Philosophie

Éphéméride 15 octobre 1926 naissance de Michel Foucault


Né le 15 octobre 1926 à Poitiers et mort le 25 juin 1984 à Paris, Michel Foucault est un philosophe français.
Normalien, il est agrégé de philosophie en 1951. Avec sa thèse
Folie et Déraison. Histoire de la folie à l'âge classique, il adopte la méthode des historiens pour nourrir son analyse philosophique. Réunissant une multitude de documents, il tente une Archéologie du savoir dont le but est de faire la généalogie de concepts comme la folie, la sexualité, la délinquance et le pouvoir.
Foucault est généralement connu pour ses critiques des institutions sociales, principalement la psychiatrie, la médecine, le système carcéral, pour ses idées et développements sur l'histoire de la sexualité, ses théories générales concernant le pouvoir et les relations complexes entre pouvoir et connaissance, aussi bien que pour ses études de l'expression du discours en relation avec l'histoire de la pensée occidentale.
Homosexuel, il s'intéresse à toutes les formes de marginalité générant des discriminations.
Professeur au Collège de France, il profite de sa notoriété pour mener un engagement qui fait de lui un digne successeur de Sartre : il fonde le Groupe d'Information sur les Prisons, introduisant clandestinement des questionnaires en milieu carcéral pour dénoncer les conditions d'incarcération.
Parmi les plus brillants philosophes de sa génération, avec Gilles Deleuze dont il est proche, Michel Foucault a construit une œuvre riche, contestée et souvent dérangeante. Il meurt le 25 juin 1984, victime du sida.

Comments

Éphéméride 27 juillet 1656 Spinoza excommunié


Philosophe néerlandais d’origine juive, s’intéressant aux philosophies de Descartes et Hobbes et fréquentant des Chrétiens, le jeune Baruch de Spinoza s’attire les foudres des fanatiques juifs.
Les rabbins d’Amsterdam décident de l’excommunier. Un herem le maudit pour cause d'hérésie, de façon particulièrement violente et, chose rare, définitive. Peu de temps auparavant, un homme aurait même tenté de poignarder Spinoza, qui, blessé, aurait conservé le manteau troué par la lame pour se rappeler que la passion religieuse mène à la folie.
Si le fait n'est pas complètement certain, il fait partie de la légende du philosophe.

Libre penseur ne se souciant guère des traditions, Spinoza poursuivra sa route et développera seul son système philosophique panthéiste, à côté de son travail alimentaire : le polissage de lentilles de verre pour lunettes.
Toutefois, il ne pourra jamais diffuser librement son savoir. Son œuvre majeure,
l’Ethique, ne sera publiée qu’après sa mort, le 21 février 1677, sans mention de son nom et il faudra attendre un siècle pour qu’un apaisement religieux permette de lire ses œuvres.

Comments