rosny Aîné.
Comments

Livre du jour Maupassant Le Dr Heraclius Gloss

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Ce qu'était, au moral, le docteur Héraclius Gloss. C'était un très savant homme que le docteur Héraclius Gloss. Quoique jamais le plus petit opuscule signé de lui n'eût paru chez les libraires de la ville, tous les habitants de la docte cité de Balançon regardaient le docteur Héraclius comme un homme très savant. Comment et en quoi était-il docteur ? Nul n'eût pu le dire. On savait seulement que son père et son grand-père avaient été appelés docteurs par leurs concitoyens.»

Le Docteur Héraclius Gloss et autres contes de Guy de Maupassant
Comments

Livre du jour Contes de Noël

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Incipit

Les sabots du petit Wolff

Il était une fois, – il y a si longtemps que tout le monde a oublié la date, – dans une ville du nord de l’Europe, – dont le nom est si difficile à prononcer que personne ne s’en souvient, – il était une fois un petit garçon de sept ans, nommé Wolff, orphelin de père et de mère, et resté à la charge d’une vieille tante, personne dure et avaricieuse, qui n’embrassait son neveu qu’au Jour de l’An et qui poussait un grand soupir de regret chaque fois qu’elle lui servait une écuellée de soupe.
Mais le pauvre petit était d’un si bon naturel, qu’il aimait tout de même la vieille femme, bien qu’elle lui fît grand peur et qu’il ne pût regarder sans trembler la grosse verrue, ornée de quatre poils gris, qu’elle avait au bout du nez.
Comme la tante de Wolff était connue de toute la ville pour avoir pignon sur rue et de l’or plein […]

Coppée, Lemonnier, Dickens, Daudet, Le Braz, Stevenson


Téléchargement ici

Comments

Livre du jour Gogol Veillées tome 2

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

GOGOL, NIKOLAï VASSILIEVITCH: Les Veillées du hameau près de Dikanka — Tome II: La Nuit de Noël — L’Effroyable vengeance — Ivan Fedorovitch Schponka et sa tante — Le Terrain ensorceléNouvelles — Contes

[…] Personne à Dikanka ne se doutait que le diable avait dérobé la lune. Il y avait bien le scribe cantonal qui, s’en retournant à quatre pattes de l’auberge, crut s’apercevoir que la lune s’était mise de but en blanc à baller dans le ciel, et il l’avait affirmé sous serment à qui voulait bien lui prêter l’oreille au village
; mais les gens se bornaient à hocher la tête, et certains se gaussèrent même de lui. Mais quel motif poussait donc le diable à commettre un acte si contraire aux lois? Eh bien! voici. Il savait que Tchoub, Cosaque très à l’aise, était invité à manger le riz aux raisins secs chez le sacristain, et qu’à ce festin assisteraient le maire de l’endroit, plus un parent de l’hôte, chantre à la maîtrise diocésaine, un monsieur en redingote bleu foncé dont la basse-taille donnait la note la plus creuse que l’on eût jamais ouïe; il y aurait encore le Cosaque Svierbygouz, et quelques autres dont le nom importe peu. Il savait enfin qu’à cette table on servirait, outre le riz, de la liqueur aux épices et aux fruits, de l’eau-de-vie au safran, sans compter la mangeaille de toute espèce. […]


Téléchargement ici

Comments

Livre du jour Gogol Veillées tome 1

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

GOGOL, NIKOLAï VASSILIEVITCH: Les Veillées du hameau près de Dikanka — Tome I: La Foire de Sorochinietz — La Veille de la Saint-Jean — La Nuit de Mai — La Lettre perdueNouvelles — Contes
Ces nouvelles peuvent apparaître comme les gammes de l’artiste, avant les chefs d’œuvre qui viendront ensuite — « Le Révizor » et « Les Âmes mortes ». Un thème semble unifier une majorité de ces textes: les superstitions du peuple ukrainien. Mais les tonalités sont très diverses: comédie burlesque pour « La Foire de Sorochinietz », « La Nuit de Noël », « Le Terrain ensorcelé » — histoire un peu rêveuse de revenants pour « La Nuit de mai » — scènes d’horreur dans « La Lettre perdue », « L’effroyable vengeance ». Le tout sous-tendu par le combat du bien et du mal, au milieu des sorciers, sorcières et diables, sans oublier une pincée d’ironie. « Ivan Fedorovitch Schonka et sa tante » échappe à cette atmosphère surnaturelle et pourrait annoncer certaines histoires douces-amères de Tchékhov. Ces nouvelles sont l’occasion d’un voyage dans les différentes couches de la société ukrainienne: Cosaques (Zaporogues ou autres), paysans, commerçants, Tziganes, Polonais, Tartares, petite noblesse.
téléchargement ici

Comments

Livre du jour Emile Zola L'Inondation

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Je m’appelle Louis Roubieu. J’ai soixante-dix ans, et je suis né au village de Saint-Jory, à quelques lieues de Toulouse, en amont de la Garonne. Pendant quatorze ans, je me suis battu avec la terre, pour manger du pain. Enfin, l’aisance est venue, et le mois dernier, j’étais encore le plus riche fermier de la commune. Notre maison semblait bénie. Le bonheur y poussait; le soleil était notre frère, et je ne me souviens pas d’une récolte mauvaise. Nous étions près d’une douzaine à la ferme… »

L’Inondation et autres nouvelles, d’Émile Zola
Comments

Livre du jour Joseph Conrad Jeunesse

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Cela n’aurait pu arriver qu’en Angleterre, où les hommes et les mers se pénètrent, pour ainsi dire, — la mer entrant dans la vie de la plupart des hommes, et les hommes connaissant la mer, peu ou prou, par divertissement, par goût de voyage ou comme gagne-pain. Nous étions accoudés autour d’une table d’acajou qui réfléchissait la bouteille, les verres et nos visages. Il y avait là un administrateur de sociétés […]

Jeunesse suivi du Cœur des ténèbres, de Joseph Conrad
Comments

Livre du jour Molière Don Juan

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Sganarelle — (tenant une tabatière.) Quoi que puisse dire Aristote, et toute la philosophie, il n’est rien d’égal au tabac; c’est la passion des honnêtes gens; et qui vit sans tabac n’est pas digne de vivre. Non seulement il réjouit et purge les cerveaux humains, mais encore il instruit les âmes à la vertu, et l’on apprend avec lui à devenir honnête homme. Ne voyez-vous pas bien, dès qu’on en prend, de quelle manière obligeante on en use avec tout le monde […] »

Don Juan ou Le Festin de pierre, Molière
Comments

Livre du jour George Sand Consuelo

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Ce magnifique roman méconnu de George Sand lui a été inspiré par Maria Malibran et sa sœur Pauline Viardot:

Tome 1
:
http://manybooks.net/titles/sandgeor1266612666-8.html

Tome 2
:
http://manybooks.net/titles/sandgeor13251325813258-0.html

Tome 3
:
http://manybooks.net/titles/sandgeor13371337413374-0.html

Par ailleurs, c’est un superbe roman initiatique
!

George Sand,
Consuelo
Comments

Livre du jour Paul Eluard Les Hommes et les animaux

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Qu’une force honnête nous revienne. Quelques poètes, quelques constructeurs qui vécurent jeunes nous l’avaient déjà enseigné. Connaissons ce dont nous sommes capables. La beauté ou la laideur ne nous paraissent pas nécessaires. Nous nous sommes toujours autrement souciés de la puissance ou de la grâce, de la douceur ou de la brutalité, de la simplicité ou du nombre. La vanité qui pousse l’homme à déclarer ceci est beau ou laid, et à prendre parti […]. »

Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux, de Paul Éluard

Comments

Livre du jour Peire Raimon de Toulouse

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« I.
Ab son gai plan e car
Fas descort leu et bon,
Avinen per chantar
E de bella razon
;
E s’eu pogues trobar
A leis, cui Dieus bes don
!
Chausimen, ges no·m par
Agues ren si ben non.
I. - Avec une mélodie gaie, facile et rare, je fais un descort léger et bon, avenant pour chanter et sur un beau thème
; et si je pouvais trouver pitié auprès de ma dame (- puisse Dieu la combler de faveurs! -), il me semble que je n’en obtiendrais que du bien. II. — Car celle-là m’a conquis, dont toutes les actions sont si distinguées; et jamais n’exista si bel objet où que je me tourne ni où que j’aille; car son noble mérite et sa courtoisie montent, croissent et se répandent […]. »

Poésies du troubadour Peire Raimon de Toulouse, de Joseph Anglade
Comments

Livre du jour V. Hugo le Roi s'amuse

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« LE ROI.
Comte, je veux mener à fin cette aventure.
Une femme bourgeoise, et de naissance obscure
Sans doute, mais charmante
!
MONSIEUR DE LA TOUR-LANDRY.
Et vous la rencontrez le dimanche à l’église
?
LE ROI.
À Saint-Germain-des- Prés. J’y vais chaque dimanche.
MONSIEUR DE LA TOUR-LANDRY.
Et voilà tout à l’heure deux mois que cela dure
?
LE ROI.
Oui.
MONSIEUR DE LA TOUR-LANDRY.
La
[…] ».

Le roi s’amuse, de Victor Hugo.
Comments

Livre du jour Giraudoux Contes d'un matin

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Le vingt et unième jour, Ulysse et ses compagnons s’aperçurent que les vivres finissaient par manquer. Quelques matelots africains s’étaient même attaqués aux fourrages, ce qui enlevait jusqu’à la ressource suprême de tirer à la courte paille. Par bonheur, le plus favorable des vents poussa le navire sur une île où ils se repurent de coquillages, qu’ils arrosèrent d’une succulente eau de source. Ils fumaient du varech à la
[…]»

Les Contes d’un matin, de Jean Giraudoux
Comments

Livre du jour Baronne Orczy Le Rire du Mouron rouge

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«— Tyran
! Tyran! Ah! les tyrans!
C’était Pierre Adet qui avait parlé, d’une voix à peine plus forte qu’un chuchotement. Son visage exprimait une passion intense et ses mains crispées semblaient vouloir étrangler un ennemi imaginaire
; ces quelques mots simplement murmurés contenaient tant de haine, tant de force, une détermination si impérative, qu’un silence total s’abattit sur tous les garçons du village de Vertou, assis avec lui […]»

Le Rire du mouron rouge, par la baronne Emmuska Orczy.
Comments

Livre du jour H. P. Lovecraft le Cauchemar d'Innsmouth

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Au cours de l’hiver 1927-1928, des fonctionnaires du gouvernement fédéral menèrent une enquête mystérieuse et confidentielle à propos de certains faits survenus dans l’ancien port de pêche d’Innsmouth, Massachusetts. Le public ne l’apprit qu’en février, à l’occasion d’une importante série de rafles et d’arrestations, suivie de l’incendie volontaire et du dynamitage — avec les précautions qui s’imposaient — d’un nombre considérable de maisons délabrées, […]»

Le Cauchemar d’Innsmouth, d’Howard Phillips Lovecraft
Comments

Livre du jour Pierre Benoit L'Atlantide

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Le samedi 6 juin 1903 rompit la monotone vie qu’on menait au poste de Nassi-Inifel par deux événements d’inégale importance
: l’arrivée d’une lettre de Mlle Cécile de C… et celle des plus récents numéros du Journal Officiel de la République française. —
— Si mon lieutenant le permet
? — dit le maréchal des logis chef Châtelain, se mettant à parcourir les numéros dont il avait fait sauter les bandes.
D’un signe de tête, j’acquiesçai, déjà tout entier plongé dans la lecture de la lettre de Mlle de C…
« Lorsque ceci […] ».

L’Atlantide, de Pierre Benoit.
Comments

Livre du jour F. Dostoïevski Le Petit Héros

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Je n’avais pas encore onze ans, lorsqu’au mois de juillet on m’envoya passer quelque temps aux environs de Moscou, dans une terre appartenant à un de mes parents, M. T***, qui continuellement réunissait alors chez lui une cinquantaine d’invités, peut-être même davantage; car, je dois le dire, ces souvenirs sont lointains! Tout y était gai et animé; c’était une fête perpétuelle. Notre hôte paraissait s’être juré de dissiper le plus vite possible son immense fortune. »

Le Petit Héros, Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Comments

Livre du jour La Rochefoucauld Maximes

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Ceux qui ont voulu nous représenter l’amour et ses caprices l’ont comparé en tant de sortes à la mer qu’il est malaisé de rien ajouter à ce qu’ils en ont dit. Ils nous ont fait voir que l’un et l’autre ont une inconstance et une infidélité égales, que leurs biens et leurs maux sont sans nombre, que les navigations les plus heureuses sont exposées à mille dangers, que les tempêtes et les écueils sont toujours à craindre, et que souvent même on fait […] »

Maximes et Réflexions diverses, de La Rochefoucauld.
Comments

Livre du jour Maurice Leblanc De minuit à sept heures

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Mme Destol rentra chez elle plus tôt qu’elle ne le croyait. Elle passa sous la voûte cochère, s’arrêta pour prendre dans la loge de la concierge les lettres qui l’attendaient, et monta le premier des deux étages qui conduisaient à son appartement. Au palier, elle fit sa pause habituelle devant la grande glace dont s’ornait le mur. Couperosée malgré son fard, trop forte, d’une élégance un peu tapageuse, elle présentait encore quelques vestiges d’une beauté […]»

De minuit à sept heures, de Maurice Leblanc
Comments

Livre du jour B. Pascal Pensées

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Que ceux qui combattent la Religion apprennent au moins ce qu’elle est avant que de la combattre. Si cette Religion se vantait d’avoir une vue claire de Dieu, et de le posséder à découvert et sans voile, ce serait la combattre que de dire qu’on ne voit rien dans le monde qui le montre avec cette évidence. Mais puisqu’elle dit au contraire que les hommes sont dans les ténèbres, et dans l’éloignement de Dieu, et que c’est même le nom qu’il se donne dans les Écritures Deus absconditus […]. »

Apologie de la religion chrétienne, ou Pensées, de Blaise Pascal
Comments

Livre du jour A. Dumas Lyderick

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« L’origine des comtes de Flandre remonterait, s’il faut en croire la chronique, à l’an 640
: comme toute grande puissance, son berceau est entouré de ces traditions mystérieuses familières à tous les peuples et qui se sont perpétuées depuis Sémiramis, la fille des colombes, jusqu’à Rémus et Romulus, les nourrissons de la louve. Voici, au reste, cette tradition dans toute sa simplicité: Vers la fin de l’an 628, Boniface V étant pape à Rome et Clotaire régnant sur l’empire […]. »

Aventures de Lyderic, d’Alexandre Dumas
Comments

Livre du jour H. de Balzac Esquisse d'homme d'affaires

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Lorette est un mot décent inventé pour exprimer l’état d’une fille ou la fille d’un état difficile à nommer, et que, dans sa pudeur, l’Académie Française a négligé de définir, vu l’âge de ses quarante membres. Quand un nom nouveau répond à un cas social qu’on ne pouvait pas dire sans périphrases, la fortune de ce mot est faite. Aussi la Lorette passa-t-elle dans toutes les classes de la société, même dans celles où ne passera jamais une Lorette. Le mot ne fut fait qu’en 1840 […] ».

Esquisse d’homme d’affaires d’après nature, d’Honoré de Balzac.
Comments

Livre du jour J. Swift Instruction aux domestiques

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Quand votre maître ou maîtresse appelle un domestique par son nom, si ce domestique n’est pas là, aucun de vous ne doit répondre, car alors il n’y aura pas de raison pour que vous finissiez de trimer
; et les maîtres eux-mêmes reconnaissent que si un domestique vient lorsqu’on l’appelle, cela suffit. Quand vous avez fait une faute, payez d’effronterie et d’impertinence, et conduisez-vous comme si c’était vous qui aviez à vous plaindre; cela calmera […]»

Instructions aux domestiques, de Jonathan Swift
Comments

Livre du jour L. Tolstoï Marchez…

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Plusieurs amis s’étaient réunis sous le toit hospitalier d’un homme riche. Il arriva un jour que la conversation prit une tournure sérieuse, la Vie Humaine en devint le thème. Ils parlaient d’eux-mêmes et des personnes absentes, mais, parmi tous leurs amis et leurs connaissances, ils ne pouvaient pas en désigner un seul qui fût satisfait de son genre de vie. Non pas que ces personnes eussent des raisons de se plaindre de la fortune: elles étaient dans des […]. »

Marchez pendant que vous avez la lumière, de Léon Tolstoï
Comments

Livre du jour H.P. Lovecraft Celui qui hantait les ténèbres

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Les enquêteurs circonspects hésiteront à contester l’opinion courante qui veut que Robert Blake ait été tué par la foudre ou par un choc nerveux dû à une décharge électrique. En vérité, la fenêtre devant laquelle il se trouvait était intacte, mais la nature est coutumière de ces caprices. L’expression de son visage a pu être causée par des contractions musculaires sans aucun rapport avec ce qu’il a vu. Les notes de son journal sont nettement le fruit […]. »

Celui qui hantait les ténèbres, d’Howard Phillips Lovecraft
Comments

Livre du jour A. Orain Contes de l'Ille et Vilaine

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Il y avait au temps jadis, disait-elle, une charmante petite fille qui avait eu le malheur de perdre sa mère. Son père s’était remarié à une veuve qui avait, elle aussi, une enfant qui était aussi laide que sa belle-fille était jolie. Cette dernière devint promptement une pauvre martyre. La marâtre ne lui donnait pas à manger son content et l’accablait de travail. Chaque matin, elle l’envoyait garder les vaches en lui disant: « Si tu ne reviens […] ».

Contes de l’Ille-et-Vilaine, d’Adolphe Orain.
Comments

Livre du jour J. de Lacretelle Silbermann

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«En troisième on passait au grand lycée. Il occupait la moitié de l'établissement et était identique à la partie où j'avais fait mes études pendant quatre années. Même cour carrée, plantée de quelques arbres, dont faisait le tour une haute galerie couverte, élargie à un endroit pour former préau : même disposition des classes tout du long de cette galerie ; et sur les murs, entre les fenêtres, semblables moulages de bas-reliefs antiques. Néanmoins, comme  […].»

Silbermann, de Jacques de Lacretelle
Comments

Livre du jour Sophie Tolstoï Journal

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Le 23 septembre 1862 fut célébré, à Moscou, le mariage de Léon Nikolaïévitch Tolstoï et de Sophie Andréevna Bers. L’écrivain avait alors trente-quatre ans et sa femme en comptait dix-huit. Les familles Tolstoï et Bers se connaissaient et se fréquentaient de longue date. Sophie Andréevna, seconde fille du docteur André Evstafiévitch Bers, médecin attaché à l’administration du palais impérial de Moscou, est née le 22 août 1844 à Pokrovskoïé où les siens passaient chaque année les mois d’été. Élevée dans l’idée qu’elle aurait sans doute à pourvoir à ses besoins, Sophie Andréevna se prépara à la carrière…[…] »

Le Journal de la comtesse Léon Tolstoï, t. I, de Sophie Tolstoï

tome II
Comments

Livre du jour Mark Twain L'Infortuné fiancé d'Aurélia

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Les faits suivants sont consignés dans une lettre que m’écrit une jeune fille habitant la belle ville de San José. Elle m’est parfaitement inconnue, et signe simplement
: Aurélia-Maria, ce qui est peut-être un pseudonyme. Mais peu importe. La pauvre fille a le cœur brisé par les infortunes qu’elle a subies. Elle est si troublée par les conseils opposés de malveillants amis et d’ennemis insidieux qu’elle ne sait à quel parti se résoudre pour se dégager du réseau de difficultés dans lequel elle semble prise […]»

L’Infortuné Fiancé d’Aurélia, de Mark Twain

in Esquisses anciennes et nouvelles
Traduit par
Gabriel de Lautrec
Comments

Livre du jour H. de Balzac La Grenadière

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« La Grenadière est une petite habitation située sur la rive droite de la Loire, en aval et à un mille environ du pont de Tours. En cet endroit, la rivière, large comme un lac, est parsemée d’îles vertes et bordée par une roche sur laquelle sont assises
plusieurs maisons de campagne, toutes bâties en pierre blanche, entourées de clos de vigne et de jardins où les plus beaux fruits du monde mûrissent à l’exposition du midi. Patiemment terrassés par plusieurs générations, les creux du rocher réfléchissent les rayons du soleil, et permettent de cultiver en pleine terre, à la faveur d’une température factice, les productions des plus chauds climats. Dans une des moins profondes anfractuosités qui découpent cette colline s’élève la flèche aiguë de Saint-Cyr, petit village duquel dépendent toutes ces maisons éparses. Puis, un peu plus loin, la Choisille se jette dans la Loire par une grasse vallée qui interrompt ce long coteau. La Grenadière, sise à mi-côte du rocher, à une centaine de pas de l’église, est un de ces vieux logis âgés de deux ou trois cents ans qui se rencontrent en Touraine dans chaque jolie situation. Une cassure de roc a favorisé la construction d’une rampe qui arrive en pente douce sur la
levée, […] »

Honoré de Balzac, La Grenadière
Comments

Livre du jour A. Dumas le Collier de la Reine

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Vers les premiers jours du mois d’avril 1784, à trois heures un quart à peu près de l’après-midi, le vieux maréchal de Richelieu, notre ancienne connaissance, après s’être imprégné lui-même les sourcils d’une teinture parfumée, repoussa de la main le miroir que lui tenait son valet de chambre, successeur mais non remplaçant du fidèle Rafté; et, secouant la tête de cet air qui n’appartenait qu’à lui: — Allons, dit-il, me voilà bien ainsi. Et il se leva de son […] ».

Le Collier de la reine, d’Alexandre Dumas (tomes I, II et III).
Comments

Livre du jour Pierre Loti Azyadé

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

“Une belle journée de mai, un beau soleil, un ciel pur... Quand les canots étrangers arrivèrent, les bourreaux, sur les quais, mettaient la dernière main à leur œuvre : six pendus exécutaient en présence de la foule l'horrible contorsion finale... Les fenêtres, les toits étaient encombrés de spectateurs ; sur un balcon voisin, les autorités turques souriaient à ce spectacle familier. Le gouvernement du sultan avait fait peu de frais pour l'appareil du supplice […].

Aziyadé, de Pierre Loti
Comments

Livre du jour Paul Féval La Tapisserie

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« En 1781, la comtesse de Jaucourt habitait, avec sa tante Mlle Olive d’Audemer, le château de Rauville, situé à quelques lieues de Caen. M. de Jaucourt, lieutenant- général, était à la frontière. La comtesse avait vingt ans, elle était charmante; son mari, beaucoup plus âgé qu’elle, l’aimait avec passion. À quarante ans, on est jaloux, c’est chose convenue; M. de Jaucourt l’était peut-être, mais sa jalousie n’affectait point ces formes abruptes des maris du […]. »

La Tapisserie, de Paul Féval
Comments

Livre du jour L. Tolstoï Le Diable

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Eugène Irténieff pouvait espérer une carrière brillante. Il avait tout pour cela
: son éducation avait été très soignée, il avait terminé brillamment ses études à la faculté de droit de Saint-Pétersbourg, et par son père, mort récemment, il avait des relations dans la plus haute société, si bien qu’il était entré au ministère sous les auspices du ministre lui-même. Il avait aussi de la fortune, une grande fortune, mais compromise. Le père avait vécu à l’étranger et à Pétersbourg. »

Le Diable, de Léon Tolstoï

in Le Faux Coupon et autres contes
Traduction par J.-Wladimir Bienstock.
Nelson, 1889
Comments

Livre du jour J.H. Rosny La jeune vampire

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«- Il y a quelque chose de vrai dans toutes les croyances persistantes des hommes, fit Jacques le Marquand… j’entends les croyances qui ont rapport à des faits précis et souvent répétés. — Alors, la sorcellerie… — Dans son ensemble, je la nie, parce qu’elle énonce trop de faits imprécis et aussi parce qu’elle varie immodérément. Mais la science actuelle use de mainte pratique propre aux sorciers et aux sorcières: par la suite, il est ridicule de nier […] »

La Jeune Vampire, J.-H. Rosny Aîné.
Comments

Livre du jour J. Verne Un capitaine de quinze ans

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit
Dick Sand, orphelin de 15 ans à peine, se retrouve capitaine du Pilgrim, le reste de l'équipage étant mort. En compagnie des passagers, Mrs Weldon, Cousin Bénédict et quelques noirs américains, il tente de rejoindre l'Amérique. Mais, trompé par le cuisinier, il se retrouve sur la cote africaine, et découvre les esclavagistes...


JULES VERNE : Un capitaine de quinze ans

Comments

Livre du jour A. Dumas Ascanio

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« C’était le 10 juillet de l’an de grâce 1540, à quatre heures de relevée, à Paris, dans l’enceinte de l’Université, à l’entrée de l’église des Grands- Augustins, près du bénitier, auprès de la porte. Un grand et beau jeune homme au teint brun, aux longs cheveux et aux grands yeux noirs, vêtu avec une simplicité pleine d’élégance, et portant pour toute arme un petit poignard au manche merveilleusement ciselé, était là debout, et, par pieuse humilité sans doute, n’avait […]»

Ascanio, d’Alexandre Dumas (tomes I et II)
Comments

Livre du jour Mémoires Cardinal de Retz

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« 
Madame, quelque répugnance que je puisse avoir à vous donner l’histoire de ma vie, qui a été agitée de tant d’aventures différentes, néanmoins, comme vous me l’avez commandé, je vous obéis, même aux dépens de ma réputation. Le caprice de la fortune m’a fait honneur de beaucoup de fautes; et je doute qu’il soit judicieux de lever le voile qui en cache une partie. Je vais cependant vous instruire nuement et sans […] »

Mémoires du cardinal de Retz, écrits par lui-même.
Comments

Livre du jour Marcel Schwob la Croisade des enfants


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Peu avant la 5e croisade (1219), des milliers de jeunes pèlerins français et allemands partent pour la Terre Sainte. Ils seront, pour la plupart, massacrés avant même de pouvoir embarquer : c'est la croisade des enfants. Ce récit relate cet événement de huit façons différentes, raconté par les personnages suivants : un clerc misérable (Goliard), un lépreux, le pape Innocent III, trois petits enfants, un autre clerc (François Longuejoue), Kalandar (le mendiant), la petite Allys et le pape Grégoire IX (neveu du pape Innocent III).

La Croisade des enfants, Marcel Schwob

Comments

Livre du jour Jane Austen Raison et sensibilité

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« La famille des Dashwood était depuis longtemps établie dans le comté de Sussex. Leurs domaines étaient étendus, et leur résidence habituelle était à Norland-Park, au centre de leurs propriétés, où plusieurs générations avaient vécu avec honneur, aimées et respectées de leurs vassaux et de leurs voisins. Le dernier possesseur de ces biens, était un vieux célibataire, qui pendant longtemps avait vécu avec une sœur chargée de diriger […] ».

Raison et Sensibilité, de Jane Austen.
Comments

Livre du jour L. Pirandello Feu Mathias Pascal

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Je me suis trop hâté de dire, au début, que j’avais connu mon père. Je ne l’ai pas connu. J’avais quatre ans et demi quand il mourut. Étant allé sur une de ses balancelles, en Corse, pour certain négoce qu’il y faisait, il y mourut d’une fièvre pernicieuse, à trente-huit ans. Il laissait toutefois dans l’aisance sa femme et ses deux fils: Mathias (ce serait moi, et ce fut moi) et Robert, mon aîné de deux ans.
Jusqu’à ces derniers temps vivait, tout près d’ici […]. »

Feu Mathias Pascal, de Luigi Pirandello
Comments

Livre du jour Voltaire et la police

VOLTAIRE ET LA POLICE

DOSSIER RECUEILLI À Saint-Pétersbourg PARMI LES MANUSCRITS FRANÇAIS ORIGINAUX ENLEVÉS A LA BASTILLE EN 1789. AVEC UNE INTRODUCTION SUR LE NOMBRE ET L’IMPORTANCE DES DITS MANUSCRITS, ET UN ESSAI SUR LA BIBLIOTHÈQUE DE VOLTAIRE PAR L. LÉOUZON LE DUC

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«En 1789, après la prise de la Bastille, le peuple de Paris, ivre de sa victoire, et poussé d’une rage aveugle contre les odieux souvenirs que lui rappelait ce monument, le saccagea de fond en comble. Des causes d’un autre genre amenèrent un peu plus tard, le sac de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Or, c’est à la Bastille et dans cette abbaye que se trouvait le dépôt de nos archives nationales. Le peuple ne respecta pas plus ces papiers que les boiseries où ils étaient […]»

Voltaire et la police de L. Léouzon le Duc.

Comments

Livre du jour Mark Twain Histoire du méchant petit garçon

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Il y avait une fois un méchant petit garçon qui s’appelait Jim. Cependant, si l’on veut bien le remarquer, les méchants petits garçons s’appellent presque toujours James dans les livres de l’école du dimanche. C’était bizarre, mais on n’y peut rien. Celui-là s’appelait Jim. Il n’avait pas non plus une mère malade, une pauvre mère pieuse et poitrinaire, et qui eût souhaité mourir et se reposer dans la […] ».

Histoire du méchant petit garçon, de Mark Twain.
Comments

Livre du jour G. Le Rouge Les Aventures de Todd Marvel

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

"Fiévreusement, presque brutalement, une jeune femme en deuil se frayait un passage à travers la cohue bigarrée de curieux quartier de San Francisco qu’on appelle le faubourg d’Orient. Les yeux brillants de fièvre, la face crispée par l’expression d’un désespoir immense, elle allait droit devant elle, sans un regard pour cette foule tourbillonnante où donnaient les Chinois et les indigènes des archipels océaniens, aux parures de coquillage […]."

Les Aventures de Todd Marvel, détective milliardaire, de Gustave Le Rouge.
Comments

Livre du jour Conan Doyle Au pays des brumes

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Le grand Pr Challenger vient d’être victime d’une mésaventure: son personnage a inspiré, aussi abusivement que maladroitement, un romancier audacieux, et celui-ci l’a placé dans des situations impossibles dans le seul but de voir comment il réagirait. Oh! les réactions n’ont pas tardé! Il a intenté un procès en diffamation, engagé une action judiciaire — qui fut déclarée non recevable — pour que le livre fût retiré de la circulation, il s’est livré — deux fois — à des voies de fait, […]. »

Au pays des brumes, d’Arthur Conan Doyle
Comments

Livre du jour H. de Balzac Pierre Grassou

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Toutes les fois que vous êtes sérieusement allé voir l’Exposition des ouvrages de sculpture et de peinture, comme elle a lieu depuis la Révolution de 1830, n’avez-vous pas été pris d’un sentiment d’inquiétude, d’ennui, de tristesse, à l’aspect des longues galeries encombrées? Depuis 1830, le Salon n’existe plus. Une seconde fois, le Louvre a été pris d’assaut par le peuple des artistes qui s’y est maintenu. En offrant autrefois l’élite des œuvres d’art, le Salon emportait les plus […]»

Pierre Grassou, d’Honoré de Balzac
Comments

Livre du jour F. de Malherbe Œuvres

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Enfin, après tant d’années,
Voici l’heureuse saison
Où nos misères bornées
Vont avoir leur guérison.
Les dieux, longs à se résoudre,
Ont fait un coup de leur foudre
Qui montre aux ambitieux
Que les fureurs de la terre
Ne sont que paille et que verre
À la colère des cieux.
Peuple, à qui la tempête
À fait tant de vœux,
Quelles fleurs à cette fête
Couronneront vos cheveux
?
Quelle victime assez grande
Donnerez-vous pour offrande
?
Et quel Indique séjour
[…] »

Œuvres, poésie et prose, F. de Malherbe
Comments

Livre du jour F. Dostoievski Nuits blanches

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« La nuit était merveilleuse — une de ces nuits comme notre jeunesse seule en connut, cher lecteur. Un firmament si étoilé, si calme, qu’en le regardant on se demandait involontairement: Peut-il vraiment exister des méchants sous un si beau ciel? — et cette pensée est encore une pensée de jeunesse, cher lecteur, de la plus naïve jeunesse. Mais puissiez-vous avoir le cœur bien longtemps jeune! En pensant aux 'méchants', je songeai, non sans plaisir, à la façon […]. »

Les Nuits blanches de Fédor M. Dostoïevski
Comments

Livre du jour Contes et nouvelles oubliés

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« En l’une des meilleures villes de Touraine, demeurait un seigneur de grande et bonne maison, lequel y avait été nourri dès sa grande jeunesse. Des perfections, grâce et beauté, et grandes vertus de ce jeune prince, ne vous en dirai autre chose, sinon qu’en son temps ne se trouva jamais son pareil. Étant en l’âge de quinze ans, il prenait plus grand plaisir à courir et à chasser, que non pas à regarder les belles dames. Un jour, étant en une église, regarda une jeune fille, laquelle autrefois avait été nourrie, en son enfance, au château où il demeurait […]. »

Contes et Nouvelles oubliés de France, de Marguerite de Navarre, Feydeau, Malot, etc.
Comments

Livre du jour E. Verhaeren Les Heures Claires

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

VERHAEREN, ÉMILE: Les Heures claires — Poésie

Le cycle des Heures, commencé avec les
Heures claires (1896), poursuivi par les Heures d’après-midi (1905) et clos avec les Heures du soir (1911) est conçu en dehors de toute préoccupation d’école, avec le simple désir de conserver à jamais la mémoire des instants les plus doux qu’il soit donné de vivre à des êtres d’exceptionnelle bonté.

Emile Verhaeren, Les Heures claires

Comments

Livre du jour Conan Doyle Sherlock Holmes

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Le surlendemain de Noël, je passai dans la matinée chez mon ami Sherlock Holmes pour lui souhaiter la bonne année. Il était en veston d’intérieur, paresseusement étendu sur un sofa; à portée de sa main une pipe et une pile de journaux qu’il avait dû lire et relire tant ils étaient froissés; un peu plus loin, sur le dossier d’une chaise de paille, un vieux chapeau de feutre dur très râpé et bossué. Un microscope et une forme à chapeau, posés sur la chaise elle-même attestaient […]. »

Les Aventures de Sherlock Holmes, de Conan Doyle
Comments

Livre du jour Baronne Orczy Le Mouron rouge

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« À l’endroit même où l’Hôtel Moderne dresse aujourd’hui sa prétentieuse façade, s’élevait alors une simple maisonnette au toit de tuiles rouges et aux murs blanchis à la chaux. Elle appartenait à un certain Baptiste Portal, vieux paysan dauphinois, qui rafraîchissait passants et voyageurs avec le petit vin suret du pays, ou les réconfortait à l’occasion avec un petit verre d’eau-de- vie. En dehors de cela, Baptiste Portal occupait ses loisirs à vitupérer contre la nouvelle
[…]»

La Vengeance de Sir Percy, de la baronne Emmuska Orczy.

Édité dans la collection Bouquins, Laffont
Comments

Livre du jour Tchekhov Ma femme

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Je reçus la lettre suivante: « Monsieur Pâvel Anndréiévitch!
Non loin de chez vous, et notamment au village de Pestrôvo, se passent des événements fâcheux que je me fais un devoir de porter à votre connaissance. Tous les paysans de ce village avaient vendu leurs isbas et tout ce qu’ils possédaient pour émigrer dans le gouvernement de Tomsk
; mais ils sont revenus avant d’arriver à destination. Ici, cela va de soi, ils n’ont plus rien; tout appartient aux autres, et ils se sont installés à trois et quatre familles par isba, en sorte que, dans chacune […]. »

Ma femme, de Tchekhov.
Comments

Livre du jour H.P. Lovecraft L'Indicible

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Nous étions assis sur une pierre tombale abandonnée, vieille de trois siècles, par une fin d’après-midi d’automne, dans le vieux cimetière d’Arkham, et l’indicible occupait nos pensées. Les yeux fixés sur le saule géant de ce territoire réservé aux morts, dont les puissantes racines, puis le tronc, avaient presque englouti une dalle indéchiffrable, je m’étais permis une remarque bien personnelle sur les sucs fétides autant que subtils que l’inexorable réseau nourricier de l’arbre […] »

L’Indicible de H. P. Lovecraft
Comments

Livre du jour G. Sand François le Champi

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Nous revenions de la promenade, R*** et moi, au clair de la lune, qui argentait faiblement les sentiers dans la campagne assombrie. C’était une soirée d’automne tiède et doucement voilée; nous remarquions la sonorité de l’air dans cette saison et ce je-ne-sais-quoi de mystérieux qui règne alors dans la nature. On dirait qu’à l’approche du lourd sommeil de l’hiver chaque être et chaque chose s’arrangent furtivement pour jouir d’un reste de vie et d’animation avant l’engourdissement […]. »

François le Champi, de G. Sand
Comments

Livre du jour Henri Bataille Maman Colibri

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Dans un hôtel particulier de l’avenue Friedland. Un salon fumoir, vaste, attenant par le fond au grand salon. C’est une pièce d’assez grand luxe raffiné. Tout est tendu d’étoffes rares de l’Inde, très flottantes, même le plafond, mais sans verser dans le mauvais goût. Le piano à queue recouvert d’une admirable vieille chose asiatique qui traîne à terre. La porte qui sépare le grand salon, et qui est fermée au lever du rideau, est toute en vitraux […]. »

Maman Colibri, d’Henry Bataille

Comments

Livre du jour J. Verne Deux ans de vacances

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Pendant la nuit du 9 mars 1860, les nuages, se confondant avec la mer, limitaient à quelques brasses la portée de la vue. Sur cette mer démontée, dont les lames déferlaient en projetant des lueurs livides, un léger bâtiment fuyait presque à sec de toile. C’était un yacht de cent tonneaux — un schooner -, nom que portent les goélettes en Angleterre et en Amérique. Ce schooner se nommait le Sloughi, et vainement eût-on cherché à lire […]. »

Jules Verne, Deux ans de vacances
Comments

Livre du jour Tchekhov, Voisins

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Piôtre Mikhâïlytch Ivâchine était de fort mauvaise humeur. Sa sœur, jeune et non mariée, avait été s’installer chez un homme marié, Vlâssitch. Pour se tirer le plus vite possible du triste et accablant état d’esprit qui ne le quittait ni chez lui, ni aux champs, le jeune homme appelait à son aide son sentiment de la justice, ses opinions honnêtes et généreuses; il se trouvait avoir toujours été, en effet, partisan de l’amour libre. Mais aucune idée ne le remontait, et, malgré lui il en revenait à la même […]. »

Voisins, d’Anton Tchekhov
Comments

Livre du jour S. de Ségur La santé des enfants

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Introduction

Je n’ai pas la présomption de vouloir faire un livre de médecine; je désire seulement combler une lacune qui existe dans l’éducation des jeunes personnes, en les faisant participer aux fruits de ma longue expérience et de quelques études sur l’éducation physique des enfants. – Que de fois ai-je vu de pauvres mères pleurer des enfants qu’elles auraient conservés, si elles avaient su prévenir la maladie, ou tout au moins aider aux prescriptions du médecin par des soins éclairés! Moi-même j’en ai perdu un par ignorance des symptômes du mal qui me l’a enlevé, et par une alimentation reconnue trop tard détestable. Mes premiers enfants ont fait des maladies graves qui ont nécessité des remèdes douloureux. J’aurais tout évité si j’avais eu les notions d’hygiène et de médecine que j’ai eues plus tard et que je dois à un homme de talent et de conscience.
Mes filles mariées ont profité de ma tardive expérience et ont préservé leurs enfants des maux dont je n’avais pas su préserver les miens. J’ai pensé qu’en publiant ce petit écrit, je rendrais service à bien des jeunes mères […]

Sophie de Ségur, La Santé des enfants

Comments

Livre du jour V. Hugo Napoléon le petit


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

EXTRAIT

« Que peut-il? Tout. Qu’a-t-il fait? Rien. Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l’Europe peut-être. » Seulement voilà, « il a pris la France et n’en sait rien faire ». Dieu sait pourtant que le président se démène: « Il fait rage, il touche à tout, il court après les projets; ne pouvant créer, il décrète; il cherche à donner le change sur sa nullité; c’est le mouvement perpétuel; mais, hélas! cette roue tourne à vide. »

L’homme qui, après sa prise du pouvoir, a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux.

« 
Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse. Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit, et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise. » On y ajoutera le cynisme car, la France, « il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue! ». Triste spectacle que celui du « galop, à travers l’absurde, d’un homme médiocre échappé ».

Victor Hugo, Napoléon le petit

Comments

Livre du jour M. Leblanc Qui est Arsène Lupin

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Comment est né Arsène Lupin? De tout un concours de circonstances. Non seulement je ne me suis pas dit un jour: je vais créer un type d’aventurier qui aura tel et tel caractère, mais je ne me suis même pas rendu compte tout de suite de l’importance qu’il pouvait prendre dans mon œuvre. J’étais alors enfermé dans un cercle de romans de mœurs et d’aventures sentimentales qui m’avaient valu quelques succès, et je collaborais d’une manière constante au Gil Blas. »

Qui est Arsène Lupin, de Maurice Leblanc
Comments

Livre du jour Chateaubriand Voyage au Mont-Blanc

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« J’ai vu beaucoup de montagnes en Europe et en Amérique, et il m’a toujours paru que dans les descriptions de ces grands monuments de la nature on allait au-delà de la vérité. Ma dernière expérience à cet égard ne m’a point fait changer de sentiment. J’ai visité la vallée de Chamouny, devenue célèbre par les travaux de M. de Saussure; mais je ne sais si le poète y trouverait le speciosa deserti comme le minéralogiste. […] ».

Voyage au Mont-Blanc, de François-René de Chateaubriand.

Comments

Livre du jour J. Conrad Lord Jim

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Il avait six pieds, moins un ou deux pouces, peut-être
; solidement bâti, il s’avançait droit sur vous, les épaules légèrement voûtées et la tête en avant, avec un regard fixe venu d’en dessous, comme un taureau qui va charger. Sa voix était profonde et forte, et son attitude trahissait une sorte de hauteur morose, qui n’avait pourtant rien d’agressif. On aurait dit d’une réserve qu’il s’imposait à lui-même autant qu’il l’opposait aux autres. D’une impeccable netteté, et toujours vêtu, des souliers […] »

Lord Jim, de Joseph Conrad.
Comments

Livre du jour W. Shakespeare Beaucoup de bruit pour rien

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« LÉONATO. J’apprends par cette lettre que don Pèdre d’Aragon arrive ce soir à Messine.
LE MESSAGER. À l’heure qu’il est, il doit en être fort près. Nous n’étions pas à trois lieues lorsque je l’ai quitté.
LÉONATO. Combien avez-vous perdu de soldats dans cette affaire
?
LE MESSAGER. Très-peu d’aucun genre et aucun de connu.
LÉONATO. C’est une double victoire, quand le
[…] »

Beaucoup de bruit pour rien, de William Shakespeare.

Comments

Livre du jour André Gide Isabelle

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

« Gérard Lacase, chez qui nous nous retrouvâmes au mois d’Août 189., nous mena, Francis Jammes et moi, visiter le château de la Quartfourche dont il ne restera bientôt plus que des ruines, et son grand parc délaissé où l’été fastueux s’éployait à l’aventure. Rien plus n’en défendait l’entrée
: le fossé à demi comblé, la haie crevée, ni la grille descellée qui céda de travers à notre premier coup d’épaule. Plus d’allées; sur les pelouses débordées quelques vaches pâturaient librement l’herbe surabondante et folle: d’autres cherchaient le frais au creux des massifs éventrés; à peine distinguait-on de ci de là, parmi la profusion sauvage, quelque fleur ou quelque feuillage insolite, patient reste des anciennes cultures, presque étouffé déjà par les espèces plus communes. Nous suivions Gérard sans parler, oppressés par la beauté du lieu, de la saison, de l’heure, et parce que nous sentions aussi tout ce que cette excessive opulence pouvait cacher d’abandon et de deuil. Nous
parvînmes devant le perron du château, dont les premières marches étaient noyées dans l’herbe, celles d’en haut disjointes et brisées
; mais, devant les portes-fenêtres du salon, les volets résistants nous arrêtèrent. C’est par un soupirail de la cave que, nous glissant comme des voleurs, nos entrâmes; un escalier montait aux cuisines; aucune porte intérieure n’était close… »

André Gide, Isabelle, 1911.

Comments

Livre du jour B. Pascal Les Provinciales

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

«… par où m’attaquerez-vous, puisque ni mes discours ni mes écrits donnent aucun prétexte à vos accusations d’hérésie, et que je trouve ma sûreté contre vos menaces dans l’obscurité qui me couvre? Vous vous sentez frappés par une main invisible, qui rend vos égarements visibles à toute la terre; et vous essayez en vain de m’attaquer en la personne de ceux auxquels vous me croyez uni. Je ne vous crains ni pour moi, ni pour aucun autre, n’étant attaché ni à quelque communauté, ni à quelque particulier que ce soit. Tout le crédit que vous […]. »

Les Provinciales, de Blaise Pascal.
Comments

Livre du jour E. Le Roy Jacquou le Croquant

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Le plus loin dont il me souvienne, c’est 1815, l’année que les étrangers vinrent à Paris, et où Napoléon, appelé par les messieurs du château de l’Herm 'l’ogre de Corse', fut envoyé à Sainte-Hélène, par-delà les mers. En ce temps-là, les miens étaient métayers à Combenègre, mauvais domaine du marquis de Nansac, sur la lisière de la Forêt Barade, dans le haut Périgord. C’était le soir de Noël
: assis sur un petit banc dans le coin de l’âtre, j’attendais l’heure […]

Jacquou le Croquant, d’Eugène Le Roy

Comments

Livre du jour G. Flaubert Madame Bovary

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

Nous étions à l’Étude, quand le Proviseur entra, suivi d’un nouveau habillé en bourgeois et d’un gar
on de classe qui portait un grand pupitre. Ceux qui dormaient se réveillèrent, et chacun se leva comme surpris dans son travail.
Le Proviseur nous fit signe de nous rasseoir ; puis, se tour- nant vers le ma
tre d’études :
– Monsieur Roger, lui dit-il à demi-voix, voici un élève que je vous recommande, il entre en cinquième. Si son travail et sa con- duite sont méritoires, il passera dans les grands, où l’appelle son
ge.
Resté dans l’angle, derrière la porte, si bien qu’on l’apercevait à peine, le nouveau était un gars de la campagne, d’une quinzaine d’années environ, et plus haut de taille qu’aucun de nous tous. Il avait les cheveux coupés droit sur le front, comme un chantre de village, l’air raisonnable et fort embarrassé. Quoiqu’il ne f
t pas large des épaules, son habit-veste de drap vert à boutons noirs devait le gner aux entournures et laissait voir, par la fente des parements, des poignets rouges habitués à tre nus. Ses jambes, en bas bleus, sortaient d’un pantalon jauntre très tiré par les bretelles. Il était chaussé de souliers forts, mal cirés, garnis de clous.


Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857

Comments

Livre du jour L. Pirandello Le Livret rouge

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« Nisias. — Un gros village qui bourdonne sur une plage étroite au bord de la mer de Sicile. Naître dans de mauvaises conditions, n’est pas une prérogative exclusive des hommes. Les villages non plus ne naissent pas comme ils veulent, ni où ils veulent, mais là où quelque nécessité naturelle engendre de la vie. Alors si un trop grand nombre d’hommes, attirés par cette nécessité, accourent en ce lieu, s’ils s’y reproduisent […] »

Le Livret rouge, par Pirandello

Comments

Livre du jour Balthazar Gracian Le Héros

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

Le premier trait d’habileté dans un grand homme est de bien connaître son propre fonds, afin d’en ménager l’usage avec une sorte d’économie. Cette connaissance préliminaire est la seule règle certaine sur laquelle il peut et il doit après cela mesurer l’exercice de son mérite. C’est un art insigne et de savoir saisir d’abord l’estime des hommes, et de ne se montrer jamais à eux tout entier. Il faut entretenir toujours leur attente avantageuse, et ne la point épuiser, pour le dire ainsi; qu’une haute entreprise, une action éclatante, une chose enfin distinguée dans son genre en promette encore d’autres, et que celles-ci nourrissent successivement l’espérance d’en voir toujours de nouvelles.
En effet, si l’on veut se conserver l’admiration publique, il n’est point d’autre moyen pour y réussir que de se rendre impénétrable sur l’étendue de sa capacité. Un fleuve n’inspire de la frayeur qu’autant de temps que l’on n’en connaît point le gué
; et un homme habile ne s’attire de la vénération qu’autant de temps […]

Balthasar Gracian, Le héros
Comments

Livre du jour A. Dumas Le Chevalier de Maison Rouge

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

ALEXANDRE DUMAS,
Le Chevalier de Maison-Rouge
Roman Historique

Un des livres consacrés par Dumas à la Révolution Française. L’action se passe en 1793. Le jacobin Maurice Lindey, officier dans la garde civique, sauve des investigations d’une patrouille une jeune et belle inconnue, qui garde l’anonymat. Prisonnière au Temple, où règne le cordonnier Simon, geôlier du dauphin, Marie-Antoinette reçoit un billet lui annonçant que le chevalier de Maison-Rouge prépare son enlèvement…

Édition illustrée

PDF 9,8 Mo

ALEXANDRE DUMAS, Le Chevalier de Maison-Rouge

Comments

Livre du jour P. Verlaine Œuvres complètes 1

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Œuvres complètes de Paul Verlaine, Vol. 1
Poèmes Saturniens, Fêtes Galantes, Bonne chanson, Romances sans
paroles, Sagesse, Jadis et naguère

http://www.gutenberg.org/ebooks/15112
Comments

Livre du jour La Brise au clair de lune

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« Sous la dynastie précédente, dans la ville de Ta-ming 'La grande renommée', du Tche-li, vivait un jeune lettré dont le nom de famille était Tié 'Fer'; dont le double prénom était Tchong-yu 'Jade-pur', et dont le surnom honorifique était Fong-cheng 'Né avec-la-décision'. Il avait grandi, harmonieux de formes, élégant d’allures et de manières, pareil à une Beauté. Aussi, dans son quartier, l’avait-on surnommé Tié la-beauté. Quant […]. »

La Brise au clair de lune (auteur inconnu, dynastie Yuan).

Comments

Livre du jour J. K. Huysmans En route

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« C’était pendant la première semaine de novembre, la semaine où se célèbre l’octave des morts. Durtal entra, le soir, à huit heures, à Saint- Sulpice. Il fréquentait volontiers cette église parce que la maîtrise y était exercée et qu’il pouvait, loin des foules, s’y trier en paix. L’horreur de cette nef, voûtée de pesants berceaux, disparaissait avec la nuit; les bas-côtés étaient souvent déserts, les lampes peu nombreuses éclairaient mal; l’on pouvait se pouiller […]. »

En route, de Joris-Karl Huysmans



Comments

Livre du jour Clément Marot Dialogue de deux amoureux

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

«LE PREMIER commence en chantant:
Mon cueur est tout endormy,
Resveille moy belle.
Mon cueur est tout endormy,
Resveille le my.
LE SECOND
:
Hé, compaignon.
LE PREMIER
:
Hé, mon amy,
Comment te va
?
LE SECOND
:
Par le corps bieu (beau sire)
Je ne te le daigneroys dire
Sans t’accoler.
Cà ceste eschine,
De l’autre bas, que je t’eschine
De fine force d’accollades.
[…] »

Dialogue de deux amoureux, de Clément Marot.

Comments

Livre du jour E.T.A. Hoffmann le Chat Murr

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

ERNST THEODOR WILHELM,
HOFFMANN, Le Chat Murr

Vie et opinions du matou Murr fortuitement entremêlées de placards renfermant la biographie fragmentaire du maître de chapelle Johannès Kreisler. Gallimard, 1943. Traduction par Albert Béguin. Publication originale, en deux volumes, en 1819 et 1821. La première traduction en français, date approximativement de 1832, par Adolphe Loève-Veimars.
Le roman se présente comme l’autobiographie d’un chat poète qui a appris à écrire. L’éditeur (Hoffmann) prétend que cette autobiographie a été livrée par l’auteur, mélangée à des pages arrachées à la biographie du maître de Murr, Johannès Kreisler, musicien tourmenté et extravagant, et a été imprimée telle quelle. Ce roman, mais peut-on parler de roman
? alterne les deux récits, aussi étranges l’un que l’autre. Il demeurera inachevé.

Document PDF en mode image, indexé


PDF: 17,7 Mo
Comments

Livre du jour Théophile de Viau Maison de Sylvie

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit
Ode

Pour laisser avant que mourir
Les traits vivants d’une peinture
Qui ne puisse jamais périr
Qu’en la perte de la nature,
Je passe de crayons dorés
Sur les lieux les plus révérés
Où la vertu se réfugie,
Et dont le port me fut ouvert
Pour mettre ma tête à couvert
Quand on brûla mon effigie.
Tout le monde a dit qu’Apollon
Favorise qui le réclame,
Et qu’avec l’eau de son vallon
Le savoir peut couler dans l’âme
;
Mais j’étouffe ce vieil abus
Et bannis désormais Phébus
De la bouche de nos poètes
: […]


La Maison de Sylvie, de Théophile de Viau

voir également un article sur cette œuvre
ici :
Homosexualité et esprit fort dans la première moitié du XVIIe siècle
Comments

Livre du jour G. Casanova mémoires

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Casanova raconte ses souvenirs à la première personne, écrivant pour lui-même et pour un lecteur omniprésent, avec une sincérité revendiquée. Cependant, son récit n’est jamais analytique et n’entre jamais dans le jeu de l’introspection, ce qui l’oppose à Rousseau. Il est tout simplement rétrospectif et porte un regard sur sa vie passée, sur la venue au monde de l’être « pensant » Casanova, sur sa confrontation aux autres, aux femmes, aux puissants, aux aventuriers de tous genres, à sa nature impatiente et curieuse, à ses autres natures qu’il connaît bien, celle de ses désirs, celle de sa raison.
« Le lecteur qui aime à penser verra dans ces Mémoires que n’ayant jamais visé un point fixe, le seul système que j’eus, si c’en est un, fut celui de me laisser aller où le vent qui soufflait me poussait. » Casanova affirme qu’il n’a pas de méthode et souligne les difficultés qu’il éprouve à accepter de se laisser guider par l’inspiration providentielle qui anime sa main, par son besoin d’écriture qui nécessite du courage et de la volonté. Car écrire son incroyable vie, « une vie qui par elle-même déjà, a la plénitude et la tournure d’une œuvre d’art parfaite, sans le secours ordonnateur de l’artiste ni de l’inventeur » est un pari insensé.
(S. Zweig)
Giacomo Casanova, Histoire de ma vie

Mémoires de Casanova — Tome 1

Mémoires de Casanova — Tome 2

Mémoires de Casanova — Tome 3

Mémoires de Casanova — Tome 4

Mémoires de Casanova — Tome 5

Mémoires de Casanova — Tome 6

Mémoires de Casanova — Tome 7

Mémoires de Casanova — Tome 8
Comments

Livre du jour M. Mæterlink L'Oiseau bleu

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« TYLTYL. Mytyl?
MYTYL. Tyltyl
?
TYLTYL. Tu dors
?
MYTYL. Et toi
?….
TYLTYL. Mais non, je dors pas puisque je te parle…
MYTYL. C’est Noël, dis
?
TYLTYL. Pas encore
; c’est demain. Mais le petit Noël n’apportera rien cette année…
MYTYL. Pourquoi
?
TYLTYL. J’ai entendu maman qui disait qu’elle n’avait pu aller à la ville pour le prévenir… Mais il viendra l’année prochaine…
MYTYL. C’est long, l’année prochaine
?…
[…]»

L’Oiseau bleu, de Maurice Maeterlinck.


Comments

Livre du jour N. Hawthorne Lettre écarlate

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

NATHANIEL HAWTHORNE,
La Lettre écarlateRoman Historique

À Boston, dans la Nouvelle-Angleterre puritaine du XVIIe siècle, Hester Prynne, jeune épouse d’un vieux savant anglais dont on est maintenant sans nouvelles, a commis le péché d’adultère et refuse de révéler le nom du père de son enfant. Elle est condamnée à affronter la vindicte populaire sur le pilori, avec sa fille Pearl de trois mois, puis à porter, brodée sur sa poitrine, la lettre écarlate « A ». Elle est bannie et condamnée à l’isolement. Le jour de son exhibition publique, son mari, un temps captif parmi les Indiens, la reconnaît sur la place du Marché, s’introduit auprès d’elle en prison grâce à ses talents de médecin et lui fait promettre de ne pas révéler son retour. Il se jure de découvrir qui est le père afin de perdre l’âme de cet homme…

Écrit en 1850,
La Lettre écarlate est considéré comme le premier chef-d'œuvre de la littérature américaine. Avec ce roman historique, Nathaniel Hawthorne a écrit un pamphlet contre le puritanisme, base de la société américaine de l’époque, à laquelle appartenaient ses ancêtres qui avaient participé à la chasse aux sorcières de 1692. Honteux de ce passé, Nathaniel Hathorne ira jusqu’à transformer l’orthographe de son nom en Hawthorne…

NATHANIEL HAWTHORNE, La Lettre écarlate

Comments

Livre du jour Ponson du Terrail Les Etrangleurs

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« Paris a des nuits effrayantes de silence et d’obscurité. Le brouillard estompe les toits, une pluie fine rend le pavé glissant, le vent courbe la flamme des réverbères, et la Seine coule silencieuse entre ses deux rives de pierres. Nul passant sur les quais, nulle voiture sur les points. La grande ville se tait, les honnêtes gens ont fermé leurs portes, le monde des voleurs respire et s’apprête à ses expéditions ténébreuses. Qu’importe que le boulevard vive encore à une heure du […] »

PIERRE ALEXIS PONSON DU TERRAIL,
: Le Dernier Mot de Rocambole — Tome I — Les Étrangleurs — Romans Policier & Mystère


Édition Arthème Fayard — août 1909 — le Livre populaire n°12, VIIIe aventure de Rocambole publiée dans cette collection.

http://sources.ebooksgratuits.com/ponson_du_terrail_les_etrangleurs_ocr.pdf

Document PDF en mode image, indexé 16 Mo
Comments

Livre du jour Michel Zévaco L'Héroïne

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

La lettre qu’Armand du Plessis, cardinal de Richelieu, écrit à la reine Anne d’Autriche l’enverrait à l’échafaud si le roi la lisait. Or quelqu’un en apprend l’existence avant que son encre soit sèche et ce quelqu’un-là veut la vie de Richelieu: Annaïs de Lespars, venue d’Anjou pour venger sa mère trahie et assassinée sur ordre du cardinal. Le messager de celui-ci, le moine Corignan, est attaqué par Annaïs et les siens, puis sauvé par le maître d’armes Trencavel que ses cris ont alerté, mais la précieuse missive disparaît. Qui l’a?

… Coups de théâtre et coups d’épée se succèdent dès lors à un rythme étourdissant, jusqu’au terme fatal de la très authentique conspiration de Chalais qui sert de cadre à cette aventure héroïque commencée en mars 1626 dans la France de Louis XIII.

MICHELZÉVACO, L’Héroïne Roman Historique

Comments

Livre du jour L. Pirandello Nouvelles humoristiques

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

LUIGI
 PIRANDELLO, Nouvelles humoristiques:

La Tragédie d’un personnage — La Caisse en réserve — La Lumière d’en face — Berceuse — L’Esprit malin — Le Mari de ma femme — La Souricière — Madame Frola et Monsieur Ponza, son gendre
Nouvelles — Contes

Document PDF en mode image.

Traduction par Benjamin Crémieux. Éditeur Fernand Sorlot, 1942.


PDF: 5,1 Mo

http://sources.ebooksgratuits.com/pirandello_nouvelles_humoristiques_ocr.pdf
Comments

Livre du jour J. H. Rosny La Guerre du feu

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« Les Oulhamr fuyaient dans la nuit épouvantable. Fous de souffrance et de fatigue, tout leur semblait vain devant la calamité suprême: le Feu était mort. Ils l’élevaient dans trois cages, depuis l’origine de la horde; quatre femmes et deux guerriers le nourrissaient nuit et jour. Dans les temps les plus noirs, il recevait la substance qui le fait vivre; à l’abri de la pluie, des tempêtes, de l’inondation, il avait franchi les […]. »

La Guerre du feu, de J.-H. Rosny Aîné

Comments

Livre du jour E. Rostand L'Aiglon

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« Les Dames, au clavecin, parlant toutes à la fois, et riant comme des folles.

- Elle manque tous les bémols.
- C’est un scandale
!
- Je prends la basse.
- Un, deux
!
- Harpe
!
- La… la
!…
- Pédale
!
BOMBELLES à Thérèse
- C’est vous
?
THÉRÈSE
Bonjour, Monsieur de Bombelles.
UNE DAME, au clavecin.
- Mi… sol…
THÉRÈSE
- J’entre comme lectrice aujourd’hui.
UNE AUTRE DAME, au clavecin
[…] »


L’Aiglon d’Edmond Rostand.

Comments

Livre du jour P. Corneille La Place royale


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

EXTRAIT

Cléandre
Vit-on jamais amant de la sorte enflammé,
Qui se tînt malheureux pour être trop aimé
?
Alidor
Comptes-tu mon esprit entre les ordinaires?
Penses-tu qu’il s’arrête aux sentiments vulgaires
?
Les règles que je suis ont un air tout divers
;
Je veux la liberté dans le milieu des fers.
Il ne faut point servir d’objet qui nous possède
;
Il ne faut point nourrir d’amour qui ne nous cède
;
Je le hais, s’il me force
: et quand j’aime, je veux
Que de ma volonté dépendent tous mes vœux
;
Que mon feu m’obéisse, au lieu de me contraindre
;
Que je puisse à mon gré l’enflammer et l’éteindre,
Et toujours en état de disposer de moi,
Donner, quand il me plaît, et retirer ma foi.
Pour vivre de la sorte Angélique est trop belle
:
Mes pensers ne sauraient m’entretenir que d’elle
;
Je sens de ses regards mes plaisirs se borner
;
Mes pas d’autre côté n’oseraient se tourner,
Et de tous mes soucis la liberté bannie
Me soumet en esclave à trop de tyrannie.
J’ai honte de souffrir les maux dont je me plains,
Et d’éprouver ses yeux plus forts que mes desseins.
Je n’ai que trop langui sous de si rudes gênes
;
À tel prix que ce soit, il faut rompre mes chaînes,
De crainte qu’un hymen, m’en ôtant le pouvoir,
Fît d’un amour par force un amour par devoir.

Corneille, La Place royale

Comments

Livre du jour T. Gautier Mlle de Maupin

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

"
Tu te plains, mon cher ami, de la rareté de mes lettres. Que veux-tu que je t’écrive, sinon que je me porte bien et que j’ai toujours la même affection pour toi? Ce sont choses que tu sais parfaitement, et qui sont si naturelles à l’âge que j’ai et avec les belles qualités qu’on te voit, qu’il y a presque du ridicule à faire parcourir cent lieues à une misérable feuille de papier pour ne rien dire de plus. J’ai beau chercher, je n’ai rien qui vaille la peine d’être rapporté […]."

Mademoiselle de Maupin, de Théophile Gautier
Comments

Livre du jour G. Leroux Le Fantôme de l'Opéra

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« Ce soir-là, qui était celui où MM. Debienne et Poligny, les directeurs démissionnaires de l’Opéra, donnaient leur dernière soirée de gala, à l’occasion de leur départ, la loge de la Sorelli, un des premiers sujets de la danse, était subitement envahie par une demi-douzaine de ces demoiselles du corps de ballet qui remontaient de scène après avoir « dansé » Polyeucte. Elles s’y précipitèrent dans une grande confusion, les unes faisant entendre des rires excessifs et peu naturels, et les autres des cris de terreur.
La Sorelli, qui désirait être seule un instant pour « repasser » le compliment qu’elle devait prononcer tout à l’heure au foyer devant MM. Debienne et Poligny, avait vu avec méchante humeur toute cette foule étourdie se ruer derrière elle. Elle se retourna vers ses camarades et s’inquiéta d’un aussi tumultueux émoi. Ce fut la petite Jammes, – le nez cher à Grévin, des yeux de myosotis, des joues de roses, une gorge de lis, – qui en donna la raison en trois mots, d’une voix tremblante qu’étouffait l’angoisse
:
« C’est le fantôme! »

Et elle ferma la porte à clef. […] »


Gaston Leroux, Le Fantôme de l’Opéra
Comments

Livre du jour A. Tchekhov La Mouette

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

TCHEKHOV, ANTON PAVLOVITCH: La MouetteThéâtre Fils d’une comédienne célèbre, Constantin Treplev, jeune écrivain, veut conquérir la gloire, et avec cette dernière, la main de Nina (la Mouette), sa voisine. Mais tout ne se passera pas comme il l’espère lors de sa première représentation théâtrale… L’art et le théâtre sont très présents dans cette pièce, chaque personnage y étant plus ou moins lié: Arkadina qui se croit toujours une grande actrice- Treplev son fils qui rêve de révolutionner le théâtre — Trigorine l’amant d’Arkadina, un écrivain connu — Nina qui désire devenir actrice et est fascinée par le monde de l’art. Le second grand thème de cette pièce est l’Amour, avec ses illusions et ses désillusions.

Anton Tchekhov La Mouette

Comments

Livre du jour L. Tolstoï Anna Karénine

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« Tous les bonheurs se ressemblent, mais chaque infortune a sa physionomie particulière.

La maison Oblonsky était bouleversée. La princesse, ayant appris que son mari entretenait une liaison avec une institutrice française qui venait d’être congédiée, déclarait ne plus vouloir vivre sous le même toit que lui. Cette situation se prolongeait et se faisait cruellement sentir depuis trois jours aux deux époux, ainsi qu’à tous les membres de la famille, aux domestiques eux-mêmes. Chacun sentait qu’il existait plus de liens entre des personnes réunies par le hasard dans une auberge, qu’entre celles qui habitaient en ce moment la maison Oblonsky. La femme ne quittait pas ses appartements; le mari ne rentrait pas de la journée; les enfants couraient abandonnés de chambre en chambre; l’Anglaise s’était querellée avec la femme de charge et venait d’écrire à une amie de lui chercher une autre place; le cuisinier était sorti la veille sans permission à l’heure du dîner; la fille de cuisine et le cocher demandaient leur compte. »


Léon Tolstoï, Anna Karénine

http://beq.ebooksgratuits.com/vents/Tolstoi-Karenine-1.pdf

http://beq.ebooksgratuits.com/vents/Tolstoi-Karenine-2.pdf

Comments

Livre du jour C. Collodi Les Aventures de Pinocchio

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

Comment Maître Cerise, le menuisier, trouva un morceau de bois qui pleurait et riait comme un enfant.
Il était une fois…
– Un roi
! – vont dire mes petits lecteurs.
Eh bien non, les enfants, vous vous trompez. Il était une fois… un morceau de bois.
Ce n’était pas du bois précieux, mais une simple bûche, de celles qu’en hiver on jette dans les poêles et dans les cheminées.
Je ne pourrais pas expliquer comment, mais le fait est qu’un beau jour ce bout de bois se retrouva dans l’atelier d’un vieux
menuisier, lequel avait pour nom Antonio bien que tout le monde l’appelât Maître Cerise à cause de la pointe de son nez qui était toujours brillante et rouge foncé, comme une cerise mûre.
Apercevant ce morceau de bois, Maître Cerise devint tout joyeux et, se frottant les mains, marmonna
:
– Ce rondin est arrivé à point
: je vais m’en servir pour fabriquer un pied de table. […]

Carlo Collodi, Pinocchio

Étude ici (questionnaire et corrigéWinking
Comments

Livre du jour P. Corneille Œdipe

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

«Thésée.
N’écoutez plus, madame, une pitié cruelle,
qui d’un fidèle amant vous feroit un rebelle
:
la gloire d’obéir n’a rien qui me soit doux,
lorsque vous m’ordonnez de m’éloigner de vous.
Quelque ravage affreux qu’étale ici la peste,
l’absence aux vrais amants est encor plus funeste
;
et d’un si grand péril l’image s’offre en vain,
quand ce péril douteux épargne un mal certain.
Dircé.
Le trouvez-vous douteux quand toute votre suite
par cet affreux
[…]».

Œdipe, de Pierre Corneille.

Comments

Livre du jour G. Sand Yéous

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

«Lorsque j’habitais la charmante ville de Tarbes, je voyais toutes les semaines à ma porte un pauvre estropié appelé Miquelon, assis de côté sur un petit âne et suivi d’une femme et de trois enfants. Je leur donnais toujours quelque chose, et j’écoutais toujours sans impatience l’histoire lamentable que Miquelon récitait sous ma fenêtre, parce qu’elle se terminait invariablement par une métaphore assez frappante dans la […] »

Le Géant Yéous, de George Sand

Comments

Livre du jour G. Apollinaire Alcools


INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Zone

À la fin tu es las de ce monde ancien
Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin
Tu en as assez de vivre dans l’antiquité grecque et romaine
Ici même les automobiles ont l’air d’être anciennes
La religion seule est restée toute neuve la religion Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation
Seul en Europe tu n’es pas antique ô Christianisme
L’Européen le plus moderne c’est vous Pape Pie X Et toi que les fenêtres observent la honte te retient D’entrer dans une église et de t’y confesser ce matin
Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut
Voilà la poésie ce matin et pour la prose il y a les journaux
Il y a les livraisons à 25 centimes pleines d’aventures policières Portraits des grands hommes et mille titres divers

J’ai vu ce matin une jolie rue dont j’ai oublié le nom
Neuve et propre du soleil elle était le clairon […]
Guillaume Apollinaire, Alcools

Comments

Livre du jour Béroul et Thomas Tristan et Iseut

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

EXTRAIT:

« Tristan, aux paroles d’Yseut, a compris qu’elle a deviné la présence du roi. Il rend grâces à Dieu. Il est sûr qu’ils sortiront de ce mauvais pas.
"Ah
! Yseut, fille de roi, noble et courtoise reine, c’est en toute bonne foi que je vous ai mandée à plusieurs reprises, après que l’on m’eut interdit votre chambre, et depuis je n’ai pu vous parler. Ma dame, j’implore votre pitié: souvenez-vous de ce malheureux qui souffre mille morts, car le fait que le roi me soupçonne d’être votre amant me désespère, et je n’ai plus qu’à mourir… [Que ne fut-il assez avisé] pour ne pas croire les délateurs et ne pas m’exiler loin de lui! Les félons de Cornouaille en éprouvent une vile joie et s’en gaussent. Mais moi, je vois bien leur jeu: ils ne veulent pas qu’il garde à ses côtés quelqu’un de son lignage. Son mariage a causé ma perte. Dieu, pourquoi le roi estil si insensé? J’aimerais mieux être pendu par le col à un arbre plutôt que d’être votre amant. Mais il ne me laisse même pas me justifier. […] »

Béroul et Thomas, Tristan et Iseut
Les deux textes figurent à la fois en ancien français et en français moderne


Aujourd’hui, j’ai mis en ligne
une étude de Tristan et Iseut ici:
Comments

Livre du jour Chateaubriand Mémoires

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit
Chapitre 1

La Vallée-aux-Loups, près d’Aulnay,
ce 4 octobre 1811.

Il y a quatre ans qu’à mon retour de la Terre-Sainte j’achetai près du hameau d’Aulnay, dans le voisinage de Sceaux et de Chatenay une maison de jardinier cachée parmi des collines couvertes de bois. Le terrain inégal et sablonneux dépendant de cette maison, n’était qu’un verger sauvage au bout duquel se trouvait une ravine et un taillis de châtaigniers. Cet étroit espace me parut propre à renfermer mes longues espérances
; spatio brevi spem longam reseces. Les arbres que j’y ai plantés prospèrent, ils sont encore si petits que je leur donne de l’ombre quand je me place entre eux et le soleil. Un jour, en me rendant cette ombre, ils protégeront mes vieux ans comme j’ai protégé leur jeunesse. Je les ai choisis autant que je l’ai pu des divers climats où j’ai erré, ils rappellent mes voyages et nourrissent au fond de mon cœur d’autres illusions.

Si jamais les Bourbons remontent sur le trône, je ne leur demanderai, en récompense de ma fidélité, que de me rendre assez riche pour joindre à mon héritage la lisière des bois qui l’environnent
: l’ambition m’est venue; je voudrais accroître ma promenade de quelques arpents: tout chevalier errant que je suis, j’ai les goûts sédentaires d’un moine: depuis que j’habite cette retraite, je ne crois pas avoir mis trois fois les pieds hors de mon enclos. Mes pins, mes sapins, mes mélèzes, mes cèdres tenant jamais ce qu’ils promettent, la Vallée-aux-Loups deviendra une véritable chartreuse.

François-René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

Comments

Livre du jour Blaise Pascal Textes

Un site très complet, le Centre international Blaise Pascal :

http://odalix.univ-bpclermont.fr/Cibp/BP/BP0.htm


http://odalix.univ-bpclermont.fr/Cibp/pascal.htm

Le texte intégral des
Pensées:

http://www.croixsens.net/pascal/index.php

Le
Discours sur les passions de l’amour (très probablement apocryphe):

http://www.bmlisieux.com/curiosa/passions.htm

(1623) Étienne et Antoinette s’inquiètent de la santé de leur petit: Blaise est terrifié par l’eau; Blaise ne supporte pas que ses parents se touchent; Blaise se meurt. Rumeur: la mauvaise santé de l’enfant, conséquence d’un sort de sorcière? Confirmation de la sorcière soupçonnée, laquelle habite dans le voisinage. Marchandage entre la sorcière et les parents Pascal. Conclusion des négociations: retirer le sort de l’enfant, en le transférant sur un autre être vivant. Proposition du père Pascal: un cheval. Générosité subite de la sorcière: un chat suffira. Déroulé des événements: la sorcière jette le chat par la fenêtre; le chat meurt; Pascal vit.
(Dix ans plus tard.) Étienne Pascal interdit formellement à Blaise de faire des mathématiques. Il cache tous les livres de maths de la maison, n’évoque jamais le sujet maudit devant son fils, à qui il défend « d’en parler et d’y penser jamais ». Le petit Pascal, qui s’ennuie ferme, écrit « un traité » sur le bruit que fait un plat de faïence lorsqu’on le frappe avec un couteau.
(1635) Étienne Pascal surprend Blaise en flagrant délit de désobéissance: à savoir occupé en train de démontrer la 32e proposition du Ier Livre d’Euclide, « la somme des angles d’un triangle est égale à deux droits ». Bouleversé, Étienne Pascal court chez son meilleur ami, dans les bras duquel il fond en larmes — de joie.
(1642) Pascal invente la Pascaline, une machine à calculer, pour aider son papa, qui vient d’être nommé Commissaire à la levée des impôts auprès de l’Intendant de Normandie. La Pascaline est fabriquée en cuivre, ivoire et ébène; elle coûte 100 livres.
(Quelques années plus tard) Pascal calcule le poids de l’air. L’air pèserait donc ce jour-là « huit millions de millions de millions, 283.889 millions de millions, 440.000 millions de livres ».
(Hiver 1647)
Pascal ne croit pas à ce que dit le Père Noël: lequel récuse l’existence du vide.
(1653) Pascal, très mondain, a un carrosse à six chevaux; seul le roi peut s’enorgueillir d’avoir deux chevaux de plus.
(Lundi 23 novembre 1654) De dix heures et demie à minuit, Pascal vit une « nuit de feu »… avec Dieu. Conséquence: Pascal abandonne son carrosse, écrit les Provinciales et les Pensées.
(nuit du 17 au 18 août 1662) Pascal est à deux doigts de la mort. Le curé Beurrier lui crie « voici enfin Celui que vous avez tant désiré! » — conséquence contraire: ça le rappelle à la vie.
(le lendemain) Pascal meurt: une simple soustraction nous apprend qu’il avait trente-neuf ans.

source
: André Le Gall, Pascal, Flammarion, 2000.

dans ce site :
de nombreuses fiches de travail sur Pascal.
Comments

Livre du jour B. Constant Adolphe

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« […]
Plusieurs mois après, je reçus, à Naples, une lettre de l’hôte de Cerenza, avec une cassette trouvée sur la route qui conduit à Strongoli, route que l’étranger et moi nous avions suivie, mais séparément. L’aubergiste qui me l’envoyait se croyait sûr qu’elle appartenait à l’un de nous deux. Elle renfermait beaucoup de lettres fort anciennes sans adresses, ou dont les adresses et les signatures étaient effacées, un portrait de femme et un cahier contenant l’anecdote ou l’histoire qu’on va lire. L’étranger, propriétaire de ces effets, ne m’avait laissé, en me quittant, aucun moyen de lui écrire
; je les conservais depuis dix […] »

Benjamin Constant, Adolphe

Comments

Livre du jour G. Leroux Rouletabille chez le tzar

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Barinia, le jeune étranger est arrivé.
— Où l’as-tu mis
?
— Oh
! Il est resté dans la loge.
— Je t’avais dit de le conduire dans le petit salon de Natacha
: tu ne m’as donc pas compris, Ermolaï?
— Excusez-moi, Barinia, mais le jeune étranger, lorsque j’ai voulu le fouiller, m’a envoyé un solide coup de pied dans le ventre.
— Lui as-tu dit que tout le monde était fouillé avant d’entrer dans la propriété, que c’était l’ordre, et que ma
[…]. »

Rouletabille chez le tsar, de Gaston Leroux

Comments

Livre du jour E. Zola Le Ventre de Paris

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

"Au milieu du grand silence, et dans le désert de l'avenue, les voitures de maraîchers montaient vers Paris, avec les cahots rythmés de leurs roues, dont les échos battaient les façades des maisons, endormies aux deux bords, derrière les lignes confuses des ormes. Un tombereau de choux et un tombereau de pois, au pont de Neuilly, s'étaient joints aux huit voitures de navets et de carottes qui descendaient de Nanterre ; et les chevaux allaient […]. »

Le Ventre de Paris, d'Emile Zola

Vous trouverez sur
Passion Lettres une étude de ce roman ici
Comments

Livre du jour Abraham Lincoln

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Abraham Lincoln (1809-1865), premier président américain issu du Parti républicain, a vu son nom associé à la fin de l’esclavage et à la Guerre de Sécession. Le 19 novembre 1863, lors de l’inauguration d’un cimetière national sur le lieu du champ de bataille de Gettysburg, il prononca un discours resté célèbre.
« Fourscore and seven years ago our fathers brought forth on this continent a new nation, conceived in liberty, and dedicated to the proposition that all men are created equal. […] »
Adresse de Gettysburg (en français et en anglais).

Comments

Livre du jour H. de Balzac César Birotteau

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« 
Durant les nuits d’hiver, le bruit ne cesse dans la rue Saint-Honoré que pendant un instant; les maraîchers y continuent, en allant à la Halle, le mouvement qu’ont fait les voitures qui reviennent du spectacle ou du bal. Au milieu de ce point d’orgue qui, dans la grande symphonie du tapage parisien, se rencontre vers une heure du matin, la femme de monsieur César Birotteau, marchand parfumeur établi près de la place Vendôme, fut réveillée en sursaut par un épouvantable rêve. La parfumeuse s’était vue double, elle s’était apparue à elle-même en haillons, tournant d’une main sèche et ridée le bec de canne de sa propre boutique, où elle se trouvait à la fois et sur le seuil de la porte et sur son fauteuil dans le comptoir; elle se demandait l’aumône, elle s’entendait parler à la porte et au comptoir. Elle voulut saisir son mari et posa la main sur une place froide. Sa peur devint alors tellement intense qu’elle ne put remuer son cou qui se pétrifia: les parois de son gosier se collèrent, la voix lui manqua; elle resta clouée sur son séant, les yeux agrandis et fixes, les cheveux douloureusement affectés, les oreilles pleines de sons étranges, le cœur contracté mais palpitant, enfin tout à la fois en sueur et glacée au milieu d’une alcôve dont les deux battants étaient ouverts. »

Texte intégral ici

Je viens de mettre en ligne
une étude de ce roman
Comments

Livre du jour F. Kafka Lettre au père

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

KAFKA, FRANZ
, Lettre au père

Cette lettre écrite par Kafka âgé de 36 ans, en novembre 1919, à son père, n’a jamais été envoyée. Elle a été publiée intégralement en 1953 et traduite en français la même année. Selon l’auteur, il s’agit d’une « lettre d’avocat » avec des « ruses d’avocat » dans laquelle il tente d’évoquer cette « conjuration intérieure » dirigée contre lui et l’impossibilité d’un rapport serein avec un père « castrateur » au tempérament tyrannique qui pratiquait l’éducation par l’ironie.

KAFKA, FRANZ, Lettre au père

Comments

Livre du jour G. de Nerval Aurélia

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement
gratuit

« Le Rêve est une seconde vie. Je n’ai pu percer sans frémir ces portes d’ivoire ou de corne qui nous séparent du monde invisible. Les premiers instants du sommeil sont l’image de la mort; un engourdissement nébuleux saisit notre pensée, et nous ne pouvons déterminer l’instant précis où le moi, sous une autre forme, continue l’œuvre de l’existence. C’est un souterrain vague qui s’éclaire peu à peu, et où se dégagent de l’ombre et de la nuit les pâles figures gravement immobiles qui habitent le séjour des limbes. Puis le tableau se forme, une clarté nouvelle illumine et fait jouer ces apparitions bizarres; — le monde des Esprits s’ouvre pour nous. »

Nerval, Aurélia

Comments

Livre du jour G. Leroux Un homme dans la nuit

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« À toute vapeur, le train filait dans la Prairie. Il avait quitté les rives du Missouri, laissé derrière lui les faubourgs manufacturiers d’Omaha City et dirigeait sa course folle vers Cheyenne, traversant dans toute sa largeur, de l’est à l’ouest, l’État de Nebraska. Le train se trouvait alors dans la partie la plus dangereuse de son parcours de New York à San Francisco. Aujourd’hui que les Peaux-Rouges se sont civilisés et qu’ils montent dans le train après avoir […] ».

Un homme dans la nuit, de Gaston Leroux.

Comments

Livre du jour H. C. Andersen Contes

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«L’intrépide soldat de plomb —
Il y avait une fois vingt-cinq soldats de plomb, tous frères, car ils étaient nés d’une vieille cuiller de plomb. L’arme au bras, l’œil fixe, l’uniforme rouge et bleu, quelle fière mine ils avaient tous
! La première chose qu’ils entendirent en ce monde, quand fut enlevé le couvercle de la boîte qui les renfermait, ce fut ce cri: 'Des soldats de plomb!' que poussait un petit garçon en battant des mains. On les lui avait donnés en cadeau pour sa fête, […]. »

Contes, de Hans Christian Andersen


Comments

Livre du jour A. Daudet Jack

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

ALPHONSE DAUDET, Jack

En décembre 1858, refusé par l’institution jésuite de Vaugirard, Jack, fils adultérin d’Ida de Barancy, une demi-mondaine, échoue dans le collège insalubre du mulâtre Moronval. Ida succombe au charme d’un des professeurs, le rimailleur d’Argenton, et quitte son riche amant pour son poète. Jack s’enfuit du collège et rejoint le couple après maintes tribulations. L’intelligence de l’enfant se développe au contact du docteur Rivals. Mais d’Argenton, qui ne l’aime pas, décrète qu’il sera ouvrier. Dans une île bretonne, Jack apprend son dur métier de fondeur chez les Roudic…

Roman noir, comme le
Petit Chose, inspiré par une histoire authentique, Jack reprend la trame d’une enfance malheureuse, alors à la mode. La narration se centre sur le destin de Jack et en souligne l’implacable et fatal développement.

ALPHONSE DAUDET, Jack


Comments

Livre du jour L. Pirandello Vieille Sicile

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

LUIGI
 PIRANDELLO, Vieille Sicile: Chante-l’Épitre — In Corpore vili — L’Autre Fils — L’Étranger — Une invitation à dîner

fichier
ici

Traduction par Benjamin Crémieux. Gallimard, 1928.

L’action des cinq nouvelles de ce recueil se déroule en Sicile, dans la campagne près d’Agrigente, où est né Pirandello. Elles nous content le mode de vie de la Sicile du début du vingtième siècle — un mélange d’archaïsme, de pauvreté et de fierté, emprunt de naïveté, d’une certaine tristesse, d’espoir, de mélancolie, et d’une certaine forme de fatalisme. Pirandello y mélange avec bonheur la simplicité, la rouerie et une forme d’orgueil de ses personnages (probablement rencontrés ou croisés).

Dans
Chante-l’Épître, un jeune homme revient au village, en qualité de sous-diacre et défroqué du séminaire pour avoir perdu la foi, et il est surnommé Chante-l’Epître (le diacre chante l’évangile, le sous-diacre chante l’épître). Objet de moqueries et de railleries, il se replie dans l’observation de la nature…

In corpore vili traite de la relation entre un prêtre et son sacristain, le premier faisant payer avec duplicité au second son acharnement à lui faire suivre le régime alimentaire prescrit par son médecin.

L’Autre Fils met en scène une vieille femme misérable qui espère depuis des années un secours de ses deux premiers fils partis en Amérique, et dont elle est sans nouvelles, alors qu’elle refuse l’assistance de son troisième fils, qu’elle a eu à la suite d’un viol…

L’Étranger raconte l’arrivée d’un matelot suédois presque mourant de la fièvre typhoïde, qui est soigné par un vice-consul d’opérette, et sur lequel la nièce de ce dernier jette son dévolu par ennui…

Une invitation à dîner propose la vision truculente et cruelle d’une famille de colosses qui invite à un repas pantagruélique un homme qui a caché l’un des frères après un pitoyable pseudo-assassinat…


La troisième de ces nouvelles, L’Autre Fils, figure dans le film Kaos des frères Taviani.

LUIGI PIRANDELLO, Vieille Sicile
Comments

Livre du jour L. Tolstoï Une Tourmente de neige

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Vers sept heures du soir, après avoir bu du thé, je quittai le relais. J’ai oublié son nom, mais c’était, je m’en souviens, dans le territoire des Kosaks du Don, près de Novotcherkask. Il commençait déjà à faire nuit lorsque, me serrant dans ma chouba et m’abritant sous le tablier, je m’assis à côté d’Aliochka dans le traîneau. Derrière la maison du relais, il semblait qu’il fît doux et calme. Quoiqu’on ne vît pas tomber la neige, pas une étoile […] ».

Une tourmente de neige et autres nouvelles, de Léon Tolstoï.

Comments

Livre du jour R.L. Stevenson Jekyll Hyde

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

M. Utterson le notaire était un homme d’une mine renfrognée, qui ne s’éclairait jamais d’un sourire ; il était d’une conversation froide, chiche et embarrassée ; peu porté au sentiment ; et pourtant cet homme grand, maigre, décrépit et triste, plaisait à sa façon. Dans les réunions amicales, et quand le vin était à son goût, quelque chose d’éminemment bienveillant jaillissait de son regard ; quelque chose qui à la vérité ne se faisait jamais jour en paroles, mais qui s’exprimait non seulement par ce muet symbole de la physionomie d’après-dîner, mais plus fréquemment et avec plus de force par les actes de sa vie. Austère envers lui-même, il buvait du gin quand il était seul pour refréner son goût des bons crus ; et bien qu’il aimât le théâtre, il n’y avait pas mis les pieds depuis vingt ans. Mais il avait pour les autres une indulgence à toute épreuve ; et il s’émerveillait parfois, presque avec envie, de l’intensité de désir réclamée par leurs dérèglements ; et en dernier ressort, inclinait à les secourir plutôt qu’à les blâmer.


Robert-Louis Stevenson, L’Étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde


Comments

Livre du jour D. Defoë Lady Roxana

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

DANIEL DEFOE,
Lady Roxana

Née à Poitiers, de parents protestants, Roxane est venue en Angleterre en 1683 avec ses parents qui fuyaient devant la persécution. Très belle, elle épouse à quinze ans un riche brasseur. Après huit ans d’une vie assez brillante, son mari prend la fuite pour éviter la faillite. La jeune femme est réduite à la misère. Elle confie ses enfants à ses beaux-parents et devient la maîtresse de son propriétaire, sa servante, Amy, jouant le rôle décisif de l’entremetteuse. Le couple est parfaitement assorti et va s’établir à Paris, où Roxane devient rapidement célèbre pour sa beauté. Son amant est assassiné et elle tombe dans les bras d’un prince de sang avec qui elle voyage en Italie…

Ce roman de forme autobiographique, dans la lignée de
Mol Flanders, nous raconte la vie d’une femme à l’énergie indomptable, d’une extraordinaire vitalité, magnifique et passionnante aventurière.

Defoë, Lady Roxana


Comments

Livre du jour La Boétie Discours

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Il n’est pas bon d’avoir plusieurs maîtres; n’en ayons qu’un seul;
Qu’un seul soit le maître, qu’un seul soit le roi. »
Voilà ce que déclara Ulysse en public, selon Homère.
S’il eût dit seulement
: « Il n’est pas bon d’avoir plusieurs maîtres », c’était suffisant. Mais au lieu d’en déduire que la domination de plusieurs ne peut être bonne, puisque la puissance d’un seul, dès qu’il prend ce titre de maître, est dure et déraisonnable, il ajoute au contraire: « N’ayons qu’un seul maître… »
Il faut peut-être excuser Ulysse d’avoir tenu ce langage, qui lui servait alors pour apaiser la révolte de l’armée
: je crois qu’il adaptait plutôt son discours aux circonstances qu’à la vérité.
Mais à la réflexion, c’est un malheur extrême que d’être assujetti à un maître dont on ne peut jamais être assuré de la bonté, et qui a toujours le pouvoir d’être méchant quand il le voudra. Quant à obéir à plusieurs maîtres, c’est être autant de fois extrêmement malheureux.

Étienne de La Boétie, Discours de la servitude volontaire
Comments

Livre du jour Goethe Renard

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Pentecôte, l’aimable fête, était venue; les champs et les bois étaient verts et fleuris; sur les hauteurs et les collines, dans les bosquets et les buissons, les oiseaux, nouvellement éveillés, gazouillaient leurs joyeuses chansons; chaque prairie se jonchait de fleurs dans les vallons embaumés; le ciel serein, la
terre diaprée, brillaient avec un air de fête.
Noble, le roi, assemble sa cour, et ses vassaux, convoqués, se hâtent d’accourir en grande pompe
; beaucoup de fiers personnages arrivent de toutes parts:
Lutke, la grue, et Markart, le geai, et tous les meilleurs. Car le roi veut tenir cour plénière avec tous ses barons. Il les fait convoquer tous ensemble, aussi bien les grands que les petits.
Nul ne devait y manquer, et pourtant quelqu’un y manqua
: ce fut Reineke, le renard, le fripon, qui, pour ses nombreux méfaits, s’abstint de paraître à la cour. Comme la mauvaise conscience craint le jour et la lumière, le renard craignait les seigneurs assemblés. Tous avaient à se plaindre: il les avait tous offensés, et il n’épargnait que Grimbert, le blaireau, le fils de son frère.

Il s’agit de la réécriture par
Goethe du Roman de Renart: ici

Comments

Livre du jour George Sand Elle et lui

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Ma chère Thérèse, puisque vous me permettez de ne pas vous appeler Mlle, apprenez une nouvelle importante dans le monde des arts, comme dit notre ami Bernard. Tiens! ça rime; mais ce qui n’a ni rime ni raison, c’est ce que je vais vous raconter. Figurez-vous qu’hier, après vous avoir ennuyée de ma visite, je trouvai, en rentrant chez moi, un milord anglais… Après ça, ce n’est peut-être pas un milord; mais, pour sûr, c’est un Anglais, lequel me dit en son patois:
— Vous
[…] ».

Elle et Lui, de George Sand.
Comments

Livre du jour W. Shakespeare Titus Andronicus

Livre du jour
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

SATURNINUS. — Nobles patriciens, protecteurs de mes droits, défendez par les armes la justice de ma cause; et vous, mes concitoyens, mes fidèles partisans, soutenez par l’épée mes droits héréditaires. Je suis le fils aîné du dernier empereur qui ait porté le diadème impérial de Rome: faites donc revivre en moi la dignité de mon père, et ne souffrez pas l’injure qu’on veut faire à mon âge.
BASSIANUS.--Romains, mes amis, qui suivez mes pas et favorisez mes droits, si jamais Bassianus, le fils de César, fut agréable aux yeux de Rome impériale, gardez donc ce passage au Capitole, et ne souffrez pas que le déshonneur approche du trône impérial, consacré à la vertu, à la justice, à la continence et à la grandeur d’âme
: mais que le mérite brille dans une élection libre; et ensuite, Romains, combattez pour maintenir la liberté de votre choix.
(
Marcus Andronicus entre par la partie supérieure, tenant une couronne.)

William Shakespeare, Titus Andronicus

Comments

Livre du jour Chateaubriand Vie de Rancé


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Extrait:

« Sociétés depuis longtemps évanouies, combien d’autres vous ont succédé! les danses s’établissent sur la poussière des morts, et les tombeaux poussent sous les pas de la joie. Nous rions et nous chantons sur les lieux arrosés du sang de nos amis. Où sont aujourd’hui les maux d’hier? Où seront demain les félicités d’aujourd’hui? Quelle importance pourrions-nous attacher aux choses de ce monde? L’amitié? Elle disparaît quand celui qui est aimé tombe dans le malheur, ou quand celui qui aime devient puissant. L’amour? Il est trompé, fugitif ou coupable. La renommée? Vous la partagez avec la médiocrité ou le crime. La fortune? Pourrait-on compter comme un bien cette frivolité?
Restent ces jours, dits heureux, qui coulent ignorés dans l’obscurité des soins domestiques, et qui ne laissent à l’homme ni l’envie de perdre ni de recommencer la vie. »

Chateaubriand, Vie de Rancé

Comments

Livre du jour Intégrale M. Leblanc


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

LEBLANC, MAURICE: Toutes les Aventures d’Arsène Lupin Ici, sous forme d’une unique archive zip, toutes les aventures d’Arsène Lupin, 28 romans, recueils de nouvelles et pièces de théâtre Avec une interface multimédia très belle, et pratique, pour consulter chacune des aventures.

René-Paul a rédigé deux textes forts intéressant, en collaboration avec le grand spécialiste qu’est Philippe Radé
: une biographie de Maurice Leblanc, et un résumé de tous les textes présents.

pdf 29 Mo

Comments

Livre du jour H. de Balzac Messe de l'Athée

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Un médecin à qui la science doit une belle théorie physiologique, et qui, jeune encore, s’est placé parmi les célébrités de l’École de Paris, centre de lumières auquel les médecins de l’Europe rendent tous hommage, le docteur Bianchon a longtemps pratiqué la chirurgie avant de se livrer à la médecine. Ses premières études furent dirigées par un des plus grands chirurgiens français, par l’illustre Desplein, qui passa comme un météore dans la science. De […]»

La Messe de l’athée, d’Honoré de Balzac.

Comments

Livre du jour Jean Racine Athalie

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

JOAD, ABNER (extrait scène 1)
ABNER
Oui, je viens dans son temple adorer l’Éternel
;
Je viens, selon l’usage antique et solennel,
Célébrer avec vous la fameuse journée
Où sur le mont Sina la loi nous fut donnée.
Que les temps sont changés
! Sitôt que de ce jour
La trompette sacrée annonçait le retour,
Du temple, orné partout de festons magnifiques,
Le peuple saint en foule inondait les portiques
;
Et tous, devant l’autel avec ordre introduits,
De leurs champs dans leurs mains portant les nouveaux fruits,
Au Dieu de l’univers consacraient ces prémices.
Les prêtres ne pouvaient suffire aux sacrifices.
L’audace d’une femme, arrêtant ce concours,
En des jours ténébreux a changé ces beaux jours.
D’adorateurs zélés à peine un petit nombre
Ose des premiers temps nous retracer quelque ombre.
Le reste pour son Dieu montre un oubli fatal
;
Ou même, s’empressant aux autels de Baal,
Se fait initier à ses honteux mystères,
Et blasphème le nom qu’ont invoqué leurs pères.
Je tremble qu’Athalie, à ne vous rien cacher,
Vous-même de l’autel vous faisant arracher,
N’achève enfin sur vous ses vengeances funestes,
Et d’un respect forcé ne dépouille les restes.

JOAD
D’où vous vient aujourd’hui ce noir pressentiment
? […]

Racine, Athalie

Comments

Livre du jour V. Hugo Bug-Jargal

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Quand vint le tour du capitaine Léopold d’Auverney, il ouvrit de grands yeux et avoua à ces messieurs qu’il ne connaissait réellement aucun événement de sa vie qui méritât de fixer leur attention. Mais, capitaine, lui dit le lieutenant Henri, vous avez pourtant, dit-on, voyagé et vu le monde. N’avez-vous pas visité les Antilles. l’Afrique et l’Italie, l’Espagne? Ah! capitaine, votre chien boiteux! D’Auverney tressaillit, laissa tomber son cigare, et se retourna brusquement […] »


Bug-Jargal, de Victor Hugo.

Comments

Livre du jour F. Dostoïevski L'Idiot

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Il était environ neuf heures du matin; c’était à la fin de novembre, par un temps de dégel. Le train de Varsovie filait à toute vapeur vers Pétersbourg. L’humidité et la brume étaient telles que le jour avait peine à percer; à dix pas à droite et à gauche de la voie on distinguait malaisément quoi que ce fût par les fenêtres du wagon. Parmi les voyageurs, il y en avait qui revenaient
de l’étranger
; mais les compartiments de troisième, les plus remplis, étaient occupés par de petites gens affairées qui ne venaient pas de bien loin. Tous, naturellement, étaient fatigués
et transis
; leurs yeux étaient bouffis, leur visage reflétait la pâleur du brouillard.
Dans un des wagons de troisième classe deux voyageurs se faisaient vis-à-vis depuis l’aurore, contre une fenêtre
; c’étaient des jeunes gens vêtus légèrement […]


FÉDOR MIKHAïLOVITCH DOSTOïEVSKI, L’Idiot — Tome I; L’Idiot — Tome II

Comments

Livre du Jour J. Verne Le Secret de Wilhem Storitz


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Dans la version de 1910, réécrite par Michel Verne :

Jules Verne, Le secret de Wilhelm Storitz

Je possède un enregistrement dvd de l’adaptation de Claude Santelli.
Quelle histoire que les deux versions de ce roman ! Où l’on constate que Michel Verne était également un écrivain assez doué.

Je me propose néanmoins de mettre en ligne la vraie version, celle de Jules… et de comparer les deux versions
Comments

Livre du jour Fénelon Télémaque


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Calypso ne pouvait se consoler du départ d’Ulysse. Dans sa douleur, elle se trouvait malheureuse d’être immortelle. Sa grotte ne résonnait plus de son chant; les nymphes qui la servaient n’osaient lui parler. Elle se promenait souvent seule sur les gazons fleuris dont un printemps éternel bordait son île: mais ces beaux lieux, loin de modérer sa douleur, ne faisaient que lui rappeler le triste souvenir d’Ulysse, qu’elle y avait vu tant de fois auprès d’elle. Souvent elle demeurait immobile sur le rivage de la mer, qu’elle arrosait de ses larmes, et elle était sans cesse tournée vers le côté où le vaisseau d’Ulysse, fendant les ondes, avait disparu à ses yeux.

Tout à coup, elle aperçut les débris d’un navire qui venait de faire naufrage, des bancs de rameurs mis en pièces, des rames écartées çà et là sur le sable, un gouvernail, un mât, des cordages flottant sur la côte
; puis elle découvre de loin deux hommes, dont l’un paraissait âgé; l’autre, quoique jeune, ressemblait à Ulysse. Il avait sa douceur et sa fierté, avec sa taille et sa démarche majestueuse.


Fénelon, Les Aventures de Télémaque
Comments

Livre du jour R.L. Stevenson L'Île au trésor

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

"C'est sur les instances de M. le chevalier Trelawney, du docteur Livesey et de tous ces messieurs en général, que je me suis décidé à mettre par écrit tout ce que je sais concernant l'île au trésor, depuis A jusqu'à Z, sans rien excepter que la position de l'île, et cela uniquement parce qu'il s'y trouve toujours une partie du trésor. Je prends donc la plume en cet an de grâce 17..., et commence mon récit à l'époque où mon père tenait l'auberge de l'Amiral Benbow, en ce […]."


L'Ile au trésor, de R.-L. Stevenson.



Comments

Livre du jour E. Brontë Les Hauts de Hurlevent

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« 1801. Je viens de rentrer après une visite à mon propriétaire, l’unique voisin dont j’aie à m’inquiéter. En vérité, ce pays-ci est merveilleux! Je ne crois pas que j’eusse pu trouver, dans toute l’Angleterre, un endroit plus complètement à l’écart de l’agitation mondaine. Un vrai paradis pour un misanthrope: et Mr Heathcliff et moi sommes si bien faits pour nous partager ce désert! Quel homme admirable! Il ne se doutait guère de la sympathie […]. »

Les Hauts de Hurlevent, d’Emily Brontë.


Comments

Livre du jour J. Verne Sans dessus dessous

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Ainsi, monsieur Maston, vous prétendez que jamais femme n’eût été capable de faire progresser les sciences mathématiques ou expérimentales?
À mon extrême regret, j’y suis obligé, mistress Scorbitt, répondit J.-T. Maston. Qu’il y ait eu ou qu’il y ait quelques remarquables mathématiciennes, et particulièrement en Russie, j’en conviens très volontiers. Mais étant donnée sa conformation cérébrale, il
[…]. »

Sans dessus dessous, de Jules Verne


Comments

Livre du jour G. Leroux le Mystère de la chambre jaune


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


GASTON LEROUX,
Le Mystère de la chambre jaune

Table des matières


I. Où l’on commence à ne pas comprendre
II. Où apparaît pour la première fois Joseph Rouletabille
III. « 
Un homme a passé comme une ombre à travers les volets »
IV. « 
Au sein d’une nature sauvage »
V. Où Joseph Rouletabille adresse à M. Robert Darzac une phrase qui produit son petit effet
VI. Au fond de la chênaie
VII. Où Rouletabille part en expédition sous le lit
VIII. Le juge d’instruction interroge Mlle Stangerson
IX. Reporter et policier.
X. « 
Maintenant, il va falloir manger du saignant »
XI. Où Frédéric Larsan explique comment l’assassin a pu sortir de la Chambre Jaune
XII. La canne de Frédéric Larsan
XIII. « 
Le presbytère n’a rien perdu de son charme ni le jardin de son éclat »
XIV. « 
J’attends l’assassin, ce soir »
XV. Traquenard
XVI. Étrange phénomène de dissociation de la matière
XVII. La galerie inexplicable
XVIII. Rouletabille a dessiné un cercle entre les deux bosses de son front

XIX. Rouletabille m’offre à déjeuner à l’auberge du « Donjon »
XX. Un geste de Mlle Stangerson
XXI. À l’affût
XXII. Le cadavre incroyable
XXIII. La double piste
XXIV. Rouletabille connaît les deux moitiés de l’assassin
XXV. Rouletabille part en voyage
XXVI. Où Joseph Rouletabille est impatiemment attendu
XXVII. Où Joseph Rouletabille apparaît dans toute sa gloire
XXVIII. Où il est prouvé qu’on ne pense pas toujours à tout
XXIX. Le mystère de Mlle Stangerson


GASTON LEROUX, Le Mystère de la chambre jaune


Comments

Livre du jour H. deBalzac Une fille d'Ève


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

HONORÉ DE
BALZAC, Une fille d’Ève
1838. La Comédie humaine — Études de mœurs. Premier livre, Scènes de la vie privée — Tome II. Deuxième volume de l’édition Furne 1842

Dans sa confortable maison parisienne, la jeune Marie-Angélique de Vandenesse, mariée au comte Félix de Vandenesse, s’ennuie déjà. Elle rencontre Nathan, un jeune écrivain. Celui-ci pour être digne de sa brillante conquête, se lance dans des projets politico-littéraires. Mais ses affaires tournent mal, et pour le sauver, l’imprudente Marie-Angélique souscrit des lettres de change…


HONORÉ DE BALZAC, Une fille d’Ève
Comments

Livre du jour Saint-Exupéry Le Petit Prince

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Lorsque j’avais six ans j’ai vu, une fois, une magnifique image, dans un livre sur la Forêt Vierge qui s’appelait Histoires vécues. Ça représentait un serpent boa qui avalait un fauve. Voilà la copie du dessin. […] On disait dans le livre: 'Les serpents boas avalent leur proie toute entière, sans la mâcher. Ensuite ils ne peuvent plus bouger et ils dorment pendant les six mois de leur digestion.' J’ai alors beaucoup réfléchi sur les aventures […]. »

Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry

Comments

Livre du jour V. Hugo L'Année terrible


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

LES 7500000 OUI
(PUBLIÉ EN MAI 1870)

Quant à flatter la foule, ô mon esprit, non pas
!

Ah
! le peuple est en haut, mais la foule est en bas.
La foule, c’est l’ébauche à côté du décombre
;
C’est le chiffre, ce grain de poussière du nombre
;
C’est le vague profil des ombres dans la nuit
;
La foule passe, crie, appelle, pleure, fuit
;
Versons sur ses douleurs la pitié fraternelle.
Mais quand elle se lève, ayant la force en elle,
On doit à la grandeur de la foule, au péril,
Au saint triomphe, au droit, un langage viril
;
Puisqu’elle est la maîtresse, il sied qu’on lui rappelle
Les lois d’en haut que l’âme au fond des cieux épelle,
Les principes sacrés, absolus, rayonnants
;
On ne baise ses pieds que nus, froids et saignants.
Ce n’est point pour ramper qu’on rêve aux solitudes. […]

Victor Hugo, L’Année terrible

Comments

Livre du jour Molière la Jalousie du Barbouillé

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Le Barbouillé.
Il faut avouer que je suis le plus malheureux de tous les hommes. J’ai une femme qui me fait enrager
: au lieu de me donner du soulagement et de faire les choses à mon souhait, elle me fait donner au diable vingt fois le jour; au lieu de se tenir à la maison, elle aime la promenade, la bonne chère, et fréquente je ne sais quelle sorte de gens. Ah! Pauvre barbouillé, que tu es misérable! Il faut pourtant la punir. Si je la tuois… L’invention ne vaut rien, car tu serois pendu… »

La Jalousie du barbouillé, de Molière
Comments

Livre du jour P. Louys Aphrodite

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Couchée sur la poitrine, les coudes en avant, les jambes écartées et la joue dans la main, elle piquait de petits trous symétriques dans un oreiller de lin vert, avec une longue épingle d’or.

Depuis qu’elle s’était éveillée, deux heures après le milieu du jour, et toute lasse d’avoir trop dormi, elle était restée seule sur le lit en désordre, couverte seulement d’un côté par un vaste flot de cheveux.

Cette chevelure était éclatante et profonde, douce comme une fourrure, plus longue qu’une aile, souple, innombrable, animée, pleine de chaleur. Elle couvrait la moitié du dos, s’étendait sous le ventre nu, brillait encore auprès des genoux, en boucle épaisse et arrondie. La jeune femme gisait enroulée dans cette toison précieuse, dont les reflets mordorés étaient presque métalliques et l’avaient fait nommer Chrysis par les courtisanes d’Alexandrie.

Pierre Louys, Aphrodite, mœurs antiques

Comments

Livre du jour C. Deulin La Marmite du diable

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« En ce temps-là vivait à Escaupont un marissiau, ou maréchal ferrant, qui avait nom Jean Hullos, mais qu’on appelait communément le Cacheux, ce qui, selon les uns, veut dire le chasseur, à cause qu’il aimait beaucoup à braconner, et, selon d’autres, le chercheur, parce qu’il avait toujours l’air de chercher quelque chose. Or, un soir d’hiver que le Cacheux rôdait par la forêt, sur le mont d’Anzin, il avisa, au loin, une lumière […]. »

La Marmite du diable, de Charles Deulin.
Comments

Livre du jour G. Leroux Balaoo


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

LEROUX, GASTON: Balaoo Ce roman commence comme un policier classique. Une série de meurtres terrorise un village d’Auvergne et une enquête commence, au cours de laquelle les principaux personnages se mettent en place: un vieux savant bizarre, sa fille — ravissante, bien sûr — son fiancé, un grand benêt de clerc de notaire, le domestique du savant et une famille de repris de justice, cachée dans les bois, composée de trois frères — les méchants de l’histoire et les suspects évidents, ainsi que de leur sœur, une sauvageonne. Puis le roman oblique vers le thème du savant fou, dont les créations échappent à son contrôle et sont à l’origine de désastres… De plus nous découvrons que M. Noël s’appelle en réalité Baloo et est amoureux fou, sans espoir, de la jolie fille… Un roman éclectique, qui part un peu dans tous les sens, comme cela arrivait parfois avec les feuilletons écrits au jour le jour, mais qui nous offre un certain nombre d’épisodes complètement délirants qui valent la peine d’être lus.

GASTON LEROUX, Balaoo

Comments

Livre du jour J. Austen, Catherine Morland


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

JANE AUSTEN, Catherine Morland Écrit en 1803, Catherine Morland (Northanger Abbey) est le premier roman de Jane Austen, même s’il n’a été publié qu’en 1818, un an après sa mort. La jeune et naïve Catherine Morland est invitée par des voisins de ses parents à passer quelques semaines à Bath. Là, elle se lie d’amitié avec la jeune et inconstante Isabelle Thorpe et son frère, le présomptueux John qui se pose rapidement en prétendant de Catherine. Elle y rencontre également Henry Tilney et sa charmante sœur Eléonore. Catherine n’est pas insensible au charme de Henry. Aussi, quand le père d’Henry invite Catherine à passer quelques jours dans sa maison, elle est au comble du bonheur. D’autant plus que Catherine, très imprégnée par ses lectures de romans gothiques alors très à la mode, apprend que la demeure de M. Tilney est une ancienne abbaye: Northanger Abbey…

JANE AUSTEN, Catherine Morland

Comments

Livre du jour Maupassant Une Vie


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

MAUPASSANT, GUY DE: Une vie — Édition illustréeRoman Sortie du couvent où vient de s’achever son éducation, Jeanne, fille unique du baron Le Perthuis des Vauds, convainc ses parents de s’installer dans leur château des Peuples, sur la falaise d’Yport: une vie charmante et libre commence jusqu’au mariage avec Julien de Lamare.
Après une décevante nuit de noces, Jeanne connaît pourtant le plaisir lors d’une excursion pendant leur lune de miel en Corse. Après le retour aux Peuples, la vie devient mélancolique
: Julien et Jeanne font chambre à part. Puis l’ennui s’installe, rompu par l’accouchement inattendu de la fille de chambre, Rosalie, la sœur de lait de Jeanne que celle-ci trouve, une nuit, dans le lit de Julien. Jeanne s’enfuit, s’évanouit, puis après une brève convalescence, apprend qu’elle est enceinte. Pendant que sa grossesse se déroule douloureusement, Julien fréquente des hobereaux du voisinage, les Fourville. Enfin Jeanne est délivrée prématurément d’un fils: Paul…

Maupassant, Une Vie


Comments

Livre du jour W. Shakespeare Cymbeline


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


EXTRAIT

CYMBELINE — Fille déloyale, toi qui devrais rajeunir ma vieillesse, tu accumules un siècle sur ma tête.
IMOGÈNE — Seigneur, je vous en conjure, ne vous faites point de mal par ces emportements
; car je suis insensible à votre courroux: un sentiment plus rare étouffe en moi toute peine, toute crainte.
CYMBELINE — Au-delà de toute grâce
! de toute obéissance!
IMOGÈNE — Au-delà de l’espérance
! au désespoir!… Dans ce sens, au-delà de toute grâce!
CYMBELINE — Tu pouvais épouser le fils unique de la reine.
IMOGÈNE — Oh
?! bienheureuse de ne pas le pouvoir: j’ai choisi un aigle, et j’ai évité un faucon dégénéré.
CYMBELINE — Tu as choisi un misérable
; tu voulais asseoir l’ignominie sur mon trône.
IMOGÈNE — Dites que j’en ai relevé l’éclat.
CYMBELINE — Ô âme vile
!

William Shakespeare, Cymbeline

Comments

Livre du jour P.L. Courier Pétition


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

PÉTITION
A LA CHAMBRE DES DÉPUTÉS POUR LES VILLAGEOIS QUE L’ON EMPÊCHE DE DANSER

Paul-Louis Courier
(1822)

L’objet de ma demande est plus important qu’il ne semble
; car bien qu’il ne s’agisse, au vrai, que de danse et d’amusements, comme d’une part ces amusements sont ceux du peuple, et que rien de ce qui le touche ne vous peut être indifférent; que d’autre part, la religion s’y trouve intéressée ou compromise, pour mieux dire, par un zèle mal entendu, je pense, quelque peu d’accord qu’il puisse y avoir entre vous, que tous vous jugerez ma requête digne de votre attention.
Je demande qu’il soit permis, comme par le passé, aux habitants d’Azai de danser le dimanche sur la place de leur commune, et que toutes défenses faites, à cet égard, par le préfet, soient annulées.
Nous y sommes intéressés, nous gens de Véretz, qui allons aux fêtes d’Azai, comme ceux d’Azai viennent aux nôtres. la distance des deux clochers n’est que d’une demi-lieue environ
?: nous n’avons point de plus proches ni de meilleurs voisins. Eux ici, nous chez eux, on se traite tour à tour, on se divertit le dimanche, on danse sur la place, après midi, les jours d’été. Après midi viennent les violons et les gendarmes en même temps?; sur quoi j’ai deux remarques à faire. […]

Paul-Louis Courier, Pétition pour les villageois

Comments

Livre du jour Ann Radcliffe L'Italien


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


RADCLIFFE, ANN, L’Italien — Le Confessionnal des pénitents noirs

Dans une église de Naples, le jeune comte Vincenzo de Vivaldi voit pour la première fois la jeune Elena Rosalba. Son attention est attirée, et très vite il devient amoureux. Mais dans cette Italie de la fin du XVIIIe siècle, les parents de Vincenzo voient d’un mauvais oeil ce début d’idylle, Elena n’étant pas l’héritière d’une grande famille. La mère de Vincenzo complote contre cette liaison avec l’aide de Schedoni, son confesseur. Un soir, tandis que Vincenzo va sous les fenêtres de la maison d’Elena, un mystérieux moine l’avertit des terribles conséquences qui suivront s’il continue à vouloir Elena. L’avertissement se révèle juste, Elena est enlevée et emportée dans un couvent…
Quand paraît
L’Italien ou le confessionnal des Pénitents noirs, Ann Radcliffe est déjà célèbre, suite à la publication d’un précédent roman gothique, Les mystères du château d’Udolphe. Elle est encensée par des auteurs comme Byron, « monk » Lewis, Walter Scott. Elle influencera les sœurs Bronte et Dickens.

http://www.ebooksgratuits.com/pdf/radcliffe_italien.pdf
Comments

Livre du Jour Conan Doyle La Grande Ombre

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Me voici, moi, Jock Calder, de West Inch, arrivé à peine au milieu du dix-neuvième siècle, et à l’âge de cinquante-cinq ans. Ma femme ne me découvre guère qu’une fois par semaine derrière l’oreille un petit poil gris qu’elle tient à m’arracher. Et pourtant quel étrange effet cela me fait que ma vie se soit écoulée en une époque où les façons de penser et d’agir des hommes différaient autant de celles d’aujourd’hui […] »

La Grande Ombre, d’Arthur Conan Doyle.
Comments

Livre du jour L. Hémon Maria Chapdelaine

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Ite missa est. » La porte de l’église de Péribonka s’ouvrit et les hommes commencèrent à sortir. Un instant plus tôt elle avait paru désolée, cette église, juchée au bord du chemin sur la berge haute au-dessus de la rivière Péribonka, dont la nappe glacée et couverte de neige était toute pareille à une plaine. La neige gisait épaisse sur le chemin aussi, et sur les champs, car le soleil d’avril n’envoyait entre les nuages gris que quelques rayons […]

Maria Chapdelaine, de Louis Hémon.

Comments

Livre du jour Jean Jaurès Poèmes


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Comme un rêve

Bien souvent, dans la contemplation et la rêverie, nous jouissons de l’univers sans lui demander ses comptes ; nous aspirons la vie enivrante de la terre avec une irréflexion absolue, et la nuit étoilée et grandiose n’est plus bientôt, pour notre âme qui s’élève, une nuit dans la chaîne des nuits. Elle ne porte aucune date ; elle n’éveille aucun souvenir ; elle ne se rattache à aucune pensée ; on dirait qu’elle est, au-dessus même de la raison, la manifestation de l’éternel. Nous ne nous demandons plus si elle est une réalité ou un rêve, car c’est une réalité si étrangère à notre action individuelle et à notre existence mesquine qu’elle est, pour nous, comme un rêve ; et c’est un songe si plein d’émotion délicieuse qu’il est l’équivalent de la réalité.

Jean Jaurès, Poèmes

Éditions L’Œuvre, juin 1921.

Comments

Livre du jour H. de Balzac Les Journalistes


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Balzac, Monographie de la presse parisienne, titré parfois Les Journalistes


Mode texte
:
http://www.leboucher.com/pdf/balzac/b_bal_j.pdf
Comments

Livre du jour Théophile Gautier Albertus

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Sur le bord d' un canal profond dont les eaux vertes dorment, de nénufars et de bateaux couvertes, avec ses toits aigus, ses immenses greniers, ses tours au front d’ardoise où nichent les cigognes, ses cabarets bruyants qui regorgent d’ivrognes, est un vieux bourg flamand tel que les peint Teniers.
— Vous reconnaissez-vous
?
Tenez, voilà le saule, de ses cheveux blafards inondant son épaule
[…] »

Albertus ou l’âme et le péché de Théophile Gautier.


Comments

Livre du jour La Fontaine Fables

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit



La Cigale et la Fourmi

La Cigale, ayant chanté
Tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue
:
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle
« Je vous paierai, lui dit-elle…

La Fontaine,
Fables, Livres 1-4

Comments

Livre du jour A. Dumas Joseph Balsamo

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Sur la rive gauche du Rhin, à quelques lieues de la ville impériale de Worms, vers l’endroit où prend sa source la petite rivière de Selz, commencent les premiers chaînons de plusieurs montagnes dont les croupes hérissées paraissent s’enfuir vers le nord, comme un troupeau de buffles effrayés qui disparaîtrait dans la brume. Ces montagnes qui, dès leur talus, dominent déjà un pays à peu près désert, et qui semblent former un cortège à[…] »

Joseph Balsamo, d’Alexandre Dumas (tomes I, II, III et IV).
Comments

Livre du jour Beaumarchais Le Mariage de Figaro

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

ACTE PREMIER.
Le théâtre représente une chambre à demi démeublée: un grand fauteuil de malade est au milieu. Figaro,
avec une toise mesure le plancher. Suzanne attache à sa tête, devant une glace, le petit bouquet de fleur
d’orange, appelé chapeau de la mariée.
SCÈNE PREMIÈRE.
FIGARO, SUZANNE.
FIGARO.
Dix-neuf pieds sur vingt-six.
SUZANNE.
Tiens, Figaro, voilà mon petit chapeau
: le trouves-tu mieux ainsi?
FIGARO
lui prend les mains.
Sans comparaison, ma charmante. Ô
! que ce joli bouquet virginal élevé sur la tête d’une belle fille, est doux le matin des noces à l’oeil amoureux d’un époux!….

Beaumarchais Le Mariage de Figaro

Comments

Livre du jour George Sand Lélia

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Qui es-tu
? Et pourquoi ton amour fait-il tant de mal? Il doit y avoir en toi quelque affreux mystère inconnu aux hommes. À coup sûr tu n’es pas un être pétri du même limon et animé de la même vie que nous! Tu es un ange ou un démon, mais tu n’es pas une créature humaine. Pourquoi nous cacher ta nature et ton origine? Pourquoi habiter parmi nous qui ne pouvons te suffire ni te comprendre? Si tu viens de Dieu, parle et nous t’adorerons. Si tu viens de l’enfer… Toi venir de l’enfer! […] »

Lélia de George Sand



Comments

Livre du jour G. Rodenbach Bruges la Morte


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

GEORGES RODENBACH, Bruges-la-morte
Depuis la mort de sa femme, Hugues Viane s’est installé à Bruges, une ville qui correspond à sa morosité, au calme et à la foi fervente auxquels il aspire. Tous les effets de la morte ont été soigneusement gardés, y compris sa belle chevelure, conservée comme une relique en châsse dans le salon. Jusqu’au jour où il rencontre la même chevelure dans la rue…

Georges Rodenbach, Bruges la Morte

Comments

Livre du jour G. Paris François Villon

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit


« Pendant tout l’été de 1461, le château de Meung sur Loire, qui était alors le chef-lieu d’une châtellenie dépendant de l’évêché d’Orléans, enferma dans une de ses « basses fosses » un prisonnier qu’y détenait l’évêque Thibaud d’Aussigny. C’était un clerc, et la justice ecclésiastique l’avait sans doute réclamé comme tel à la justice laïque.
Quel était son crime
? Une tradition du pays, qui repose peut-être sur quelque ancien document, dit qu’il avait été arrêté pour un vol commis dans l’église de Baccon, tout près de Meung. Interrogé à l’officialité, il avait dit se nommer François Villon, être né à Paris et avoir pris à l’Université le degré de maître ès arts; il s’était gardé sans doute d’appeler l’attention sur ses autres antécédents. Bien peu de temps avant son arrestation, des méfaits du même genre avaient amené celle d’un sien ami, clerc comme lui, Colin des Cayeux, à Montpipeau, situé à trois lieues de Meung, et Colin, sur lequel pesaient de nombreuses condamnations, et qu’on avait à cause de cela refusé de rendre à la justice épiscopale, avait été pendu. Villon avait peut-être accompagné son camarade dans cette équipée, et,… »

Gaston Paris, François Villon


Comments

Livre du jour Stendhal La Chartreuse de Parme


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Le marquis avait laissé sa jeune femme à Milan: elle y dirigeait les affaires de la famille, elle était chargée de faire face aux contributions imposées à la casa del Dongo, comme on dit dans le pays; elle cherchait à les faire diminuer, ce qui l’obligeait à voir ceux des nobles qui avaient accepté des fonctions publiques, et même quelques non-nobles fort influents. Il survint un grand événement dans cette famille. Le marquis avait arrangé le mariage de sa jeune sœur Gina avec un personnage fort riche et de la plus haute naissance; mais il portait de la poudre: à ce titre, Gina le recevait…


Stendhal, La Chartreuse de Parme


Comments

Livre du jour V. Hugo Les Misérables t. I


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

VICTOR HUGO,: Les Misérables — Tome I — Fantine
Œuvre immense, joyau du patrimoine littéraire national, riche en figures assimilées par notre imaginaire ou notre langue, c’est un roman touffu mais d’une lecture aisée; populaire mais déroutant; qu’il faut avoir lu. Jean Valjean, un ancien forçat condamné en 1796, trouve asile, après avoir été libéré du bagne et avoir longtemps erré, chez Mgr Myriel, évêque de Digne. Il se laisse tenter par les couverts d’argent du prélat et déguerpit à l’aube. Des gendarmes le capturent, mais l’évêque témoigne en sa faveur et le sauve. Bouleversé, Jean Valjean cède à une dernière tentation en détroussant un petit Savoyard puis devient honnête homme. En 1817 à Paris, Fantine a été séduite par un étudiant puis abandonnée avec sa petite Cosette, qu’elle a confiée à un couple de sordides aubergistes de Montfermeil, les Thénardier. Elle est contrainte de se prostituer…

VICTOR HUGO,: Les Misérables — Tome I — Fantine

http://www.ebooksgratuits.com/pdf/hugo_les_miserables_fantine.pdf

Comments

Livre du jour L'Arioste Roland furieux


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

ARIOSTE: Roland furieux Orlando Furioso, ou Roland furieux est un poème épique de quarante-six chants, écrit par Ludovico Ariosto, dit en français l’Arioste, datant du début du XVIe siècle. L’action, extrêmement complexe et qui passe en revue tous les registres du tragique au burlesque, se déroule sur fond de lutte entre Chrétiens et Sarrasins. Roland devenu fou de n’être pas aimé par la belle Angélique, les armées chrétiennes risquent, par l’absence de leur champion, de perdre la France, mais la raison perdue par Roland est retrouvée sur la Lune par Astolphe et rendue à son propriétaire, lui permettant ainsi de reprendre sa place parmi les chrétiens. Parallèlement, une autre histoire nous raconte les amours de Roger, champion du camp sarrasin et de la guerrière chrétienne Bradamante. Ces deux trames sont entrelacées à l’épopée de la guerre entre Charlemagne et Agramant roi d’Afrique, au siège de Paris par les Maures puis à la défaite finale de ces derniers.
Tome I
Tome II

Comments

Livre du jour Flaubert Bouvart et Pécuchet

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Comme il faisait une chaleur de 33 degrés, le boulevard Bourdon se trouvait absolument désert. Plus bas le canal Saint-Martin, fermé par les deux écluses étalait en ligne droite son eau couleur d’encre. Il y avait au milieu un bateau plein de bois, et sur la berge deux rangs de barriques. Au-delà du canal, entre les maisons que séparent des chantiers le grand ciel pur se découpait en plaques d’outremer […].

Flaubert, Bouvart et Pécuchet
Comments

Livre du jour A. Dumas La Tulipe noire

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Le 20 août 1672, la ville de la Haye, si vivante, si blanche, si coquette que l’on dirait que tous les jours sont des dimanches, la ville de la Haye, avec son parc ombreux, avec ses grands arbres inclinés sur ses maisons gothiques, avec les larges miroirs de ses canaux dans lesquels se reflètent ses clochers aux coupoles presque orientales, la ville de la Haye, la capitale des sept Provinces-Unies, gonflait toutes ses artères d’un flot noir et rouge de citoyens pressés, haletants, inquiets,…[…] »

Alexandre Dumas, La Tulipe noire

Comments

Livre du jour Contes du Gil Blas


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Les Contes du Gil Blas

Arène, Maupassant, Mirbeau, Silvestre, Ginestry…
Le journal l
e Gil Blas a publié, dans ses pages, de nombreux contes, souvent d’auteurs devenus célèbres, tels Maupassant et Mirbeau. En 1887, il publie en recueil quelques textes déjà publiés dans ses pages. Si quelques auteurs nous sont connus (Arène, Maupassant), d’autres, par contre, sont aujourd’hui complètement oubliés.
Fondé au mois de novembre 1879 par Auguste Dumont,
Gil Blas ne paratra plus après l’été 1914.

Les Contes du Gil Blas

Comments

Livre du jour M. Gorki Ma Vie d'enfant

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Près de la fenêtre, dans une petite pièce presque obscure, mon père, tout de blanc vêtu et extraordinairement long, est couché sur le sol. Les doigts de ses pieds nus, animés d’un mouvement bizarre, s’écartent l’un de l’autre spasmodiquement, tandis que les phalanges caressantes de ses mains posées avec résignation sur sa poitrine restent obstinément contractées. Le regard joyeux de ses yeux clairs s’est éteint; le visage si bon […] ».

Ma vie d’enfant, de Maxime Gorki.

Comments

Livre du jour A. Daudet La Doulou


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

La Doulou d’Alphonse Daudet
« Qu’est-ce que vous faites en ce moment? — Je souffre. »
Alphonse Daudet contracta la syphilis très jeune, à l’âge de 18 ou 20 ans. Tout le monde en souffrait alors plus ou moins, selon le mot de Flaubert, en particulier les jeunes bourgeois et artistes comme Maupassant ou Jules de Goncourt. Ce qui nous vaut un extraordinaire et terrifiant témoignage de l’auteur du
Petit Chose et des Lettres de mon moulin sur l’atroce maladie qu’on appelle à l’époque tabes dorsalis ou tabès, littéralement consomption dorsale. Ses principales manifestations sont l’ataxie locomotrice (inaptitude à contrôler ses mouvements) puis la paralysie. Avant la pénicilline, on essaie de nombreux remèdes, exercices et palliatifs: laudanum, étirements de la colonne vertébrale, suspendu à la mâchoire, mercure. Daudet usa de toutes sortes de remèdes et cures, en particulier la morphine.
L’écriture fut une autre manière de réagir. Il envisage très vite un livre qui s’appellera
La Doulou, la douleur en provençal. Il s’agit d’une cinquantaine de pages sur les angoisses, les symptômes, et la vie sociale dans les établissements de cure: « En haut de la maladie nerveuse, son échelon suprême, son couronnement: la rage. » Dans ce texte rédigé de 1885 à 1895, resté longtemps secret – il ne fut publié qu’en 1930, alors que Daudet était mort en 1897 – l’écrivain décrit la progression du mal et note nombre de scènes tragi-comiques notées dans les stations dictante dolore, sous la dictée de la douleur. « Le drôle de petit vieux que je suis tout à coup devenu. Sauté de 45 ans à 65. Vingt ans que je n’ai pas vécus».
Texte intégral: ici

Comments

Livre du jour Molière M. de Pourceaugnac

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

JULIE.
Mon dieu
! Éraste, gardons d'être surpris; je tremble qu’on ne nous voye ensemble, et tout seroit perdu, après la défense que l’on m’a faite.
ÉRASTE.
Je regarde de tous côtés, et je n’aperçois rien.
JULIE.
Aye aussi l’œil au guet, Nérine, et prends bien garde qu’il ne vienne personne.
NÉRINE. Reposez-vous sur moi, et dites hardiment ce que vous avez à vous dire. JULIE. Avez-vous imaginé pour notre affaire quelque chose de favorable
? Et […]

Monsieur de Pourceaugnac, de Molière.

Comments

Livre du jour G. Rodenbach L'Arbre


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Les feuilles avaient un remuement de lèvres, comme si elles étaient les bouches des millions d’amants venus là. Elles balbutiaient; elles frémissaient comme d’un baiser; on aurait dit qu’elles cherchaient, ces lèvres vertes, à baiser encore, sur le vieux tronc, le nom survécu qui fut leur amour en d’autres âges. L’amour & la mort ont des analogies étranges, des attirances énigmatiques; et ils communiquent par des corridors dont on ne trouve la clé que dans l’Éternité. Le chêne des rendez-vous d’amour était devenu le chêne de la mort… […]»

Georges Rodenbach, L’Arbre



Comments

Livre du jour G. Sand la Petite Fadette


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« 
Le père Barbeau de la Cosse n’était pas mal dans ses affaires, à preuve qu’il était du conseil municipal de sa commune. Il avait deux champs qui lui donnaient la nourriture de sa famille et du profit par-dessus le marché. Il cueillait dans ses prés du foin à pleins charrois, et, sauf celui qui était au bord du ruisseau, et qui était un peu ennuyé par le jonc, c’était du fourrage connu dans l’endroit pour être de première qualité. La maison du père Barbeau de la Cosse n’était […] ».

La Petite Fadette, de George Sand.

Comments

Livre du jour Thomas More L'Utopie


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

L’utopie ou Le Traité de la meilleure forme de gouvernement (1516)

Thomas More (1478-1535) s'est inspiré de la République de Platon pour écrire son
Utopie. Dans une première partie, il critique sévèrement l’Angleterre et les autres pays européens, puis, dans la seconde partie, il donne la description idéale d’un État soumis à un régime démocratique.

« En 1516, Thomas More, chancelier d’Angleterre, lance avec L’Utopie un appel pathétique pour sauver l’humanité en perdition. Si l’ouvrage est assurément un réquisitoire contre la misère et le mal, il n’est pas pour autant l’épure d’un « socialisme vivant », n’en déplaise à certains commentateurs.

Dans un extraordinaire élan métaphysique, More cisèle pour les Utopiens une constitution qui, bien au-delà d’un réformisme politique pragmatique et plat, est destinée à opérer la rédemption de l’humanité et à recréer la substance du monde.

La force de l’œuvre se trouve dans le dynamisme spirituel qui la porte. C’est en lui que réside la fonction utopique elle-même, qui est de transcender le temps. »
(Texte de la présentation du livre au verso de la page couverture de l’édition de Garnier-Flammarion)

Thomas More, L’Utopie

Comments

Livre du jour Edgar Poe Le Démon de la perversité

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Dans l'examen des facultés et des penchants, — des mobiles primordiaux de l'âme humaine, — les phrénologistes ont oublié de faire une part à une tendance qui, bien qu'existant visiblement comme sentiment primitif, radical, irréductible, a été également omise par tous les moralistes qui les ont précédés. Dans la parfaite infatuation de notre raison, nous l'avons tous omise. Nous avons permis que son existence échappât à notre […].»

Le Démon de la perversité, d'Edgar Allan Poe.
Comments

Livre du jour H. Melville Moby Dick

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Appelez-moi Ismaël. Voici quelques années – peu importe combien – le porte-monnaie vide ou presque, rien ne me retenant
à terre, je songeai à naviguer un peu et à voir l’étendue liquide du globe. C’est une méthode à moi pour secouer la mélancolie et rajeunir le sang. Quand je sens s’abaisser le coin de mes lèvres, quand s’installe en mon âme le crachin d’un humide novembre, quand je me surprends à faire halte devant l’échoppe du fabricant de cercueils et à emboîter le pas à tout enterrement que je croise, et, plus particulièrement, lorsque mon hypocondrie me tient si fortement que je dois faire appel à tout mon sens moral pour me retenir de me ruer délibérément dans la rue, afin d’arracher systématiquement à tout un chacun son chapeau… alors, j’estime qu’il est grand temps pour moi de prendre la mer. Cela me tient lieu de balle et de pistolet. Caton se lance contre son épée avec un panache philosophique, moi, je m’embarque tranquillement. Il n’y a là rien de surprenant. S’ils en étaient conscients, presque tous les hommes ont, une fois ou l’autre, nourri, à leur manière, envers l’Océan, des sentiments pareils aux miens. […] »

Herman Melville, Moby Dick
Comments

Livre du jour F. Villon Le Grand Testament

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

En l'an de mon trentiesme aage,
Que toutes mes hontes j'euz beues,
Ne du tout fol, ne du tout saige
Non obstant maintes peines eues,
Lesquelles j'ay toutes receues
Soubz la main Thibault d'Aucigny ...
S'esvesque il est, signant les rues,
Qu'il soit le mien je le regny.

François Villon, Le Grand Testament

Comments

Livre du jour S. Mallarmé Un coup de dés…

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Un coup de dés jamais quand bien même lancé dans des circonstances éternelles du fond d’un naufrage. Soit que l’Abîme blanchi étale furieux sous une inclinaison plane désespérément d’aile la sienne par avance retombée d’un mal à dresser le vol et couvrant les jaillissements coupant au ras les bonds très à l’intérieur résume l’ombre enfouie dans la profondeur par cette voile alternative jusqu’adapter à
[…]. »

Un coup de dés jamais n’abolira le hasard, de Stéphane Mallarmé

Comments

Livre du jour Jean Racine Bajazet

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

EXTRAIT

« Ne m’importune plus de tes raisons forcées.
Je vois combien tes vœux sont loin de mes pensées.
Je ne te presse plus, ingrat, d’y consentir
;
Rentre dans le néant dont je t’ai fait sortir.
Car enfin qui m’arrête
? et quelle autre assurance
Demanderais-je encor de son indifférence
?
L’ingrat est-il touché de mes empressements
?
L’amour même entre-t-il dans ses raisonnements
?
Ah
?! je vois tes desseins. Tu crois, quoi que je fasse,
Que mes propres périls t’assurent de ta grâce,
Qu’engagée avec toi par de si forts liens,
Je ne puis séparer tes intérêts des miens.
Mais je m’assure encore aux bontés de ton frère
:
Il m’aime, tu le sais
; et malgré sa colère,
Dans ton perfide sang je puis tout expier,
Et ta mort suffira pour me justifier. »

Roxane,
Bajazet, II, 1

Racine, Bajazet



Comments

Livre du jour E. Zola Contes à Ninon

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Ce fut à vingt ans que Simplice devint complètement idiot. Il rencontra une forêt et tomba amoureux. Dans ces temps anciens, on n’embellissait point encore les arbres à coups de ciseaux, et la mode n’était pas de semer le gazon ni de sabler les allées. Les branches poussaient comme elles l’entendaient; Dieu seul se chargeait de modérer les ronces et de ménager les sentiers. La forêt que Simplice rencontra était un immense nid de […] ».

Contes à Ninon, d’Émile Zola.

Comments

Livre du jour Colette La Maison de Claudine

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« La maison était grande, coiffée d’un grenier haut. La pente raide de la rue obligeait les écuries et les remises, les poulaillers, la buanderie, la laiterie, à se blottir en contrebas tout autour d’une cour fermée. Accoudée au mur du jardin, je pouvais gratter du doigt le toit du poulailler. Le Jardin-du-Haut commandait un Jardin-du-Bas, potager resserré et chaud, consacré à l’aubergine et au piment, où l’odeur du feuillage de la tomate se mêlait […]. »

La Maison de Claudine, de Colette

Comments

Livre du jour G. Lewis Le Moine


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

LEWIS MATTHEW GREGORY
, Le Moine

Voici peut-être le plus fameux des romans gothiques (ou romans noirs), ces romans qui ont tenu une grande place dans la littérature anglaise de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle et qui étaient conçus pour tenir le lecteur éveillé d’effroi la nuit.

À l’époque de l’Inquisition, Ambrosio, prieur du couvent des Capucins à Madrid, est admiré pour sa vertu et la pureté de sa foi. Les fidèles se bousculent pour assister à ses célébrations de messes et tremblent devant ses sermons. Cet homme rigide et pur ne se sent d’amitié que pour un jeune moine, Rosario. Mais celui-ci va révéler sa véritable identité et la vie du prieur va basculer, entraînant de nombreuses victimes dans les pires infamies…

G. Lewis, Le Moine

Comments

Livre du jour J. Verne Robur le conquérant

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«'PAN!…. PAN!….' Les deux coups de pistolet partirent presque en même temps. Une vache, qui paissait à cinquante pas de là, reçut une des balles dans l’échine. Elle n’était pour rien dans l’affaire, cependant. Ni l’un ni l’autre des deux adversaires n’avait été touché. Quels étaient ces deux gentlemen? On ne sait, et, cependant, c’eût été là, sans doute, l’occasion de faire parvenir leurs noms à la postérité. Tout ce qu’on peut dire, c’est que le plus âgé était anglais, le plus jeune américain. […] »

Robur le conquérant, de Jules Verne

Comments

Livre du jour G. Meyrink le Golem


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

MEYRINK, GUSTAV
, Le GolemRomans: Fantastique & SF

Tous les trente-trois ans le Golem, créature d’argile que certains rabbins doués de pouvoirs magiques savent transformer en sinistre automate, apparaît dans le ghetto de Prague afin d’y hanter ses habitants dans un but mystérieux. Lors d’une nuit tourmentée, le narrateur plonge dans un rêve qui va le faire vivre des événements qui se sont passés, il y a plus de trente ans, dans le vieux ghetto de
Prague. Dans la peau d’un certain tailleur, Athanasius Pernath, il va errer dans le labyrinthe du ghetto, et va ainsi accéder à son propre passé…

Le Golem
est l’un des grands classiques de la littérature fantastique, l’un des chefs-d'œuvre de la littérature germanophone. Cet étrange roman, si mystérieux qu’on n’en devine pas toutes les richesses à la première lecture, marie la cabale et le folklore des ghettos, le fantastique et le policier, le psychologique et l’amour, alliant le rêve, la folie, les théories freudiennes, les fantômes, les brumes romantiques, les mystères égyptiens, la franc-maçonnerie et l’occultisme…

Gustav Meyrink, Le Golem

Comments

Livre du jour Émile Zola Paris

INCIPIT
Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Ce matin-là, vers la fin de janvier, l’abbé Pierre Froment, qui avait une messe à dire au Sacré-Cœur de Montmartre, se retrouvait dès huit heures sur la Butte devant la basilique. Et, avant d’entrer, un instant il regarda Paris, dont la mer immense se déroulait à ses pieds.
C’était, après deux mois de froid terrible, de neige et de glace, un Paris noyé sous un dégel morne et frissonnant. Du vaste ciel, couleur de plomb, tombait le deuil d’une brume épaisse. Tout l’est de la ville, les quartiers de misère et de travail, semblaient submergés dans des fumées roussâtres, où l’on devinait le souffle des chantiers et des usines
; tandis que, vers l’ouest, vers les quartiers de richesse et de jouissance, la débâcle du brouillard s’éclairait, n’était plus qu’un voile fin, immobile de vapeur. On devinait à peine la ligne ronde de l’horizon, le champ sans bornes des maisons apparaissait […]

Émile Zola, Les Trois villes, I, Paris

Comments

Livre du jour R. Radiguet Le Diable au corps

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Je vais encourir bien des reproches. Mais qu’y puis-je? Est-ce ma faute si j’eus douze ans quelques mois avant la déclaration de la guerre? Sans doute, les troubles qui me vinrent de cette période extraordinaire furent d’une sorte qu’on n’éprouve jamais à cet âge; mais comme il n’existe rien d’assez fort pour nous vieillir malgré les apparences, c’est en enfant que je devais me conduire dans une aventure où déjà un homme eût éprouvé de l’embarras. Je ne suis pas le seul. Et mes camarades garderont de cette époque un souvenir qui n’est pas celui de leurs aînés. Que ceux déjà qui m’en veulent se représentent ce que fut la guerre pour tant de très jeunes garçons: quatre ans de grandes vacances.
Nous habitions à F…, au bord de la Marne.
Mes parents condamnaient plutôt la camaraderie mixte. La sensualité, qui naît avec nous et se manifeste encore aveugle, y gagna au lieu de s’y perdre.
Je n’ai jamais été un rêveur. Ce qui me semble rêve aux autres, plus crédules, me paraissait à moi aussi réel que le fromage au chat, malgré la cloche de verre. Pourtant la cloche existe.
La cloche se cassant, le chat en profite, même si ce sont ses maîtres qui la cassent et s’y coupent les mains.
Jusqu’à douze ans, je ne vois aucune amourette, sauf pour une petite fille, nommée Carmen, à qui je fis tenir, par un gamin plus jeune que moi, une lettre dans laquelle je lui exprimais mon amour. Je m’autorisais de cet amour pour solliciter un rendez-vous. Ma lettre lui avait été remise le matin avant qu’elle se rendît en classe. J’avais distingué la seule fillette qui me ressemblât, parce qu’elle était propre, et allait à l’école accompagnée d’une petite, comme moi de mon petit frère.
[…] »

Raymond Radiguet, le Diable au corps.

Comments

Livre du jour Thomas Le Roman de Tristan


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit




Entre ses bras Yseut la reïne.
Bien cuidoient estre a seor.
Sorvient i par estrange eor
Li rois, que li nains i amene.
Prendre les cuidoit a l’ovraine,
Mes, merci Deu, bien demorerent
Quant aus endormis les troverent.
Li rois les voit, au naim a dit
:
« Atendés moi chi un petit
;
En cel palais la sus irai,
De mes barons i amerrai
:
Verront com les avon trovez
;
Ardoir les frai, quant ert pruvé."
Tristran s’esvella a itant,

Thomas, Le Roman de Tristan, manuscrits de Cambridge et d’Oxford

Comments

Livre du jour Villiers de l'Isle Adam


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Auguste Villiers de l’Isle Adam

[…]
« Six heures sonnèrent. « Un instant, dis-je en étendant le doigt vers la pendule
: voici une heure qui nous rend tous un peu complices de la folie de cet homme. Donc, ayons plus d’indulgence pour elle. Ne sommes-nous pas, en ce moment même, implicitement, d’une barbarie à peu près aussi morne que la sienne? »
À ces mots, l’on resta debout, en grand silence. Susannah me regarda sous son masque
: j’eus la sensation d’une lueur d’acier. Elle détourna la tête et entrouvrit une fenêtre, très vite. L’heure sonnait, au loin, à tous les clochers de Paris. Au sixième coup, tout le monde tressaillit profondément?; — et je regardai, pensif, la tête d’un démon de cuivre, aux traits crispés, qui soutenait, dans une patère, les flots sanglants des rideaux rouges. […]»


Le convive des dernières fêtes

Comments

Livre du jour Jean Racine Andromaque


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Seigneur, voyez l’état où vous me réduisez.
J’ai vu mon père mort et nos murs embrasés
;
J’ai vu trancher les jours de ma famille entière,
Et mon époux sanglant traîné sur la poussière,
Son fils seul avec moi, réservé pour les fers.
Mais que ne peut un fils
? Je respire, je sers.
J’ai fait plus
: je me suis quelquefois consolée
Qu’ici, plutôt qu’ailleurs, le sort m’eût exilée
;
Qu’heureux dans son malheur, le fils de tant de rois,
Puisqu’il devait servir, fût tombé sous vos lois.
J’ai cru que sa prison deviendrait son asile.
Jadis Priam soumis fut respecté d’Achille
:
J’attendais de son fils encor plus de bonté.
Pardonne, cher Hector, à ma crédulité
!
Je n’ai pu soupçonner ton ennemi d’un crime
;
Malgré lui-même enfin je l’ai cru magnanime.
Ah
! s’il l’était assez pour nous laisser du moins
Au tombeau qu’à ta cendre ont élevé mes soins,
Et que finissant là sa haine et nos misères,
Il ne séparât point des dépouilles si chères
! »

Jean Racine, Andromaque

Comments

Livre du jour A. Dumas Othon l'Archer

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Vers la fin de l’année 1340, par une nuit froide, mais encore belle de l’automne, un cavalier suivait le chemin étroit qui côtoie la rive gauche du Rhin. On aurait pu croire, attendu l’heure avancée et le pas rapide qu’il avait fait prendre à son cheval, si fatigué qu’il fût de la longue journée déjà faite, qu’il allait s’arrêter au moins pendant quelques heures dans la petite ville d’Oberwinter, dans laquelle il venait d’entrer; mais au […]. »

Othon l’archer, d’Alexandre Dumas

Chronique des bords du Rhin, paru en feuilleton dans Le Siècle

Comments

Livre du jour Voltaire Ce qui plaît aux dames


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Apparemment, ce récit en vers n’a rien à voir avec Perrault, mais pourtant, si!

VoltaireCe qui plaît aux dames
1764

Or maintenant que le beau Dieu du jour
Des Africains va brûlant la contrée,
Qu’un cercle étroit chez nous borne son tour,
Et que l’hiver allonge la soirée,
Après souper pour vous désennuyer,
Mes chers amis, écoutez une histoire
Touchant un pauvre et noble chevalier,
Dont l’aventure est digne de mémoire.
Son nom était Messire Jean Robert,
Lequel vivait sous le roi Dagobert.
Il voyagea devers Rome la sainte,
Qui surpassait la Rome des Césars
;
Il rapportait de son auguste enceinte,
Non des lauriers cueillis aux champs de Mars,
Mais des agnus avec des indulgences,
Et des pardons, et de belles dispenses
;
Mon chevalier en était tout chargé,
D’argent fort peu
; car dans ces temps de crise
Tout paladin fut très mal partagé
;
L’argent n’allait qu’aux mains des gens d’église. […]

VoltaireCe qui plaît aux dames

Comments

Livre du jour Rilke Les Cahiers de Malte Laurids Brigge


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

RAINER MARIA RILKE,
Les Cahiers de Malte Laurids Brigge

Jeune poète danois, Malte Laurids Brigge arpente le pavé parisien à la recherche de la réalité. Une réalité crue, qui sent « 
l’iodoforme, la graisse de pommes frites, la peur ». Autour de lui, on meurt dans l’anonymat et le vacarme de la métropole, on se déchire au détour d’une ruelle sans même prêter attention à sa présence. Qu’elle est loin, la douce harmonie d’une enfance passée dans un château bordant la mer Baltique… Chaque visage déformé par la misère s’imprime de façon indélébile dans l’âme de Malte, qui veut tout voir, tout entendre et tout éprouver. Cette terrifiante expérience rend criante une vérité que son éducation avait cherché à occulter: la mort est une chose que chaque être porte en lui. Malte écrit pour conjurer ses angoisses, sans jamais tenter de se détourner de la violence du monde car l’épreuve de l’art ne peut se satisfaire de faux-semblants. Double fantomatique de Rilke, le personnage des ces Cahiers symbolise la difficulté d’écrire et l’aspect potentiellement destructeur d’une telle entreprise. Le poète se doit de recevoir le monde, en a-t-il pour autant la force? Comme le dira plus tard René Char: « La lucidité est la blessure la plus proche du soleil. »

Premier roman de la modernité ou grand poème en prose
? Les Carnets de Malte Laurids Brigge tiennent plutôt de la mosaïque ou de la tapisserie. Au centre, la Dame rassemble toutes les autres dames, du temps jadis ou des temps modernes. Au début et à la fin, l’enfance et ses terreurs, l’Invisible devenu visible sous la forme de fantôme, et l’Invisible caché de la solitude intérieure. Entre les deux, s’entrecroisent la trame de la mort, de l’angoisse, de la maladie, de la folie, du meurtre, et la chaîne de la foi, de l’amour, du désintéressement et de la sainteté. Des figures évoluent, jeunes filles et femmes, rois et mendiants, jeunes défunts et vieilles acariâtres, tandis que passent les fantômes et que s’élève doucement un Ange qui attendra quelques années avant de déployer plus largement ses ailes dans les Élégies de Duino et les Sonnets à Orphée.

RAINER MARIA RILKE, Les Cahiers de Malte Laurids Brigge


Comments

Livre du jour La Harpe Prophétie de Cazotte

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Jean-François de La Harpe

(1739-1803)

La prophétie de Cazotte
Il me semble que c’était hier, et c’était cependant au commencement de 1788. Nous étions à table chez un de nos confrères à l’Académie, grand seigneur et homme d’esprit; la compagnie était nombreuse et de tout état, gens de robe, gens de cour, gens de lettres, académiciens, etc. On avait fait grande chère, comme de coutume. Au dessert, les vins de Malvoisie et de Constance ajoutaient à la gaieté de la bonne compagnie cette sorte de liberté qui n’en gardait pas toujours le ton: on en était venu alors dans le monde au point où tout est permis pour faire rire.
Chamfort nous avait lu de ses contes impies et libertins, et les grandes dames avaient écouté sans avoir même recours à l’éventail. De là un déluge de plaisanteries sur la religion
: et d’applaudir. Un convive se lève, et tenant son verre plein: « Oui, messieurs, s’écrie-t-il, je suis aussi sûr qu’il n’a pas de Dieu que je suis sûr qu’Homère est un sot. »


La prophétie de Cazotte

Comments

Livre du jour B. Cendrars Prose du Transsibérien


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Dis, Blaise, sommes-nous bien loin de Montmartre»

Blaise Cendrars,
Prose du Transsibérien

http://www.franceweb.fr/poesie/transib.htm

N’oubliez pas de cliquer sur les images pour continuer le voyage.
Comments

Livre du jour Théophile Gautier De la mode

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Pourquoi l’art du vêtement est-il abandonné tout entier au caprice des tailleurs et des couturières, dans une civilisation où l’habit est d’une grande importance, puisque, par suite des idées morales et du climat, le nu n’y paraît jamais? Le vêtement, à l’époque moderne, est devenu pour l’homme une sorte de peau dont il ne se sépare sous aucun prétexte et qui lui adhère comme le pelage à un animal, à ce point que la forme réelle du corps est de nos jours tout à fait tombée en oubli. Toute […]. »

De la mode, de Théophile Gautier.

Comments

Livre du jour Crébillon La Nuit et le moment

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Dialogue.
Cidalise, Clitandre.

Cidalise,
voyant entrer Clitandre en robe de chambre.
Ah, bon dieu
! Clitandre, quoi!
C’est vous
?

Clitandre. Votre surprise, madame, a de quoi m’étonner
; je vous croyois accoutumée à me voir vous faire ma cour, et je
ne comprends pas ce que vous trouvez de si extraordinaire dans la visite que je vous fais.

Cid. C’est que je croyois avoir quelque raison de penser que si vous vouliez bien veiller aujourd’hui avec quelqu’un, ce ne seroit pas avec moi, et que, dans les idées que j’avois, votre présence m’a étonnée.

Clit. Cérémonie à part, ne produit-elle sur vous que cet effet
? Ne vous embarrassé-je pas plus encore […]

Crébillon, La Nuit et le moment


Comments

Livre du jour Jean Giraudoux Electre


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Électre, Jean Giraudoux

Date de la publication de la pièce
: 1937
Après le succès de
La guerre de Troie n’aura pas lieu, l’idée vient à Giraudoux en 1935 ou 1936 d'« épousseter » le mythe d’Électre que Claudel avait remis dans l’air du temps en traduisant l’Agamemnon d’Eschyle.


SCÈNE PREMIÈRE
Un étranger (Oreste) entre escorté de trois petites filles, au moment où, de l’autre c
té, arrivent le jardinier, en costume de fte, et les invités villageois.
PREMIÈRE PETITE FILLE. – Ce qu’il est beau, le jardi- nier !
DEUXIÈME PETITE FILLE. – Tu penses ! C’est le jour de son mariage.
TROISIÈME PETITE FILLE. – Le voilà, monsieur, votre palais d’Agamemnon !
L’ÉTRANGER. – Curieuse fa
ade !... Elle est d’aplomb ?
PREMIÈRE PETITE FILLE. – Non. Le c
té droit n’existe pas. On croit le voir, mais c’est un mirage. C’est comme le jardi- nier qui vient là, qui veut vous parler. Il ne vient pas. Il ne va pas pouvoir dire un mot.
DEUXIÈME PETITE FILLE. – Ou il va braire. Ou miauler.


Jean Giraudoux, Électre


Comments

Livre du jour George Orwell 1984


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

GEORGE ORWELL, 1984



BIG BROTHER is watching you: Le livre qu’il faut absolument avoir lu…

CHAPITRE I
C’était une journée d’avril froide et claire. Les horloges sonnaient treize heures. Winston Smith, le menton rentré dans le cou, s’efforait d’éviter le vent mauvais. Il passa rapidement la porte vitrée du bloc des « Maisons de la Victoire », pas assez rapidement cependant pour empcher que s’engouffre en mme temps que lui un tourbillon de poussière et de sable.
Le hall sentait le chou cuit et le vieux tapis. À l’une de ses extrémités, une affiche de couleur, trop vaste pour ce déploie- ment intérieur, était clouée au mur. Elle représentait simple- ment un énorme visage, large de plus d’un mètre : le visage d’un homme d’environ quarante-cinq ans, à l’épaisse moustache noire, aux traits accentués et beaux.
Winston se dirigea vers l’escalier. Il était inutile d’essayer de prendre l’ascenseur. Mme aux meilleures époques, il fonctionnait rarement. Actuellement, d’ailleurs, le courant électrique était coupé dans la journée. C’était une des mesures d’économie prises en vue de la Semaine de la Haine.

GEORGE ORWELL, 1984

Comments

Livre du jour H. de Balzac Le Bal de Sceaux


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Balzac, Le bal de Sceaux

1829. La Comédie humaine – Études de mœurs. Premier livre, Scènes de la vie privée – Tome I. Premier volume de l’édition Furne 1842



Si le comte de Fontaine, ancien Vendéen, a accepté la monarchie constitutionnelle de Louis XVIII, sa fille Émilie refuse tous les partis qu’on lui propose, ne voulant épouser qu’un Pair de France. Un jour, elle décide de se rendre au bal de Sceaux pour « faire peuple ». Cet endroit est fréquenté par toutes les couches de la société de Paris et des environs. Elle y remarque un jeune homme élégant qui ne peut être que de bonne naissance…

Balzac, Le bal de Sceaux

Comments

Livre du jour Isaac de Benserade Fables


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Dramaturge et poète français adepte du style précieux, Isaac de Benserade fut notamment l'auteur de livrets de ballets pour Lully. Ses quatrains, inspirés des fables d'Ésope, furent publiés en 1678. Ils renchérissaient par leur concision sur la tradition ésopique de brièveté. La Fontaine prendra souvent le parti inverse et développera au contraire le récit au point d'en faire parfois de véritables petites dramaturgies.


Extrait
Le Loup et le Chien.
Que tu me parais beau, dit le loup au limier,
Net, poli, gras, heureux et sans inquiétude !
Mais qui te pèle ainsi le col ? Mon collier.
Ton collier ? fi des biens avec la servitude.
Dépendre dans les fers du caprice d’un maître,
Dure condition, disait le loup au chien ;
Il lui fit bien connaître
Que sans la liberté, tout le reste n’est rien.

Fables, d’Isaac de Benserade

Comments

Livre du jour O. Wilde le Portrait de Dorian Gray


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Un homme mène une vie libre, guidée par la seule recherche du plaisir, sans aucune barrière morale. Les traces de ses excès et de ses crimes s’inscrivent sur son portrait jusqu’à le défigurer, alors que son visage reste intact et innocent. Roman sur le Bien, le Mal, et sur l’art qui transcende cette dualité.

Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray

Comments

Livre du jour G. Apollinaire Le Passant de Prague


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Un Apollinaire rare sur la toile. Une réécriture de l’histoire du Juif errant.

«
...ma vie sans fin et sans repos. Car je ne dors pas. Je marche sans cesse, et marcherai encore pendant que se manifesteront les Quinze Signes du Jugement Dernier. Mais je ne parcours pas un chemin de la croix, mes routes sont heureuses. Témoin immortel et unique de la présence du Christ sur la terre, j'atteste aux hommes la réalité du drame divin et rédempteur qui se dénoua sur le Golgotha. Quelle gloire! Quelle joie! Mais je suis aussi depuis dix-neuf siècles le spectateur de l'Humanité, qui me procure de merveilleux divertissements. Mon péché, monsieur, fut un péché de génie, et il y a bien longtemps que j'ai cessé de m'en repentir.

Il se tut. Nous visitâmes le château royal du Hradschin, aux salles majestueuses et désolées, puis la cathédrale, où sont les tombes royales et la châsse d'argent de saint Népomucène. Dans la chapelle où..


Guillaume Apollinaire, Le Passant de Prague
Comments

Livre du jour L. Tolstoï la Mort d'Ivan Illitch

INCIPIT

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, un livre audio.

À écouter en voiture, en bricolant, en jardinant…

I

«Au Palais de Justice, pendant la suspension de l’audience consacrée à l’affaire Melvinsky, les juges et le procureur s’étaient réunis dans le cabinet d’Ivan Egorovitch Schebek, et la conversation vint à tomber sur la fameuse affaire Krassovsky. Fedor Vassilievitch s’animait en soutenant l’incompétence ; Ivan Egorovitch soutenait l’opinion contraire. Piotr Ivanovitch qui, depuis le commencement, n’avait pas pris part à la discussion, parcourait un journal qu’on venait d’apporter.
— Messieurs ! dit-il, Ivan Ilitch est mort.
— Pas possible !
— Voilà, lisez, dit-il à Fedor Vassilievitch en lui tendant le numéro du journal tout fraîchement sorti de l’imprimerie.
Il lut l’avis suivant encadré de noir :
[…]»


Tolstoï La Mort d'Ivan Illitch

Comments

Livre du jour R. Radiguet le Bal du comte d'Orgel


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Le Bal du Comte d’Orgel (extrait)

« Les mouvements d’un cœur comme celui de la comtesse d’Orgel sont-ils surannés? Un tel mélange du devoir et de la mollesse semblera peut-être, de nos jours, incroyable, même chez une personne de race et une créole. Ne serait-ce pas plutôt que l’attention se détourne de la pureté, sous prétexte qu’elle offre moins de saveur que le désordre?
Mais les manœuvres inconscientes d’une âme pure sont encore plus singulières que les combinaisons du vice. C’est ce que nous répondrons aux femmes, qui, les unes, trouveront M
me d’Orgel trop honnête, et les autres trop facile.
La comtesse d’Orgel appartenait par sa naissance à l’illustre maison des Grimoard de la Verberie. Cette maison brilla pendant de nombreux siècles d’un lustre incomparable. Ce n’est pourtant pas que les ancêtres de M
me d’Orgel se fussent donné le moindre mal. » […]


Raymond Radiguet, Le Bal du Comte d’Orgel



Comments

Livre du jour M. Bashkirtseff Lettres

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Extrait:

« Nous sommes allées à la galerie Degli uffici qui communique avec le Palais Pitti et que j’ai vue hier autant qu’on peut voir en passant.
Aujourd’hui, c’est autre chose
; j’y suis restée une heure et demie. Les statues et les bustes grecs me retiennent longtemps.
Je suis désappointée à la vue de la tête d’Alcibiade
; jamais je ne me le figurais avec le front charnu, cette petite bouche montrant les dents, cette
petite barbe.
Cicéron est assez (je ne le prends pas pour un Grec, soyez tranquille) bien, mais ce pauvre Socrate
! Oh! Il a bien fait de faire de la philosophie et de
causer avec son génie, il ne pouvait pas faire autre chose
! Quelle laideur ridicule!
Enfin me voilà devant la fameuse Venera Medica
! Cette petite poupée est une déception nouvelle. Ces chevilles ressortantes n’excitent pas mon
admiration, et la tête et les traits communs à toutes les statues grecques
!
Non ce n’est pas là Vénus, la déesse charmante, la mère de l’amour. La bouche est froide, les yeux sans expression
; certes les proportions sont
admirablement gardées, mais que lui resterait-il donc, si les proportions étaient moins parfaites
! Qu’on me nomme barbare, ignorante, arrogante,
stupide, mais c’est mon avis. La Vénus de Milo est beaucoup plus Vénus.
Je passe aux peintures et trouve enfin une chose digne du nom de Raphaël, pas une image plate et effacée comme ces madones, pas un Christ enfant
comme en papier mâché, mais une tête vivante, belle, fraîche. »
[…]

Lettres de Marie Bashkirtseff

Comments

Livre du jour Léon Bloy le Désespéré

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«- Quand vous recevrez cette lettre, mon cher ami, j’aurai achevé de tuer mon père. Le pauvre homme agonise, et mourra, dit-on, avant le jour.

Il est deux heures du matin. Je suis seul dans une chambre voisine, la vieille femme qui le garde m’ayant fait entendre qu’il valait mieux que les yeux du moribond ne me rencontrassent pas et qu’on m’avertirait quand il en serait temps.

- Je ne sens actuellement aucune douleur ni aucune impression morale nettement distincte d’une confuse mélancolie, d’une indécise peur de ce qui va venir. J’ai déjà vu mourir et je sais que, demain, ce sera terrible. Mais, en ce moment, rien
; les vagues de mon cœur sont immobiles. J’ai l’anesthésie d’un assommé. Impossible de prier, impossible de pleurer, impossible de lire. Je vous écris donc, puisqu’une âme livrée à son propre néant n’a d’autre ressource que l’imbécile gymnastique littéraire de le formuler.

Je suis parricide, pourtant, telle est l’unique vision de mon esprit
! J’entends d’ici l’intolérable hoquet de cette agonie qui est véritablement mon œuvre, -- œuvre de damné qui s’est imposée à moi avec le despotisme du destin!

Ah
! le couteau eût mieux valu, sans doute, le rudimentaire couteau du chourineur filial! La mort, du moins, eût été, pour mon père, sans préalables années de tortures, sans le renaissant espoir toujours déçu de mon retour à l’auge à cochons d’une sagesse bourgeoise; je serais fixé sur la nature légalement ignominieuse d’une probable expiation; enfin, je ne resterais pas avec cette hideuse incertitude d’avoir eu raison de passer sur le cœur du malheureux homme pour me jeter aux réprobations et aux avanies démoniaques de la vie d’artiste. »

Léon Bloy, le Désespéré

Comments

Livre du jour D. Diderot Bréviaire jeunes mariées

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Ma fille,

Vous allez quitter la maison de votre père et de votre mère pour entrer dans celle de votre époux et la vôtre. En vous accordant à…., je lui ai résigné toute mon autorité, il ne m’en reste plus. Il n’y a qu’un moment que je vous commandais, et votre devoir était de m’obéir
; à présent, je n’ai plus que le droit de conseil. Je vais en user.
Votre bonheur est inséparable de celui de votre époux
; il faut absolument que vous soyez heureux ou malheureux l’un par l’autre: ne perdez jamais de vue cette idée, et tremblez au premier désagrément réciproque que vous vous donnerez, car il peut être suivi de beaucoup d’autres.
Ayez pour votre époux toute la condescendance imaginable, conformez-vous à ses goûts raisonnables, tâchez de ne rien penser que vous ne puissiez lui dire, qu’il soit sans cesse comme au fond de votre âme
; ne faites rien dont il ne puisse être témoin. Soyez en tout et toujours comme sous ses yeux.
Songez qu’une fille qui a le maintien d’une femme est indécente, et que, par conséquent, la femme qui sait garder le maintien décent d’une fille se respecte et se fait respecter.

Le bréviaire des jeunes mariées
Lettre inédite de Diderot à sa fille

Comments

Livre du jour Mme de Lafayette La Princesse de Clèves

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en France avec tant d’éclat que dans les dernières années du règne de Henri second. Ce prince était galant, bien fait et amoureux
; quoique sa passion pour Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, eût commencé il y avait plus de vingt ans, elle n’en était pas moins violente, et il n’en donnait pas des témoignages moins éclatants.
Comme il réussissait admirablement dans tous les exercices du corps, il en faisait une de ses plus grandes occupations. C’étaient tous les jours des parties de chasse et de paume, des ballets, des courses de bagues, ou de semblables divertissements
; les couleurs et les chiffres de Mme de Valentinois paraissaient partout, et elle paraissait elle-même avec tous les ajustements que pouvait avoir Mlle de la Marck, sa petite-fille, qui était alors à marier.
La présence de la reine autorisait la sienne. Cette princesse était belle, quoiqu’elle eût passé la première jeunesse
; elle aimait la grandeur, la magnificence et les plaisirs. Le roi l’avait épousée lorsqu’il était encore duc d’Orléans, et qu’il avait pour aîné le dauphin, qui mourut à Tournon, prince que sa naissance et ses grandes qualités destinaient à remplir dignement la place du roi François premier, son père. » […]

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves

Comments

Livre du jour G. Eekhoud La Nouvelle Carthage

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Georges Eekhoud est surtout connu pour ses romans au naturalisme sombre et cependant curieusement baroque. Il peint les paysages de Campine, le port d’Anvers et ses quartiers douteux hantés par des personnages en dehors des normes sociales, religieuses ou sexuelles, révoltés au grand cœur qui s’opposent par leur noblesse d’âme aux bourgeois étriqués et égoïstes. Il reste fidèle à la définition qu’en donne Gustave Flaubert: « J’appelle bourgeoisie tout ce qui est de bas. »
Romans aux relents pervers — d’une immoralité qui écœure — se roulant voluptueusement dans la fange — récits malsains d’adultères — Eekhoud communie de façon sacrilège avec toutes ces âmes de dévoyés, rebuts ou martyrs d’une société athée et matérialiste — épopée de vagabonds, anarchisme érotique de gueux et de crève-misère qui se démènent comme des bêtes dans une atmosphère sensuelle, relevée par la cruauté des descriptions.
Son œuvre est d’une sincérité bouleversante. Son style est rude, raboteux. Tous ses livres produisent une impression de brutalité, même là où à sa manière, l’auteur exprime sa tendresse pour l’humanité.
L’intrigue du roman suit l’itinéraire de Laurent, en rupture avec sa classe d’origine — la bourgeoisie — qui va se tourner vers le prolétariat, puis vers le sous-prolétariat, pour essayer de trouver une alternative à cette société bourgeoise à laquelle il veut échapper. »

Georges Eekhoud, La Nouvelle Carthage
Comments

Livre du jour H.G. Wells L'Homme invisible


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

EXTRAIT :

Son hôte – elle le vit en entrant – était assis dans le fauteuil devant le feu, assoupi à ce qu'il semblait ; sa tête emmaillotée s'inclinait de côté. Pour toute lumière dans la chambre, la lueur rougeâtre qui venait du foyer. Tout était ou violemment éclairé ou tout à fait sombre. Elle avait d'autant plus de peine à rien distinguer qu'elle venait précisément d'allumer la lampe du bar et que ses yeux étaient encore éblouis. Mais, pendant une seconde, il lui parut que l'homme qu'elle regardait avait une bouche énorme, béante, une bouche invraisemblable, qui « mangeait » tout le bas de sa figure. Ce fut une image instantanée : une tête enveloppée de blanc, de gros yeux à fleur de front, et, au-dessous, un large four.
Alors, il bougea, il se redressa sur son siège, il leva la main…

H.G. Wells, L’Homme invisible

Comments

Livre du jour Alfred Jarry Ubu

Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

De par ma chandelle verte, merdre, madame, certes oui, je suis content. On le serait à moins
: capitaine de dragons, officier
de confiance du roi Venceslas, décoré de l’ordre de l’Aigle Rouge de Pologne et ancien roi d’Aragon, que voulez-vous de mieux
?

MÈRE UBU
Comment! après avoir été roi d’Aragon vous vous contentez de mener aux revues une cinquantaine d’estafiers armés de
coupe-choux, quand vous pourriez faire succéder sur votre fiole la couronne de Pologne à celle d’Aragon
?

PÈRE UBU
Ah! Mère Ubu, je ne comprends rien de ce que tu dis.

MÈRE UBU
Tu es si bête!

PÈRE UBU
De par ma chandelle verte, le roi Venceslas est encore bien vivant; et même en admettant qu’il meure, n’a-t-il pas des légions d’enfants?

MÈRE UBU
Qui t’empêche de massacrer toute la famille et de te mettre à leur place?

Alfred Jarry, Ubu

Comments

Livre du jour E.T.A. Hoffmann le Pot d'or

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Au jour de l’Ascension, à deux heures après midi, un jeune homme à Dresde passait en courant la porte Noire, et vint donner juste contre une corbeille remplie de pommes et de gâteaux qu’une vieille femme laide offrait à bas prix, de sorte que tout ce qui était heureusement échappé à la meurtrissure de la secousse, fut lancé au dehors du panier à la grande joie des polissons de la rue qui se partagèrent le butin que le hâtif jeune […] ».

Le Pot d’or, d’E.T.A. Hoffmann.

http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Pot_d’or
Comments

Livre du jour Le Ramayana

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

LE RAMAYANA
POÈME SANSCRIT DE VALMIKY
TRADUIT EN FRANÇAIS PAR HIPPOLYTE FAUCHE
Traducteur des œuvres complètes de Kâlidâsa et du Mahâ-Bhârata
TOME PREMIER
PARIS
LIBRAIRIE INTERNATIONALE
13, RUE DE GRAMMONT, 13
A. LACROIX, VERBOECKHOVEN & Ce, ÉDITEURS
À Bruxelles, à Leipzig et à Livourne
1864

Il est une vaste contrée, grasse, souriante, abondante en richesses de toute sorte, en grains comme en troupeaux, assise au bord de la Çarayoû et nommée Koçala. Là, était une ville, célèbre dans tout l’univers et fondée jadis par Manou, le chef du genre humain. Elle avait nom Ayodhyâ.
Heureuse et belle cité, large de trois yodjanas, elle étendait sur douze yodjanas de longueur son enceinte resplendissante de constructions nouvelles. Munie de portes a des intervalles bien distribués, elle était percée de grandes rues, largement développées, entre lesquelles brillait aux yeux la rue Royale, où des arrosements d’eau abattaient le vol de la poussière. De nombreux marchands fréquentaient ses bazars, et de nombreux joyaux paraient ses boutiques. Imprenable, de grandes maisons en couvraient le sol, embelli par des bocages et des jardins publics. Des fossés profonds, impossibles à franchir, l’environnaient
; ses arsenaux étaient pleins d’armes variées; et des arcades ornementées couronnaient ses portes, où veillaient continuellement des archers.

LE RAMAYANA


Comments

Livre du jour G. Rodenbach Les Vies encloses

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Émule de Léon Dierx, à qui il doit peut-être sa froideur, sa solennité et sa rigueur dans la construction du poème et du recueil, Rodenbach est un Flamand écrivant en langue française une poésie d'inspiration symboliste. À la méditation mallarméenne, l'auteur de Bruges-la-Morte marie les notes brumeuses que lui inspirent les paysages de sa patrie d'origine, où les beffrois se reflètent dans les canaux, au milieu des cygnes voguant dans une lumière incertaine, où la vie demeure confinée à l'intérieur de hautes demeures, derrière des vitres aux rideaux de tulle.

RODENBACH, GEORGES, Les Vies Encloses - Poésie

Comments

Livre du jour Chamisso L'homme qui a perdu son ombre

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Nous entrâmes au port après une heureuse traversée, qui, cependant, n’avait pas été pour moi sans fatigues. Dès que le canot m’eut mis à terre, je me chargeai moi-même de mon très mince bagage, et, fendant la foule, je gagnai la maison la plus prochaine et la plus modeste de toutes celles où je voyais pendre des enseignes. Je demandai une chambre. Le garçon d’auberge, après m’avoir toisé d’un coup d’oeil, me conduisit sous le toit. Je me fis donner de l’eau fraîche, et m’informai de la demeure de M. Thomas John. « Sa maison de campagne, me dit-il, est la première à main droite, en sortant par la porte du Nord. C’est le palais neuf aux colonnades de marbre. » Il était encore de bonne heure
; j’ouvris ma valise, j’en tirai mon frac noir, récemment retourné, et, m’étant habillé le plus proprement possible, je me mis en chemin, muni de la lettre de recommandation qui devait intéresser à mes modestes espérances le patron chez qui j’allais me présenter.
Après avoir monté la longue rue du Nord et passé la barrière, je vis bientôt briller les colonnes […] »



Adelbert von Chamisso,
L’homme qui a perdu son ombre; Histoire merveilleuse de Pierre Schlémihl
Comments

Livre du jour Balzac L'Élixir de longue vie

INCIPIT

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Dans un somptueux palais de Ferrare, par une soirée d’hiver, don Juan Belvidéro régalait un prince de la maison d’Este. À cette époque, une fête était un merveilleux spectacle que de royales richesses ou la puissance d’un seigneur pouvaient seules ordonner. Assises autour d’une table éclairée par des bougies parfumées, sept joyeuses femmes échangeaient de doux propos, parmi d’admirables chefs-d'œuvre dont les marbres […] »

L’Élixir de longue vie, d’Honoré de Balzac.


Comments

Livre du jour Désaugiers Tableau de Paris


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Tableau de Paris à cinq heures du matin

(1802)

Notice.

Tableau de Paris ne manquait point, dans quelques parties, d’observation et de vérité ; mais un philosophisme frondeur et bavard, un manque presque total de vues saines et élevées, condamnaient cette œuvre à la médiocrité. Son style, sans correction et sans couleur, acheva de la vouer à l’oubli. Aussi n’en reste-t-il guère aujourd’hui dans nos souvenirs que cet arrêt porté sur elle par un ingénieux critique : « Livre pensé dans la rue et écrit sur la borne ! » 

Que de tableaux on a faits de cette grande capitale de la France et de la civilisation ! sous combien d’aspects, en effet, on peut la peindre ! Mercier, ce bizarre écrivain, ou plutôt fabricateur d’écrits en tout genre, qui se donnait tant de peine pour singer l’originalité, fut le premier qui entreprit ce portrait en grand. Jusque-là, on s’était borné à en décrire les monuments et les édifices ; il voulut en retracer aussi les usages et les mœurs. Son





Tableau de Paris à 5 heures du matin


Tableau de Paris à 5 heures du soir

Comments

Livre du jour Voltaire le Taureau blanc

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Chap. Ier. — Comment la princesse Amaside rencontre un boeuf.

La jeune princesse Amaside, fille d’Amasis, roi de Tanis en Égypte, se promenait sur le chemin de Péluse avec les dames de sa suite. Elle était plongée dans une tristesse profonde
; les larmes coulaient de ses beaux yeux. On sait quel était le sujet de sa douleur, et combien elle craignait de déplaire au roi son père par sa douleur même. Le vieillard Mambrès, ancien mage et eunuque des pharaons, était auprès d’elle, et ne la quittait presque jamais. Il la vit naître, il l’éleva, il lui enseigna tout ce qu’il est permis à une belle princesse de savoir des sciences de l’Égypte. L’esprit d’Amaside égalait sa beauté; elle était aussi sensible, aussi tendre que charmante; et c’était cette sensibilité qui lui coûtait tant de pleurs.

La princesse était âgée de vingt-quatre ans
; le mage Mambrès en avait environ treize cents. C’était lui, comme on sait, qui avait eu avec le grand Moïse cette dispute fameuse dans laquelle la victoire fut longtemps balancée entre ces deux profonds philosophes. Si Mambrès succomba, ce ne fut que par la protection visible des puissances célestes qui favorisèrent son rival[…]


Voltaire, Le Taureau blanc

Comments

Livre du jour P. Corneille Andromède

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Melpomène.
Arrête un peu ta course impétueuse
: mon théâtre, Soleil, mérite bien tes yeux; tu n’en vis jamais en ces lieux la pompe plus majestueuse: j’ai réuni, pour la faire admirer, tout ce qu’ont de plus beau la France et l’Italie; de tous leurs arts mes sœurs l’ont embellie: prête-moi tes rayons pour la mieux éclairer.
Daigne à tant de beautés, par ta propre lumière, donner un parfait agrément, et rends cette merveille entière en lui servant toi-même d’ornement.
Le Soleil. […] »

Andromède de Pierre Corneille.

Comments

Livre du jour Molière L'École des maris

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


« Sganarelle: Mon frère, s’il vous plaît, ne discourons point tant, et que chacun de nous vive comme il l’entend. Bien que sur moi des ans vous ayez l’avantage et soyez assez vieux pour devoir être sage, je vous dirai pourtant que mes intentions sont de ne prendre point de vos corrections, que j’ai pour tout conseil ma fantaisie à suivre, et me trouve fort bien de ma façon de vivre.
Ariste
: Mais chacun la condamne.
Sganarelle
: Oui, des fous comme vous, mon frère. »

L’École des maris, Molière.

Comments

Livre du jour H. Malot Ida et Carmelita

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« Tout le monde sait que la Suisse est la patrie des hôtels, qui poussent spontanément sur son sol comme les pins et les champignons; pas de village, pas de hameau, si pauvre qu’il soit, pas de site, pour peu qu’il offre une curiosité quelconque, qui n’ait son auberge, son hôtel ou sa pension. C’est ainsi qu’au hameau du Glion, au-dessus de Montreux, à une altitude de six à sept cents mètres, à la pointe d’une sorte de promontoire qui s’avance vers le lac […] »

Ida et Carmelita par Hector Malot.

Comments

Livre du jour F. DostoÏevski Mort de Sand


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


… Et pourtant, ce n’est qu’après avoir lu la nouvelle de cette mort, que j’ai compris toute la place que ce nom avait tenu dans ma vie mentale, tout l’enthousiasme que l’écrivain-poète avait jadis excité en moi, toutes les jouissances d’art, tout le bonheur intellectuel dont je lui étais redevable. J’écris chacun de ces mots de propos délibéré, parce que tout cela est de la vérité littérale.
George Sand était une de nos contemporaines (quand je dis nous, j’entends bien à nous), une vraie idéaliste des Années trente et quarante. Dans notre siècle puissant, superbe et cependant si malade, épris de l’idéalité la plus nuageuse, travaillée des désirs les plus irréalisables, c’est un de ces noms qui, venus de là-bas, du pays des « miracles saints », ont fait naître chez nous, dans notre Russie toujours « en mal de devenir », tant de pensées, de rêves, […]

La mort de George Sand
un texte de Fiodor Dostoïevski


Comments

Livre du jour I. Tourgueniev Journal


Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Au village d’O… 20 mars 18..
Le médecin me quitte. Je l’ai obligé à s’expliquer enfin. Il a eu beau dissimuler, il lui a fallu me confesser toute la vérité. Je vais mourir: oui, je vais mourir bientôt; les rivières vont dégeler, et je m’en irai probablement avec les derniers glaçons… Où irai-je? Dieu le sait! À la mer aussi! Eh bien! quoi! s’il faut mourir, autant vaut mourir au printemps… Mais n’est-il pas ridicule de commencer un journal peut-être quinze jours seulement avant l’heure de la mort? Bah! qu’est-ce que cela fait? En quoi quinze jours diffèrent-ils de quinze ans, de quinze siècles? En face de l’éternité, tout est néant, dit-on; soit; mais dans ce cas, l’éternité même n’est que néant. Il me semble que je tombe dans la métaphysique, c’est mauvais signe; aurais-je peur? Mieux vaut raconter quelque chose. Le temps est humide, le vent souffle avec violence. Il m’est défendu de sortir. Que raconterai-je? Un homme bien élevé ne parle pas de ses maladies; écrire un roman n’est pas de mon ressort; raisonner sur de graves sujets est au-dessus de mes forces; la description des objets qui m’entourent ne m’offrirait aucun plaisir; ne rien faire est ennuyeux; lire me fatigue…

Ivan Tourgueniev, Journal d’un homme de trop
Comments

Livre du jour J. Joyce Gens de Dublin


Chaque jour un livre en téléchargement gratuit

Il n’y avait plus d’espoir pour lui désormais
: c’était la troisième attaque. Chaque soir je passais devant la maison (c’était au temps des vacances) et j’observais le carré de lumière de la fenêtre: chaque soir je le trouvais éclairé, de même, faiblement et uniformément. S’il était mort, pensais-je, je verrais le reflet des cierges sur les stores assombris, car je savais que l’on doit poser deux cierges à la tête du mort. Il me disait souvent: « Je n’ai plus pour longtemps à être de ce monde », et je pensais qu’il ne faisait là que radoter. Maintenant je me rendais à l’évidence.
Chaque soir, en levant les yeux sur la fenêtre, je me répétais doucement à moi-même le mot « paralysie ». Il sonnait, étrange à mes oreilles, comme « Gnomon » dans l’œuvre d’Euclide et
« Simonie » dans le catéchisme. Mais aujourd’hui il sonnait comme le nom d’un malfaisant et diabolique génie. Il me remplissait de terreur, ce mot, et je brûlais cependant de m’approcher du mort et de contempler l’œuvre de la paralysie.


James Joyce, Gens de Dublin
Comments

Livre du jour A. Rimbaud Saison en enfer


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s’ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient.
Un soir, j’ai assis la Beauté sur mes genoux. — Et je l’ai trouvée amère. — Et je l’ai injuriée.
Je me suis armé contre la justice.
Je me suis enfui. Ô sorcières, ô misère, ô haine, c’est à vous que mon trésor a été confié
!
Je parvins à faire s’évanouir dans mon esprit toute l’espérance humaine. Sur toute joie pour l’étrangler j’ai fait le bond sourd de la bête féroce.
J’ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J’ai appelé les fléaux, pour m’étouffer avec le sable, avec le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l’air du crime. Et j’ai joué de bons tours à la folie.
Et le printemps m’a apporté l’affreux rire de l’idiot.

Arthur Rimbaud, Une Saison en enfer

Comments

Livre du jour J. Conrad Gaspar Ruiz


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

JOSEPH
CONRAD, Gaspar Ruiz: Gaspar Ruiz — L’Indicateur — La Brute — Un anarchiste — Le Duel — Il Cone Nouvelles

Traduction de l’anglais par Philippe Neel. Gallimard, 1927.

Titre original du recueil
A Set of Six, paru en 1908 chez Methuen et Co. Nouvelles écrites entre 1904 et 1907.

http://www.ebooksgratuits.org/pdf/conrad_gaspar_ruiz_ocr.pdf
Comments

Livre du jour C. Péguy Présentation

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


Présentation de la Beauce à Notre Dame de Chartres

Étoile de la mer voici la lourde nappe
Et la profonde houle et l’océan des blés
Et la mouvante écume et nos greniers comblés,
Voici votre regard sur cette immense chape.

Et voici votre voix sur cette lourde plaine
Et nos amis absents et nos cœurs dépeuplés,
Voici le long de nous nos poings désassemblés
Et notre lassitude et notre force pleine. […]

Charles Péguy: Étoile de la mer voici la lourde nappe…

Comments

Livre du jour Oscar Wilde Salomé


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Oscar WILDE, Salomé

extrait:

« 
SALOMÉ.
[SCÈNE — Une grande terrasse dans le palais d’Hérode donnant sur la salle de festin. Des soldats sont accoudés sur le balcon. À droite il y a un énorme escalier. À gauche, au fond, une ancienne citerne entourée d’un mur de bronze vert. Clair de lune.]
LE JEUNE SYRIEN
Comme la princesse Salomé est belle ce soir
!
LE PAGE D’HÉRODIAS
Regardez la lune. La lune a l’air très étrange. On dirait une femme qui sort d’un tombeau. Elle ressemble à une femme morte. On dirait qu’elle cherche des morts.
LE JEUNE SYRIEN
Elle a l’air très étrange. Elle ressemble à une petite princesse qui porte un voile jaune, et a des pieds d’argent. Elle ressemble à une princesse qui a des pieds comme des petites colombes blanches… On dirait qu’elle danse.
LE PAGE D’HÉRODIAS
Elle est comme une femme morte. Elle va très lentement. [Bruit dans la salle de festin.]
PREMIER SOLDAT
Quel vacarme
! Qui sont ces bêtes fauves qui hurlent?
SECOND SOLDAT
Les Juifs. Ils sont toujours ainsi. C’est sur leur religion qu’ils discutent.
PREMIER SOLDAT
Pourquoi discutent-ils sur leur religion
?
SECOND SOLDAT
Je ne sais pas. Ils le font toujours… Ainsi les Pharisiens affirment qu’il y a des anges, et les Sadducéens disent que les anges n’existent pas.



Oscar WILDE, Salomé

Comments

Livre du jour G. Flaubert Tentation de st Antoine

Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

La Tentation de saint Antoine de Gustave Flaubert (1874)

Texte inclassable, pièce de théâtre ou plutôt mystère au sens médiéval du terme, La Tentation de saint Antoine a été mise plusieurs fois sur le métier par Flaubert, et finalement éditée en 1874. C'est une oeuvre difficile d'accès, et l'un des plus grands mérites des somptueuses illustrations de Daniel-Girard mises en ligne ici est de lui donner une chance de commencer par fasciner le lecteur. A lui ensuite de franchir le pas et d'entrer dans la métaphysique.

Gustave Flaubert, La Tentation de saint Antoine (1874)
Edition Henri Cyral, Collection française n° 30, Paris, 1930
Illustrations de Daniel-Girard


Comments

Livre du jour Rétif Vie de mon père


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

EXTRAIT

« D’AUTRES célèbrent les guerriers qui triomphent par les armes
; les académies décernent des prix aux écrivains qui donnent un nouvel éclat à la gloire des anciens ministres, des hommes de lettres distingués; moi, je vais jeter des fleurs sur la tombe d’un honnête homme, dont la vertu fut commune et à tous les jours, pour ainsi parler…
Il ne fut que juste et laborieux
: qualités qui sont le fondement de toute société et sans lesquelles les héros mourraient de faim.
J’ouvre une nouvelle carrière à la piété filiale
: si le fils de tout homme en place était obligé d’écrire la vie de son père, cette institution serait une des plus utiles. Quel est le père qui, sachant que son propre fils sera forcé d'être un jour son historien véridique, n’acquerrait pas quelques vertus, ne ferait pas quelques bonnes actions, dans la vue au moins de n’être pas déshonoré par celui même qui doit perpétuer son nom? Ce serait là, sans doute, le frein le plus puissant contre la corruption rapide de nos mœurs.

Rétif, La Vie de mon père

Comments

Livre du jour V. Larbaud Rldasedlrad

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Il y a quelques jours, étant de passage à Nantes, au retour d’une excursion à Belle-Île, j’ai lu, dans un journal de Paris, que j’allais publier un livre formé de plusieurs nouvelles dont une, la dernière, était intitulée « Rldasedlrad les dlcmhypbgf ».

En province française, je lis volontiers les journaux de Paris. Il me semble toujours que je vais y trouver des nouvelles de mes amis, d e mon quartier, de ma maison. Un fait divers qui s’est passé dans mon arrondissement m’intéresse comme si je connaissais les gens qui y ont joué un rôle
; et s’il y avait à Paris, comme à Londres, des journaux de quartiers, j’achèterais, en même temps que le Journal, le Temps et l’Intransigeant, le quotidien du Cinquième arrondissement qui s’appellerait, par exemple, la Lanterne du Panthéon ou peut-être l’Âme latine.

Voilà pourquoi, pendant tout mon séjour à Nantes, je n’ai pas manqué d’acheter les journaux de Paris. J’avoue qu’ils ne m’ont donné aucune nouvelle de mon quartier. Ils n’ont même pas su me dire où en étaient les travaux de repavement des Boulevards et de la rue Soufflot. Mais, en compensation, ils m’ont appris qu’on allait publier un certain nombre d’ouvrages de mes amis, et un d’entre eux m’a même donné des nouvelles de moi-même, nouvelles qui m’ont un peu surpris, puisque, si je me souviens bien d’avoir écrit trois des ouvrages qu’il annonçait sous mon nom, je suis très assuré de n’avoir jamais écrit « Rldasedlrad, etc. »

Et pourtant ce journal l’affirmait sans hésitation aucune. Un certain nombre de personnes que je croisais dans les rues de Nantes l’avaient lu comme moi, et ceux qui s’en souvenaient encore devaient en être persuadés. Si un ami, de passage à Nantes, m’avait aperçu dans la foule, rue Crébillon, et m’avait appelé par mon nom, il aurait pu se trouver un passant qui aurait songé
: Tiens, voilà justement l’auteur de cette chose qui a un titre imprononçable. Ainsi je me trouvais, dans une certaine mesure, responsable de « Rldasedlrad les dlcmhypbgf ».

Valéry Larbaud, Rldasedlrad les dlcmhypbgf (1923) (Extrait de « Jaune Bleu Blanc », 1927)



Comments

Livre du jour Chateaubriand Atala

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

«Les deux rives du Meschacebé présentent le tableau le plus extraordinaire. Sur le bord occidental, des savanes se déroulent à perte de vue ; leurs flots de verdure, en s'éloignant, semblent monter dans l'azur du ciel, où ils s'évanouissent. On voit dans ces prairies sans bornes errer à l'aventure des troupeaux de trois ou quatre buffles sauvages. Quelquefois un bison chargé d'années, fendant les flots à la nage, se vient coucher, parmi de hautes herbes, dans une île du Meschacebé. A son front orné de deux croissants, à sa barbe antique et limoneuse, vous le prendriez pour le dieu du fleuve, qui jette un oeil satisfait sur la grandeur de ses ondes et la sauvage abondance de ses rives.
Telle est la scène sur le bord occidental ; mais elle change sur le bord opposé, et forme avec la première un admirable contraste. Suspendus sur le cours des eaux, groupés sur les rochers et sur les montagnes, dispersés dans les vallées, des arbres de toutes les formes, de toutes les couleurs, de tous les parfums, se mêlent, croissent ensemble, montent dans les airs à des hauteurs qui fatiguent les regards. Les vignes sauvages, les bignonias, les coloquintes, s'entrelacent au pied de ces arbres, escaladent leurs rameaux, grimpent à l'extrémité des branches, s'élancent de l'érable au tulipier, du tulipier à l'alcée, en formant mille grottes, mille voûtes, mille portiques. Souvent, égarées d'arbre en arbre, ces lianes traversent des bras de rivière sur lesquels elles jettent des ponts de fleurs. Du sein de ces massifs le magnolia élève son cône immobile ; surmonté de ses larges roses blanches, il domine toute la forêt, et n'a d'autre rival que le palmier, qui balance légèrement auprès de lui ses éventails de verdure. (&hellipWinking»

François-René de Chateaubriand, Atala


Comments

Livre du jour C. Baudelaire Conseils

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

« C’est parce que tous les vrais littérateurs ont horreur de la littérature à de certains moments, que je n’admets pour eux, — âmes libres & fières, esprits fatigués, qui ont toujours besoin de se reposer leur septième jour, — que deux classes de femmes possibles: les filles ou les femmes bêtes, l’amour ou le pot-au-feu. — Frères, est-il besoin d’en expliquer les raisons? »

Charles Baudelaire, Conseils aux jeunes littérateurs


Comments

Livre du jour S; Zweig Le Joueur d'échecs

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Sur le grand paquebot qui à minuit devait quitter New York à destination de Buenos Aires, régnait le va-et-vient habituel du dernier moment. Les passagers embarquaient, escortés d’une foule d’amis: des porteurs de télégrammes, la casquette sur l’oreille, jetaient des noms à travers les salons: on amenait des malles et des fleurs, des enfants curieux couraient du haut en bas du navire, pendant que l’orchestre accompagnait […]. »

Le Joueur d’échecs, de Stefan Zweig.

Comments

Livre du jour Rétif Paysanne pervertie


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Voir notre site « Littérature libertine » qui offre plusieurs livres de Restif de la Bretonne à télécharger (éditions critiques)

RÉTIF DE LA BRETONNE, NICOLAS-EDME: La paysanne pervertie ou Les dangers de la villeRomans

Ce roman épistolaire nous conte l’histoire classique d’une jeune fille, provinciale d’origine modeste, qui monte à Paris. Après avoir profité, sans en abuser, de la bonté d’une amie de la famille, la facilité et la vie dans la grande ville incitent notre héroïne à se faire « entretenir » par un marquis. La maîtresse sera en bons termes avec la marquise puisque son propre frère en est l’amant. Mais ces amours ne durent guère et la déchéance sera grande…

Nicolas-Esme Rétif de la Bretonne, La Paysanne pervertie
Comments

Livre du jour Somaize Dictionnaire des Précieuses


Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit

Indispensable pour lire Molière:

Antoine Baudeau, sieur de Somaize
(1630-1...), Le grand dictionnaire des précieuses ou la clef de la langue des ruelles (1660)

http://www.miscellanees.com/s/somaize.htm
Comments

Livre du jour J. Giraudoux La Guerre de Troie…

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Andromaque. — La guerre de Troie n’aura pas lieu, Cassandre!
Cassandre. — Je te tiens un pari, Andromaque.
Andromaque. — Cet envoyé des Grecs à raison. On va bien le recevoir. On va bien lui envelopper sa petite Hélène, et on la lui rendra.
Cassandre. - On va le recevoir grossièrement. On ne lui rendra pas Hélène. Et la guerre de Troie aura lieu.
Andromaque. — Oui, si Hector n’était pas là
!….»

La Guerre de Troie n’aura pas lieu, d’après Jean Giraudoux.

Comments

Livre du jour D. Diderot Deux amis de Bourbonne

INCIPIT
Chaque jour, un livre en téléchargement gratuit


«Il y avait ici deux hommes qu’on pourrait appeler les Oreste et Pylade de Bourbonne. L’un se nommait Olivier, et l’autre Félix. Ils étaient nés le même jour, dans la même maison, et des deux sœurs; ils avaient été nourris du même lait, car l’une des mères étant morte en couches, l’autre se chargea des deux enfants. Ils avaient été élevés ensemble, ils étaient toujours séparés des autres; ils s’aimaient comme on existe, comme on vit, sans s’en douter