Variations autour du thème du loup


Dans une classe de 6e, nous avons étudié des œuvres complètes sur le thème des loups.
Chaque texte nous a permis d’aborder des rudiments d’analyse narrative, et nous avons dressé un début de typologie des différents récits étudiés : récit réaliste, conte traditionnel, conte merveilleux, fable, légende, récit fantastique, sans oublier proverbes, poèmes, chansons, film et dessin animé.
Chaque œuvre a fait parallèlement l’objet d’enquêtes, d’études de biologie, de vocabulaire, de dessins, et naturellement de travaux de réécriture.

«On ne parle pas assez du loup. Rien n’est plus passionnant que le loup. Le loup est parfaitement hirsute. Le loup est important. La zoologie le réclame, l’histoire le veut, le frisson le suppose. C’est une des grandes nécessités de l’histoire du folklore et de l’esprit humain. Que d’exploitations agricoles, gérées d’ailleurs avec un zèle heureux par des pères de familles modestes, ne seraient sans lui que des lieux-dits ! Un loup mangeant méthodiquement un souspréfet en uniforme, ou avalant à la sauvette un petit fonctionnaire rural, dans un site nettement bocager, coupé de ruisseaux et d’ombrages, est une des choses les plus décoratives qu’un graveur puisse imaginer.»


Alexandre Vialatte, Dernières nouvelles de l’homme, Ed. Juillard

Voici un plan de cette étude.

Les textes difficiles à trouver sont cités in extenso.

PREMIER TEXTE : LE RÉCIT RÉALISTE

LE CHIEN DE BRISQUET, DE CHARLES NODIER


Histoire du chien de Brisquet

En notre forêt de Lions, vers le hameau de la Goupillière, tout près d’un grand puitsfontaine qui appartient à la chapelle SaintMathurin, il y avait un bon homme, bûcheron de son état, qui s’appelait Brisquet, ou autrement le fendeur à la bonne hache, et qui vivait pauvrement du produit de ses fagots, avec sa femme qui s’appelait Brisquette. Le bon Dieu leur avait donné deux jolis petits enfants, un garçon de sept ans qui était brun et qui s’appelait Biscotin, et une blondine de six ans qui s’appelait Biscotine. […]

Étude du texte

1. L’état initial

Repérage des nombreux « effets de réel » : l’histoire est soigneusement localisée : « hameau de la Goupillière ; forêt de Lions ; chapelle de SaintMathurin », et datée approximativement : « l’année des grandes neiges ». En réalité, on s’aperçoit très vite que cette précision topographique est truquée.


[…]

Travail d’écriture :

Rédaction d’un court récit respectant les étapes ainsi mises en valeur, et transposées dans une autre époque, avec d’autres personnages.

DEUXIÈME TEXTE : LE RÉCIT COMPLEXE

LA CHÈVRE DE M. SEGUIN, D’ALPHONSE DAUDET


Première étape

Dans le récit proprement dit de l’aventure de la chèvre de M. Seguin, les élèves ont été invités à réutiliser les connaissances d’analyse narrative fraîchement acquises, en dégageant les cinq étapes principales du récit.


Deuxième étape

Un début de réflexion sur « la logique des possibles narratifs » a été amorcé en nous demandant à quel moment du récit nous pourrions nous arrêter pour imaginer une fin heureuse et quels éléments du récit précédent nous devions modifier
« Au même moment une trompe sonna bien loin dans la vallée. C’était ce bon M. Seguin qui tentait un dernier effort. »


[…]


Quatrième étape : Vocabulaire

Le passage dialogué entre la chèvre et M. Seguin a été mise en scène, et quelques élèves ont fabriqué deux marionnettes. On peut également travailler avec la technique des ombres chinoises.
À ce point de l’exploitation du « thème », l’enquête suivante a été donnée :


1. Sur une carte de la région, chercher des noms de lieux rappelant la présence des loups :
Exemple : Chanteloup Chanteleu Heurteloup La Louvière ou Loubière La Loubatière Le Louvex Saint Leu Louviers Combe aux loups Gratteloup, Loupian… (dans le seul département du Haut-Rhin, 123 toponymes du loup peuvent être relevés), sans oublier le Louvre à Paris…


2. Le loup dans les noms de famille :[…]


TROISIÈME SÉRIE DE TEXTES : LES CONTES

Nous avons effectué la comparaison entre deux versions du
Petit Chaperon Rouge : celle de Perrault (1695) et une version populaire nivernaise que voici


Le conte de la Mère-Grand

C’était une femme qui avait du pain. Elle dit à sa fille :

- Tu vas porter une époigne (1) toute chaude et une bouteille de lait à ta grand.
Voilà la petite fille partie. À la croisée de deux chemins, elle rencontra le bzou (2) qui lui dit :
- Où vas-tu ?
- Je porte une époigne toute chaude et une bouteille de lait à ma grand.

[…]


1. Les épreuves

[…]

2. La parodie

[…]

3. Réécriture

[…]

4. Comparaison de versions différentes du conte

[…]


QUATRIÈME SÉRIE DE TEXTES :

LES FABLES

L’étude de la version de Perrault du Petit Chaperon rouge qui, avec sa fin tragique et sa moralité explicite, nous a paru ressortir plutôt de l’ordre de la fable que du conte, nous a permis tout naturellement d’aborder en classe l’étude de quelques fables.
Le Loup et le Chien de La Fontaine a été étudié en explication de texte, en réutilisant souvent les principes d’analyse narrative précédemment découverts.

[…]

CINQUIÈME SÉRIE DE TEXTES :

LA LÉGENDE

Comparaison de deux légendes

Pour aborder cette série de textes, nous avons confronté deux légendes : l’une, païenne, de la fondation de Rome, et l’autre, chrétienne, extraite des
Fioretti de Saint François d’Assise. Un troisième texte légendaire a servi d’exercice de contrôle d’acquisitions en matière d’analyse narrative.

• Premier texte

La louve de Rome


Le Tibre roule dans la plaine ses eaux jaunâtres et rapides ; il a repris lentement son cours habituel ; seuls, quelques arbres brisés au bas des collines témoignent de la violence de l’inondation.
Faustulus, le berger, descend du mont Palatin avec ses chèvres. Soudain, il s’arrête, tandis que son troupeau s’enfuit : sous un figuier, une grande louve, la tète dressée, est là, immobile.
[…]


• Deuxième texte

Le loup de Gubbio

Au temps où saint François demeurait dans la ville de Gubblo apparut dans la compagne environnante un très grand loup, terrible et féroce, qui dévorait non seulement les animaux mais aussi les hommes, en sorte que tous les habitants vivaient en grande peur, car il s’approchait souvent de la ville ; et tous partaient armés quand ils sortaient des murs, comme s’ils avaient marché au combat ; et malgré tout cela, qui le rencontrait seul ne pouvait se défendre de lui. Et par peur de ce loup on en vint au point que personne n’osait plus sortir des murs. […]

Test d’évaluation

Le troisième texte de la série, une légende normande, a été donné aux élèves sous forme de puzzle. La reconstitution du texte nous a permis d’évaluer leur logique et leurs connaissances, tant sur le plan narratologique que syntaxique.
L’exercice est plus facile si l’on incite les élèves à découper le texte, puis à coller les bandes sur une feuille, après avoir reconstitué le texte.
[…]


SIXIÈME SÉRIE DE TEXTES :
LES RÉCITS FANTASTIQUES
Nous avons travaillé des textes sur le thème du loup-garou : la Ceinture Verte, de Claude Seignolle, auteur contemporain, et un passage du Satiricon de Pétrone. Enfin, nous avons frissonné en rêvant de la Bête du Gévaudan.
[…]

Bibliographie

Filmographie

[…]

Étude publiée dans la N.R.P. NATHAN
Pour obtenir le fichier électronique complet de 23 pages en pdf :
participation de 3,99 euros aux frais d'hébergement du site

Après le règlement, vous recevrez par courriel un lien de téléchargement sécurisé, valable une seule fois et pendant 24 heures.

Si vous utilisez un logiciel antispam, de type "Avast": attention! votre lien de téléchargement risque d'être dirigé vers votre dossier de courrier indésirable. Surveillez celui-ci !