Éphéméride 6 mars 1619 naissance de Cyrano de Bergerac

Savinien Cyrano de Bergerac naît le 6 mars 1619 à Paris, dans le 2e arrondissement, dans la paroisse Saint-Sauveur, où il est baptisé.

À partir de 1622, il vit avec sa famille dans les fiefs de Mauvières et Sousforest (nommé « Bergerac » à cause de ses anciens propriétaires) que son grand-père avait acquis en 1582 à Saint-Forget, près de Chevreuse, dans le sud-ouest de l’Île-de-France.

Il étudie au collège de Beauvais de Paris, dont le principal lui inspire le personnage principal du
Pédant joué. Il n’est donc pas du tout Gascon, mais il s’engage en 1638 dans la compagnie Royal Gascogne du baron Alexandre Carbon de Casteljaloux du régiment des gardes du roi, qui en comptait un grand nombre.

Engagé dans les combats qui opposent Français et Espagnols dans la guerre de Trente Ans, Cyrano est blessé en 1639 au siège de Mouzon d'« un coup de mousquet à travers le corps », puis, peut-être passé dans les troupes de Conti, en 1640 à celui d’Arras d'« un coup d’épée dans la gorge », qui met fin à sa carrière militaire.

Parmi les compagnons de bataille de Cyrano, Christophe de Champagne, baron de Neuvillette (mort dans une embuscade, au retour du siège d’Arras, en août 1640), qui a épousé le 20 février 1635 Madeleine Robineau (1610-1657), cousine de l’écrivain.

De retour dans la vie civile, il reprend ses études au collège de Lisieux en 1641. À la même époque, libre-penseur, il devient intime avec Chapelle et s’introduit auprès du précepteur de ce dernier, Pierre Gassendi, dont il devient le disciple.

Il s’engage dans la carrière littéraire. Son
Pédant joué est peut-être représenté en 1646, sa Mort d’Agrippine avec certitude en 1653 — elle fait d’ailleurs scandale. Il n’a pas rencontré Molière, mais ce dernier lui a emprunté de nombreux passages, en particulier une scène de son Pédant Joué. Les œuvres les plus éminentes de Cyrano sont des romans de science-fiction, L’Autre Monde: l’Histoire comique des Estats et empires de la Lune (1657) et L’Histoire comique des Estats et empires du Soleil.

Cette œuvre,
L’autre monde, révèle sa connaissance expérimentale de l’alchimie. Le célèbre alchimiste Fulcanelli le qualifie et l’honore en ces termes: « Le plus grand philosophe hermétique des temps modernes. »

Cyrano, décrit par maints auteurs comme homosexuel, devient probablement, vers 1640, l’amant de l’écrivain et musicien D’Assoucy, avant de rompre brutalement en 1650. Lorsque leur relation se transforme en amère rivalité, Cyrano adresse des menaces de mort à D’Assoucy, qui l’obligent à quitter Paris. La querelle prend alors la forme d’une série de textes satiriques: Cyrano écrit Contre Soucidas (anagramme du nom de son ennemi) et Contre un ingrat, tandis que D’Assoucy contre-attaque avec la Bataille de Cyrano de Bergerac avec le singe de Brioché sur le Pont-Neuf.

En 1653, à bout de ressources, il accepte la protection du duc d’Arpajon, qui l’aide à publier l’année suivante chez Charles de Sercy ses
Œuvres diverses et La Mort d’Agrippine.

Cyrano est blessé en 1654 par la chute d’une poutre en bois alors qu’il entrait dans la maison de son protecteur, le duc d’Arpajon. On ignore s’il s’agit d’une tentative délibérée contre sa vie ou simplement d’un accident.

Le 23 juillet 1655, il se fait transporter à Sannois, dans la maison de son cousin Pierre de Cyrano, trésorier général des offrandes du Roi, où il meurt chrétiennement, selon le certificat de décès délivré par le curé de la paroisse, le 28 juillet, à l’âge de 36 ans. Il est inhumé dans l’église de Sannois.
blog comments powered by Disqus