Éphéméride 26 septembre 1888 naissance de Thomas Stearns Eliot

Poète, dramaturge, critique, Thomas Stearns Eliot naît à Saint-Louis (Missouri) le 26 septembre 1888 Il fait de brillantes études à Harvard puis à Paris à la Sorbonne. En 1913, une bourse d'études lui permet de se rendre en Allemagne. À la déclaration de guerre, il se hâte de regagner l'Angleterre et trouve refuge à Oxford. Il fait la rencontre d'Ezra Pound.
Devenu citoyen britannique, il publie son grand poème
The Waste Land, La Terre vaine (1922). Dès lors s'enchaîne une suite de romans et de pièces de théâtre : Mercredi des Cendres (1930), Meurtre dans la cathédrale (1935), La Réunion de famille.
Ses essais réunis, pour les principaux, sous le titre de
Essais choisis ont exercé une influence considérable sur la critique anglo-saxonne. T.S. Eliot, traducteur de Saint-John Perse, se définissait ainsi : « classique en littérature, royaliste en politique, anglo-catholique en religion ».
En 1948, T.S. Eliot reçoit le Prix Nobel de Littérature. C'est la célébrité. Dès 1908, à Harvard, T.S. Eliot avait découvert deux poètes français qui l’ont aidé considérablement à moduler son timbre : Jules Laforgue et Tristan Corbière, qui le fascinent. La surprise, l'insolite, le prosaïsme cocasse des deux poètes lui fournissent les outils poétiques qui lui permettent de nuancer son chant comme il l'entend : le mode mineur tord le cou à l'éloquence, tourne le dos au sublime, à l'emphase.
Il meurt à Londres le 4 janvier 1965. Au deuxième anniversaire de sa disparition, une plaque commémorative est apposée au “Coin des poètes” dans l'abbaye de Westminster.

blog comments powered by Disqus