Éphéméride 25 août 1900 décès de Friedrich Nietzsche



« Dieu est mort », a-t-il affirmé. Élevé dans une famille luthérienne, Friedrich Nietzsche rejette très tôt la religion.
Né le 15 octobre 1844, il devient professeur de philologie à l'université de Bâle à vingt-quatre ans. Il étudie et enseigne la philologie jusqu'en 1878.
Il développe parallèlement une philosophie dans laquelle il oppose les valeurs traditionnalistes, notamment présentes dans le christianisme, aux valeurs défendues par un « surhomme », individualiste et indépendant.
Nietzsche exprime ses idées dans des ouvrages tels que le
Gai savoir en 1883-1887, ou encore L'Antéchrist en 1896.
Après un congé pour santé mentale, il se lance dans une vaste critique de la culture occidentale, qui aura une grande influence sur le courant existentialiste. Son dernier ouvrage, Ecce homo, sera suivi en 1889 d'une crise de démence, due à la syphilis. Il vivra encore onze ans, sans avoir retrouvé sa santé mentale. Le philosophe allemand meurt le 25 août 1900 à Weimar.
Après sa mort, certaines de ses idées seront déformées par sa sœur afin de les rapprocher des thèses nazies.
blog comments powered by Disqus