Éphéméride 7 février 1812 naissance de Charles Dickens

Charles Dickens est né à Portsmouth en 1812. Le père tient une place importante dans la jeunesse de Charles Dickens. Il n’a que douze ans lorsque sa famille doit vivre en prison pour dettes, fait qu’il évoque dans La Petite Dorrit (1857).


L’enfant doit travailler dans une fabrique. Dickens fut traumatisé par ces humiliations enfantines, au point de ne pas remettre à ses éditeurs l’autobiographie qu’il avait promise. À la faveur d’un héritage, il peut reprendre ses études, apprend la sténographie et devient clerc de notaire.


Il rentre ensuite au
Morning Herald comme chroniqueur et publie les Esquisses de Boz dont le succès provoqua la commande des Aventures de Mr Pickwick (1836-1837). Poussé par la parution en feuilletons, Dickens entre alors dans une période très créative.


Dans ses romans, Dickens dénonce souvent les abus et les laideurs sociales de son temps. En 1837-1837, il publie
Oliver Twist. Déçu par l’Amérique qu’il découvrit esclavagiste au cours d’un voyage en 1840, il publie des Notes américaines (1842).


Admirateur de Carlyle, il est influencé par lui dans
Barnaby Rudge (1841), roman historique. De 1843 à 1845 paraissent Les Contes de Noël, Le Carillon (The Chimes), et Le Grillon du foyer (The Cricket of the Heard) qui marquèrent profondément la sensibilité anglo-saxonne.


Dickens se trouve en Europe au moment des événements de 1848. Il publie alors
Dombey et Fils (1848) qui évoque le sexisme et le châtiment de l’orgueil.

Le thème de l’enfance réapparaît dans
David Copperfield (1849-1850) et celui des fausses valeurs dans Bleak House (1852-1853). Le capitalisme exploiteur est encore dénoncé dans Hard Times (Les Temps difficles, 1854).

Après la séparation avec sa femme (1858), Charles Dickens, désillusionné, écrit
Les Grandes espérances (1861) mettant en scène un orphelin, Pip, recueilli par un forçat, et Notre ami commun (1864-1865), sa dernière œuvre complète où, comme dans La Petit Dorrit (1857) l’auteur s’attaque aux fondements de la civilisation du profit.


Charles Dickens reste l’un des romanciers anglais les plus populaires dans le monde entier. Il meurt le 9 juin 1870.
blog comments powered by Disqus