Éphéméride 3 août 1857  décès d'Eugène Sue




Né en 1804, fils d'un professeur d’anatomie à la Faculté, chirurgien-chef de la garde consulaire, puis impériale, Eugène Sue eut pour marraine l'impératrice Joséphine et pour parrain Eugène de Beauharnais. Une jeunesse dorée n'empêche pas le « Beau Sue » d'être turbulent et indiscipliné.
À vingt-six ans, il hérite d'une colossale fortune, à la mort de son père, et se consacre entièrement à sa vie de rentier séducteur. Mais en sept ans la fortune est dilapidée.
C'est ainsi qu'il se lance dans l'écriture. Auteur prolifique, il rédige de nombreux romans exotiques puis des romans historiques comme
Les Mystères de Paris en 1842, ouvrage qui le rend célèbre, bien qu'il soit censuré par le Second Empire.
Parallèlement, Sue occupe également la scène politique. En 1949, il est élu député socialiste de la Seine. Lors du coup d'État du 2 décembre 1851, alors que d'autres auteurs comme Hugo et Lamartine sont muselés, il est emprisonné. À sa libération, il est contraint de s'exiler en Savoie et ne pourra plus jamais revenir en France. Malgré des soucis de santé dès 1853, Eugène Sue travaille sur les
Mystères du peuple. Son éditeur s'applique à déjouer la censure mais, malgré les précautions, lorsque Sue achève l'œuvre en 1857, 60000 exemplaires du livre sont saisis. Cette nouvelle épreuve aggrave les problèmes de santé du romancier, qui meurt le 3 août 1857.

blog comments powered by Disqus