Passion Lettres

Les Lumières au féminin

À l’adresse ci-dessous, figure une thèse de l’université Laval sur l’ouvrage de Mme d’Épinay, Les Conversations d’Émilie.

(C’est un traité d’éducation qui s’oppose à l’
Émile de Rousseau)

Résumé de la thèse

Dans
Les Conversations d’Émilie (1782), Louise d’Épinay, femme de lettres des Lumières liée au milieu encyclopédique, propose un modèle d’éducation féminine s’incarnant dans une série de vingt dialogues inspirés des conversations pédagogiques qu’elle a partagées avec sa petite-fille Émilie. S’appropriant, dans cette œuvre testamentaire, la structure de la conversation philosophique pour l’éducation d’une fillette et ancrant cette structure dans un cadre intime, elle offre une solution de compromis permettant aux femmes un accès à une formation morale et intellectuelle alliant bonheur et utilité sociale. L’intimité devient le terrain d’élection d’une pensée qui cherche son dépassement dans la transmission générationnelle de son modèle pédagogique et son prolongement dans un espace d’amitié et d’intellectualité féminines. Porteur, en point de mire, d’une réforme des possibilités sociales pour les femmes, le modèle de Louise d’Épinay, grâce à sa forme dialogique, s’inscrit pleinement dans ce que l’on pourrait appeler les « Lumières au féminin. »


http://archimede.bibl.ulaval.ca/archimede/files/24756f8c-7c19-4bbf-9d4c-d5f1f10315d5/20994.html
blog comments powered by Disqus