Apollinaire

Éphéméride 9 novembre 1918 décès de Guillaume Apollinaire


Guillaume Apollinaire (né Wilhelm Albert Wodzimierz Apolinary de Kostrowicki) est un poète né le 26 août 1880 à Rome.

Il est considéré comme l'un des poètes français les plus importants du début du xxe siècle, auteur de poèmes tels que
Zone, La Chanson du Mal-Aimé, ou encore Mai, Le Pont Mirabeau ; son œuvre érotique (dont principalement un roman et de nombreux poèmes) est également passée à la postérité. Il expérimente un temps la pratique du calligramme.

Il est le théoricien de l'Esprit nouveau, maître du cubisme et précurseur du Mouvement surréaliste.

Il se porte volontaire pour combattre dans l’armée française en 1914, ce qui initialise sa procédure de naturalisation. Transféré à sa demande au 96e régiment d'infanterie avec le grade de sous-lieutenant en novembre 1915, il est naturalisé français le 9 mars 1916 sous le nom de Guillaume Apollinaire.

Il est blessé à la tempe par un éclat d'obus le 17 mars 1916, alors qu'il lisait le
Mercure de France dans sa tranchée. Évacué à Paris, il est trépané le 10 mai 1916. Affaibli par sa blessure, Guillaume Apollinaire meurt le 9 novembre 1918 de la grippe espagnole.

Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris alors que, dans les rues, les Parisiens célébraient la fin de la guerre.
Comments

Éphéméride 26 août 1880  naissance de Guillaume Apollinaire



Il naît le 26 août 1880 à Rome, sous le nom de Guglielmo Alberto Wladimiro Alessandro Apollinare de Kostrowitzky. Il est le fils d'Angelica de Kostrowitzky, jeune Polonaise, et de père inconnu. La paternité traditionnellement attribuée à Francesco d'Aspermont ne repose sur aucune certitude.
L'enfance est précaire, entre nombreux voyages, misère et déménagements à la cloche de bois. Guillaume quitte la bohème pour un poste de précepteur de français en Rhénanie aux côtés de la famille de la vicomtesse de Milhau. Premières amours malheureuses : Guillaume sera toujours le Mal-Aimé. Rentré à Paris, il se découvre une réelle passion, l'écriture - essais et poèmes. S'ensuivent quelques rencontres prometteuses
: Alfred Jarry, Max Jacob, Pablo Picasso…
Il publie plusieurs recueils particulièrement novateurs
Alcools, Le Poète assassiné, Calligrammes. Son ouvrage Les Mamelles de Tirésias drame surréaliste, fournit à André Breton le nom même du mouvement qui deviendra si célèbre.
Engagé volontaire lors de la Grande Guerre de 14-18, dans le désir ardent d'obtenir la nationalité française, il est blessé à la tête dans une tranchée de l'Aisne et trépané. Très affaibli, il meurt de la grippe espagnole le 9 novembre 1918, veille de l'armistice.

Comments