L’expression de l’hypothèse


Observation

Maurice me dit que vous viendrez peut-être, cher ami. Tâchez donc que ce ne soit pas peut-être. Je comprends que vous songiez à prendre des bains de mer ; mais d’abord vous n’êtes pas sûr que cela ne vous fasse pas du mal au lieu de bien, par une année aussi froide et aussi malsaine que celle-ci. Ensuite vous dépenserez de l’argent et en troisième lieu vous vous ennuierez peut-être. Ici vous ne vous ennuierez peut-être pas. Pauline y sera d’abord. Elle s’est bien trouvée de la quinzaine qu’elle vient d’y passer et elle pense sérieusement à y revenir le mois prochain. Et puis nous serons bien gentils et nous serons aimables tant que nous pourrons. Ensuite vous vous y porterez bien ; notre pays est très sain et l’automne y est magnifique. Si vous aimez le billard, on en a mis partout (si vous voulez de la musique, il en pleuvra, et de la première qualité). Si vous aimez les chiens, il y en a de magnifiques, Pistolet, Léda, Jessie, etc. Si vous voulez apporter votre chat Cupidon, il y sera reçu comme vous-même… Enfin vous ne dépenserez pas d’argent, ce qui est une dernière considération à peser par le temps qui court, et les chiens de métiers que nous avons. Vous dépenserez 35 F pour venir et autant pour vous en aller, ce n’est pas ruineux.

George SAND, Lettre à Eugène Delacroix


Questions

1. Les groupes en bleu présentent-ils des faits réels ?

2. Quelles transformations sont nécessaires pour les déplacer dans chaque phrase ?

3. Quelles expressions introductrices pourriez-vous substituer à
si ?

4. Quelle est la visée du texte ? Quel rôle jouent les groupes en bleu pour renforcer cette visée ?


Leçon

1. Définition

Pour expliquer un fait, une action, un état, on peut formuler une supposition. Cette supposition, ou hypothèse, est un fait ou une explication envisagé comme possible ou purement imaginaire.

L’hypothèse est du domaine du virtuel (non réalisé), comme le but, alors que la cause et la conséquence sont du domaine du réel.

Les deux faits (fait principal et hypothèse) peuvent être présentés selon l’ordre chronologique, ou selon l’ordre inverse.
Ex. :
Si je déménage la semaine prochaine, j’aurai l’aide de tous mes amis.
J’aurai l’aide de tous mes amis
si je déménage la semaine prochaine.


2. L’expression de l’hypothèse dans la phrase

L’expression de l’hypothèse peut être plus ou moins explicite dans la phrase.
Les moyens d’exprimer l’hypothèse sont explicites quand le lien logique est marqué par un mot grammatical, et implicites quand les faits mis en relation sont juxtaposés ou faiblement reliés. Le destinataire doit alors reconstituer le lien logique.


A. Hypothèse explicite

L’hypothèse s’exprime par :

• une subordonnée conjonctive introduite par
si. C’est le procédé le plus fréquent. La phrase est soumise aux règles de la concordance des temps.
Ex. :
Si Adrienne chante, tout le monde se tait et l’écoute.

• une subordonnée conjonctive introduite par
que, à condition que, pour peu que, à supposer que, en admettant que, pourvu que + verbe subordonné au subjonctif
Ex. :
Qu’Anne se mette à chanter, aussitôt le silence se fait.

• une subordonnée conjonctive introduite par
quand, quand bien même, au cas où, dans le cas où + verbe subordonné au conditionnel
Ex. :
Au cas où Aurélie voudrait chanter, vous feriez faire silence à toute l’assemblée.

• une subordonnée conjonctive introduite par
selon que, suivant que + verbe subordonné à l’indicatif
Ex.
Selon que la vedette chante avant ou après le dîner, vous ferez servir à mon signal.


B. L’hypothèse implicite

Elle s’exprime par :

• un infinitif introduit par une préposition, avec un verbe au conditionnel :
Ex. :
À l’entendre, il serait le plus doué de la classe.

• un gérondif suivi d’un verbe au conditionnel :
Ex. :
En rentrant dans la soirée de dimanche, tu éviterais les encombrements.

• un groupe nominal prépositionnel :
Ex. :
Sans amour, la vie est un long exil.

• deux propositions juxtaposées :
Ex. :
Tu viens, tu ne viens pas, cela m’est égal.


3. Nuances de sens

Des nuances de sens peuvent se dégager de certaines marques d’expression de l’hypothèse.

A. L’époque

• l’hypothèse sur l’avenir

Elle s’exprime par une phrase complexe :
Si + présent de l’indicatif + futur simple dans la principale : le fait est probable.
Ex. :
Si tu viens, nous ferons une promenade en bateau.

Si + imparfait de l’indicatif + conditionnel dans la principale : le fait est possible, ou irréel, selon le contexte.
Ex. :
Si tu venais, nous ferions une promenade en bateau.

• hypothèse passée

C’est l’« irréel du passé ».
Si + plus-que-parfait + conditionnel passé dans la principale
Ex. :
Si tu étais venu, nous aurions fait une promenade en bateau.


B. La probabilité

• l’hypothèse improbable. Elle ne dépend pas de l’émetteur.
elle s’exprime par
dans l’hypothèse où, dans le cas où, au cas où + conditionnel ;
si jamais, si par hasard, si seulement , des fois que + imparfait + conditionnel.
Ex. :
Si par hasard tu allais le voir, tu lui porterais ces magazines.

• l’hypothèse en suspens

elle s’exprime par
à supposer que, en supposant que, en admettant que + subjonctif + conditionnel
Ex. :
En admettant que vous n’ayez pas reçu notre chèque, vous nous avertiriez par lettre.

• l’hypothèse niée

elle s’exprime par
en l’absence de, faute de, sans + infinitif ou nom + verbe de la phrase au conditionnel
Ex. :
Sans nouvelles de votre part avant un mois, nous cesserions votre abonnement.

• comparaison et hypothèse

elle s’exprime avec
comme si + indicatif
Ex. :
Elle s’occupe de tout comme si elle était encore la directrice de la maison.

• l’alternative
Elle indique le choix nécessaire entre deux propositions dont l’une exclut l’autre.
elle s’exprime par
soit que… soit que, ou que… ou que ; on tolère soit que… ou que + subjonctif
Ex. :
Vous avez besoin de votre passeport, soit que vous séjourniez aux États-Unis, soit que vous vous rendiez au Moyen-Orient.


4. L’hypothèse dans les textes

Dans les textes, l’hypothèse se manifeste par l’emploi de liens grammaticaux (si, au cas où), de temps verbaux (conditionnel, subjonctif), et par le vocabulaire : verbes
supposer, imaginer, présumer, présupposer, conjecturer, postuler, envisager, pressentir, prévoir, présager, deviner, se douter.

Dans les textes explicatifs, argumentatifs, injonctifs, l’hypothèse sert à faire appel à l’imagination du destinataire, afin de le faire réagir.

Dans l’argumentation, l’hypothèse a valeur d’
argument, ou d’exemple dans le cas d’une démonstration par l’absurde. Elle se place au début ou dans la première partie du texte, très rarement à la fin. Elle précède un autre élément de la démonstration, ainsi que la conclusion.

• raisonnement par l’absurde :
(début de poème) Si la fourmi avait des ailes,
Si Gaston s’appelait Gisèle…

• syllogisme
Si Marc est avocat, il est juriste (implication). Or, il n’est pas juriste. Donc il n’est pas avocat.

• hypothèse scientifique (implication également)
Si cette figure est un polygone à quatre côtés égaux, et si ses angles sont droits, c’est un carré.

• dilemne
Si je ne bouge pas, il me prend mon pion avec sa dame. Si je le déplace, je lui permets d’obtenir une deuxième dame. Que faire ?


Pour l’expression écrite

Si
est un mot grammatical qui peut avoir plusieurs fonctions et qui vous permet d’exprimer :
• une hypothèse quand il est conjonction de subordination :
Ex. :
S’il reste du café, apporte-m’en une tasse.

• une interrogation, quand si introduit une subordonnée interrogative indirecte
Ex. :
Je me demande si Annie viendra.

• une affirmation renforcée quand si est un adverbe. L’ensemble constitue une réponse à une question négative :
Ex. :
Tu ne vas pas sortir ce soir ? Si !

• une conséquence avec intensité quand si est un adverbe d’intensité en relation avec une subordonnée consécutive :
Ex. :
Le plombier est si efficace qu’il a tout réparé en dix minutes.


Résumé

L’hypothèse est un fait ou une explication envisagé comme possible ou purement imaginaire,
.
Les moyens d’exprimer l’hypothèse sont explicites ou implicites :
— explicites : propositions subordonnées conjonctives introduites par
si, au cas où, à condition que,etc. et soumises aux règles de la concordance des temps ;
— implicite avec un infinitif prépositionnel, un groupe nominal prépositionnel, un gérondif en corrélation avec un verbe au conditionnel.

Les nuances de sens permettent de préciser si l’hypothèse est improbable, rejetée, niée, redoublée, alternative ou associée à une comparaison.
Dans une argumentation, l’hypothèse peut avoir le rôle d’argument ou celui d’exemple.


Leçon publiée dans Grammaire et Expression 3e, éditions Nathan.
Droits réservés