Passion Lettres
July 2008

George Orwell

Un article ici qui concerne George Orwell, combattant et témoin de la guerre civile espagnole:

http://www.erudit.org/revue/fr/2006/v19/n1/016643ar.pdf

L’auteur considère que cette guerre est la source des romans
Animals farm et 1984.

Hommage à la Catalogne est édité en coll. 10/18.
Comments

Livre du jour Wilde Salomé


Chaque jour, un livre en téléchargement

Oscar WILDE, Salomé

extrait:

«
 SALOMÉ.
[SCÈNE — Une grande terrasse dans le palais d’Hérode donnant sur la salle de festin. Des soldats sont accoudés sur le balcon. À droite il y a un énorme escalier. À gauche, au fond, une ancienne citerne entourée d’un mur de bronze vert. Clair de lune.]
LE JEUNE SYRIEN
Comme la princesse Salomé est belle ce soir
!
LE PAGE D’HÉRODIAS
Regardez la lune. La lune a l’air très étrange. On dirait une femme qui sort d’un tombeau. Elle ressemble à une femme morte. On dirait qu’elle cherche des morts.
LE JEUNE SYRIEN
Elle a l’air très étrange. Elle ressemble à une petite princesse qui porte un voile jaune, et a des pieds d’argent. Elle ressemble à une princesse qui a des pieds comme des petites colombes blanches… On dirait qu’elle danse.
LE PAGE D’HÉRODIAS
Elle est comme une femme morte. Elle va très lentement. [Bruit dans la salle de festin.]
PREMIER SOLDAT
Quel vacarme
! Qui sont ces bêtes fauves qui hurlent?
SECOND SOLDAT
Les Juifs. Ils sont toujours ainsi. C’est sur leur religion qu’ils discutent.
PREMIER SOLDAT
Pourquoi discutent-ils sur leur religion
?
SECOND SOLDAT
Je ne sais pas. Ils le font toujours… Ainsi les Pharisiens affirment qu’il y a des anges, et les Sadducéens disent que les anges n’existent pas.

http://www.diogene.ch/article.php3?id_article = 722
Comments

La plus ancienne Bible du monde

Depuis aujourd’hui, une partie du Codex Sinaïticus, l’une des plus anciennes Bibles du monde, est librement consultable sur Internet

Les intéressés pourront feuilleter virtuellement une centaine de pages de ce manuscrit datant du milieu du IVe siècle. L’ensemble du Codex devrait être mis à disposition des internautes d’ici juillet 2009. Ils auront la possibilité de découvrir ce que les scientifiques considèrent comme le premier grand livre relié de l’histoire.

L’université de Leipzig, qui en possède 43 folios, ouvre ce site en chantier consacré à l’une des plus anciennes bibles du monde. Ce grand manuscrit oncial du IVe siècle, rédigé en majuscules, réunit pour la première fois l’ensemble des livres de la Bible.

Comments

Le surréalisme

Voici une page de liens consacrés au surréalisme:

http://www.cavi.univ-paris3.fr/Rech_sur/liens_surrealisme.htm

Le forum Mélusine est consacré aux recherches sur ce mouvement:

http://melusine.univ-paris3.fr/SurrealismeAuJourLeJour/SurrJLJIndex.htm
Comments

Diderot et l'Encyclopédie

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce site, des travaux sur l’Encyclopédie et sur Diderot, en particulier ici sur Le rêve de d’Alembert:

http://www.univ-paris-diderot.fr/diderot/travaux/reve-dalembert.html
Comments

Les Classiques revisités

Un site intéressant (de nombreuses pages de critiques stimulantes), un critique perspicace (j’apprécie qu’il tienne Monsieur Nicolas de Rétif comme bien supérieur aux Confessions de Rousseau… Moi également, depuis longtemps.)

http://www.bopsecrets.org/French/rexroth/cr/index.htm
Comments

Tout sur Charles Baudelaire


Une page entière de liens internet sur Charles Baudelaire:

http://www.ugr.es/~rodericu/autores/b.html#Baudelaire
Comments

Mythe de Don Juan

Un site consacré entièrement consacré au personnage mythique de Don Juan:

http://www.don-juan.net/

Voici quelques articles
:

http://agora.qc.ca/reftext.nsf/Documents/Don_Juan--Le_mythe_de_Don_Juan_et_limage_du_seducteur___inspirations_et_differences_chez_Byron_Kierkegaard_et_Stendhal_par_Mathilde_Branthomme

http://agora.qc.ca/reftext.nsf/Documents/Faust--Le_Faust_et_le_Don_Juan_de_Lenau_par_Amedee_Lemoine

Le mythe de Don Juan à l’opéra: 3 pages successives

http://odb-opera.com/modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=9

http://odb-opera.com/modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=32

http://odb-opera.com/modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=91
Comments

Charlot par Elie Faure

Quelques pages magnifiques du grand critique d’art Elie Faure sur le personnage de Charlot:

http://classiques.uqac.ca/classiques/Faure_Elie/fonction_cinema/charlot/Faure_Charlot.pdf

« Voici le farfadet narquois qui disparaît en dansant dans l’ombre d’un couloir sordide ou sur la lisière d’un bois. Voici Watteau, voici Corot, les grands arbres encadrant la guirlande des farandoles, le crépuscule vert et bleu qui s’enfonce sous les feuilles, le pauvre emporté par le songe, avec ses souliers éculés, ses gambades grotesques et charmantes, parmi les nymphes qui l’entraînent dans les prés ensoleillés. Entouré de divinités éternelles, la sorcière, la sirène, Hercule, ou bien le Minotaure à forcer dans son antre avec sa petite canne et son invincible candeur, voici le lutin associant à sa joie humble, à sa souffrance ridicule, la grande complicité poétique du vent, de la lumière, des murmures sous les branches, du miroitement des rivières, de la plainte des violons. J’ai dit ailleurs qu’il me fait penser à Shakespeare. Je suis bien obligé de le redire, puisque la plupart accueillent mon insistance par des sourires supérieurs et que pourtant cette impression s’accuse toutes les fois que je le vois. D’une complexité sans doute moins grandiose – Charlot a trente ans et Shakespeare s’éloigne, et puis Shakespeare est Shakespeare – il a ce même lyrisme éperdu, mais lucide. À l’état sans cesse naissant et jaillissant de son cœur, il a, comme lui, cette fantaisie sans limites qui unit dans le même geste, spontanément, l’enchantement ingénu que la vie soit si magnifique et la conscience souriante, c’est-à-dire héroïque, de son inutilité. S’il penche du côté du rire, […] »
Comments

Autoportrait de Léonard à Rembrandt

Les Cahiers de la Méditerranée, en ligne, offrent plusieurs numéros intéressants.
Trouvé dans le N° 66
L’Autre et l’image de soi:

Christian Loubet
La représentation de l’image de soi dans la peinture occidentale de Léonard à Rembrandt

Résumé
Dans les images de la peinture occidentale, entre les années 1500 et 1700, apparaît une prise de conscience de soi qui se précise par l’affirmation du pouvoir de l’artiste.
L’autoportrait devient alors un élément incontournable dans les diverses
œuvres, qui met à jour l’inquiétude existentielle, le doute et la quête d’identité de l’artiste. Il s’impose tout d’abord comme l’expression d’une connaissance intime pour ensuite manifester la gloire du Peintre-Démiurge.

http://cdlm.revues.org/document108.html
Comments

Mythes fondateurs

Précipitez-vous sur la colonne gauche: elle donne accès à un remarquable corpus mythologique de tous horizons, joliment illustré.


http://mythesfondateurs.perso.cegetel.net/
Comments

Nerval et l'Orient

L’université de Genève offre des cours en ligne et certains articles très intéressants, dont celui-ci de Michel Jeanneret:

«Vers l’Orient». Sur la mobilité des signes dans Aurélia

in Illouz, Jean-Nicolas et Mouchard, Claude (dirs) [2004].
Clartés d’Orient. Nerval ailleurs. Paris: Éditions Laurence Teper, 2004, pp.15-29

http://latlcui.unige.ch/framo/articles/consultation/article.php?id=5
Comments

Marguerite Duras

La Société Marguerite Duras a été fondée avec le soutien de l’Institut français du Royaume Uni.
Ce site permet de se tenir au courant de l’actualité de la recherche et fournit une documentation riche ainsi que des liens commentés vers d’autres sites.

http://www.swan.ac.uk/french/duras/
Comments

Dossier d'extradition de L.F. Céline

Le 9 octobre sortira « L’affaire Louis-Ferdinand Céline » de David Alliot, aux Éditions Horay.

Un livre basé sur le dossier d’extradition de Louis-Ferdinand Céline, en théorie inaccessible jusqu’en 2051, mais que l’auteur a pu consulter aux archives du Ministère des Affaires étrangères, parmi les papiers des archives de l’ambassade de France à Copenhague (1945-51).

Pour rappel, en raison d’écrits antisémites, Céline s’enfuit en Allemagne en juin 1944, avant d’être vu à Copenhague en décembre 1945.
Le gouvernement français réclame son extradition pour « haute trahison». Les Danois ne sont pas contre mais craignent pour la vie de l’écrivain, en cas de retour en France.
S’engage alors une longue bataille diplomatique.

Plus de détails ici
:
http://afp.google.com/article/ALeqM5iJkYnQ7wGsHvftjDApyql9ojTyPA
Comments

Flaubert Saint Julien l'Hospitalier

Sur cette œuvre, un article de la revue de l’université de Franche Comté:

Luce CZYBA

ROMAN FAMILIAL, SADISME ET SAINTETÉ DANS LA LÉGENDE DE SAINT JULIEN L’HOSPITALIER

http://alufc.univ-fcomte.fr/pdfs/519/pdf_12.pdf

Voir mon étude de ce conte
ici
Comments