Histoire

Éphéméride 21 août 1791 naissance de Jules Michelet


Jules Michelet naquit dans le chœur d’une ancienne église, « occupée », nous dit-il, « et non profanée » par l’imprimerie que son père y avait établie en pleine Terreur. Son enfance fut pénible.
Jules Michelet étudie les lettres et devient professeur d'histoire et de philosophie dans les années 1820. En 1830, il obtient un poste aux Archives Nationales et commence à publier ses ouvrages historiques. Il devient ensuite Professeur au Collège de France et marque son opposition aux Jésuites. Il entreprend dès 1831 la composition du vaste ouvrage sur l’
Histoire de France, qui allait être l’œuvre capitale de sa vie et devait être poursuivie pendant les dix années suivantes, et être suivie d'une non moins monumentale Histoire de la Révolution.
Il est destitué en 1951 à la suite du coup d'état de
Napoléon III et décède en 1874 à Paris. Doué d'un immense talent littéraire qui lui vaut de compter parmi les grands écrivains de l'époque romantique, Michelet alimente le culte naissant de la Nation et contribue au goût des Français pour l'Histoire. Cependant, il est davantage connu pour son style flamboyant, son don de recréation du passé que pour le respect rigoureux de ses sources historiques. «Un historien poète, patriote, social et humain» a écrit de lui Gabriel Monod.

Comments

Éphéméride 29 juillet 1750 Naissance de Fabre d'Églantine


Fabre d'Églantine naît à Carcassonne en 1750. Il commence sa carrière comme poète et comédien.
En 1787, il s'installe à Paris où il écrit plusieurs pièces telles que
Laure et Pétrarque en 1780, dont il subsiste aujourd'hui la chanson Il pleut, il pleut, bergère, ou bien Les Précepteurs en 1794.
Durant la Révolution, il intègre le Club des Jacobins. En 1792, il devient secrétaire du ministre de la Justice, Georges Danton, aux côtés de Camille Desmoulins et Pierre-François-Joseph Robert.
Élu député à la Convention par le département de la Seine, directeur de la Gazette de France, il est exclu du Club des Jacobins et accusé par André Amar de faux en écriture et de concussion. Il sera arrêté puis guillotiné avec Danton le 5 avril 1794.
Il est surtout connu pour avoir donné leurs noms aux mois du calendrier républicain, établi en octobre 1793.

Comments