La proposition subordonnée relative


Observation

Quasimodo pape des fous


Le pape des fous était élu.
— Noël
! Noël! Noël! criait le peuple de toutes parts.
C’était une merveilleuse grimace, en effet, que celle
qui rayonnait en ce moment au trou de la rosace. […] Maître Coppenole lui-même applaudit, et Clopin Trouillefou, qui avait concouru, et Dieu sait quelle intensité de laideur son visage pouvait atteindre, s’avoua vaincu. […]
L’acclamation fut unanime. On se précipita vers la chapelle. On en fit sortir en triomphe le bienheureux pape des fous. Mais c’est alors que la surprise et l’admiration furent à leur comble. La grimace était son visage.
Ou plutôt toute sa personne était une grimace. Une grosse tête hérissée de cheveux roux
; entre les deux épaules une bosse énorme dont le contrecoup se faisait sentir par devant; un système de cuisses et de jambes si étrangement fourvoyées qu’elles ne pouvaient se toucher que par les genoux, et, vues de face, ressemblaient à deux croissants de faucilles qui se rejoignent par la poignée; de larges pieds, des mains monstrueuses; et, avec toute cette difformité, je ne sais quelle allure redoutable de vigueur, d’agilité et de courage; étrange exception à la règle éternelle qui veut que la force, comme la beauté, résulte de l’harmonie. Tel était le pape que les fous venaient de se donner.
On eût dit un géant brisé et mal ressoudé.

Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, chap. V



Questions

1. Repérez chacun des mots complétés par les groupes de mots en
bleu et donnez leur nature.

2. Quels mots introduisent les groupes de mots en bleu
?

3. Quels sont ceux des groupes de mots en bleu qui ne peuvent pas être supprimés
? Pourquoi?

4. À l’intérieur des groupes de mots en bleu, repérez les verbes conjugués.

5. Quel est le sujet de chacun de ces verbes
?


Leçon

1. Définition

La proposition subordonnée relative est un élément du groupe nominal qui comporte un verbe conjugué, et qui commence par un mot reprenant le nom ou le pronom précédent.
Ce mot est appelé
pronom relatif.

Le nom ou le pronom repris par le pronom relatif s’appelle
l’antécédent du pronom relatif.
ex.
: Le pape que les fous venaient de se donner; celle qui rayonnait en ce moment au trou de la rosace.

La proposition subordonnée relative peut souvent être supprimée, mais jamais déplacée: quand elle est indispensable, elle détermine (comme une épithète liée). Quand elle peut être supprimée, elle apporte une explication (comme une épithète détachée).


2. Rôle et fonction de la proposition relative

• Le rôle de la subordonnée relative est d’ajouter une précision ou une explication à un nom.




• La proposition subordonnée relative est une expansion du groupe nominal.
Sa fonction est de compléter l’antécédent.
ex.
: deux croissants de faucilles qui se rejoignent par la poignée
                antécédent          complément de l’antécédent


3. Les pronoms relatifs

•Les pronoms relatifs simples sont invariables. Ils ne donnent pas de renseignement de genre et de nombre sur le nom qu’il reprennent.
• Les pronoms relatifs composés s’accordent en genre et en nombre avec le nom qu’ils reprennent.




Rôles du pronom relatif
:

Le pronom relatif a deux rôles
:
— il introduit une proposition pour la subordonner à un nom
;
— il représente un groupe nominal (dit antécédent) de la proposition principale et il a une fonction dans la proposition subordonnée relative
: sujet, attribut, COD…


4. Fonctions dans la proposition subordonnée relative

Seul le pronom relatif
qui représente un groupe nominal sujet.
Le pronom relatif
que représente un groupe nominal complément d’objet direct.
Le pronom relatif
représente à un groupe prépositionnel introduit par la préposition à.
Le pronom relatif
dont représente à un groupe prépositionnel introduit par la préposition de.





Pour l’expression écrite

Économiser les reprises

1. Le pronom relatif
, comme le pronom y, reprend un groupe prépositionnel introduit par à. Il est donc inutile d’employer les deux pronoms à la fois pour la même reprise:
ex.
La file d’attente est longue au télésiège./ La file d’attente y est longue./ Le télésiège la file d’attente est longue…
et non
*Le télésiège la file d’attente y est longue. (erreur courante)

2. Le pronom relatif
dont reprend un groupe nominal prépositionnel introduit par la préposition de. Cependant, si ce groupe nominal contient un déterminant possessif, celui-ci n’est pas repris:
ex.
: Anne a acheté des skis d’occasion. Anne est contente de ses nouveaux skis.
donne
: Anne, dont les nouveaux skis ont été achetés d’occasion, est contente.
et non *
Anne, dont ses nouveaux skis ont été achetés d’occasion, est contente. (erreur courante)


Retenons

La proposition subordonnée relative est une expansion du groupe nominal.
La subordonnée relative suit immédiatement l’antécédent. Elle fait partie d’un groupe nominal qui une fonction dans la principale.
Elle commence par un pronom relatif
(qui, que, quoi, dont, où, lequel) qui représente l’antécédent.
Le pronom relatif est un mot subordonnant. Il représente un groupe nominal de la principale. Il exerce une fonction dans la proposition subordonnée relative (sujet, attribut, COD).

Auto évaluation

À la fin de cette leçon, je suis capable
- d’identifier les propositions relatives et leur antécédent
;
- de repérer le double rôle du pronom relatif
;
- d’écrire une définition en employant une proposition relative
;
- de réunir deux phrases simples en une phrase avec une proposition relative
;
- d’employer les pronoms relatifs avec pertinence
;
- de ne pas doubler le pronom relatif par un autre pronom
;
- d’enrichir un texte avec des propositions relatives.


Leçon publiée dans Grammaire et expression 5e Nathan