Éphéméride 10 février 1898 naissance de Joseph Kessel

Joseph Kessel (10 février 1898, Clara, Entre Ríos, Argentine - 23 juillet 1979, Avernes, Val-d'Oise) est un journaliste et romancier français.

Né le 10 février 1898 en Argentine, Joseph Kessel fait ses études à Nice, puis à Paris où il valide sa licence de lettres en 1914 avant de s’engager dans le service de politique étrangère au Journal des débats. Il s’essaye au théâtre quelques mois avant de prendre part  la guerre volontairement dans l’artillerie puis dans l’aviation et d’en sortir avec l’inspiration pour son premier succès : L’équipage. Quand le conflit s’acheva et que Kessel, dès qu’il eut atteint sa majorité, demanda la nationalité française, il portait la croix de guerre, la médaille militaire, et il avait déjà fait deux fois le tour du monde.

Joseph Kessel repart en tant que grand reporter sur le terrain (Irlande, Israël, Berlin...), et publie plusieurs œuvres célèbres dont Les Captifs (1926), Belle de jour (1928)
Kessel appartenait à la grande équipe qu’avait réunie Pierre Lazareff à Paris-Soir, et qui fit l’âge d’or des grands reporters. Correspondant de guerre en 1939-40, il rejoignit après la défaite la Résistance (réseau Carte), avec son neveu Maurice Druon. C’est également avec celui-ci qu’il franchit clandestinement les Pyrénées pour gagner Londres et s’engager dans les Forces Françaises libres du général de Gaulle. En mai 1943, les deux hommes composaient les paroles du « Chant des Partisans », voué à devenir le chant de ralliement de la Résistance, et Kessel publiait, en hommage à ses combattants, L’Armée des Ombres. Il finirait la guerre, capitaine d’aviation, dans une escadrille qui, la nuit, survolait la France pour maintenir les liaisons avec la Résistance et lui donner des consignes.


À la Libération, il reprit son activité de grand reporter, voyagea en Palestine, en Afrique, en Birmanie, en Afghanistan. C’est ce dernier pays qui lui inspirera son chef-d’œuvre romanesque,
Les Cavaliers (1967).

Il écrit près de 80 romans, dont plusieurs sont adaptés pour l'écran, parfois même par ses soins ; l’Armée des ombres (1943), Le Lion (1958), La Passante du Sans-Souci. Il écrit également des scénarios originaux, et adapte le roman de Hans Hellmut Kirst La nuit des généraux (1962).

En 1962, il est élu à l'Académie Française, au fauteuil du Duc de la Force, et ajoute à son épée une étoile de David.
Il meurt le 23 juillet 1979 dans le Val d'Oise.

blog comments powered by Disqus