L’expression du but


Observation

iMac

iMac vous a séduit? Vous découvrirez qu’il est aussi étonnamment abordable, simple à installer et simple à utiliser. iMac est livré avec un équipement de rêve, mais ne vous impose aucune des complications que vous pourriez associer au mot « ordinateur ». Imaginez un accès simple à Internet, associé à une puissance surprenante: le concept d’ordinateur personnel est plus excitant que jamais et ce, que vous soyez néophyte ou confirmé.
Grâce à ses technologies et ses logiciels sélectionnés avec soin, iMac est un ordinateur idéal, à la fois,
pour débuter et pour évoluer vers le futur. Intégrant un moniteur de très haute qualité, cet ordinateur simple d’emploi offre un design incomparable. Il trônera sur votre bureau, dans votre salon ou dans une chambre d’enfants avec le même bonheur.
Démontrant l’attention qu’Apple porte à chaque détail, jusqu’au clavier ou la souris, iMac offre un incroyable niveau de performance grâce à son processeur PowerPC G3 ultra puissant. Il est équipé, en outre, de deux ports USB (Universal Serial Bus) — une technologie très rapide et standardisée — qui vous permet de connecter facilement une imprimante, un appareil photo numérique, une manette de jeux ou une unité de stockage sans même avoir à éteindre et redémarrer votre ordinateur.
Pour gérer toutes vos communications, iMac a un modem interne très rapide pour se connecter simplement et efficacement à Internet, envoyer ou recevoir des fax, consulter le minitel… Il intègre également un port Ethernet haut débit, qui non seulement permet de se connecter efficacement aux réseaux, mais rend iMac prêt pour les technologies qui feront l’Internet de demain comme l’ADSL ou le modem câble.
En d’autres termes, iMac allie dans les règles de l’art, simplicité d’installation, d’utilisation et performances. iMac n’est pas seulement idéal pour ceux qui débutent, il est aussi conçu pour le plaisir des plus expérimentés. Enfin vous pourrez réaliser avec un ordinateur, vos projets mais aussi vos rêves.
iMac associe la puissance de l’Internet à la simplicité et l’élégance Macintosh.

Apple Computer France
(pour les droits
: Z.A. de Courtabœuf 12, avenue d’Océanie 91956 Les Ulis cedex)



Questions

1. Quelle remarque faites-vous sur le mot qui introduit les groupes en bleu
?

2. À quel fait chacun des groupes de mots en bleu est-il mis en relation
?

3. Situez chaque couple de faits sur l’axe chronologique
: que constatez-vous?

4. Chaque groupe de mot en bleu peut-il être déplacé dans la phrase
?

5. Quelle est la visée de ce texte
? Pourrait-on supprimer tous les groupes en bleu sans atténuer cette visée?


Leçon

1. Définition

Le but est ce que l’on se propose d’atteindre. C’est l’intention, l’objectif de l’action exprimée par le verbe.

Le but peut être considéré comme une conséquence non réalisée. Alors que la conséquence est liée à une action, le but est toujours en relation avec une volonté.

L’ordre de présentation des éléments peut être chronologique ou non.



2. L’expression du but dans la phrase

Le but peut être exprimé par différents procédés syntaxiques
:

A. les groupes à l’infinitif et les circonstanciels.

• infinitif introduit par une préposition ou une locution prépositive
:
pour, afin de, dans l’intention de, en vue de, dans le but de. C’est la marque privilégiée du but.
Ex.
: Je me mets au piano pour déchiffrer cette partition.

• un complément circonstanciel introduit par une préposition ou une locution prépositive
:
pour, afin de, dans l’intention de, en vue de, dans le but de
Ex.
: L’artiste répète la chanson en vue de la mise en scène de son spectacle.

• une subordonnée conjonctive introduite par une conjonction ou une locution conjonctive de subordination
: pour que, afin que, de façon que, de manière que, de sorte que, suivie d’un verbe au subjonctif. Cette construction permet à la proposition subordonnée d’avoir un sujet différent de celui de la principale, ce qui est impossible avec un groupe à l’infinitif.

Ex.
: Avancez un peu votre voiture, pour que j’aie la place pour me garer.


B. La subordonnée relative

• une subordonnée relative dont le verbe est au mode subjonctif
Ex.
Je cherche une jeune fille qui puisse garder le bébé.


3. Les nuances de sens

Certaines marques peuvent apporter des nuances particulières:

A. le but en général

dans le but de, en vue de, dans la perspective de + infinitif ou + nom;question de/que (fam.) ; histoire de/que (fam.) suivi d’un infinitif ou d’un nom (de) ou d’un verbe au subjonctif (que)

Ex.: Elle a fait des économies pendant dix ans en vue de se retirer à la montagne.
Ils avaient invité Fanny à dîner chez eux […]
histoire de la distraire un peu de ses vilaines idées. (Balzac, Le Père Goriot)


B. le but à éviter

Lorsque l’on veut exprimer que le but de l’action est d’éviter quelque chose, on utilise les locutions suivantes
:
de crainte de, de peur de + infinitif
Ex.
: Je m’abstiens de fumer de crainte d’incommoder mes voisins.

de crainte que, de peur que + verbe au subjonctif
Ex.
: Je m’abstiens de fumer de peur que mes voisins soient gênés.

pour ne pas, afin de ne pas + infinitif
Ex.
: Je m’abstiens de fumer pour ne pas incommoder mes voisins.

pour que… ne… pas; afin que… ne… pas + verbe au subjonctif
Ex.
: Je m’abstiens de fumer pour que mes voisins ne soient pas incommodés.


Remarque:

La locution que l’on entend souvent en langage relâché
: pour (ne) pas que est considérée comme incorrecte.

C. l’intention et les sentiments personnels

Le but ferme et calculé s’exprime par les locutions
:
dans l’intention de/que; dans l’idée de/que; dans l’espoir de/que; dans le souci de/que;
Ex.
: je lui ai prêté de l’argent dans le souci de secourir sa détresse.

Avec la locution à seule fin de, l’émetteur signale le but comme le seul qu’il se donne parmi d’autres possibles.
Ex.
: Je lui ai prêté de l’argent à seule fin qu’il disparaisse.

D. l’insistance sur la manière

Pour insister sur le résultat que l’on veut atteindre après une suite d’actions précises
:
de manière à/que; de façon à/que; de sorte que + verbe à l’infinitif ou au subjonctif.

Cette manière d’exprimer le but utilise les mêmes liens grammaticaux que la conséquence. Cependant, alors que le verbe de la subordonnée consécutive se met à l’indicatif, le verbe de la proposition finale se met au subjonctif.
Ex.
Fais ajuster tes fixations souplement, de sorte que tu pourras skier sans risque (conséquence)
Fais ajuster tes fixations souplement, de sorte que tu puisses skier sans risque (but).

C’est le mode de la subordonnée qui indique que la relation exprimée est une relation de conséquence ou de but.


4. Le but dans les textes

L’expression du but apparaît beaucoup plus souvent dans le système d’énonciation de discours (moi, ici, maintenant) que dans le système d’énonciation du récit (Lui, là-bas, ce jour-là).

Le but peut être exprimé par des moyens grammaticaux ou par le vocabulaire, en particulier les noms
:
dessein, intention, objectif, visée, cible, mission, ambition, projet, vues (au pluriel) destination, terme, fin, point de mire.

Dans les textes narratifs, explicatifs, argumentatifs et injonctifs, l’expression du but constitue un élément important. L’objectif de l’émetteur est d’expliquer les motivations d’un personnage (narratif), de donner une information circonstanciée (explicatif), un argument, des ordres qui incitent le récepteur à agir (injonctif, argumentatif).

Le but est fréquemment exprimé comme une évidence indiscutable dans les publicités.
Ex.
: Plus rapide. Plus intelligent. Plus simple à utiliser. Mac OS 9 est le plus court chemin pour aller plus loin avec votre Macintosh!


Pour l’expression écrite

• L’expression du but peut être placée en tête de la phrase. La transformation emphatique est également possible. Elle permet de mettre en relief l’expression du but en l’encadrant par
c’est… que:
Ex.
: C’est pour rencontrer l’amour que Yolande invite ses collègues à prendre un apéritif.

• Après les verbes appréhender, redouter, craindre, avoir peur; après certaines locutions: de peur que, de crainte que, on emploie souvent un « ne » appelé explétif, qui n’a pas de valeur négative. C’est un indice de registre de langue soutenu. On peut le supprimer sans nuire au sens de la phrase.
Ex.
: Yolande rentre tôt du bureau de crainte que ses enfants ne fassent des sottises en son absence.


Résumé

Le but est l’objectif de l’action exprimée par le verbe.

L’expression du but se fait par différents moyens syntaxiques dont le plus fréquent est le groupe
pour + infinitif. On peut utiliser un groupe nominal prépositionnel, une subordonnée conjonctive introduite par pour que, afin que… suivis d’un verbe au subjonctif, ou une subordonnée relative dont le verbe est au subjonctif. Le mode subjonctif de la subordonnée permet de distinguer la relation de but de la relation de conséquence.

Le complément de but peut être placé en tête de la phrase et être mis en relief par « c’est… que ».

Leçon publiée dans Grammaire et Expression 3e, éditions Nathan.
Pour obtenir un fichier contenant des explications supplémentaires, 7 exercices et leurs corrigés
participation de 2 euros aux frais d’hébergement du site.

Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures.

Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être dirigé vers votre dossier de courrier indésirable. Surveillez celui-ci !