Éphéméride 10 avril 1931 décès de Gibran Khalil Gibran

Gibran Khalil Gibran est un poète et peintre libanais, né le 6 janvier 1883 à Bcharré au Liban et mort le 10 avril 1931 à New York.


Khalil Gibran est né le 6 janvier 1883 à Bécharré au Liban alors province ottomane de la Grande Syrie dans une famille Maronite. En raison de la pauvreté de sa famille, Gibran ne reçoit pas d’éducation formelle au cours de son enfance. Toutefois, les prêtres qui rendent visite régulièrement à sa famille lui apprennent la langue arabe et ainsi que la langue syriaque aussi bien que l’étude de la Bible.


En 1895, C’est l’exil et le départ de la famille de Khalil Gibran pour Boston; le père n’est pas du voyage. La famille Gibran s’installe dans le South End de Boston, à l’époque la deuxième plus grande communauté syro-libanaise des États-Unis.

Sa mère commence à travailler comme couturière itinérante, vendant de la dentelle et du lin qu’elle transporte de porte en porte.

Gibran commence l’école le 30 septembre 1895. Il est placé dans une classe spéciale pour les immigrants par l’administration de son école pour mieux apprendre l’anglais. Gibran est aussi inscrit dans une école d’art. Grâce à ses enseignants, il est présenté à l’avant-garde artistique de Boston, à des artistes, à des photographes et à l’éditeur Fred Holland Day, qui l’ont encouragé et soutenu dans ses efforts de création.


En 1898, la mère de Gibran, ainsi que son frère aîné, Boutros, veulent l’imprégner de son patrimoine culturel d’origine plutôt que de l’esthétique de la culture occidentale qu’il préfère; ainsi, à quinze ans, Gibran est renvoyé dans son pays natal pour étudier à l’école préparatoire et à l’institut d’enseignement supérieur à Beyrouth gérés par les maronites. à Beyrouth, il s’inscrit au collège de la Sagesse. Il y passe quatre ans.

En 1902, il retourne à Boston
: deux semaines avant son retour, sa sœur Sultana meurt de la tuberculose à l’âge de quatorze ans. L’année suivante, Boutros décède de la même maladie et sa mère meurt d’un cancer. Seule, sa sœur Marianna subvient à ses besoins matériels grâce à un emploi de couturière de boutique. Il peint et il écrit; son talent artistique s’affirme.

En 1904 Gibran rencontre une directrice d’école, Marie Haskel, qui le protège. Elle le soutient dans ses travaux d’écriture en langue Anglaise. Il engage avec elle une correspondance que seule la mort interrompra.

En 1905. Parution de
La musique, le premier livre de Gibran, suivi des Nymphes des Vallées (1907)
En 1908 Publication des
Esprits Rebelles. L’église maronite juge l’ouvrage hérétique et le pouvoir ottoman décide de le brûler en place publique. Gibran part pour Paris où il étudiera les Beaux-arts.

En 1910, il s’installe définitivement à New-York où il se consacre à la peinture et à la poésie.

En 1918 Publication du
Fou. Alors que la plupart des premiers écrits de Gibran sont en arabe (La Musique, Les Ailes brisés, Les Nymphes des vallées, Les Tempêtes…), la majeure partie de son travail après 1918 a été écrite et publiée en anglais.

E
n 1923: Parution du Prophète.

En 1926
: Parution du Sable et de L’écume.
En 1928
: Parution de Jésus, Fils de l’Homme suivi des Dieux de la Terre, de l’Errant et du Jardin des Prophètes.

En 1931 il meurt à New-york. Son corps est ramené au Liban, où il repose désormais dans la crypte du monastère de Mar Sarkis, à Bécharré.

La mystique de Gibran se trouve au confluent de plusieurs influences
: le christianisme, l’islam, le soufisme (le concept d’union avec Dieu et l’unicité de l’existence), les grandes religions de l’Inde, la théosophie…

Sa poésie est remarquable pour son utilisation de la langue officielle, ainsi que des idées sur la vie exprimées par des termes spirituels.

L’ouvrage le plus connu de Gibran s’intitule
Le Prophète, un livre composé de vingt-six textes poétiques.
Le livre est devenu particulièrement populaire pendant les années 1960 dans le courant de la contre-culture et les mouvements New Age.
Depuis qu’il a été publié pour la première fois en 1923,
Le Prophète n’a jamais été épuisé. Après avoir été traduit dans plus de vingt langues, il est devenu l’un des best-sellers des livres du xxe siècle aux États-Unis.
blog comments powered by Disqus