L’adverbe


Observation

Qui veut empêcher le mariage de Myra?


Les journées qui suivirent n’amenèrent aucun nouvel incident. La ville reprenait sa tranquillité habituelle. Rien n’avait transpiré de la perquisition opérée dans la maison du boulevard Tékéli, et personne ne prononçait encore le nom de Wilhelm Storitz. Il n’y avait plus qu’à attendre patiemment,plutôt impatiemment, — le jour où serait célébré le mariage de Marc et de Myra Roderich.
Je consacrai tout le temps que me laissait mon frère à différentes promenades aux environs de Ragz.
Quelquefois, le capitaine Haralan m’accompagnait. Il était rare alors que nous ne prissions pas le boulevard Tekéli pour sortir de la ville. Visiblement, la maison suspecte nous attirait. D’ailleurs, cela nous permettait de voir qu’elle était toujours déserte… Oui!…. et si elle était toujours gardée… Oui jour et nuit, par deux agents, et si Wilhelm Storitz avait paru, la police aurait été immédiatement avertie de son retour, et l’eût mis en état d’arrestation.
Du reste, nous eûmes une preuve de son absence et la certitude qu’on ne pourrait, actuellement du moins, le rencontrer dans les rues de Ragz.
En effet, dans son numéro du 9 mai, le Pester Loyd consacra un article à la cérémonie d’anniversaire d’Otto Storitz, qui venait d’avoir lieu à Spremberg quelques jours avant. Je m’empressai de communiquer cet article à Marc et au capitaine Haralan.

Jules Verne, Le secret de Wilhem Storitz, Bulletin de la Société Jules Verne N° 74, 1985.



Questions

1. Les mots en
bleu sont-ils variables en genre et en nombre?

2. Les mots en
bleu peuvent-ils être supprimés? Si oui, dans quel(s) cas?

3. Quels sont ceux qui peuvent être déplacés dans la phrase
? Quels sont ceux qui ne le peuvent pas?

4. Parmi les mots en
bleu, quels sont ceux qui ont un rôle à l’intérieur de la phrase?

5. Lequel marque le point de vue du narrateur sur son énoncé
?

6. Quels sont ceux qui servent à enchaîner deux phrases
? deux paragraphes?


Leçon

Définition

• L’adverbe appartient à deux catégories
:
— une catégorie grammaticale, c’est-à-dire une liste fermée qui comprend des adverbes tels que
ailleurs, beaucoup, hier, bientôt, quelquefois, très…

— une catégorie lexicale, c’est-à-dire une liste ouverte à laquelle on peut ajouter de nouveaux adverbes formés à partir d’adjectifs auxquels on ajoute le suffixe -ment.

• Forme

Du point de vue de la forme, tous les adverbes sont invariables, sauf
tout (Elle est toute petite).

• Syntaxe

Du point de vue syntaxique, les adverbes peuvent avoir de nombreux rôles syntaxiques, situés à des niveaux différents.
Ils peuvent
:
— faire partie d’un groupe de mot à l’intérieur de la phrase
;

— aider à l’organisation du texte (adverbes organisateurs)
;

— porter sur l’énoncé ou sur l’énonciation (adverbes modalisateurs).

1. Les adverbes à l’intérieur de la phrase

A. L’adverbe complément

L’adverbe complément de phrase

• Quand l’adverbe est facultatif et mobile dans une phrase, il occupe la position de complément de phrase.
Ex.
Quelquefois, le capitaine Haralan m’accompagnait.

• Les adverbes compléments de phrase sont essentiellement des compléments de temps et de lieu.
Certains expriment un moment en rapport avec la situation d’énonciation
: hier, aujourd’hui, demain, ici, là:
Ex.: Aujourd’hui, je me suis couché de bonne heure.

• Certains adverbes compléments de phrase servent à reprendre un élément de l’énoncé précédent:
Ex.
: Nous allâmes chez Wilhem Storitz. , nous ne trouvâmes aucune trace de présence humaine.


L’adverbe complément essentiel du verbe
• Certains adverbes font partie du groupe verbal. On ne peut ni les déplacer ni les supprimer
Ex.
: Le capitaine resta .

Ces adverbes expriment le lieu. Ils sont peu nombreux (ici, là, ailleurs…) et accompagnent un nombre limité de verbes:
— la série
être, demeurer, rester quand ils ont le sens de « se trouver »;

— quelques verbes de mouvement
: aller, partir, se rendre…

B. L’adverbe modificateur

L’adverbe modificateur du verbe

• Certains adverbes complètent le groupe verbal, mais on peut les supprimer éventuellement. Ils expriment souvent une quantité, ou une manière
:
Ex.
: Nous attendions impatiemment le jour du mariage. Marc avait beaucoup réfléchi.

• Parmi ces adverbes, certains ne peuvent être ni supprimés ni déplacés, car ils servent à enchâsser une proposition subordonnée:
Ex.
: Myra avait tellement pleuré qu’elle en avait les yeux rougis.

L’adverbe modificateur de l’adjectif

• Un adjectif peut être précédé d’un adverbe qui le modifie. Le plus souvent, cet adverbe exprime un degré. L’ensemble constitue un groupe adjectival.
Ex.
: La fiancée était très angoissée.

• Parmi ces adverbes, certains servent aussi à enchâsser des subordonnées:
Ex.
: Myra était si belle que tous les garçons en étaient amoureux.

L’adverbe modificateur du déterminant

• Dans le groupe nominal, des adverbes font partie de certains déterminants complexes qui expriment une quantité plus ou moins précise
:
Ex.
: peu de preuves; beaucoup de preuves; trop de preuves de la culpabilité de Storitz.

• Parmi ceux-ci, il y a également des adverbes qui servent à enchâsser des subordonnées
:
Ex.
: Myra a tant de chagrin qu’elle dépérit à vue d’œil.


L’adverbe modificateur d’adverbe ou de préposition

• L’adverbe peut modifier un autre adverbe, quelle que soit sa position dans la phrase
:
Ex.
: Il court très vite. Il n’y avait qu’à attendre, plutôt impatiemment.

• L’adverbe peut modifier une préposition:
Ex.
: Tu sortiras juste après moi. Ma voiture est garée presque devant l’abribus.


2. Les adverbes qui aident à l’organisation du texte

Certains adverbes marquent un lien entre la phrase qu’ils commencent et la phrase qui précède.
Ex.
: La maison suspecte nous attirait. D’ailleurs, cela nous permettait de voir qu’elle était toujours déserte.
Ces adverbes sont appelés organisateurs du texte. Ils sont placés souvent en début de paragraphe.

On distingue
:
— les adverbes organisateurs temporels
: d’abord, puis, ensuite, enfin…
— les adverbes organisateurs logiques
: premièrement, deuxièmement, troisièmement…
— les adverbes organisateurs d’argumentation
: d’ailleurs, pourtant, en effet, du reste…


3. Les adverbes qui portent sur l’énoncé ou l’énonciation

• Certains adverbes portent sur l’ensemble de l’énoncé. Ils sont indépendants de la phrase de base. Ils expriment le point de vue de l’émetteur sur ce qu’il dit (voir leçon N° 7)
Ex.
: Visiblement, la maison suspecte nous attirait.

• La plupart de ces adverbes expriment le point de vue de l’émetteur :

— sur le degré de certitude
: l’émetteur peut signaler que l’information qu’il donne est ou non certaine, qu’il l’estime seulement possible ou probable.
Ex.
: Wilhem Storitz est probablement le coupable.

— sur l’évaluation
: l’émetteur peut exprimer un jugement, positif ou négatif, sur l’information qu’il donne:
Ex.
: Heureusement, la police veille sur la maison de Myra.

• Quelques adverbes d’énonciation servent à eux seuls de réponse à une interrogation totale: oui, non, peut-être, assurément, sans doute, bien sûr…
Ex.: La maison est-elle toujours gardée? Bien sûr!


Pour l’expression écrite

• Orthographe

Les adverbes de manière en -ment sont en général formés sur le féminin de l’adjectif, mais il y a de nombreuses anomalies.
Les adjectifs terminés par une voyelle ne prennent pas de e
: vraiment, poliment, mais gaiement fait exception.
Parmi les adverbes en -ument, certains prennent un accent circonflexe
: crûment, continûment, assidûment.
Il existe quelques anomalies: gentiment, traîtreusement, puissamment.


• Expression

Évitez les pléonasmes
: *voire même, *incessamment sous peu, *tout partout, * car en effet
Distinguez tout à coup (soudainement) et tout d’un coup (en une seule fois).


Résumé

L’adverbe est un mot invariable qui peut avoir des rôles syntaxiques à différents niveaux
: la phrase, le texte, l’énonciation.

L’adverbe peut être complément de phrase, ou complément essentiel du verbe.

L’adverbe peut jouer le rôle de modificateur du verbe, de l’adjectif, d’un autre adverbe ou de certaines prépositions. Certains adverbes peuvent être employés comme déterminants.

L’adverbe joue un rôle dans l’enchâssement de certaines subordonnées.

Certains adverbes servent d’organisateurs du texte
: il existe des séries d’organisateurs chronologiques, logiques, argumentatifs.

Des adverbes, souvent en position détachée en tête de phrase, expriment le point de vue de l’émetteur sur son énoncé ou sur son énonciation.


Leçon publiée dans Grammaire et expression 4e Nathan