Éphéméride 22 août 1540  décès de Guillaume Budé



Guillaume Budé, un des plus grands humanistes français, est écrivain mais aussi bibliothécaire et imprimeur. Il s'enorgueillit d'avoir « rouvert les sépulcres de l’Antiquité ». Il acquiert une si vaste science qu'Érasme l'appelle le Prodige de la France. En 1522, le roi François 1er le nomme à la tête de sa bibliothèque de Fontainebleau, à l'origine de la Bibliothèque nationale. À l'initiative de Guillaume Budé, le roi instaure en 1536 le dépôt légal qui fait obligation aux imprimeurs de déposer un exemplaire de chaque livre à la Bibliothèque royale : un habile moyen d'enrichir celle-ci.
Guillaume Budé suggère aussi à François 1er la fondation d'un
Collège des Trois-Langues (latin, grec, hébreu) ou Collège des lecteurs royaux, dans lequel des érudits viendraient enseigner gratuitement à tous les publics. François 1er le fonde en 1530 sous le nom de Collège royal. C'est aujourd'hui le Collège de France.
Guillaume Budé avait embrassé toutes les sciences
: théologie, jurisprudence, mathématiques, philologiemais c'est surtout comme helléniste qu'il est connu. En son hommage a été créée l'association Guillaume Budé, qui a pour but la diffusion des humanités en langue française et édite, entre autres, la Collection des Universités de France. Les ouvrages de cette collection d'ouvrages bilingues latin-français ou grec-français sont familièrement appelés des « Budés ».

blog comments powered by Disqus