Passion Lettres

Salacrou Boulevard Durand

Un livre à relire, et à faire lire: Armand Salacrou, Boulevard Durand

Une sorte de nouvelle affaire Dreyfuss…


En 1910, pour faire triompher les revendications des ouvriers qui déchargent le charbon dans le port du Havre, le secrétaire du syndicat — Jules Durand — organise une grève. Roussel l’homme de confiance du directeur, réussit quand même à recruter sur place la main-d'œuvre nécessaire. Parmi ces « jaunes » ou « renards » comme on dit dans le métier, il y a Capron.
Un soir, dans l’ombre des quais, Capron se prend de querelle avec des grévistes ivres oui l’assomment. Ce ne serait qu’un fait divers banal si Roussel ne voyait dans cette mort l’occasion de discréditer Durand dont l’action idéaliste inquiète le patronat havrais
: « l’affaire Durand » commence, car tous les moyens seront bons, si bons même que Durand sera condamné à avoir la tête tranchée pour un crime qu’il n’a ni commis ni pu commettre.
L’aventure n’est que trop réelle
: il a fallu huit années pour parvenir à innocenter Dutand, mais entre-temps la monstruosité de cette injustice lui avait fait perdre la raison. En 1956, la municipalité du Havre lui a dédié un boulevard. Armand Salacrou évoque avec une bouleversante intensité la tragédie de cet homme simple écrasé par le destin.

Source
: Le Livre de Poche, LGF
blog comments powered by Disqus