Passion Lettres
September 2011

E. Todd, L'origine des systèmes familiaux

Emmanuel Todd, L'origine des systèmes familiaux , volume 1 L'Eurasie
Le Mot de l'éditeur : L'origine des systèmes familiaux

On connaît les apports décisifs d’Emmanuel Todd à l’anthropologie, particulièrement au rôle des types familiaux dans le temps. Au commencement, il y eut la volonté de montrer que la diversité des structures familiales traditionnelles explique les trajectoires de modernisation. Ainsi, la carte du communisme recouvrait-elle celle de la famille communautaire, associant l’autorité du père à l’égalité des frères ; la famille nucléaire absolue anglaise, libérale pour ce qui concerne les rapports entre parents et enfants mais indifférente à l’idée d’égalité, fut le substrat nécessaire aux développements de l’individualisme et du libéralisme politique anglo-saxons ; la famille nucléaire égalitaire du Bassin parisien, structurée par les valeurs de liberté des enfants et d’égalité des frères, légitimait l’idée a priori d’une équivalence des hommes et des peuples ; la famille souche, système fondé sur l’autorité du père et l’inégalité des frères, fut en Allemagne et au Japon le socle d’idéologies ethnocentriques dans le contexte de la transition vers la modernité. Pour autant, comment expliquer cette fragmentation de l’espèce humaine, sinon en remontant à l’unicité originaire, si elle avait jamais existé ? Au terme d’une enquête menée depuis plus de vingt ans, impliquant l’examen et la mise en fiche des organisations familiales de centaines de groupes humains préindustriels, Emmanuel Todd identifie et définit une forme originelle, commune à toute l’humanité : la famille nucléaire. Il reconstitue le processus de différenciation qui a mené aux émergences, successives ou simultanées, des divers types anthropologiques observables à la veille du déracinement urbain et industriel. Pour cela, il recourt à une anthropologie diffusionniste et non plus structuraliste et il emprunte à la linguistique le principe du conservatisme des zones périphériques. Il apparaît alors que l’Europe, placée sur la périphérie de l’Ancien monde, est sur le plan familial un conservatoire de formes archaïques ; nous sommes restés, pour ce qui concerne l’organisation anthropologique, assez proche de la forme originelle. Pour avoir ignoré des évolutions familiales paralysantes pour le développement technologique et économique, l’Europe a été, durant une brève période, « en tête » de la course au développement, bien que l’Occident n’ait inventé ni l’agriculture, ni la ville, ni le commerce, ni l’élevage, ni l’écriture, ni l’arithmétique.

Editeur Gallimard
collection NRF essais
Date de parution
09/09/2011


ISBN
2070758427
Comments

Les soeurs Brontë à l'écran

Une adaptation de Jane Eyre et un film inspiré des Hauts de Hurle-Vent, qui sortent dans les salles britanniques cet automne, montrent que la fascination exercée par les sœurs Brontë demeure particulièrement vive.
Les deux romans ont déjà suscité plusieurs adaptations cinématographiques. Albert Victor en 1920, puis Bramble, Luis Buñuel et Yoshishige Yoshida ont tout à tour porté à l’écran Les Hauts de Hurle-Vent. De leur côté, Travers Vale (en 1915) et Robert Stevenson (en 1944, avec Orson Welles et Joan Fontaine) ont adapté le Jane Eyre de Charlotte Brontë. Les deux nouvelles adaptations devraient s’en distinguer, insistant sur des aspects méconnus de l’œuvre des sœurs Brontë, leur humour par exemple.
Jane Eyre
, de Cary Fukunaga, est déjà à l’affiche dans les salles britanniques et sortira en France en janvier 2012.
Wutherting Heights, réalisé par Andrea Arnold, devrait quant à lui sortir le 11 novembre. Ces films rappellent en tout cas la place très particulière occupée par les sœurs Brontë dans le paysage littéraire et dans la culture populaire.
Comments

Première biographie de Claude Simon

Mireille Calle-Gruber, Claude Simon, une vie à écrire.
La première biographie de Claude Simon

Paris : Éditions du Seuil, coll. "Biographie", 2011.

449 p. 
EAN : 9782021009835
25 €

Prséentation de l'éditeur:
Cette toute première biographie consacrée à l'un des derniers prix Nobel de littérature française retrace l'itinéraire d'un écrivain qui en dépit des innombrables thèses qui lui ont été dédiées reste tout à la fois universellement admiré et curieusement méconnu.
La haute exigence formelle de cette oeuvre trop souvent jugée ardue a longtemps occulté une évidence qui jalonne toute la production écrite de Claude Simon : son ancrage dans un vécu complexe qui la traverse de part en part et dont elle revisite et décompose livre après livre les ressorts les plus intimes. Issu d'un milieu bourgeois et conservateur, très vite orphelin de père puis de mère, Claude Simon s'est construit dans une relation conflictuelle à ses origines. Il y a l'enfance, bien sûr, récurrente dans son oeuvre, mais également d'autres moments marquants, comme son expérience de la captivité pendant la Seconde Guerre mondiale, dont il rendra compte dans La Route des Flandres. Le refus du roman traditionnel qui l'a trop vite classé dans la mouvance du « nouveau roman » apparaît en ce sens tout à la fois comme une ascèse et comme une tentative sans cesse renouvelée d'explorer les non-dits et les secrets les plus enfouis d'un passé douloureux. Tout le propos de cette biographie richement documentée, et écrite d'une plume alerte et sensible, est de nous démontrer combien la vie de Claude Simon est d'abord et avant tout l'histoire d'une émancipation, et son oeuvre un exorcisme permanent des fantômes de la mémoire.

Mireille Calle-Gruber est professeur des universités à la Sorbonne-Nouvelle-Paris 3.
Elle a publié une vingtaine de livres sur la littérature française contemporaine. Elle est l'auteur également de cinq romans. Elle travaille depuis de nombreuses années sur l'oeuvre de Claude Simon, dont elle a notamment établi l'édition de La Pléiade chez Gallimard.

Url de référence :
http://www.seuil.com/

Comments

La maison de Colette sauvée de la ruine

La maison de Colette échappe à la ruine et l'oubli

La maison où naquit et grandit jusqu'à 18 ans l'écrivaine Colette, à Saint-Sauveur-en-Puisaye dans l'Yonne, a été sauvée par la Société des amis de Colette. La Société va sans doute lever suffisamment de fonds pour racheter la maison, en organisant des soirées d'appel aux dons.

 
La maison était en vente depuis 2007 et coûtait 300 000 €. L'État a consenti une subvention de 100 000 € à l'association, tandis que la région Bourgogne et le conseil général de l'Yonne participent aussi. Le ministre M. Mitterrand à déclaré à l'AFP : « 
L'État a apporté toute sa part dans cette issue favorable, conscient qu'il y avait là un lieu de mémoire littéraire, un jardin de souvenirs vibrants »

Comments

Michel Crépu Essai sur Chateaubriand

Le Souvenir du monde. Essai sur Chateaubriand, par Michel Crépu, Le Mot de l'éditeur :

«Il en va aujourd'hui de l'auteur d'Atala comme de l'Afrique au temps de la Croisière Noire : une terra incognita. En un sens son vœu cabot de finir oublié a été à demi exaucé. Tandis que son fantôme hante encore certaines nuits scolaires, sa musique essentielle demeure inaudible. Or c'est elle, bien entendu, qu'il nous importe de faire entendre.»
Peignant avec humour et érudition ce «jean-foutre qui avait raison sur les choses graves», Michel Crépu nous donne, outre le portrait de Chateaubriand, royaliste scandaleux, auteur des
Mémoires d'outre-tombe, amant de Julie Récamier, écrivain méconnu à force d'être caricaturé en romantique, la chronique d'une époque qui vacille. De la pourpre consulaire aux chambres de jeunes filles, du christianisme heureux à Bonaparte, d'une veillée à Combourg aux châteaux de Prague, Michel Crépu ressucite un Chateaubriand autre, moderne et complexe.

Grasset, 216 p., 17,50 euros.

Comments

David Grossman Une femme fuyant l'annonce

LE livre de la rentrée.
Présentation de l'éditeur
Ora, une femme séparée depuis peu d’Ilan, son mari, quitte son foyer de Jérusalem et fuit la nouvelle inéluctable que lui dicte son instinct maternel : la mort de son second fils, Ofer, qui, sur le point de terminer son service militaire, s’est porté volontaire pour « une opération d'envergure » de 28 jours dans une ville palestinienne, nouvelle que lui apporteraient l’officier et les soldats affectés à cette terrible tâche. Mais s’il faut une personne pour délivrer un message, il en faut une pour le recevoir, pense Ora. Tant que les messagers de la mort ne la trouvent pas, son fils sera sauf. Aussi décide-telle, sans aucune logique, pour conjurer le sort, de s’absenter durant ces 28 jours en se coupant de tout moyen de communication qui pourrait lui apporter la terrible nouvelle. Ayant prévu une randonnée à travers le pays avec Ofer, elle part malgré tout. Au passage, elle arrache à sa torpeur Avram, son amour de jeunesse (le père d’Ofer ?) et l’emmène avec elle sur les routes de Galilée pour lui raconter leur fils. Elle espère maintenir en vie son enfant par la trame de mots qui dessinent sa vie depuis son premier souffle, et lui éviter ainsi le dernier. Le périple ici est l’occasion d’évoquer le passé : à mesure qu'Ora et Avram arpentent le pays à la beauté étonnante, se reconstitue le fil de la mémoire et des secrets qui enserrent les personnages. Ora, Ilan et Avram s’étaient liés, adolescents, pendant la guerre des Six Jours, dans un hôpital où ils étaient tous trois à l'isolement, alors que les combats faisaient rage à l’extérieur. C’est là que se sont noués les destins de chacun. Le stratagème de la mère réussira-t-il à préserver la vie du fils ? Quoi qu’il lui arrive, le récit le fait renaître avec une vigueur nouvelle.


Biographie de l'auteur
Né à Jérusalem en 1954 David Grossman est l'auteur réputé de nombreux romans abondamment primés. Il est aussi l'essayiste engagé de trois essais qui ont ébranlé l'opinion israélienne et internationale, notamment Le Vent jaune, qui a précédé la première Intifada. En 2010, il a reçu en Allemagne le Prix de la Paix des éditeurs et des libraires allemands. Il est Officier de l'Ordre des Arts et des lettres.

  • 666 pages
    Broché:
  • Seuil (18 août 2011)
    Editeur :
  • CADRE VERT
    Collection :
  • Langue : Français
  • 2021004627
    ISBN-10:
Comments