Passion Lettres

Raymond Federman

Raymond Federman, décédé en octobre 2009, a été redécouvert en France depuis une dizaine d’années.

Des articles et interviews peuvent être lus sur l’internet, de manière à donner envie de lire son œuvre
:
-
Retour à Montrouge
- La rafle de 1942 à Montrouge.
Une lettre de Raymond Federman
-
Retour au fumier et autres textes
- et surtout cette page, sur
CHUT

« Ce chut, j’ai bien des fois raconté que c’était le dernier mot que j’ai entendu de ma mère, ce triste jour de juillet 1942 quand la porte du cabinet de débarras dans lequel elle m’avait caché se referma sur moi.
Chut, murmura ma mère. Et les treize premières années de ma vie furent englouties dans l’obscurité de ce débarras au troisième étage de notre immeuble. […]
Il m’a fallu bien des années pour comprendre ce que ma mère voulait dire avec ce chut.
Elle voulait me dire
: Si tu ne dis rien. Si tu restes tranquille. Silencieux. Chut! Tu survivras. […]
Si tu dis rien. Si tu restes tranquille et silencieux, tu survivras et un jour tu raconteras ce qui s’est passé ici. Je crois que c’est cela que voulait dire le chut de ma mère. »

- et enfin ces notes précieuses dans Le Matricule des Anges N° 68


blog comments powered by Disqus